Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/09/2016

PALAVAS-LES-FLOTS *TROPHEE DES AS*

Dimanche 25 septembre 2016 - Finale du Trophée Albert-Dubout

La lutte pour la victoire
entre Katif et Benafitou
pimente le final

Les récompenses finales aux brillants
Cupidon de Paulin et Ajax d'Occitane

Si Cadenas avait été présent à la course (il était prévu mais actuellement blessé), si Favier avait participé à la course (blessé aussi), si Katif était en pleine possession de ses moyens (souffrant d'une ancien blessure)... ce concours de manades avec ces cocardiers-là et des raseteurs comme Ilias Benafitou, auteur d'une superbe fin de saison, aurait certainement atteint des sommets. Malgré ce, cette finale du Trophée Albert-Dubout laisse une bonne impression, les temps morts s'oublient avec des taureaux comme Cupidon et Ajax. Et la bagarre finale entre Katif et Benafitou rythmée par les coups aux planches d'Ajax se déguste avec délectation. A noter une saine compétition entre les deux protagonistes et une bonne ambiance en piste ce qui ne gâche rien au tableau.

palavas,trophée albert-dubout,katif,i. benafitou,ajax,cupidon,course camarguaise

Une des actions d'envergure d'Ajax
aux trousses d'Ilias Benafitou


Le duel Katif - I. Benafitou pour le gain du Trophée Albert-Dubout enflamme, au final, la prestation guerrière d’Ajax. Ilias se fait coiffer sur le fil mais gagne le prix mérité de l’animateur. L’équipe des blancs en dessous lors des difficultés - notamment Laos - se rattrape avec panache pour de bons passages avec Canio, Pedro, Notaire, Cupidon et Ajax. Cupidon est récompensé de son excellente prestation par le prix du meilleur taureau des 2 courses et Ajax, par le prix du meilleur barricadier de la finale.
Regain (Les Baumelles).- En mouvement, ne laisse rien sans réponse et pousse jusqu’aux planches, avec un coup de revers sur les gauchers. Stable ou mobile, les hommes ne travaillent pas assez son unique ficelle qui rentre.
Canio (Blatière-Bessac) affiche une grosse envie de bagarre. Enchaîne, envoie les cornes et frappe en finition. Le Blatière a du punch et multiplie les rebellions, Chekade en fait les frais rattrapé aux planches. Une dizaine de grosses actions pour un quart d’heure très animé. 10 Carmen et au retour avec une ficelle.
Pedro (Lautier, remplace Desbana).- Il s’allonge dans le raset et se prête aux longs échanges, ne lâchant qu’au ras des planches. Les hommes tergiversent un temps. Entrepris, Pedro multiplient les anticipations, les enfermées, les arrivées serrées. I. Benafitou, rattrapé, bascule à la planche et doit passer à l’infirmerie. De belles longueurs avec Aliaga, Four et rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.
Laos (Cyr).- Trouve les bons emplacements et attend que les hommes s’engagent. Surveille tout, autant dire qu’il n’est pas submergé. I. Benafitou lève le 1er gland à la 8e, la cocarde à la 10e. Les tentatives sont timides, Aliaga et Auzolle écartés, I. Benafitou le séduit pour quelques chaudes trajectoires. Maître de la piste, Laos rentre son 2e gland. 2 Carmen et retour.
Notaire (Cuillé).- Cocardièrement au point, il maîtrise tout (placement, anticipations, ripostes sèches jusqu’au ras des planches, enfermées) et domine les dix premières minutes. Les actions sont belles sur Katif, Poujol, Four, Aliaga, Benafitou. Il se durcit après, reste sur ses positions et rentre ses ficelles. 7 Carmen et retour.
Cupidon (Paulin).- Remuant au début, affinant son placement par la suite, il affiche vite ses qualités de finisseur pour 5’30 les rubans. Benafitou qui sent la victoire possible multiplie les beaux rasets où Cupidon s’engouffre et conclut. Le taureau monte en puissance, et pilonne les planches une dizaine de fois (Aliaga, Four, Benafitou). Un superbe quart d’heure crescendo. 10 Carmen et retour.

▼ Cupidon et Ziko

palavas,trophée albert-dubout,katif,i. benafitou,ajax,cupidon,course camarguaise

Biterrois (Rouquette, hp).- Se livre avec générosité et montre du mordant aux barricades. Mais le rythme des hommes est trop lent et Biterrois reste sur son envie d’en découdre. Rentre ses ficelles.
Ajax (Occitane, hp).- Katif et Benafitou ex aequo, jouent la première place. A l’invite des deux, Ajax affiche sa brutalité dans les actions d’envergure. Poujol s’en mêle, Four, Auzolle aussi, Carmen s’emballe, et Ajax cogne, bascule, explose les planches. Ilias insiste, Ziko puise dans ses réserves, et la 1re ficelle dans son crochet lui donne la victoire. Mais quelle course d’Ajax !


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER
et MALI


Trophée des As : I. Benafitou, 18 ; Poujol, 12 ; Auzolle, 9 ; Aliaga, 7,5 ; Four, 7,5 ; Chekade, 3 ; Katif, 1,5.
Trophée des Raseteurs : Errik, 4 points.
palavas,trophée albert-dubout,katif,i. benafitou,ajax,cupidon,course camarguaiseTrophée Albert-Dubout : 1er, Katif, 33,5 points ; 2e, I. Benafitou, 26. Meilleur animateur : I. Benafitou. Meilleur taureau des 2 courses : Cupidon de Paulin. Meilleur barricadier de la finale : Ajax d’Occitane.

Entrée : une petite demi-arène. Organisateur : CT Fiesta y Toro. Président : J. Valentin. Raseteurs droitiers : Auzolle, I. Benafitou, Chekade (sort au 2e), Katif. Gauchers : Aliaga, Errik, Four, Poujol, Mebarek. Tourneurs : Labrousse, Daniel, Ull, Fouque.

 ******************

▼ Canio déséquilibre Chekade
qui devra abandonner la course

palavas,trophée albert-dubout,katif,i. benafitou,ajax,cupidon,course camarguaise

Anticipation de Pedro sur Ilias Benafitou

palavas,trophée albert-dubout,katif,i. benafitou,ajax,cupidon,course camarguaise

Cupidon se soulève après Four

palavas,trophée albert-dubout,katif,i. benafitou,ajax,cupidon,course camarguaise

*******************

 

 

 

25/09/2016

VAUVERT 25/09/16 - 15EME TROPHEE DES VIGNERONS - Course de Saumade

LES SAUMADE REGALENT !!!!vauvert, trophée des vignerons,avenir,course de saumade,course camarguaise

Carmen Général pour les Noirs et Blancs

vauvert, trophée des vignerons,avenir,course de saumade,course camarguaise

 

 

 

 

 

 

Entrée : 1/5

Présidence : Claude Chevelier

Organisateur : Mairie

Raseteurs Droitiers :  V Félix, V Marignan, T Dumont, M Marquier

Raseteurs Gauchers : S Zbiri, N Benafitou, J Martin

Tourneurs : B Joseph, D Dunan, E Lieballe, JF Moulin                         En ce dimanche de revivre, la Municipalité de Vauvert présentait pour la vauvert, trophée des vignerons,avenir,course de saumade,course camarguaise15ème Finale du Trophées des Vignerons, la course complète de la manade Saumade qui a donné entière satisfaction. En effet, du 1er au 6ème, les pensionnaires de la Grande Abbaye et de la Villa Marcelle on démontrés leurs valeur face à une équipe entreprenante, même si entachée par moment par un peu de pagaille chez les tourneurs. Si Caruso remporte les suffrages, d’Arbaud en ouverture, Tobias, Tourtoulen et Eos semblent connaitre les rouages de la piste, Hélios et Rigau en prennent le chemin

Marignan aux points et V. Félix au mérite se retrouvent sur le podium. Mais dans l’ensemble tous, à deux exceptions près ont contribué à la réussite de la course…

Des taureaux qui se font respecter et transmettre quelques chose, des hommes qui leur servent tout pour qu’ils s’expriment et bien comme il faut. Que demander de plus ?

 C’est ça les vraies valeurs de la Course Camarguaise.

vauvert, trophée des vignerons,avenir,course de saumade,course camarguaiseD’Arbaud : La panoplie du parfait premier. Placement, sélection, changements de terrain et petit coup de tête. Sans quitter le terrain des planches, il s’engage promptement. Quand il est bousculé,  il redouble d’activité et se dresse derrière N. Benafitou. 4 Carmen dans 12 minutes de course récompensées.

⇐ D'Arbaud s’engouffre dans le raset de J. Martin

Hélios : C’est la pagaille le temps des principaux attributs. Ca appelle vauvert, trophée des vignerons,avenir,course de saumade,course camarguaisede tous côtés, ça passe n’importe comment. Mais c’est bref (1’30). Aux ficelles, trouvant refuge contre les planches, c’est dans le classicisme qu’il œuvre en faisant légèrement le pas, en ne partant que sur les vrais rasets et allant jusqu’à la limite. Si la 1ère part à la 8ème (Zbiri) il maîtrise les débats pour le lâcher la seconde qu’à la 15ème. 2 Carmen plus rentrée.

                          V. Félix à la tête d'Hélios ⇒

vauvert, trophée des vignerons,avenir,course de saumade,course camarguaiseTobias : Plus remuant que les deux précédents, il se montre présent sur tout au prix de la condition physique qu’il ira récupérer dans le couloir (3 fois). En piste, il s’engage en faisant légèrement le pas, en accélérant sur les longueurs. Sans rendre les armes, il se bat sans relâche avant de taper derrière  J Martin et  N. Benafitou (2). 4 Carmen plus rentrée.

 ⇑ Tobias et V. Marignan

Caruso : Relativement vulnérable aux principaux attributs, il se vauvert, trophée des vignerons,avenir,course de saumade,course camarguaisepositionne contre les planches, l’œil vif, il surveille et devance toute tentative.  De son placement irréprochable, il anticipe V. Marignan, V. Félix, N. Benafitou et J Martin qui ne peuvent pas toujours toucher la tête. Laisse la 1ère ficelle à 350 € à J. Martin. 8 Carmen plus rentrée.

             Caruso s'engage derrière V. Marignan ⇒

vauvert, trophée des vignerons,avenir,course de saumade,course camarguaiseTourtoulen : Vaillamment,  il laisse cocarde et glands en 1’30. Ses échanges sont  de plus en plus serrés et la corne vient menacer les mollets lors du saut. Assaillit pour une ficelle démarmaillée, il booste son énergie et répond au coup par coup avant de mettre en danger N. Benafitou. 8 Carmen plus rentrée.

 ⇐ Tourtoulen anticipe J .Martin

Eos : Relativement franc sur le raser, il n’en demeure pas moins unevauvert, trophée des vignerons,avenir,course de saumade,course camarguaise brute épaisse dans ses arrivées ou les cornes émoussés par les coups, tapent ou sa plantent dans les planches. Sur les interventions les rapides, il se lève derrière Félix (3), J Martin, N Benafitou et V Marignan (3) dont une ou il ira même se retrouver en contrepiste. 11 Carmen plus rentrée, dépouillé avant son terme.

vauvert, trophée des vignerons,avenir,course de saumade,course camarguaiseEos dans une puissante action derrière J. Martin ⇒

⇐ Rigau tamponne V. Marignan

Pour conclure, Rigau a paru dissiper. Difficile pour lui de conduire son imposant train arrière dans les rasets courbés, il se met en valeur ses finitions sur les rasets rectilignes allant même jusqu’à sauter derrière ou même tout seul. 3 Carmen plus rentrée.

 

               Texte et Photos Cyril DANIEL

LE GRAU DU ROI - COMPLETE DE NICOLLIN - AVENIR

Course du samedi 24 septembre 2016

BAYARD, EN FER DE LANCE CHEZ LES ROUGE ET VERT

Grau-du-Roi,complète de nicollin, avenir,course camarguaise

 L'application de V. Marignan sur Camarié

Entrée : 1/3

Organisateurs : SAS VINCENT RIBERA

Présidence : Marc Moucadel

Raseteurs : Droitiers : D Fougere, V Marignan, J Soler, J Vic

Gauchers : M Meric, N Benafitou, J Bouhargane, J Deslys, R Errik, Y Martin

Tourneurs : F Lopez, JR Grando, D Dunan, B Joseph

Dans cette complète de la devise Rouge et Verte, chacun dans leur style, les taureaux donnent du jeu face à une équipe, à la base déséquilibrée dans laquelle V Marignan totalise, J Soler régale par la pureté de ses raset et J Deslys rejoint par J Bouhargane s’investissent sans compter.

Grau-du-Roi,complète de nicollin, avenir,course camarguaiseMajor : Sans se surpasser, il gère son temps, l’espace…. Ses répliques peuvent être classiques comme plus présentes et intentionnées comme derrière Fougere, Deslys (2), Benafitou, Soler, Errik, Marignan et Bouhargane (Photo) où la menace à la planche surgit. Retour en musique, joué 5 fois avec une ficelle.

Camarie : Instable le temps des pompons, il se cale et se prête agréablement au jeu à droite comme à gauche en ne lâchant prise qu’à l’approche des bois. Seconde ficelle sur la tête son retour se fait dans l’indifférence ? ……

Grau-du-Roi,complète de nicollin, avenir,course camarguaiseMousquioum : Dès l’attaque, se place cul aux planches d’où il sort bien pour enchaîner  les rasets. La corne passe plusieurs fois sur les planches en conclusion avant une levée derrière N. Benafitou. Défend sérieusement sa sde ficelle avant de la laisser dans le crochet de Marignan à la 13 eme. 4 Carmen plus rentrée.

Jourdan : Brouillon et surpris en début, il Grau-du-Roi,complète de nicollin, avenir,course camarguaiseapporte plus d’application par la suite en appuyant ses poursuites sur les rasets allongés. Un peu plus récalcitrant en fin de course et usant d’un coup de tête, il conserve ses ficelles. 4 Carmen plus rentrée.

        Le regard de J Soler posé sur son crochet

 

Grau-du-Roi,complète de nicollin, avenir,course camarguaiseBayard : Une série en 30 secondes et place aux ficelles. Il répond au coup par coup, avec envie et bravoure, sans se laisser piéger dans les enchainements qu’il ne prend pas systématiquement. Sur les rasets arrêtés et étirés – Deslys, Soler, Marignan, Belgourari et Y Martin – les allonges sont limpides et sérieusement raccompagnées.  Rentre sa 2 sde ficelle démarmaillée à la 14 eme minute avec les honneurs joués 11 fois pendant.

Rostang : Décollé des planches, il répond mais termine  que rarement ce qu’ilGrau-du-Roi,complète de nicollin, avenir,course camarguaise entreprend. La 1 ere ficelle part à 1/3 du temps, la seconde à la 12 eme. 1 Carmen.

Rostang coupe la trajectoire de J Soler ⇒

Emir (Hors Points) : Sans vice, il donne sa tête pour 6 minutes 30. ⇓ Arrivée sur N Benafitou

Grau-du-Roi,complète de nicollin, avenir,course camarguaise

 

 

 

Trophée de l’Avenir : V Marignan 18, J Deslys 9, M Meric 3, J Soler 3, Y Martin 3

 Texte de Photos
Cyril Daniel

24/09/2016

PALAVAS-LES-FLOTS *ETALONS*

Course du samedi 24 septembre 2016

Huit étalons à la Feria d'automne

blogetalon.jpg

Le tout jeune étalon de Rouquette
dans l'action du jour après Icham Oufdil

Tout frétillants, tout naïfs et bruts de décoffrage, les huit jeunes étalons (entre 2 et 5 ans) ont montré leurs qualités naissantes pour la Feria d’automne. Les huit raseteurs jouent pianissimo dans cette grande piste mais l’ensemble se laisse regarder. Le Cavallini (7e) et Layalle (3e) allient esprit bagarreur et vaillance ; Le Levant (5e), le Lautier (1er) s’améliorent en s’intéressant au jeu ; le Fabre-Mailhan (2e) et le Saumade (6e) passent leur trop plein d’énergie en de multiples sauts ; le Nicollin (4e) reste inconstant tandis que le Rouquette (8e) gratifie Oufdil et les gradins de la plus belle action de l’après-midi. Le public moitié festejaïres moitié bouvinaïres a apprécié.

Difficile de juger des qualités futures de ces cocardiers tout jeunes et "entiers", au vu de la grandeur de l'ovale, et face à des raseteurs expérimentés. Alors juste quelques lignes sur chacun d'eux pour une vision d'ensemble de la teneur de la course.

Le N.065 de Lautier allie le placement et une belle vaillance, plus une finition corne pointée après Miralles. Une jolie série rythmée sur la fin.

Le N.333 de Fabre-Mailhan affiche des velléités d'évasion contante. Il se disperse et passe beaucoup de temps en contre-piste.

Le N.334 de Layalle surprend. Placé ou le long des planches, il se montre bagarreur et peut se dresser en finition. Ne refuse rien, enchaîne de bon coeur et se soulève. 9'30 de qualité.

Le N.326 de Nicollin sort, tout vibrant de rage. Quelques rasets et saute, se promène, se disperse, se cabre dans l'action; 1 finition avec bascule après Miralles, un peu plus de stabilité sur la fin mais reste trop inconstant.

Le N.129 du Levant se laisse facilement distraire et séduire par la contre-piste au début. Entrepris, se prête au jeu, se livre. Petit à petit, trouve du placement et s'intéresse. 

Le N.333 de Saumade, véloce et sauteur, les hommes se méfient. Pas attaqué, il multiplie les évasions. Sur le raset, il reste en dedans et ne se livre pas. 

Le N.340 de Cavallini, gros gabarit, attentif et fonceur, les blancs passent au large. Quatre rasets un peu secs mais l'étalon repart de plus belle, se place, et vient avec fougue sur chaque cite. De la tenue, des enchaînements avec conviction permettant de bons échanges. 9'30.

Le 411 de Rouquette, leste et vif, il saute allègrement d'autant qu'il n'est pas submergé de travail. Oufdil part à l'aventure, pleine piste, le jeune étalon le rattrape et s'envoie après. Dommage qu'il passe trop de temps dans le pourtour. Mais bon, c'est de son âge.

Texte et photo
MARTINE ALIAGA

FINALES DU TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

les finales 2016,course camarguaise

NIMES
Finale du Trophée des As

les finales 2016,course camarguaiseDimanche 9 octobre 2016, 15h

Occitane : BOER
Le Rhône : BANARU
Blanc : ULMET
Cuillé : MIGNON
Saumade : SCIPION - POURPIER
Laurent : JUPITER

Réservations : 08 91 70 14 01

Amphithéâtre, 10 € ; autres places de 22€ à 37 €. 

*************

LE GRAU-DU-ROI
Finale du Trophée de l'Avenir

Dimanche 2 octobre 2016, 15h

les finales 2016,course camarguaiseNicollin : JUVENAL
Chauvet : MUSCADET
La Galère : TORONTO
Occitane : BRENNUS
Chaballier : COTI CHIAVARI
Les Baumelles : PINOT
Vellas : MARENGO

Réservations : 04 66 51 12 12

Générales, 11 € ; réservées, 15 €

************

ALES
Finale du Trophée des Raseteurs

Samedi 1er octobre 2016, 15h

les finales 2016,course camarguaiseFournier : MOURET
Le Joncas : FETICHE
Fabre-Mailhan : CASTELLAS
Espelly-Blanc : SERPATIER
Bon : TRANCARDEL
Chauvet : ARLESIEN
Le Rousty : MOKA
(remplace Absolut de Ricard, blessé)

Réservations : 06 18 48 60 48

Générales 11 €, réservées 15 €. Tél. 06 18 48 60 48. 
Vente des places aux arènes, lundi 26, mercredi 28,
vendredi 30 septembre, 10 h-12 h, 14 h-16 h.
Sam. 1er octobre dès 9 h.

 

23/09/2016

LES COURSES JUSQU'AU JEUDI 29 SEPTEMBRE

logo TT2.jpg

 
TROPHEE DES AS
 
DIMANCHE 25 SEPTEMBRE
courses camarguaises,course camarguaisePALAVAS-LES-FLOTS : 16 h, 12 €, CT Fiesta y Toro, dél. Garcia. 
Chr. MALI
Finale du Trophée A.-Dubout - Blatière-Bessac : CANIO
Lautier : DESBANA - Cuillé : NOTAIRE - Les Baumelles : REGAIN
Cyr : LAOS - Paulin : CUPIDON 
Occitane : AJAX (hp) - Rouquette : BITERROIS (hp)
Groupe 1 - Coef. 1,5 - Raseteurs : Aliaga, Auzolle, I. Benafitou, 
Chekade, Errik, Four, Katif, Poujol
 
SAINT-REMY-DE-PROVENCE : 15 h 30, 11 €, comité des fêtes, 
dél. Ayme. Chr. ESTEVAN
Lautier : ATTILA - Guillierme : BESSOUN - Nicollin : SYLVERADO
Le Brestalou : RENARD - Ricard : MARQUIS - Caillan : TASTAIRE
La Galère : TYROSSE (hp) 
Groupe 1 - Coef. 1 - Raseteurs : Allam, Belgourari, Ciacchini, Martin Cocher, Ouffe, Sabatier, Soler, Zekraoui
* La course passe en coefficient 1 (annoncée dans la grille coef 0,5 car 4 raseteurs des As invités au lieu de 5), les organisateurs ayant rajouté Belgourari *
 
TROPHEE DE L’AVENIR
 
DIMANCHE 25 SEPTEMBRE
courses camarguaises,course camarguaiseMONTFRIN : 15 h 30, 9 €, CT Lou Pougaou, dél. Louche. 
Chr. CAMARON
15h, emboulés pour l'école de raseteurs de Bouillargues.
Après la course, pot de l'amitié offert par le CT Lou Pougaou en piste avec les afeciouna pour la dernière course de la saison.
Ribaud : GABIER - Le Joncas : MANGIN - Fabre-Mailhan : FARO
Ricard : SAVARY - Bon : ALMIR - Le Ternen : QUINTILIEN 
Paulin : MALRAUX (hp)
Gr.3 - Raseteurs : Bernard, J. Deslys, F. Martin, Marquis, Méric, Vic, Villard
VAUVERT : 16 h, 9 €, Com. des festivités, dél. Castagnier. Chr. PANI
Complète de Saumade : HELIOS - TOURTOULEN - TOBIAS
D’ARBAUD - CARUSO - EOS - RIGAU (hp)
Groupe 2 - Raseteurs : N. Benafitou, Dumont, Félix, Marignan, J. Martin
Marquier, Zbiri
LE GRAU-DU-ROI : 16 h, 9 €, SAS Ribera, dél. Blanc. Chr. REMY
Complète de Laurent : TITAN - CACTUS - HUSSARD - ROMEO
ARAGON - DOGUE - MARLOU (hp)
Groupe 2 - Raseteurs : Bouhargane, Bressy, Cartalade, Cano, Fougère
Gros, Y. Martin, Oleskevich, Oufdil
CAVAILLON : 15 h 45, 9 €, CTPR, dél. Mouiren. Chr. GESLIN
Saint-Antoine : PATY - La Galère : VAQUERO - Raynaud : TAILLEUR
Blanc : PÈLERIN - Caillan : TAMELIER - Le Rhône : HIPPIAS
Groupe 2 - Raseteurs : Dunan, N. Favier, Montesinos, Moutet
V. Rodriguez, Sabot
SALIN-DE-GIRAUD : 15 h 30, 9 €, CT Prouvenco aficioun, dél. Servais. Chr. STEPHANIE
20e Trophée Terre et Sel - Lautier : CABOCHARD - Plo : URSIN
Guillierme : LOU LINGE - Gillet : ARGENTIN - Blanc-Espelly : PEU SE
Blanc : VAUBAN - La Galère : JAPPELOUP (hp)
Groupe 3 - Raseteurs : Ferriol, Gaillardet, L. Garcia, Maurel, Moine, Pradier
 
LUNDI 26 SEPTEMBRE
SAINT-REMY-DE-PROVENCE : 15 h 30, 9 €, comité des fêtes, 
dél. Roulet. Chr. REMY
Laurent : BYBLOS - Les Baumelles : BRENNUS - Plo : TRITON
Blanc : OURAZY - Caillan : CHICHARITO - Gros : GALOUBET
Fabre-Mailhan : ARLEQUIN (hp)
Groupe 3 - Raseteurs : Bressy, Dunan, N. Favier, Félix, Gaillardet
Marquis, Méric, Soler
 
AUTRES COURSES
 
DIMANCHE 25 SEPTEMBRE
AIGUES-VIVES : 15 h 30, 8 €, Union taurine, dél. Castillo. Etalons neufs de Paulin, Saint-Pierre, Nicollin, Cuillé. Groupe 2. Raseteurs : Caizergues, Gougeon, Miralles, Pinter, Sanchez, Vacaresse.
 
MARDI 27 SEPTEMBRE
SAINT-REMY-DE-PROVENCE : 15 h 30, 10 €, comité des fêtes, dél. Roulet. Chr. E. A. Avenir Hors Trophée. 28e Tau d’Or. Cuillé : CICERON - Le Joncas : POISON - Rouquette : GRASILHO - Nicollin : ARTISTE - DERRICK - Blanc : ARAGON - Plo : DARDO - Lagarde : CERCO BATAIO. Groupe 3. Raseteurs : Deslys, Bernard, Marignan, Moutet, Ouffe, Sabatier, Zekraoui
 
LIGUES

MERCREDI 28 SEPTEMBRE
LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER : 15 h 30, gratuit, PRC, dél. Ravoux. 34e courses de tau Marcel-Mailhan. Manades Mogador, Chaballier, Raynaud, Blatière-Bessac, Lou Pantai, Cavallini, Gillet, La Galère, Saint-Antoine. Raseteurs : Santillli, Castell, Machi, A. Martin, Bakloul, Laurent, El Mahboub, Laurier, Mengual, Aliaoui, Molina, Abbal. Tourneurs : Arnel, Ranc.
JEUDI 29 SEPTEMBRE
VALLABREGUES : 16 h, 5 €, CT Lou Vincen, dél. Quiot. Manade Laurent. Raseteurs : S. Chekade, Romero, Roustain, Aboulghazy, Jaubert, Okili. Tourneurs : Toureau, Cuallado.

CLASSEMENT RASETEURS

logo TT2.jpg

Classement du vendredi 23 septembre 2016

Trophée des As - Gr. 1
1. CADENAS Joachim (D) 619
2. KATIF Ziko (D) 493,5
3. FAVIER Maxime (G) 429,5
4. FOUR Bastien (G) 387
5. ALIAGA Jérémy (G) 326,5
6. BELGOURARI Mehdi (D) 245
7. ZEKRAOUI Youssef (G) 238,5
8. BENAFITOU Ilias (D) 236
9. CHEKADE Amine (D) 204,5
10. AUZOLLE Loïc (D) 168
11. ALLOUANI Sabri (D) 163
12. ALLAM Fayssal (G) 156,5
13. OUFFE Julien (G) 129
14. BOUHARGANE J. (G) 124
15. POUJOL Hadrien (G) 121,5
16. AYME Anthony (D) 120
17. CIACCHINI Jérémy (D) 101,5
18. MARTIN Jérôme (G) 94,5
19. RASSIR Sofiane (G) 94
20. VILLARD Benjamin (D) 62,5
21. GLEIZE Alexandre (D) 50
22. BRUSCHET Romain (D) 48
23. FAURE Lucas (D) 40
24. MASCARIN Romain (D) 30
 
Trophée de l’Avenir - Gr. 3
1. MARIGNAN Vincent (D) 1011,5
2. MARTIN François (D) 769
3. FELIX Vincent (D) 712
4. CHARRADE Antoine (D) 627
5. BERNARD Enzo (G) 589
6. GAILLARDET Joan (G) 499
7. BRESSY Ludovic (D) 390
8. DUNAN Stéphane (D) 381,5
9. ROBERT Geoffrey (G) 365
10. NAIM Yassin (G) 339
11. PRADIER Yohan (D) 332
12. AMERAOUI Loïc (D) 328
13. MERIC Marvin (G) 324
14. ZBIRI Smaïn (G) 259
15. MARTIN Yannick (G) 235
16. DESLYS Joey (G) 231,5
17. SOLER Jérémy (D) 219
18. MATEO Ludovic (G) 168
19. MONTESINOS Gabriel (D) 142
20. BENAMMAR Sofian (G) 141
21. LOPEZ Florian (G) 116
22. VACARESSE Tom (D) 114
23. MARQUIS Rudy (G) 111
24. FAVIER Nicolas (G) 98
25. ORTIZ Rodrigue (D) 86
26. CHAHBOUNE Brahum 72
27. RADO Florian (D) 25
 
Tr. des Raseteurs - Gr. 2
1. ERRIK Radouane (G) 276
2. BENAFITOU Nabil (G) 269
3. MARQUIER Mathieu (D) 223
4. CANO Guillaume (D) 195
5. MAUREL David (D) 164
6. MOUTET Damien (D) 142
7. FOUGERE Dimitri (D) 135
8. CLARION Christophe (G) 128
9. FERRIOL Jeoffrey (G) 124
10. GUYON Rémi (D) 120
11. VIC Jonathan (D) 119
12. JOURDAN Victor (D) 114
13. ALIAOUI Farid (G) 99
14. SANCHIS Boris (D) 68
15. MOINE David (D) 67
16. CHIG Mohammed (D) 66
16. MARTINEZ Damien (D) 66
18. SANCHEZ Marc (G) 60
18. MARTIN COCHER D. (G) 60
20. OUDJIT Jean-Henri (D) 56
21. GAUTIER Anthony (D) 53
22. IBARRA Rémy (D) 41
23. AROCA Samuel (D) 40
24. MIRALLES Cédric (D) 39,5
25. GUIN Romain (G) 39
26. CAIZERGUES Kévin (D) 38
26. CARTALADE Kevin (G) 38
26. RICCI J.-L. (G) 38
29. SABOT Benjamin (D) 34
30. OUFDIL Hicham (D) 33
31. SABATIER David (D) 30
32. ROIG Thomas (D) 29
33. RODRIGUEZ Vivien (G) 21
34. RUIZ Olivier (G) 20
35. CASTEL Cyril (D) 18
36. CHARNELET Mickaël (D) 17
37. DUMONT Thomas (D) 16
37. GARCIA Ludovic (G) 16
39. ALARCON Loïc (G) 9
39. PINTER Jérémy (G) 9
41. GOUGEON Mickaël (G) 8
42. ANANE Mehdi (G) 5
42. LAURENT J.-Michel (D) 5
42. PAPARONE Nicolas (D) 5
45. JODAR Emmanuel (D) 3
46. ELHAJJOUJI Fouad (G) 2
46. LAFARE Jérémy (G) 2
46. PEREZ Yannick (D) 2
46. LOPEZ Mickael (G) 2
46. MONDY Thomas (G) 2

 

20/09/2016

SOMMIERES ECOLE DE RASETEURS

SOMMIERESECOLE.jpg

Ce samedi 24 septembre
16h30, 5€
FINALE DE L'ÉCOLE DE RASETEURS DE SOMMIERES
concours de 6 manades

FRELON de THIBAUD - RESCAPA de LANGLADE
 MILAN de BRESTALOU - MIRILLON de SYLVEREAL
 ISARD de MERMOUX - CENTURION du PANTAI
Remise des prix en piste

19/09/2016

PEROLS **Finale des Vaches Cocardières **

Dimanche 18 septembre  2016

VOILA C’EST FINI ! LE RIDEAU EST TOMBE SUR LA

36e ANNEE DU TROPHEE DES VACHES COCARDIERES

IMG_2097.JPG

Entrée : ½ - Organisateur : Cté des Fêtes - Présidence : Joris Alvarez

Raseteurs droitiers : T Dumont – T Vacaresse (sort à la 4) – C Miralles – D Maurel - Raseteurs gauchers : JL Ricci – M Gougeon (sort à la 7) – C Clarion – N Benafitou – K Cartalade - Tourneurs : S Fargier – O Ménargues – J Dumas

Fait Marquant : L’intégralité de la recette de la course est reversée à Aziz, portier grièvement blessé dernièrement

Voilà la 36e saison du Trophée des  Vaches Cocardières s’est clôturée par une Finale qui sans atteindre les sommets de l’au-delà a été intéressante et relevée par les prestations d’Octopussy, Thérésa, Sarah et Pandora. Côtés blanc, l’on a pu ressentir tout au long de l’après-midi une ambiance bizarre en piste.  C. Clarion, N. Benafitou et C. Miralles vont de l’avant et les anciens (T. Dumont, JL Ricci) sont là pour le compliqué.

IMG_2120 - HACIENDA (Cyr) sur T VACARESSE.JPGHacienda (Cyr) : Pour sa dernière apparition en piste,  sans refus mais avec de promptes réponses en baissant la tête elle gère son temps. Saute et bouscule un spectateur en contre piste et se dresse derrière Clarion. Le Carmen final honore sa carrière.

IMG_2130 - PANDORA (Les Baumelles) sur T VACARESSE.JPG

Pandora (Les Baumelles) ⇒ : Pas facile à manœuvrer du fait de sa mobilité, elle n’en demeure pas moins compliquée quand elle s’arrête. Les hommes essaient de la prendre par défaut, elle remet de l’ordre soit par un départ anticipé soit par un tampon aux planches (N. Bénafitou). Rentre ses ficelles avec les honneurs entendus 2 fois.

IMG_2173 - OCTOPUSSY (Chapelle) sur N BENAFITOU.JPGOctopussy (Chapelle) : 3 minutes pour voir le IMG_2166 - OCTOPUSSY (Chapelle) sur T DUMONT.JPGpremier raset et ça démarre de là. Rapide comme l’éclair et vite retournée, elle prend les séries et s’en dégage quand bon lui semble. Malgré ses passages à la faute les hommes ne lui montent pas par-dessus. Quelques approches des bois d’une corne menaçante, une action derrière Ricci; N Benafitou et Cartalade et la cocarde au toril à 250 €. 3 Carmen plus rentrée.

IMG_2216 - THERESA (Blatière-Béssac) sur M GOUGEON.JPG

Thérésa (Blatière-Béssac) : Vaillante, elle se chauffe progressivement pour intentionnées ses répliques, sèches et agressives. Positionnée dans le terrain des planches elle pousse sur les longueurs pour se lever à l’arrivée derrière Clarion (3), N. Benafitou, Gougeon, et Maurel au terme d’une poursuite effrénée. 5 Carmen plus retour fortement applaudie.

IMG_2235 - VALSIERE (Chaballier) sur D MAUREL.JPGValsière (Chaballier) : La triple cocardière d’or nous avait habitué à mieux. Aux planches, elle est la même, seule la puissance est moindre. Une demi-douzaine quand même derrière Cartalade, Clarion (2), Miralles, Maurel et Dumont. Entre temps, tantôt décollée des planches, tantôt au milieu, elle se reprend….. 2 Carmen plus retour.

Sarah (La Galère) : Battante, elle s’engage en IMG_2250 - SARAH (La Galère) sur C MIRALLES.JPGtournant la tête à l’approche du crochet et accélère sur les longueurs pour se propulser sur les planches. Bascule derrière N. Benafitou, rebondie derrière Clarion, Miralles (2) avant de se propulser aux trousses de Maurel. Rentre en musique  (jouée 2 fois) sa 1 ere ficelle à 300€.

IMG_2275 - BAIONNETTE (Pagès) sur C CLARION.JPG⇐ Baïonnette (Pages) : Vaillante elle baisse la tête en s’engageant sur le raset. N. Benafitou, Dumont,  se feront raccompagnés au-dessus des bois. Rentre son 1 er gland avec les honneurs entendus 2 fois.

Palunenque (Nicollin) : IMG_2302 - PALUNENQUE (Nicollin) sur D MAUREL.JPGCrainte, les hommes tardent. Rasetée, elle s’engage sans poser de difficulté, pas plus sur le raset qu’à son arrivée où elle glisse le long des planches hormis derrière Maurel ou elle tape avant d’enjamber…… 1 Carmen plus retour.

IMG_2308 - AGATHE (La Galère) sur C MIRALLES.JPG⇐ Agathe (La Galère) : La barricadière de service, malgré quelques retenues à l’approche des planches nous a gratifié de jolis engagements sur Clarion (2), N. Benafitou et Ricci… Des Carmen, 4, rentrée incluse.

*******************

 Palmarès :

Cocardière d’Or avec 8 voix : Octopussy (Chapelle)

Cocardière d’Argent avec 7 voix : Valsière (Chaballier)

Meilleure Vache de la Finale : Thérésa (Blatière-Béssac)

Raseteurs : T. Dumont  174 pts – T. Vacaresse  142 pts – JL Ricci 69 pts

 

********************

 

 TROPHEE DES VACHES COCARDIERES
ELECTION DE LA COCARDIERE D'OR 2016

 IMG_2087.JPG

Dimanche en fin de matinée, devant une cinquantaine de personnes et en présence Monsieur Jean-Pierre Rico, Maire de la commune qui d’ailleurs rappela l’attachement de sa ville au maintien des traditions, le bureau du Trophée Philippe Thiers a procédé au dépouillement du vote de la 36ème Cocardière d’Or.

Sur 26 enveloppes envoyées (membres du bureau + organisateurs), 21 ont été réceptionné…

Au coude à coude tout au long de l’ouverture des enveloppes, Octopussy (Chapelle) a été élue avec 8 voix Cocardière d’Or 2016, Valsière (Chaballier) Cocardière d’Argent avec 7 voix, alors que Theresa (Blatière-Béssac) arrivait 3eme avec 6 voix.

                                     Texte et Photos
CYRIL DANIEL

      

LE GRAU-DU-ROI *TROPHEE DES AS*

le grau-du-roi,trophée de la mer,marignan,scipion,course camarguaise

Course du dimanche 18 septembre 2016

Marignan et Scipion prennent la Mer

le grau-du-roi,trophée de la mer,marignan,scipion,course camarguaise

Un des multiples coups aux planches de Margasse,
ici sur Vincent Marignan

Entrée : archi-plein. Organisateur : SAS Ribera. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Chekade, Katif, Marignan, Soler. Gauchers : Aliaga, Bouhargane, Four, Poujol. Tourneurs : Labrousse, Fouque, Dunan, Ull, Daniel.


En ce jour de finale du Trophée de la Mer, l’avant-course est pétillante affichant devant des gradins conquis, l’enthousiasme d’une chevauchée camarguaise et le charme d’une ribambelle d’Arlésiennes et d’enfants. La remise des prix est grandiose, récompensant Vincent Marignan (1er), Chekade (2e) et Aliaga (3e), I. Benafitou, meilleur animateur. Scipion de Saumade se taille la part du lion cumulant le Trophée de la Mer (course du 11 septembre) et le prix des CT graulens sur la saison. Robert Crauste, maire, offre la médaille de la ville à Sabri Allouani pour l’ensemble de sa carrière et le bouquet à Denis Labrousse, tourneur, pour sa dernière année de piste. La course en elle-même manque d’un raseteur meneur et du coup, le liant fait défaut malgré - et c’est à souligner - l’envie évidente de bien faire. Côté taureaux, Chico se démarque en 1re partie, et les barricadiers Optimus et Margasse y vont d’une grosse ration d’embardées aux planches. Ratis reste, en ce jour, bien difficile à séduire.
Trélus (Saumade).- Sans se départir de son calme, il montre du caractère, le long des planches, pour des ripostes poussées. Aux ficelles, se cabre après Marignan, I. Benafitou, Aliaga. 8’40 de bon ton. 3 Carmen et retour.
Sugar (Nicollin).- Attaqué bon train, baroule d’un raset à l’autre menaçant de ses cornes pointées. Plus stable aux ficelles, disponible droite-gauche, les actions sont plus affirmées et il conclut droit devant. 13’30 classiques et agréables. 4 Carmen et retour.

Chico (Lautier).- Bien posté et gérant ses déplacements, il règle la course à sa mesure. Des séries prestement enchaînées, finitions au ras des planches, quelques moments de calme et repart au charbon. Il se bat intelligemment et énergiquement et rentre ses ficelles. 9 Carmen et retour.
Ratis (Raynaud).- Tamponne après Aliaga, I. Benafitou et repousse les hommes pour 4’30 les rubans. Aux ficelles, ce n’est pas la cohue, son placement est irréprochable et il n’accepte pas les tourneurs trop près. En revanche, les droitiers doivent vraiment le rentrer pour qu’il s’engage et les gauchers ne lui mettent pas assez la pression. Deux-trois gros coups après Aliaga, Poujol, mais trop de retenue. Malgré les primes qui s’envolent, les ficelles rentrent. 7 Carmen et retour.
Optimus (Les Baumelles).- Il a des fourmis dans les pattes et les raseteurs ne lui offrent qu’un travail décousu. La première offensive est pour I. Benafitou. Puis les actions s’enchaînent tonitruantes et frappantes. Une bonne dizaine pour autant de Carmen. Une ficelle rentre avec les honneurs.
Margasse (Rambier).- Lui affectionne les droitiers. L’étalon au puissant caractère affiche son calme entre deux déchaînements aux planches. Au moins seize violents impacts et Poujol qui lui extirpe une action à gauche. Carmen en boucle et au final avec ses ficelles.
Jazz (Hervas, hp).- Il n’est pas dans un bon jour, et signifie vite qu’il n’a pas grande envie. Quelques séries mollassonnes et trois coups aux planches (3 Carmen). Il est temps de passer à la remise des prix.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


POINTS - PRIX
Trophée des As : Chekade, Four, 19, 5 ; I. Benafitou, 12 ; Katif, Aliaga, 7,5 ; Poujol, 6 ; Bouhargane, 1,5.


Trophée de la Mer
1. Vincent Marignan, 60 points ; 2. Chekade, 30,5 ; 3. Aliaga, 28,5. Meilleur animateur : I. Benafitou. Meilleur cocardier, Scipion de Saumade.

Prix des clubs taurins graulens (Union taurine, Dur, Lou Seden, l'Aficion)
Meilleur cocardier de la saison, Scipion de Saumade

AVANT-COURSE

le grau-du-roi,trophée de la mer,marignan,scipion,course camarguaise

La Camargue recèle tous les talents. Mis en scène par Patrice Blanc, le mouvement et les couleurs emplissent la piste en des tableaux chatoyants et rythmés. La beauté des chevaux, la rigueur de l'ensemble, l'enthousiasme au service de la technique des cavaliers et cavalières impeccables dans leurs tenues assorties, conquièrent les spectateurs. Musique entraînante pour carrousel pétillant, et un grand coup de frais sur les traditions.

le grau-du-roi,trophée de la mer,marignan,scipion,course camarguaise

Arlésiennes en ribambelles, gracieuses et souriantes, des enfants à qui transmettre, en un clin d'oeil aux soixante-dix ans de la fête du Grau-du-Roi. La capelado peut commencer sur un "Raseteur" chanté par le ténor sur l'air du toréador.

Les groupes participants : Les Groupes de Tradition, Lou Rian de Prouvènço d'Avignon, Lou velout Pescalune de Lunel, Pichoto Camarguo de Mauguio, Li Cabidoulo du Cailar, Le Temps du costume de Nîmes, les cavalières et cavaliers de l'Association Traditions du Sud. Et Patrice Blanc.

le grau-du-roi,trophée de la mer,marignan,scipion,course camarguaise

le grau-du-roi,trophée de la mer,marignan,scipion,course camarguaise

 

18/09/2016

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR*

Samedi 17 septembre
 
Des qualités à chaque place

GDRLOUGUECHOUPHLSB.jpg

Lou Guechou supérieur grâce à ses anticipations,
ici sur Marignan

 
Une après-midi satisfaisante qui termine avec un Pirate pétaradant après la bonne entame de Prieur, le plaisant et régulier Caraque, les anticipations de Lou Guechou, un Quarante Sous un peu trop baladeur mais qui réplique avec conviction, Gigolo qui n’en rate pas une pour s’illustrer aux planches, Milo et sa vitesse d’exécution. Chacun entend les honneurs au retour.
L’équipe des blancs fait le job avec de jolis moments malgré quelques passages de mauvaise pression sur les taureaux, jeunes notamment.
Prieur (Bon).- Des enchaînements, des coups de barrières, quelques sauts pour un premier qui, une fois placé, appuie ses finitions. 11 minutes.
Caraque (Chauvet).- Cornes pointées, ce joli cocardier se livre avec envie jusqu’aux planches. Bien positionné, à l’affût, il pousse fort après les hommes. Classique, régulier et travailleur, il fournit 10’30 de qualité. 
Lou Guechou (La galère). - Les rubans volent vite mais aux ficelles, une fois placé, les hommes s’en méfient. Marignan, Zekraoui pour les plus assidus. Attentif, Lou Guechou anticipe le départ des rasets et sa vitesse fait merveille jsuqu’aux planches. Les enfermées se succèdent, ça passe juste et Errik lève la 2e ficelle sur le gong.
Quarante Sous (Saint-Antoine).- Vif, rapide, il ne trouve pas sa place et se déplace sans arrêt, cela nuit à sa prestation, dommage car quand il vient, c’est toujours avec conviction et les cornes dangereusement pointées. Sur une action, il se coince la patte arrière entre le marchepied et la planche, et doit réintégrer le toril (11e)
Gigolo (Michel, 6 ans). - Dès la trompette, il est dans le rythme, poursuit Dunan qu’il placarde sur les tubes. Placide d’allure et classique dans les rasets, il ne rate pas une occasion de s’illustrer aux planches. Surveille tout, enchaîne et frappe en rafale (dont un énorme sur Zekraoui). Pas trop de placement mais un cœur énorme et beaucoup d’investissement en conclusion. 13 minutes.
Gigolo sur Marignan

GDRGIGOLOPHMALI.jpg

 
Milo (Le Ternen, 6 ans).- Léger et vif, il va vite et se propulse le pitre aux planches. Souple des pattes arrière, il se retourne comme un chat. les hommes le délaissent ou un temps. Puis ça repart, il collabore consciencieusement et peut s’engager haut et fort. Rentre une ficelle.
Pirate (Blatière-Bessac, 7 ans).- Une force de la nature, brut et querelleur. Pas de blanc à l’horizon, il part à l’abordage des planches. Se gaspille un peu mais quand on lui propose un duo, il se jette méchamment. Ça pète de partout et une belle rafale de quatre impacts d’affilée. Puissant et finisseur rentre une ficelle au terme de ses 10 minutes. 
MARTINE ALIAGA
PHOTOS MALI - LAURENT SONZOGNI
 
Trophée de l'Avenir : Dunan, 12 points ; Marignan, 9 ; Zbiri, 3.
Entrée : 2/3 d'arène. Org. SAS Ribera. Président : J. Valentin. Raseteurs droitiers : Auzolle, Chekade, Dunan, Marignan, Vic. Gauchers : Errik, J. Martin, Zekraoui, Zbiri. Tourneurs : Lieballe, Dunan, Ull, Joseph.

 

17/09/2016

MANIFESTATIONS - COURSES - AFFICHES

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

 Pour mieux lire les affiches ou agrandir la zone de lecture
sur votre clavier gardez enfoncée
la touche Ctrl et tapez + sur le clavier numérique
(- pour revenir en arrière)

Vous pouvez m'envoyer vos affiches (en format JPEG)
et vos infos à martinealiaga34@gmail.com

Tél  07 81 48 50 88 (ou 06 89 10 36 97)

  *********

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

LIGUE DU JEUDI 22 SEPTEMBRE, 15h30, 5€

VENDREDI 23 SEPTEMBRE, 17h, 5€,
Ligue reportée du jeudi précédent

*************

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

15h école de raseteurs
15h30, (et non 16h), course
après la course, apéritif offert en piste
aux afeciouna par le CT Lou Pougaou

********

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

**********

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

*************

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

*****************

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

 **************

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

***************************

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

*****************

 

rendez-vous,courses camarguaises

 

16/09/2016

LE GRAU-DU-ROI *Trophée des As*

Course du jeudi 15 septembre - 2e journée du Trophée de la Mer
 
Lebrau et Mustang tiennent tête
 
Grosse équipe de raseteurs pour cette 2e journée du Trophée de la Mer et un rythme trépidant imposé aux taureaux. Les plus compliqués ou costauds ont tenu, Ivanhoé, Lebrau et Mustang, les autres sont passés très vite, parfois sans démériter, mais face à plus fort qu’eux.
Cadenas bien sûr impressionne par son implication qu’il paye cash quand Lebrau le rattrape, le déséquilibre et le malmène à la planche, l’obligeant à quitter la piste (contusions).
Au terme de l’après-midi, Marignan est toujours en tête du Trophée de la Mer avec 42 points et il viendra défendre ses chances lors de la finale, dimanche (2e Favier,  27 ; 3e Aliaga 21).
Ivanhoé (Blatière-Bessac).- Se rebelle à chaque action qu’il veut bien prendre, en passant le pitre ou ses cornes “bisques”. Promène les hommes, à son rythme. Quelques chaudes actions (Chekade, Cadenas, Benafitou). Sans presque jamais se poser, il lâche sa 2e ficelle à Cadenas ; 14 minutes. 5 Carmen et retour.
Santen (Les Baumelles).- Une rafale et les pompons volent. Se poste, reste volontaire, Cadenas subjugue par ses rasets “templés”, régulant la charge du taureau et prenant le temps de poser son crochet. Les ficelles s’effilochent, sans répit les hommes travaillent. Santen pousse jusqu’aux planches mais face à ces crocheteurs avisés, 8’30 suffisent. 3 Carmen et retour. Au fait, les deux ficelles à Joachim.
Camaï (Vidourlenque).- Il est fougueux et se livre sincèrement, une série et les rubans volent. Placé, garde du jus, s’applique, et s’engouffre sur chaque cite. Les hommes s’enhardissent, c'est la pagaille, le jeux devient dangereux, le président de course sort le tourneur Joseph pour ce taureau. Camaï ne démérite pas mais la pression est intense et 6 minutes sonnent le gong.
Lebrau (Laurent).- Leste, versatile, les blancs partent à l’abordage. Cadenas s’engage dans les cornes, Lebrau le déséquilibre, le malmène à la planche (1'30). A la reprise de la course, Joachim sorti, les hommes reprennent le rythme. Lebrau riposte, enchaîne, et peut conclure haut et fort et basculer après (Zekraoui, Aliaga). Un ou deux sauts, montre sa méchanceté et son esprit combatif. 11’30 émotionnantes. 3 Carmen et retour.
Mustang (Cuillé).- Constamment en déplacement, ses débuts sont décousus pourtant il s’implique dans les échanges pour pousser jusqu’au ras des planches. S’assagit et se prête aux longueurs (Aliaga, Favier, Marignan, Chekade) et met les gaz après I. Benafitou, Favier. Garde une ficelle. Multiples Carmen.
Cupidon (Cavallini).- Fougueux, brutal et puissant, il aligne deux coups aux planches mais malheureusement se blesse. 4 minutes, retour en musique.
Papalino (Chaballier, 10 minutes, hp).- Vif et remuant, les hommes mettent un moment à l’aborder. Lui, exprime sa méchanceté sur tout ce qui bouge. Entrepris, sa fougue se libère dans de grands éclats aux planches où il laisse beaucoup d’influx. La dernière minute, il a moins de mordant mais tape encore après Ciacchini. Des Carmen.
 
MARTINE ALIAGA
 
Trophée des As : Cadenas, 18 points ; M. Favier, 18 ; Chekade, 11; Zekraoui, 6 ; Aliaga, 4 ; Benafitou, 4 ; Four, 3 ; Ciachhini, 2.

 

* Finale du Trophée de la Mer, dimanche 18 octobre, 15h45 avant course signée Patrice Blanc, 16h, 12€, finale. Réservations : 04 66 51 12 12 *

13/09/2016

PEROLS * Finale des Vaches Cocardières *

18/09/2016Trophée des Vaches Cocardières
Finale du Trophée Phiippe-Thiers

 Qui pour succéder à Valsière (Chaballier)
 et Thomas Dumont ?

pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaise

Après la Provence en 2015 (Saint-Martin-Crau), le Trophée Philippe-Thiers, Trophée des Vaches Cocardières sera de retour en Languedoc, à Pérols plus exactement, le dimanche 18 septembre  pour sa 36e Finale. Ce sera également l’occasion de renouer avec Daniel Siméon, qui avait ouvert, les années précédentes (2007, 2008, 2010, 2012,  2014), les arènes du Grau-du-Roi à cette finale qui organisée dans le cadre de le fête locale  s’attirait un record d’affluence.

Dernièrement donc, c’est à l’issue de la dernière course à Saint-Chaptes, et après les 14 courses inscrites au calendrier, que les membres du Trophée Philippe-Thiers se sont réunis afin d’établir l’affiche de cette finale qui d’ores et déjà, sur le papier, s’annonce pétillante, spectaculaire, fort captivante et créatrice d’émotions et sensations.

Il faut dire, qu’avec les vaches, la déception est rarement, voir quasiment jamais d’actualités.

Voici en quelques lignes les vaches retenues :

pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaiseHacienda (Cyr) : Déjà évoquée l’an dernier, Hacienda est une vache vaillante, qui baisse la tête sur les sollicitations dont les plus allongées peuvent se conclure aux planches – Elle a pu être vu en 2016 à Marsillargues.

Agée de 11 ans (n°563), cette finale devrait être sa dernière apparition en piste, son propriétaire souhaitant désormais la réserver pour la reproduction.

pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaise

Pandora (Les Baumelles) : D’un tempérament vif et sérieux, elle anticipe chaque départ et accélère sur ses trajectoires, empêchant ainsi les hommes à poser leur crochet sur son frontal. Ses réparties sont suivies et intentionnées. Remarquée les saisons précédentes, ses sorties 2016 ont été Cabannes (26/07) et Vauvert (16/08)

pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaise

 

Octopussy (Chapelle) : La Cocardière d’Argent 2015 est une classique très rapide et anticipatrice dans ses réactions, qu’elle termine au fil des barrières. Partenaire idéale et non sans danger, ses dégagements la rendent imprenable

A chacune de ses sorties, Vestric (20/05), Cabannes (27/07), Vauvert (16/08), Saint-Chaptes (20/08), elle a rentré la quasi-totalité de ses attributs.

Sarah (La Galère) : Appelée en remplacement de Comette (Raynaud) blessée pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaisedepuis a course de Vauvert, c’est une vache sûre qui sait être cocardière mais aussi spectaculaire ce qui lui a valu d’être élue Meilleure vaches de la finale au Grau du Roi en 2014.

Ses courses en 2016 : 28/03 Pelissanne, 20/05 Vestric et Candiac, 11/06 Codognan, 14/07 Générac

pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaiseBaïonnette (Pagès) : Lauréate des courses de sélection 2013 à l’âge de 5 ans (n°802, elle ne cesse de progresser d’une année sur l’autre. C’est une battante qui ne rend jamais les armes, qui s’échauffe au fil du temps pour conclure spectaculairement, ce qui lui valut le prix de Meilleure vaches de la  Finale 2015 à Saint-Martin de Crau.

Ses courses en 2015 : Gallargues Le Montueux (01/05), Vestric et Candiac (23/05), Codognan (11/06), Cabannes (26/07) et Vauvert (16/08)

Valsière (Chaballier) : Est-ce réellement nécessaire de présenter cette cocardière pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaisede la manade Chaballier, âgée de 10 ans (n°605) qui a déjà ramené à sa devise 3 titres de cocardières d’or (2012, 2014, 2015).  Cocardière certes, ses arrivées sont explosives aux planches où sa corne vient toujours menacer la tenue blanche. Trois sorties en 2016: Générac (14/07), Marsillargues (2/08) et Vauvert (16/08) où elle gagnera le Trophée de la Ville….

pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaiseThéresa (Blatière-Bessac) : Bien trempée dans le moule des Iscles, c’est une battante qui ne demande qu’à être bousculée pour se mettre à l’œuvre du haut de ses 12 ans (n°448).  Rapide, corne menaçante, ses engagements aux planches en font une cocardière redoutée et redoutable…  Qui n’a pas en mémoire cette course du 12/07 à Aimargues qui fut tout simplement explosive.

Ses sorties 2016 : Aimargues (12/07) Vauvert (16/08)

 

Palunenque (Nicollin) : La plus jeune de cette finale -7 ans (n°945), elle est la pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaiselauréate des courses de sélections 2016 et ne peut en conséquence concourir pour le titre suprême, ni pour le prix de la Finale. D’une stature imposante et rapide, ses réactions de terminent dans la majorité des cas par une envolée au-dessus des planches. Chacune de ses sorties 2016  (Aimargues, Marsillargues) s’est transformée par une prise d’air, ne recevant que quelques tentatives d’approche.

pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaiseAgathe (La Galère) : Rien de tel pour conclure une course. Les planches ne sont pas un obstacle pour elle, en venant s’y écraser sans retenue comme ce fut le cas en 2016 à Vestric-et-Candiac (01/06 et 15/06)  dans le cadre des sélections  à Cabannes (26/07), recevant le titre de Demoiselle de Provence et à Pérols (09/08).

 

Autant dire que les tenues blanches, au nombre de 12 pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaiseaidées par 4 tourneurs ne passeront pas un après-midi de tout repos dans cette piste de Pérols. D’autant plus que les jeux semblent être faits.  En première place, nous retrouvons le triple vainqueur (2009 – 2010 et 2015), Thomas Dumont (171 pts), suivi par la tout jeune Tom Vacaresse (137 points) et le vétéran Jean-Louis Ricci (59 points). S’en suivent, Cédric Miralles (51 point),  Kevin Cartalade (38 points), Marc Sanchez (37 points), Jérémy Pinter (30 points), Christophe Clarion (28 points), Jeoffrey Ferriol (25 points), Sofiane Benammar (24 points), Mickael Gougeon (20 points) et Antoine Charrade (17 points).

 

La remise des prix, récompensant les 3 premiers raseteurs classés (à condition qu’ils soient présents à la finale sauf blessure) la Cocardière d’Or, la Cocardière d’Argent, la lauréate des courses de sélection et la Meilleure Vache de la finale clôturera cette 36ème Finale des Vaches Cocardières.

Programme de la journée :

10h00 – Election de la Cocardière d’Or 2016 dans les arènes

12h30 – Repas (sur réservations)

16h00 – XXXVIème Finale de la Cocardière d’Or

                                                 Texte et Photos Cyril Daniel

LE GRAU-DU-ROI

Mardi 13 septembre 12016
 
Hier au Grau-du-Roi
 
GDRNAIMBRENUS.jpg15h, 15h30 aux vestiaires du Grau-du-Roi. Il manque cinq raseteurs sur les huit invités pour cette course comptant pour le Trophée de l’Avenir débutant à 16h... Absents et injoignables au téléphone... Vincent Ribera, l’organisateur, et Sabri Allouani en charge des courses camarguaises, ne décolèrent pas: «On ne comprend pas... Sans prévenir à l’avance et sans répondre au téléphone, ils nous mettent devant le fait accompli, nous laissant dans l’impossibilité de pallier à ces défections et d’assurer leur remplacement. C’est un manque total de respect pour le public et la direction des arènes.»
Alors que les gradins sont bien remplis pour cette première course gratuite de la fête, trois des raseteurs prévus et Nicolas Oleskevich qui, étant présent, a été requis, ont assuré leur place.
«Demain (aujourd’hui mardi, NDLR), pour le concours de manades à l’Avenir, reprend Vincent Ribera, il y aura huit raseteurs et peut-être neuf à la capelado, je m’y engage, nous allons faire appel à des garçons fiables et sérieux».
 
MARTINE ALIAGA
Aujourd'hui, mardi 13 septembre
16 h, entrée gratuite
Raynaud : COCOGNON - Les Baumelles : SOUVIGNARGUAIS - Blatière-Bessac : DINGO - Hervas : EPSILON - Rouquette : MELGUEIL - Paulin : ATTILA - Daumas : ARROGANT (hp)
Raseteurs : Soler, Marignan, Vic, Oufdfil, Zekraoui, Errik, Bernard, Méric.
 
 

11/09/2016

LE GRAU-DU-ROI *TROPHEE DES AS*

Dimanche 11 septembre 2016


5, 4, 6, le tiercé gagnant
de cette 1re journée du Trophée de la Mer

SCIPIONALIAGAPH MALI.jpg

Une belle embardée de Scipion
aux trousses de Jérémy Aliaga


5e, c’est la place de Scipion, excellent, hier au Grau, anticipateur et concluant ; 4, pour Ulmet malgré son exclusivité pour les gauchers ; 6 pour Arlésien et ses finitions dans une très bonne 2e partie. Et un Vincent Marignan, qui avec aisance, se place en tête de la compétition. Voilà l’essentiel.
En détail, une première partie languissante, bétail décevant et peu dynamisé par les raseteurs. Dans l’ensemble, en blanc, Aliaga, Favier, Zekraoui (Bouhargane en phase de reprise après blessure) pour une gauche combattante ; Ilias Benafitou et Vincent Marignan à droite.
Poulidet (Cuillé).- Remplace Loubard blessé. Inconstant et randonneur, il choisit ses cibles sur lesquelles il fuse parfois dangereusement. Plus un coup de revers prononcé dans un long quart d’heure.
Cohiba (Fabre-Mailhan).- Classique, enchaîne, peut faire le pas au départ, disponible sous le travail bien réparti des hommes. Gauche-droite, un regain des blancs à l'assaut de la 1re ficelle démarmaillée, levée par Aliaga (13e) l’autre rentre. 5 Carmen et retour.
Serpatier (Espelly-Blanc).- Les premières minutes sont prometteuses mais il manque vite de conviction dans ses ripostes. Pourtant reste attentif, et s’engage à plusieurs reprises dans des séries intéressantes. Le travail des blancs manque de liant, lui reste un peu mollasson et semble ne pas trouver le bon placement. Rentre une ficelle. 1 Carmen et retour.
Ulmet (Blanc).- Placement, agressivité, et cette corne qui raccompagne méchamment jusqu’aux planches et même plus. Trois minutes trente pétillantes pour les rubans. Affiche une nette préférence pour les gauchers qui régalent. Favier, Aliaga, Zekraoui, Bouhargane multiplient les cites, Ulmet les actions chaudes et percutantes. En fin de temps, se réserve un peu plus et rentre une ficelle. Une multitude de Carmen et retour.
Scipion (Saumade) affiche vite sa forme et sa méchanceté. Se livre en rythme aux pompons. Aux ficelles, positionné, tient tout le monde à l’œil. Les anticipations sont superbes (I. Benafitou, 2 fois) et brillamment conclues. Après Aliaga, Zekraoui, Favier, les engagements sont puissants; Favier en danger pour une longueur ; des frappes (Marignan, Aliaga, Benafitou), des enfermées. Anticipe et menace Bouhargane tout du long, le rattrape et l’oblige à plonger en contre-piste. Accroche la jambe de Favier. Brillant, cocardier et finisseur, rentre une ficelle, la première étant levée par Marignan sur le gong. Une symphonie de Carmen.
Arlésien (Chauvet).- Lui aussi attaque tambour battant (1’40 les rubans). Puis enchaîne sur un bon tempo avec Aliaga, Marignan, tape sur Favier. Accélérations, conclusions, tout y est. Se décolle parfois, fait voler quelques planches mais reste performant. Se bat pour un tour de sa 1re ficelle, et dans la foulée laisse la 2e à Marignan. 11 minutes. 10 Carmen et retour.
Coti Chiavari (hp trophée mais compte pour “la Mer”).- Le premier face-à-face est long à se dessiner mais correctement cité, Coti Chiavari se met au diapason et s’engage aux planches. Les raseteurs ne se démènent pas pour le faire briller, lui répond présent mais le rythme est tombé. Un petit final mais tout de même une bonne ration de musique pour une ficelle qui rentre.


MARTINE ALIAGA


Trophée des As (coefficient 1,5) : Aliaga, 17 points ; I. Benafitou, 12 ; Ciacchini, 9 ; M. Favier, 9 ; Zekraoui, 7,5 ; Bouhargane, 6 ; Katif, 3.
A noter que Vincent Marignan (Trophée de l’Avenir) totalise 33 points.

**************

IMG_6735.JPGEn ouverture, Renaud Vinuesa et ses 5 cavaliers présentent un tri en piste. 6 superbes chevaux camargue, 12 taureaux et deux simbeu, chaque bête porteuse d'une devise d'un des cocardiers de la course (7) à rentrer au toril, dans l'ordre de sortie. Pas si évident avec un petit récalcitrant qui se joue des cavaliers et feinte à maintes reprises pour se cacher dans le troupeau. Au final, un ballet réglé au millimètre, une belle démonstration de patience et de maîtrise. "Carmen"

IMG_6745.JPG

*******************

LANSARGUES *AVENIR, 58e Finale du Trident d'Or*

Course du 11 septembre 2016

LA MANADE GILLET (203.5) DEVANCE
LA MANADE BLANC-ESPELLY (195)

POUR LA 58e FINALE DU TRIDENT D’OR

lansargues,finale trident d'or,course camarguaise

Petite édition que cette 58ème Finale du Trident d’Or. Pourtant le Club Taurin Frédéric Durand n’avait pas lésiné dans l’organisation avec Arlésiennes, Gardians, Pena et ce malgré une concurrence toute proche (Castries – Grau du Roi). Mais cela ne fait pas tout. En course camarguaise, il y a certes l’organisation, le public, des hommes en blanc et surtout des taureaux. Ce sont ces derniers aujourd’hui qui ont légèrement déçu…. Est-ce par le simple fait que lorsque l’on prononce le mot « Finale » on s’attend à quelque chose de plus  que dans une autre course normale ? Peut-être.

Quoiqu’il en soit, aujourd’hui les manades Gillet et Espelly-Blanc clôturaient, avec cette finale la compétition du Trident d’Or 2016. Sur cette course, s’il fallait retenir un taureau, ce serait Argentin de Gillet (qui d’ailleurs remporta le prix de meilleur élément de la journée). S’il fallait en retenir deux, on pourrait  ajouter Listoun de Blanc-Espelly. Pour le reste, le sentiment reste mitigé. L’avenir nous le dira.

Chez les hommes, L. Bressy  (avec 108 pts) conserve sa première place et reçoit le crochet d’or, J. Gaillardet (avec 94 pts) grimpe à la deuxième place (crochet d’argent), coiffant sur le poteau L. Matéo  (84 pts) écarté sur blessure. S. Dunan est déclaré Animateur du jour. Y. Pradier en 1ère partie et Johan Gaillardet d’un bout à l’autre a mouillé le maillot. L. Bressy s’est bien impliqué tandis que M Méric.,  G Montesinos et J Martin furent plus en retrait.

Côté présidence, pas de soucis majeurs, ça maîtrise sauf par moment avec le CD de Carmen qui déclenche prestement. Nous dirons que l’homme à le doigté facile mais bon, c’était jour de fête, il faisait beau, alors pourquoi pas ?

Pour la Manade Blanc-Espelly : En première position Escourial (n°902) très lansargues,finale trident d'or,course camarguaisemobile est rapidement délesté de ses principaux attributs (1’30) avant de s’échauffer, d’appuyer ses réponses derrière Bressy, Dunan (2), Montesinos avant de signer une belle enfermée en fin de quart d’heure sur Dunan. 6 Carmen plus rentrée. Florestang (n°913), troisième est un adversaire facile. 3 minutes et il ne lui reste qu’une ficelle à défendre qu’il laissera 4 minutes plus tard. 1 Carmen. lansargues,finale trident d'or,course camarguaiseEt pour finir ce trio de la devise Jaune, Rouge, Bleu, Listoun (n°925), cinquième est plein de bravoure. Légèrement anticipatif, il ne lâche pas prise, il accélère sur les trajectoires. Placé il s’engage bien, répond des deux côtés, mais au fil du temps, ce montre moins intensif. Est-ce par épuisement ou par un lâché d’armes ? 13 minutes  récompensées par le disque qui avait tourné 4 fois auparavant.

 

Pour la manade Gillet : lansargues,finale trident d'or,course camarguaiseSecond, Berlioz (n°949), après quelques tours de chauffe, va entreprendre les choses sérieuses. Il s’engage fort sur le raset, fait légèrement le pas et use d’un petit coup de tête. Régulier durant son temps de course il reçoit 3 Carmen renouvelé à son retour au toril. Quatrième, Argentin est loin de faire le lansargues,finale trident d'or,course camarguaisetango. En arrière il ne va pas. Surpris en début, il réalise vite qu’il n’est pas sur une piste de danse mais dans une piste d’arènes. Alors les choses sérieuses vont commencer. Ses engagements sur les rasets sont vifs et intentionnés (Pradier, Bressy, mais son point fort, demeure dans ses arrivées aux planches cornes menaçantes. Il ira même jusqu’à les taper derrière Gaillardet (2), Dunan. A la 7ème, dans une action d’envergure, il rejoint Gaillardet contre le mur d’enceinte. Encore vert tout de même, il s’incline peut avant la fin de son temps règlementaire. 9 Carmen plus retour fortement applaudi. En dernier, Lutin (n°958) a donné une impression lansargues,finale trident d'or,course camarguaised’inachevée. En début, le biou est présent, il termine par une corne menaçante au-dessus des planches, passe la tête. Puis progressivement l’activité blanche s’estompe, le taureau demande de plus en plus d’engagement et ses réactions sont moins incisives. 6 Carment tout de même rejoué à son retour avec sa seconde ficelle.

Lutin serre de prés L. Bressy

Texte et photos
CYRIL DANIEL

 

 

DISPARITION

Dimanche 11 septembre 2016

Virat s'est éteint


BLOGVIRAT1.jpg
Il s’est éteint dans son paradis sur terre, le Mas d’Anglas, choyé par ses gardians. Il repose désormais au pied de sa statue qui veille sur ses frères de manade et sur les prés du Cailar. A 21 ans, Virat a tiré sa révérence après huit années d’une douce retraite. Né en 1995 de la vache Vivo et de l’étalon Belori, sous l’ère Jean Lafont, le N.507 a grandi auprès de son nouveau propriétaire Louis Nicollin (1997) à qui il offrira le Biòu d’Or en 2002 puis en 2004. Et de multiples récompenses de 2001 à 2008, jusqu’à sa despedida en août 2009 aux arènes où il avait débuté, à Beauvoisin.

Entre-temps que de souvenirs, que d’images, que d’émotions... Un beau cocardier, fier dès son entrée en piste, généreux dans ses poursuites, noble dans le combat et finisseur avec panache... Un taureau courageux qui perd un œil en 2003 à la finale du Trophée des As, à Arles, et surmonte son handicap pour revenir plus fort et gagner le titre suprême au bout de cette magnifique saison 2004. Et des blessures à répétition qui perturbent sa carrière... Dont celle de la finale des As 2004 où victime de sa vaillance, il se fait un traumatisme cervical. Ah Virat ! Tu as marqué cette décennie-là, et la carrière de raseteurs comme Sabri Allouani, Benjamin Villard, Hadrien Poujol et bien d’autres.
Ah Virat ! Tu as rejoint au ciel le paradis des grands cocardiers où les Seigneurs de Camargue demeurent à jamais. Dans nos mémoires, gravés pour toujours, tes exploits sur le sable des pistes, ta devise rouge et verte, fièrement portée. Ah Virat, ta statue a désormais une âme puisque tu es enterré à ses côtés.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA

BLOGVIRATSTATUE.jpg

La statue a maintenant une âme,
celle de Virat enterré à ses côtés

*****************

10/09/2016

LA FETE DU GRAU DU ROI

Du 10 au 18 septembre

Le Grau rime avec taureaux

bloggdrPHMALI.jpgSeptembre, l'été en pente douce... Une pression touristique un peu moins forte et un “village” qui retrouve son rythme, ses habitudes et sa fête qui, depuis 1946, n’a pas changé sa date. Alors dès aujourd’hui, au rythme des bandas et peñas, Le Grau-du-Roi s’attaque à neuf jours de manifestations, de foire, de bals... avec pour ambition la bonne humeur et pour emblème le taureau. Ancré dans cette terre de Petite-Camargue, le biòu est de toutes les animations : lâcher de taureaux, toro-piscine, abrivado, bandido, encierro et courses camarguaises.
Vincent Ribera en charge de la programmation des arènes et Sabri Allouani, responsables des courses, ont concocté un programme sérieux, qualitatif et attrayant. « Ces arènes méritent des affiches à la hauteur de leur réputation. Le public nous est fidèle, on ne peut pas se manquer. Les trois courses, Trophée des As, du Trophée de la Mer respectent le niveau d’exigence de la piste, alliant les purs cocardiers et le panache des barricadiers. Côté raseteurs, les meilleurs bien sûr, comme il se doit au Grau ». L’effort de l’organisateur a aussi porté sur les courses comptant pour le Trophée de l’Avenir : « Quatre sont gratuites, et nous aurions pu nous contenter de taureaux de seconde catégorie. Pas du tout ! Là aussi la renommée des arènes et le respect du public nous obligent au meilleur, donc pratiquement tous les taureaux qui ont fait parler d’eux sont présents, tout comme les raseteurs ».
Et Sabri Allouani de conclure : « On veille aussi à l’équilibre taureaux-raseteurs pour que chaque partie puisse s’exprimer au mieux... »
Des portiers, aux guichetiers, areneros, sonorisateurs, président de course, etc. tout ce petit monde des arènes est fin prêt à accueillir le public pour des moments d’aficion partagés.


TEXTES ET PHOTOS
MARTINE ALIAGA


TOUTES LES COURSES

BLOGGRAUDUROI1_2.jpg


Avant le Revivre (24 et 25 septembre) et la finale du Trophée de l’Avenir (2 octobre), huit courses sont proposées.

Mardi 13 septembre
Trophée de l’Avenir. 16 h, gratuit.
Raynaud : COCOGNON, Les Baumelles : SOUVIGNARGUAIS, Blatière-Bessac : DINGO, Hervas : EPSILON, Rouquette : MELGUEIL, Paulin : ATTILA, Daumas : ARROGANT (hp).
Raseteurs : Zekraoui, Bernard, Méric,  Errik, Marignan, Oufdil, Soler, Vic.

Mercredi 14 septembre * ANNULE ORAGES *
Trophée de l’Avenir. 16 h, gratuit.
Briaux : QUISSACOIS, Chabalier : CHICOLO, Lafon : DARDAILLON, Bec : MISTRAL, Les Montilles : LEBRAU, Chapelle-Brugeas : ARLESIEN, Vellas : SULTAN (hp). Raseteurs : Ameraoui, Aroca, Ben Ammar, Chahboune, Félix, Martin, Naim, Méric.

Jeudi 15 septembre
Trophée des As. Trophée de la Mer (2e j.). 16 h, 11 €.
Laurent : LEBRAU, Cuillé : MUSTANG, Les Baumelles : SANTEN, La Vidourlenque : CAMAI, Blatière-Bessac : IVANHOE, Cavallini : CUPIDON, Chaballier : PAPALINO (hp).
Raseteurs : Aliaga, I. Benafitou, Bouhargane,

Cadenas, Ciacchini, M. Favier, Katif, Zekraoui.
Vendredi 16 septembre
Trophée de l’Avenir, 16 h, gratuit.
Chauvet : CENTURION, Occitane : PATOU, Vellas : SIROCCO, Le Ternen : MUIRON, Saint-Antoine : JANVIE, Blanc : SAINT-ELOI (hp).
Raseteurs : Vic, Marignan, Soler, Oufdil, Errik, Bernard, N. Benafitou, Deslys.

Samedi 17 septembre
Trophée de l’Avenir. 16 h, 9 €. Bon : PRIEUR, La Galère : LOU GUECHOU, Saint-Antoine : QUARANTE SOUS, Chauvet : CARAQUE, Michel : GIGOLO, Le Ternen : MILO, Blatière-Bessac : PIRATE (hp)
Raseteurs : Marignan, F. Martin, Ameraoui, Aroca, Chahboune, Ben Ammar, Naim, Méric.
Dimanche 18 septembre
Trophée des As, finale du Trophée de la Mer, 16h, 12€
Saumade : TRELUS, Nicollin : SUGAR, Lautier : CHICO, Raynaud : RATIS, Les Baumelles : OPTIMUS, Rambier : MARGASSE, Hervas : JAZZ hp).

Raseteurs : Cadenas, Katif, Soler, I. Benafitou, Aliaga, Zekraoui, Bouhargane, Four.

BLOGOGRAUDUROI2_2.jpg


PLACES
RÉSERVATIONS : tél. 04 66 51 12 12. Le jour de la course, guichets ouverts à partir de 9 h 30 non stop. Trophée des As, dimanche 11 et jeudi 15 septembre, générales 11 €, réservées 15 €. 18 septembre, finale, générales 12 €, réservées 17 €.
Avenir : le 17 septembre, 9 €.

PRATIQUE
AVANT-COURSES : 15 h 45, ce dimanche, c’est Renaud Vinuesa qui ouvrira la course ; dimanche 18 septembre, Patrice Blanc.
PARKING :  le parking face aux arènes est gratuit pendant toute la fête.
LE PONT TOURNANT sera piétonnier une bonne partie de la fête.


TROPHEE DE LA MER
LES PRIX DE LA FINALE
Le 18 septembre, seront décernés : le prix au meilleur taureau de la saison par l’Union des CT graulens.
Prix au meilleur taureau du Trophée de la Mer.
Prix aux meilleurs raseteurs (1er, 2e et 3e) et au meilleur animateur.

blogGDRCAPEL.jpg

**************

 

04/09/2016

SAINT LAURENT D'AIGOUZE - 21e FINALE DU PRINTEMPS DES ROYALES

Course du 4 septembre 2016 - Trophée de l'Avenir

A LA MANADE B. LAGARDE et V. FELIX
LE XXIe PRINTEMPS DES ROYALES

A BAYARD (Nicollin) et Z. ZEKRAOUI
LES PRIX DE LA FINALE

saint laurent d'aigouze, printemps des royales,course camarguaise

saint laurent d'aigouze, printemps des royales,course camarguaiseEntrée : 2/3

Organisateur : CTPR Lou Bandot

Présidence : Très attentive de Thierry Cure assisté de Alain Hugon et Arnaud Chabanon

Raseteurs droitiers : V. Félix, D. Fougère, G. Montesinos, R. Ibarra - Raseteurs gauchers : Y. Zekraoui, C. Clarion, R. Marquis

Tourneurs : P Rado, B. Joseph  

 

Tout en se montrant plaisante, la 21ème  Finale du Printemps des Royales, n’a pas réussi à faire oublier a lourdeur du temps et l’étouffante chaleur de ce dimanche estival…. Les bourgeons ont eu du mal à éclore, ou encore, la mayonnaise n’a pas réussi à monter, pour reprendre l’analyse du Président du club taurin Lou Bandot en fin de course. Une course tout de même loin d’être ennuyeuse, mais manquant du petit plus qui fait que... malgré les prestations de Tourtoulen et Bayard, l’implication de Y. Zekraoui, C. Clarion et par intermittence de V. Félix, K Marquis et G Montesinos.

Alors qu’en ouverture, l’Ecole de Rasteurs locale s’était mesurée à deux pensionnaires de la manade Fabre-Mailhan, une imposante remise des prix en présence des Cabidoules du Cailar, de la pena Mistral et des gardians de la manade Lescot  a clôturé  cette édition 2016 .

saint laurent d'aigouze, printemps des royales,course camarguaiseVentoux (Cuillé – n°719) : Calme et idéalement positionné, il se prête au jeu avec une nette préférence pour les droitiers sans pour autant ignorer les gauchers. 4 minutes, le temps des principaux attributs. Aux ficelles ses allonges derrière R. Ibarra, Y. Zekraoui (2) et R. Marquis (Photo) vont déclencher le disque rejoué à sa rentrée porteur de sa 2e ficelle.

saint laurent d'aigouze, printemps des royales,course camarguaiseHussard (Laurent – n°812) : Même s’il se dépense sans compter dans d’inlassables déplacements, il répond à tout et appuie de temps à autres ses répliques jusqu’aux planches où il peut poser la tête. Se posant davantage aux ficelles, la 1ère reste dans le crochet de Zekraoui à la 11ème minute, la seconde retourne au toril aux accents de Carmen qui résonne pour la 3ème fois.(Photo avec C. Clarion)

Coutard (Fabre-Mailhan – n°952) : Tel un métronome, il se jette dans les saint laurent d'aigouze, printemps des royales,course camarguaiserasets sans restriction au point d’en perdre les principaux attributs en 1’20. Aux ficelles, après avoir cédé la première à Y. Zekraoui (7’), les rasets sont s’espacer, le biou va jouer d’un petit coup de revers à l’approche des crochets. Relativement franc tout de même, il va s’incliner à la 13ème minute. 2 Carmen plus rentrée. - (Photo avec V. Félix)

saint laurent d'aigouze, printemps des royales,course camarguaiseTourtoulen (Saumade – n°9106) : Imperturbable et imposant les règle du jeu, notamment par un placement irréprochable et une occupation de l’espace appropriée, il s’engage sans rechigner  sur les sollicitations des hommes qui sont raccompagnés jusqu’aux planches, où il tape des cornes. A la dernière minute, alors qu’il accuse un peu le coup, il vient se dresser derrière V. Félix. Seconde ficelle intacte il regagne le toril avec un 3ème Carmen pour une course sérieuse. (Photo avec C. Clarion)

saint laurent d'aigouze, printemps des royales,course camarguaiseBayard (Nicollin – n°973) : D’une extrême vaillance, alors que 45 secondes viennent de s’écouler il ne lui reste plus que ses ficelles à  défendre, et 4 minutes plus tard, la seconde. Derrière G. Montesinos (2), Y. Zekraoui (3)et R. Marquis (Photo) ses poursuites sont appuyées jusqu’au fil des barrières où il glisse à l’arrivée. Toujours sur le même il défend son ultime attribut jusqu’à la 13ème. 7 Carmen plus retour  récompensant sa belle vaillance.

saint laurent d'aigouze, printemps des royales,course camarguaiseGabier (Lagarde – n°098) : 9 minutes 30 irrégulières ou il alterne le bon (des poursuites appliquées et conclues) et le moins bon (indifférences et manque d’engagement). Malgré ce, V. Félix, D. Fougère (Photo) et Y. Zekraoui seront raccompagnés au-dessus des planches. 2 Carmen plus retour.

Pour conclure, on attendait Napaca (Blatière-saint laurent d'aigouze, printemps des royales,course camarguaiseBéssac – n°909) – hors points -  et nous sommes restés sur notre faim. 10 minutes caractérielles où il tape les planches sur les hommes en contre piste, ignore ou lâche le raset ou s’écrase comme une brute contre les planches en finition de courts rasets de Clarion (2), Y Zekraoui (Photos) , R. Marquis ou G. Montesinos. 3 Carmen plus retour, ficelles intactes après 10 minutes de course.

Les Récompenses :

saint laurent d'aigouze, printemps des royales,course camarguaiseLa manade B. Lagarde reçoit le prix de Meilleure Royale 2016

Et Vincent Félix le prix du Meilleur Animateur

 

 

saint laurent d'aigouze, printemps des royales,course camarguaiseLa manade Nicollin, représentée  par Guillaume Granchit reçoit le prix de Meilleur Taureau de la finale pour Bayard alors que Youssef Zekraoui reçoit celui de meilleur animateur

 

Texte et Photos Cyril Daniel