Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


30/09/2014

JEAN MATHIEU EST DECEDE

L'emblématique défenseur de la Camargue et des gens de bouvine nous a quittés. Jean Mathieu, président d'honneur des gardians professionnels, est décédé hier, à 66 ans.

Ses obsèques se dérouleront jeudi 2 octobre. A partir de 14h30, hommage aux arènes de Saint-Laurent-d'Aigouze puis aux arènes du Cailar avant l'inhumation au caveau familial du Cailar.

Nos plus sincères condoléances à la famille de Jean et à ses proches.

AIGUES-VIVES *AVENIR*

Dimanche 28 septembre 2014

A Guyon, la 8e Cigale d’Or

Dimanche 28 septembre 2014. Entrée : 3/4 d’arène. Organisation : Union taurine. Présidence : Didier Gaillard. Raseteurs droitiers : Fougère, Guyon, Oudjit, Soler. Gauchers : Clarion, Sanchez. Tourneurs : Curtil, Lizon, Rouveyrolles.

Aigues-Vives,8e Cigale d'Or,courses camarguaises

La der de Mithra sous les yeux de son pelot

Aigues-Vives,8e Cigale d'Or,courses camarguaisesPour le dernier paseo de Charles Chanat, les raseteurs, les Arlésiennes du Velout Pescalune lui font une haie d’honneur animée par la peña La Vidourlenque. Le président de l’Union taurine, Marc Serrano, retrace sa carrière et lui offre son portrait grand format. Le président de course, Didier Gaillard, honore également le raseteur. La carrière du taureau Mithra, manade La Vidourlenque, est également retracée, dont c’est aujourd’hui la despedida. Lui qui a gagné la 3e cigale d’Or en 2009.

Vaunageol (Saint-Pierre).- 1 Carmen. Plein de bravoure, il est idéal pour mettre les hommes en confiance. Ces derniers ne s’en privent pas. Termine au ras des planches derrière Fougère (2), Clarion (2). A mi-course, sélectionne. Conserve ses 2 ficelles.

Sultan (Nicollin).- 3 Carmen. Une course tout en mouvement, pas facile d’aller à sa tête. On note des enfermées derrière Guyon, Fougère, Soler, Sanchez. Rentre ses 2 ficelles.

Mithra (La Vidourlenque).- 4 Carmen. A son entrée en piste, le public debout lui fait une ovation pour sa dernière apparition. De belle présentation, il a démontré encore de belles qualités avec des actions percutantes derrière Clarion, Fougère, Guyon à qui il offre son dernier gland dans les dernières secondes. Effectue un dernier tour d’honneur accompagné de son simbeu sous l’air de Carmen et l’ovation.

Aigues-Vives,8e Cigale d'Or,courses camarguaisesCigalon (Fabre-Mailhan).- Combatif à souhait, se livre avec franchise et bravoure. Défend ses attributs 5 minutes. De vives enfermées. Fougère (2), Guyon (2). Une belle et longue série. S’incline à la dernière seconde avec Carmen déjà entendu 5 fois.

Poulidet (Cuillé).- Un peu dans le même registre que le précédent, avec une volonté à toute épreuve. Il réussit une belle prestation. Ses poursuites sont bien conclues avec cornes au ras des planches et coups de barrière derrière Fougère (2), Guyon. Défend et conserve ses 2 ficelles. La première primée à 250 €. 6 Carmen pendant et rentrée.

Lebrau (Laurent).- 5 Carmen. Se place et poursuit énergiquement ses adversaires. Passe la tête sur Sanchez. Saute soudainement sur le tourneur Rouveyrolles. Récidive sur Clarion qui frôle l’accrochage. Coups de barrière sur Sanchez (2) et sur Clarion dans ses 14 minutes de course.

Ajax (Occitane, hp).- 4 Carmen. Termine sur une note très spectaculaire. Provoque les hommes. Coup de barrière sur Clarion. Bascule en contre-piste derrière Soler. Encore Clarion où il brise les planches. Tout cela sur des rasets à blanc. Sur de vrais rasets, coups de barrière sur Clarion (2), Guyon qui coupe la cocarde, Clarion lève la ficelle à 200 € et Guyon le 1er gland. Rentre le 2e.

PANI

Trophée de l’Avenir : Oudjit, 4 points ; Soler, 2.

Trophée des Raseteurs : Clarion, 16 pts ; Guyon, 16 ; Fougère, 9 ; Sanchez, 7.

LES PRIX 

Meilleur taureau de la saison : Notaire de Cuillé (course du 14 septembre). Meilleur taureau de la finale : Cigalon de Fabre-Mailhan. Meilleur barricadier : Ajax, manade Occitane. Meilleur raseteur de la finale : Sanchez. meilleur raseteur de la course : Guyon.

 

MONTFRIN *AVENIR*

Dimanche 28 septembre 2014

LA DER DU POUGAOU

Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : CT Lou Pougaou. Président : Luc Allemand. Raseteurs droitiers : Cadenas, Vic, Grammatico, Sanchis. Gauchers : Marquis, Gougeon, Thierry. Tourneurs : Estevan, Estève.

Pour sa dernière, l’équipe à “La Chenille” a tenu à fêter la despedida de Véran d’Allard. Quelques rasets en démonstration, puis il part vivre sa retraite. Cette course n’a pas vraiment décollé, malgré les efforts de Cadenas, Gougeon, Sanchis. Pour le bétail, Epervier a donné une bonne réplique, Triton a sorti son épingle du jeu, les autres ont paru plutôt “mouligas”.

Epervier (Cuillé).- Aux ficelles, il est agressif, il passe souvent le poitrail après Gougeon, Sanchis, Cadenas. Planté dans la région des planches, il sort de son terrain en mettant à profit son coup de rein et son anticipation. Un bon premier qui rentre avec un super Carmen entendu 3 fois.

Valat (Blanc).- Sa rapidité est son arme principale, peu à peu il se positionne pour la mettre en valeur. La peur ou le manque de travail ont mis ses qualités en demi-teinte. Les ficelles à l’étable. 2 Carmen.

Llorca (Saumade).- Il ne force pas, à son rythme, il défend son bien. Quelques réactions tout de même sur Cadenas et Sanchis (2 fois). Dépouillé à la 12e, il reçoit les honneurs bouche fermée. 2 fois le disque.

Pitalugue (Raynaud).- Grâce à un coup de tête, il va résister sur l’attaque en règle des hommes pour la circonstance peu scrupuleux. Il prend l’eau mais il a de la fierté notamment, cette poursuite finie planches brisées après Gougeon. Son 2e gland au grand Radeau. 2 Carmen en course.

Triton (Plo).- Inlassablement il poursuit et finit cornes passées. Il met du piment dans les séries proposées en les terminant sabots sur l’estribo. Il s’avoue vaincu fatigué à la 12e. 5 Carmen.

Jason (Blatière-Bessac).- Le travail n’étant pas écrasant, il conduit sa course, se contentant d’honorer ce qu’on lui propose. Délaissé alors il s’évade pour donner des frayeurs aux portiers. Ses deux ficelles aux Iscles avec Carmen sans doute pour sa domination (?)

Vegas (Bon, hp).- Trop sérieux pour finir, mais il sait s’engager à fond notamment après Gougeon. Blessé à la patte avant, il rentre prématurément en musique.

GUY MARTINELLI

Trophée de l’Avenir : Cadenas, 23 points.

Trophée des Raseteurs : Gougeon, 11 pts ; Gramatico, 8 ; Vic, 7.

CASTRIES *AVENIR*

Dimanche 28 septembre

Avantage aux cocardiers

Entrée : 100 personnes environ. Organisateur : CT Le Trident. Président : Nicolas Manchon. Raseteurs droitiers : Roig, Gautier, Ibarra. Gauchers : Alarcon, Ricci, Boyer, Oufdil. Tourneurs : Ranc, Levy, Duran, Lieballe.

Les taureaux dominent, heureusement Oufdil est le seul à faire des rasets d’attaque ou arrêté. Surtout en 2e partie. Cupidon, Patou et Quintilien ont montré de belles qualités.

Ysengrin (Le Brestalou).- Sans refus durant 2 minutes pour les rubans. Vient sur tous les rasets avec vaillance pour la 1re ficelle. Pour la 2e enchaîne des séries jusqu’à la 10e minute. 2 Carmen.

Yucca (Janin).- Entrepris, se livre jusqu’au premier gland. Pour le 2e, se place et le cède à la 4e minute. Attentif, il répond aux attaques avec conviction. Et toujours placé, défend sa 2e ficelle qu’il conserve.

Gascon (Saint-Pierre).- En 2 minutes, on arrive aux ficelles. Vigilant, n’est pas assailli. Après de longues minutes, répond enfin à une série sans conséquence. Sans forcer, retourne au toril avec ses 2 ficelles. 1 Carmen.

Beefeater (Ricard).- Rapide, ne refuse rien. Cède ses pompons à la 4e minute. Décidé, lorsqu’on va à sa tête, vient fort jusqu’aux planches. Placé au toril, répond à des séries pour la 1re ficelle qu’il cède à la 13e. La 2e ficelle au toril. 2 Carmen.

Cupidon (Paulin).- Sort avec du pétard. Chasse les blancs. N’est pas étouffé. Placé, lorsqu’on va dans son terrain, va au bout. Sur un raset arrêté serre Oufdil pour l’obtention du 2e gland que lève Ricci à la 12e. Dominateur, conserve aisément ses ficelles. 2 Carmen plus rentrée.

Patou (Occitane).- D’entrée, casse les planches après Oufdil. Il frappe après Ibarra. Attentif, ne se fait pas surprendre. Prend une première série pour la cocarde à la 7e minute. Il s’envole après Oufdil jusqu’aux tubes. Saute encore pour la cocarde après Oufdil qui la lève à la dernière minute. 5 Carmen et retour.

Quintilien (Le Ternen, hp).- Plein de fougue, brise les planches et pas raseté, franchit les barrières. Le premier raset est effectué à la 4e minute. Il saute aux trousses d’Oufdil. Il se dresse encore après Oufdil pour la cocarde et pour le 2e gland. Prometteur, à revoir avec plaisir. 3 Carmen plus rentrée.

SAINT-HILAIRE

Trophée de l’Avenir : Roig, 7 points ; Ibarra, 6 ; Boyer, 4 ; Gautier, 2.

Trophée des Raseteurs : Oufdil, 21 pts ; Ricci, 7 ; Alarcon, 3.

29/09/2014

CAVAILLON *AVENIR*

RETOUR EN IMAGE SUR LA COURSE

************************************************************IMG_7302.jpg

IMG_7303.jpg

 IMG_7304.jpg

 IMG_7305.jpg

IMG_7306.jpg

 IMG_7307.jpg

 IMG_7308.jpg

IMG_7309.jpg

Situation périlleuse pour Fouad enfermé par Rastignac (Le Rhône)IMG_7380.jpg

 IMG_7381.jpg

IMG_7382.jpg

IMG_7383.jpg

IMG_7384.jpg

IMG_7385.jpg

IMG_7386.jpg

IMG_7387.jpg

L'excellent Galant (St Germain) hautement spectaculaire après Damien Moutet 

Photos Eric AUPHAN

************************************************************* 

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR*

Dimanche 28 septembre 2014

LA DER DES DERS !
 
le grau-du-roi,courses camarguaisesEn clôture des manifestations taurines 2014 (24 courses camarguaises et 27 taureaux piscines), les arènes graulennes menées de mains de maître par Monsieur Daniel Siméon pour qui c’était aussi la dernière, suite aux décisions municipales ont enregistrées une bonne entrée (environ 1000) pour ce concours de l’Avenir qui sur le papier s’inscrivait des plus banals. Mais bon  au Grau du Roi, le public sort rarement déçu. Comme quoi ce n’est pas un hasard. Et une fois de plus encore, force est de constater que cette course, malgré un manque de travail des hommes par moment, ce qui a profité à certains taureaux,  a été d’un bon niveau rehaussée par les prestations de Pernen en première partie, Camerone en seconde et par le travail assidu de Nabil Benafitou qui a pris la course à con compte jusqu’en en perdre le souffle bien secondé par Victor Jourdan.
Au micro, Joris Alvares, avec humour, entrain et dans la bonne humeur, a su donner l‘impulsion nécessaire pour apporter l’ambiance qui fait monter la température sur les gradins jusqu’au moment de l’ultime au revoir sous une pluie d’applaudissements du public, des raseteurs au centre de la piste, les regards tournés vers la présidence où, très ému, Daniel Siméon recevait un vibrant hommage…
En première position, Regain (Les Baumelles – n°340) tient les planches et ne s’en éloigne guère. Il s’engage sur les rasets en jouant d’un sec coup de tête (dont Outarka fera les frais sans suite) et poursuit jusqu’à la limite. Présent dans les séries, il s’impose sans forcer et retourne au toril en musique pour la troisième fois et porteur de sa première ficelle à 350 €.
le grau-du-roi,courses camarguaisesAvec Pernen (Lou Pantaï – n°619) changement de registre. Remuant au début, il entame tout avant de malmener N. Benafitou au moment du saut… Mais aux ficelles (4e), changement de registre. Il se positionne à son avantage, s’élance avec rythme sur les rasets et conclut aux planches. S Mebarek, V. Jourdan, L. Outarka seront raccompagnés alors, qu’à la 12e minute, V. Jourdan sur un raset, frôlera l’accrochage. A 400 euros la 1re ficelle est levée par L. Outarka à la dernière minute d’une très bonne prestation récompensée par le disque qui avait tourné 6 fois en course.
Avant la pause, Chamaco (Vinuesa – n°466) va effectuer un quart d’heure mi-figue mi-raisin.  Dans un premier temps de course il s’engage fort sur les rasets, sans pour autant conclure sauf derrière V. Jourdan où il vient passer la tête. Par la suite, il demande davantage d’engagement des hommes qui ne parviendront pas toujours à leurs fins… En silence il regagne le toril avec ses ficelles.
le grau-du-roi,courses camarguaisesAprès la pause, si le ciel devenait chargé et humide d’un air marin faisant déplacer les gens  de l’ombre au soleil, Camarone (Paulin – n°402) allait de son côté illuminer la piste. D’un calme olympien, et pas toujours positionné comme il faut (mais peu importe quand on voit a suite), il surveille tout et part derrière le premier qui se présente et ne lâche pas prise jusqu’aux planches où  il se dresse sans retenue, même derrière les tourneurs. V. Jourdan (6), K. Caizergues (2) et N. Benafitou (5) se verront gratifier de puissantes finitions qui feront retentir l’air de Bizet une dizaine de fois renouvelé à sa rentrée porteur de sa 1re ficelle à 500 euros.
Difficile de juger en ce jour, Quarante Sous (Saint- Antoine – n°818) qui avec son air élancé, sa grande armure, et son instabilité  ne va guère motiver les hommes qui ne se bousculeront pas pour lui toucher la tête. La coupe de la cocarde sera pour V. Jourdan à la 7elaquelle sera levée par N. Benafitou qui sera menacé par une corne baladeuse à deux reprises. A la 11e une timide série déclenchera le disque pour la troisième fois, lequel sera rejoué a sa rentrée, porteur de ses ficelles. Avec Pétrus (Occitane – n°615) c’est le brio qui va être à l’honneur. Volontaire jusqu’au bout des cornes, il s’engage volontiers sur les rasets, en baissant la tête  jusqu’aux fils des barrières ou il n’hésite pas à passer la corne à la pêche d’un mollet qui traîne. Aux ficelles (7e) il prend le dessus aux hommes qui le laisseront propriétaire de la première à 500€. Carmen au retour pour la 3e fois….
le grau-du-roi,courses camarguaisesPour conclure cette course, le jeune Arpagon (Lagarde – n°909) n’aura guère l’occasion de s’exprimer tellement il sera peu consenti. Alors il va se mettre à sauter avant de montrer des qualités, surtout dans ses finitions où il tape sans retenue avec le frontal les planches avant de se dresser derrière N. Benafitou et sauter aux trousses de V. Jourdan… Des Carmen (3) en récompense et les ficelles sur les cornes, pour une tombée de rideau sur les arènes du Grau-du-Roi.
 
CYRIL DANIEL
 
 
Organisateur : régie des arènes. Entrée : environ 1000. Présidence : Joris Alvares. Raseteurs : N. Benafitou - V. Jourdan – S. Mebarek – K. Caizergues – G. Martinez – N. Oleskevitch – L. Outarka
Tourneurs : F. Jockin – B. Joseph
 
 

SAVOIR

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

 Pour mieux lire les affiches ou agrandir la zone de lecture
sur votre clavier gardez enfoncée
la touche Ctrl et tapez + sur le clavier numérique
(- pour revenir en arrière)

Vous pouvez m'envoyer vos affiches (en format JPEG)
et vos infos à maliaga@midilibre.com et martinealiaga34@gmail.com

*********************
rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises
*************

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

***************

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

************

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

****************

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

************

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

*******************

rendez-vous,courses camarguaises

 

28/09/2014

PALAVAS-LES-FLOTS *TROPHEE DES AS*

Dimanche 29 septembre 2014 - Finale du Trophée Albert-Dubout

Mignon la maîtrise, Pourpier l’insolence

Un rythme plan plan pour cette finale du Trophée Albert-Dubout mais aussi de très beaux moments où tout s’enflamme. Quatre cocardiers pour se régaler chacun dans son style, Aïoros le TGV, Mignon la maîtrise, Cardinal l’alternatif (un coup je brille, un coup j’éteins), et Pourpier, l’insolence flamboyante. Côté blancs, si Allouani gère, Chekade s’investit pour le très bon et parfois le moins bien, Rassir sur certains taureaux et Katif sur toute la deuxième partie.

Satix (Daumas).- Du placement, de l’envie dans les séries, des sauts, et des actions poussées notamment après Chekade. Rentre ses ficelles avec un peu trop de Carmen et retour mérité.

Mollières (Cuillé).- Sérieux par moments mais aussi des envies de se promener. De bonnes phases où il attaque fort aux planches et puis, suivant le rythme des hommes, de longs passages. La 2e ficelle pour Allouani sur la sonnerie. Des Carmen et retour.

Aïoros (Les Baumelles).- Vigilant, surveille les départs, et raccompagne à grande vitesse. Coupe le terrain et se projette dans des accélérations à couper le souffle, notamment avec Chekade. Série où il fait la loi et impose son rythme. Rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Mignon (Cuillé).- Physique parfait, cuir lustré, fringant, d’entrée placé. Mignon maîtrise ses sujets. Il fait le pas et fait avorter nombre de rasets. Coupe cocarde à la 7e. Attentif à tout, pousse dans toutes les actions. Aux ficelles, Katif dans le berceau, Allouani idem. Sort fort sur Rassir, Allouani. Bravo taureau. Les ficelles à la maison. 7 Carmen et retour.

Cardinal (Lautier).- Il ne paye pas de mine, avec son petit gabarit et son air de ne pas y toucher. Mais branché sur le courant alternatif, il produit de très bons passages où agressif aux planches il balance méchamment la corne et quelques petits coups de mou. Mais au final une impression tonique. Rentre une ficelle. Moult Carmen.

Pourpier (Saumade).- Physique irréprochable et un air insolent de loubard. D’ailleurs d’entrée il traverse les planches sans avertir. Des séries à fond, méchamment conclues, et souvent en bascule. Bons déplacements. D’un coup s’enrage sur le portail et le dégonde. Arrêt de 7 minutes. A la reprise, tout aussi insolent, il continue son show, coups de barrière sur Ziko, Chekade en rafale, des sauts, des actions à faire frémir après Katif, Chekade. Bref un super quart d’heure et les ficelles pour lui. Un concerto de Carmen.

Trencardel de Bon (hors points, 10 minutes).- Ce n’est pas le taureau de supplément mais le superflu. Pas attaqué, produit deux gros investissements sur Rassir.

MARTINE ALIAGA

**********

TROPHEE ALBERT DUBOUT

1er Sabri Allouani, 52 points. 2. Amine Chekade, 42. 3. Ziko Katif, 31.

Meilleur cocardier de la saison : Garlan des Baumelles.

Meilleur de la finale : Mignon de Cuillé.

Coup de cœur à Chico de Lautier.

TROPHEE DES AS

Chekade, 18 points ; Allouani, 14 ; Rassir, 7 ; Katif, 7 ; Errik, 7 ; Allam, 1.

***********

Entrée : 1/3 d'arène. Organisateur : CT Fiesta y toro. Présidence : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Katif, Chekade, Violet. Gauchers : Errik, Allam, Rassir. Tourneurs : Daniel, Bensalah, Ull, T. Garrido.

CAVAILLON *AVENIR*

Dimanche 28 Septembre 2014

UN RENDEZ-VOUS GALANT….IMG_7381.jpg

Galant (Manade St Germain) en duo explosif avec Damien Moutet

Entrée: ¼ Organisateur: CTPR de Cavaillon Présidence: F Ginoux Droitiers: Douville, Gleize, Montésinos (sort à la pause), Moutet Gauchers: Anane, Aliaoui, El Hajjouji. Tourneurs: Mata, P Rado.

Heureusement la seconde partie est plus animée car à la pause on se faisait du souci. Toutes les ficelles rentrent mais Téflon, Léo et surtout Galant hautement spectaculaire amènent de l'émotion. Chez les blancs Moutet prend la course à son compte. A gauche Aliaoui est le plus constant et Fouad crée le spectacle avec des rasets kamikaze.

Concentré, RASTIGNAC (Le Rhône) met de l'envie dans ses poursuites. Il enferme Fouad qui s'en sort le tricot déchiré. Aux ficelles, décollé des planches il est difficile à manœuvrer et ne sera inquiété que sur une série à la dernière minute. Musique au retour et jouée à 3 reprises. Calme, ARLEQUIN (Laurent) n'en voit pas de toutes les couleurs. Peu sollicité il pointe les cornes sur les cites les plus engagés. Pourtant abordable il n'est pas assailli et termine en roue libre. Un Carmen et retour. Placé au ras des planches, VILA (St Antoine) frappe après Aliaoui. Sérieux, il se soulève à l'arrivée quand l'occasion se présente mais avec plus de pression il aurait été meilleur témoin son ultime percussion après Fouad sur la sonnerie. A revoir. 3 Carmen et rentrée.

Cul aux bois, TÉFLON (Laurent) est étanche. Il tient les hommes au large et seul Moutet insiste et se trouve raccompagné au delà des bois. Sur la fin il prend deux séries ponctuées par une paire de coups de barrières. Sur la sonnerie il décolle aux tubes après Fouad. Intéressant, il reçoit 6 Carmen et retour. Vif, rapide et puissant, GALANT (St Germain) donne rendez-vous aux planches avec les hommes dans des actions puissantes parfois avec fracas ou terminées dans le pourtour après Aliaoui, Fouad mais surtout Moutet qui lève le second gland sur le gong. 9 Carmen et rentrée. LEO (Raynaud) n'est pas un tendre. Il tape tête dans les planches et se livre énergiquement en se soulevant à l'arrivée. Il termine sur une note positive avec des poursuites dangereuses. 4 Carmen dont retour.

IMG_7301.jpg

Fouad à la tête de Rastignac (Manade Le Rhône)

IMG_7315.jpg

Arlequin (Manade Laurent) se livre avec Alexandre Gleize

IMG_7321.jpg

Vila (Manade St Antoine) percutant derrière Farid Aliaoui

IMG_7337.jpg

Téflon (Manade Laurent) serre de près Fouad à l'arrivée

IMG_7401.jpg

Eblouissant Galant (Manade St Germain) aux trousses de Fouad

IMG_7414.jpg

Les cornes dangereuses de Léo (Manade Raynaud) après Damien Moutet

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Aliaoui (14) Anane, Fouad (4)

Trophée des Raseteurs : Moutet(15) Gleize (2)

27/09/2014

VAUVERT *AVENIR*

Samedi 27 septembre 2014

Les noirs pour un bon casting
Les blancs pour Ilias et Icham

Satisfaits à la fin de la course par la valeur ajoutée d'Armaguenon (5e) et du pétaradant Cusco (6e) très bien rasetés par Icham Oufdil et Ilias Benafitou mais un peu frustrés quand même par le manque de travail aux autres cocardiers notamment Queyras. Grandeur de la piste, jambes fatiguées, finales en vue, ça peut se comprendre. D'autant que les deux compères Icham et Ilias  n'ont pas ménagé leur peine. Tout comme un président de course, très en verve, jovial et motivant à redonner du moral à un moribond.

Ventoux (Cuillé).- Avec un placement rigoureux et quelques accélérations, il tient tout le monde en respect. Aux ficelles, pas un refus, travail régulier, une poussée sur Sanchez pour 14'30 d'un classique régulier. Carmen.

D'Arbaud (Saumade).- Toujours dans le terrain favorable, le beau cocardier montre beaucoup de jus et de force dans ses poursuites. Vigilant, il prend souvent le pas (I. Benafitou, Clarion). Du coup les blancs pas très fringants, se mettent en sourdine. Les primes montent, les rasets sont plus nombreux, D'Arbaud monte en puissance puis campe un peu sur ses positions. Rentre ses ficelles en musique. 2 Carmen et retour.

Queyras (Paulin).- Il est pas là pour rigoler et le montre d'entrée en cherchant la bagarre aux spectateurs des barrières. Mobile, rapide, il chasse. Petit à petit améliore son placement. Bien entrepris, enchaîne des séries de qualité, frappe droit, la corne placée. Des conclusions sur I. Benafitou (2), et le 2e gland à Clarion à la 9e. S'envoie après Oufdil, frappe encore sur Guyon, Ilias et Icham. Garde ses ficelles. 6 Carmen et retour.

Merlan (Saint-Pierre).- Bien emmené, se soulève à de multiples reprises, mais les sollicitations manquent. Aux ficelles, dès qu'il est tiré, il frappe, avec bascule après Clarion. Malgré les primes, les hommes le délaissent, les ficelles à la maison. 3 Carmen et retour.

Armaguenon (Saliérène).- Vif, dès les premières séries, les arrivées aux planches se font à la limite (I. Benafitou). Un bon positionnement, de l'assiduité dans les réparties - il n'en laisse pas passer une - plus de la régularité dans les finitions toujours la corne au fil du bois. Multiples coups aux planches pour 10'30 très bonnes. 7 Carmen et retour.

Cusco (Lagarde).- En mouvement, se prête au jeu et tape droit, puis se chauffe et les conclusions prennent de l'ampleur. Coups de barrière à maintes reprises sur Ilias et Icham, à tour de rôle, pour un final pétillant qui récompense des quelques longueurs. Des Carmen... Rentre ses ficelles. A revoir volontiers. 

MARTINE ALIAGA

Entrée : environ 300 personnes. Organisateur : mairie. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Guyon, Miralles, I. Benafitou, Oufdil. Gauchers : Sanchez, Ferriol, Clarion. Tourneurs : Lizon, Curtil, Sagnier.

FINALES DU TROPHEE TAURIN

Vendredi 26 septembre 2014

En bon ordre pour les finales

La commission du Trophée Taurin a, à son habitude, communiqué dans les quotidiens La Provence et Midi Libre, la composition espérée des courses pour les trois finales du Trophée Taurin dès le lendemain de la réunion portant sur choix des taureaux (jeudi 4 septembre). Donnant dans la foulée, cette liste à chacun des trois organisateurs. A charge pour eux de s’entendre avec les manadiers (place du taureau, prix) à qui revient le droit d’accepter ou de décliner l’invitation. 
Certains cocardiers choisis étaient déjà loués comme (pour le groupe 2), Chico de Lautier ou Mari Peu de Gillet. Tout comme Pourpier pour qui Magali Saumade explique : «Pourpier était réservé depuis longtemps pour la feria d’automne de Palavas (dimanche 28 septembre), organisateur avec qui je travaille régulièrement. Je ne pouvais pas l’enlever ». 
Pour d’autres, leurs propriétaires ont fait valoir leurs motivations. François Hervas évoque son taureau Jazz sollicité, en dernière position, pour la finale de l’Avenir : « Jazz est un gros barricadier qui se livre tant et plus. Sa saison prochaine est déjà presque tracée, il a beaucoup de sollicitations mais je veux le protéger, il ne sortira que quelques fois. Malgré le plaisir que j’aurais eu à le mener à Vauvert - et je n'ai rien contre le Trophée Taurin - il faut que je pense à sa carrière. Je suis un petit manadier et je n’ai pas beaucoup de taureau de cette envergure...» 
Henri Laurent a décliné lui aussi l’invitation pour Jupiter choisi pour terminer la finale des As : « Le taureau est généreux, il a une extraordinaire vaillance aux planches. La manade revient tout juste au plus haut niveau après les problèmes que l’on sait, je me dois de le protéger, de le respecter pour que l’année prochaine, il fasse encore plaisir au public ». 
Aujourd’hui, les sept cocardiers de chaque finale sont en place, ce qui donne les affiches suivantes.
 
MARTINE ALIAGA
 
LA GRANDE-MOTTE : TROPHEE DES RASETEURS
Samedi 4 octobre.
VENTAUREU de Guillierme.
FRELON de Blatière-Bessac
APARICIO de Rouquette
BARYTON de Lautier
PERILLE du Grand Salan
BELEU du Pantaï
TALLEYRAND du Joncas.
Réservations : tél. 06 14 60 33 11
******
VAUVERT : TROPHEE DE L’AVENIR
Dimanche 5 octobre
JUPITER de Chauvet
PURPAN de Fabre-Mailhan
LOU GUECHOU de La Galère
COQUET de Cuillé
UBAYE de Paulin
OPTIMUS des Baumelles
MARQUIS de Ricard.
Réservations : 04 66 73 17 35
*******
NIMES : TROPHEE DES AS
Dimanche 12 octobre
HORACIO de Cuillé
ESCAMILLO de Raynaud
SUGAR de Saint-Gabriel
GARLAN des Baumelles
ULMET de Blanc
GRECO de Saint-Antoine
RATIS DE Raynaud.
Réservations : tél. 08 91 70 14 01
 

LE GRAU DU ROI *AVENIR*

Vendredi 26 septembre 2014 - 1re journée du Revivre

Hélios à la hauteur

Entrée : 1/3 d’arène. Organisation : Régie municipale. Président : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Chekade, Fougère, Miralles, Oufdil, Vic. Gauchers : Mebarek, Oleskevich, Ouffe, Zekraoui. Tourneurs : Bensalah, Kerfouche, Jockin, Grando.

Pas de points (sauf pour Zekraoui), pas de grosses primes sur les cornes, et pourtant, une chasse aux attributs sans élégance. Allez comprendre… Les jeunes Mistral, Hugo et Métis (6 ans) ont eu du mérite. Hélios donne du fil à retordre pour la prestation la plus aboutie.

Sauroum (Martini).- Sa bonne gestion de l’espace, ses réparties concluantes, la corne envoyée méchamment en finition lui permettent de tenir la distance. Pousse jusqu’à la limite sur Chekade, Zekraoui. Et quand les hommes confondent vitesse et précipitation, il se met en « stand by ». Solide, conserve une ficelle. 3 Carmen et retour.

Criquet (Raynaud).- Alterne le bon et le mauvais, les hommes aussi. Mobile, il collabore et enchaîne. Se dégage. Quand il se place, il ne voit rien venir. Défié à la loyale, il vient fort (Oufdil, Chekade), accélère et menace de la corne. 2 Carmen en cours. Rentre ses ficelles.

Mistral.(Fournier).- Vient franchement sans se fixer, restant ainsi à la merci des crocheteurs. Il oppose sa vaillance avec deux belles ripostes (Zekraoui, Fougère) mais se laisse submerger. Musique pour 9’30 de générosité.

Hélios (Les Termes).- Rapide, agressif, menaçant après Chekade, Oufdil, Miralles. Suffisamment mobile pour se dégager de l’étau, enclenche de belles séries corne au ras des planches ou conclues (Oufdil, Fougère, Zekraoui). Placé, s’engouffre aux trousses de Zekraoui, se cabre sur Oufdil et frappe après Fougère. Rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.

Hugo (Joncas).- Petit taureau vif comme la poudre qui s’offre sur le raset mais peut aussi conclure et basculer. Pétillant quoique brouillon mais pour le coup, autant que les blancs. Belle enfermée sur Oufdil, et séries. Huit minutes de vaillance. 3 Carmen et retour.

Métis (Daumas).- Se livre avec cœur et, bien emmené, peut profiler les cornes en finition (Carmen) ou taper droit. Gavé de rasets inefficaces, il garde ses pompons 11 minutes. Méritant, il rentre ses ficelles.

Pougaou (Les Baumelles, hp).- Alerte dans les enchaînements, et percutant aux planches (Vic, Chekade), il n’est pas assailli très longtemps et du coup se décale. Chekade le cite pleine piste pour des arrivées très serrées. Mais décidément ce n’est pas un bon jour. 10 minutes en dents de scie, rentre ses ficelles, 1 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Zekraoui, 14 points.

 

25/09/2014

GRILLES ET CLASSEMENT

TROPHEE DES AS

DIMANCHE 28 SEPTEMBRE

VAUVERT : 16 h, 11 €, Service des festivités, dél. Pradeilles. Chr. REMY

Trophée des Vignerons - Blanc : AGASSOUN

Les Baumelles : SANTEN - Félix : VINCENT - Lagarde : HEPHAISTOS Lautier : MALAGA - Saint-Pierre : PAVOUN - Cuillé : MODIANO (hp)

Groupe 1 - Raseteurs : Auzolle, Belgourari, I. Benafitou, Favier, Four, Martin

PALAVAS-LES-FLOTS : 16 h, 11 €, CT Fiesta y toro, dél. Vera. Chr. CAMARON

Finale du Trophée Albert-Dubout - Cuillé : MOLLIERES - MIGNON 

Daumas : SATIS - Les Baumelles : AIOROS - Lautier : CARDINAL

Saumade : POURPIER - Bon : CLODOMIR (hp)

Groupe 1 - Raseteurs : Allam, Allouani, Chekade, Errik, Katif, Rassir, Violet

SAINT-REMY-DE-PROVENCE : 15 h 30, 10 €, comité des fêtes, dél. Ayme. Chr. CHRISTOPHE

Trophée Pierre-Gon - Blanc : SIFFLEUR - Caillan : ESMERO

Le Grand Salan : LOU BEU - Guillierme : LOU CRAN

La Galère : CRUCHOT - Laurent : TROUBADOUR - Ricard : ABSOLUT (hp)

Groupe 2 - Raseteurs : Aliaga, Ayme, Martin Cocher, Ouffe, Rey, Ruiz

Sabatier, Villard

 TROPHEE DE L’AVENIR

VENDREDI 26 SEPTEMBRE

LE GRAU-DU-ROI : 16 h, gratuit, Régie des arènes, dél. Vaquette. Chr. MALI

Daumas : METIS - Fournier : TENOR - Lagarde : PAPAGAÏ

Les Termes : HELIOS - Martini : SAUROUM - Raynaud : CRIQUET

Les Baumelles : POUGAOU (hp)

Groupe 3 - Raseteurs : Chekade, Fougère, Mebarek, Miralles, Oufdil

Oleskevich, Ouffe, Vic

SAMEDI 27 SEPTEMBRE

BELLEGARDE : 16 h, 8 €, CT Guillierme, dél. Crape. Chr. G. M.

25e Souvenir Fanfonne-Guillierme - Complète de Guillierme

ROULE CODE - PRAVIEL - PENSE TE

NEGO CHIN - MIASSET - BEU CAIRE

Groupe 3 - Raseteurs : Anane, Bouhargane, Coulomb, Gougeon, D. Martinez Montesinos, Soler

VAUVERT : 16 h, 8,5 €, Service des festivités, dél. Aumède. Chr. PANI

Cuillé : VENTOUX - Lagarde : CUSCO - Paulin : QUEYRAS

Saliérène : ARMAGUENON - Saumade : D’ARBAUD

Saint-Pierre : MERLAN

Groupe 3 - Raseteurs : Clarion, Guyon, Ferriol, Miralles, Oufdil, Sanchez

LE GRAU-DU-ROI : 16 h, 9 €, Régie taurine, dél. Molinié. Chr. REMY

Blatière-Bessac : SOURIRE - Cougourlier : BIMBE - Lautier : BEN HUR

Lou Pantaï : MISTRAL - Ricard : PERROQUET - Saliérène : CASANOVA

Chaballier : PAPALINO (hp)

Groupe 3 - Raseteurs : Belgourari, N. Benafitou, Jourdan, Oleskevich, Oudjit, Vic, Zekraoui

CABANNES : 16 h, 8 €, CT Lou Provenço, dél. Muria. Chr. P. P.

Agu : TAMARIS - Chauvet : RAPLAU - Les Baumelles : PIXY

Fournier : TENOR - La Galère : LOU MAZET - Richebois : VERCORS

Allard : CHAMAREL (hp)

Groupe 3 - Raseteurs : Aliaoui, Boyer, Cadenas, Gautier, Gaillardet, Pradier

DIMANCHE 28 SEPTEMBRE

AIGUES-VIVES : 15 h 30, 9 €, Union taurine, dél. Blanc. Chr. PANI

Finale de la Cigale d’Or - Despedida de Mithra

Cuillé : POULIDET - Laurent : LEBRAU - Fabre-Mailhan : CIGALON

Nicollin : SULTAN - Saint-Pierre : VAUNAGEOL

Vidourlenque : MITHRA - Occitane : AJAX (hp)

Groupe 2 - Raseteurs : Clarion, Guyon, Fougère, Oudjit, Sanchez, Soler

MONTFRIN : 16 h, 9 €, CT Lou Pougaou, dél. Louche. Chr. G. M.

Despedida de Veran d’Allard - Blanc : VALAT

Blatière-Bessac : JASON - Cuillé : EPERVIER - Plo : TRITON 

Raynaud : PITAGULE - Saumade : LLORCA - Bon : VEGAS (hp)

Groupe 3 - Raseteurs : Bouhargane, Cadenas, Gougeon, Grammatico

K. Marquis, Sanchis, Vic

CASTRIES : 15 h 30, 8 €, Cercle taurin Le Trident, dél. Dumas. Chr. SAINT-HILAIRE

Janin : YUCCA - Le Brestalou : YSENGRIN - Occitane : PATOU

Paulin : CUPIDON - Ricard : BEEFEATER - Saint-Pierre : GASCON

Le Ternen : QUINTILIEN (hp)

Groupe 3 - Raseteurs : Alarcon, Boyer, Ibarra, Gautier, Oufdil

Ricci, Roig

LE GRAU-DU-ROI : 16 h, 9 €, Régie taurine, dél. Moliné. Chr. E. M.

Les Baumelles : REGAIN - Lou Pantaï : PERNEN - Occitane : PETRUS

Paulin : CAMERONE - Saint-Antoine : QUARANTE SOUS

Vinuesa : CHAMACO - Lagarde : ARPAGON (hp)

Groupe 2 - Raseteurs : N. Benafitou, Jourdan, Mebarek, Miralles Oleskevich, Outarka, Zekraoui

SALIN-DE-GIRAUD : 15 h 30, 8 €, CT Prouvenço Aficioun, dél. Birot. Chr. ANNELYSE

18e Trophée de Terre de Sel - Blanc-Espelly : QUARTZ

Blanc : CATOULI - Cavallini : LANCIER - Gillet : MARI PEU 

Lautier : TIRELOU - Guillierme : GASTO BOÏ - Plo : TARGUEUR (hp)

Groupe 2 - Raseteurs : Ferriol, Gaillardet, Marquier, Maurel, Moine, Pradier

CAVAILLON : 15 h 45, 8 €, CT Cavaillon, dél. Rachtan. Chr. AUPHAN

Le Rhône : QUINTUS - Laurent : TEFLON - ARLEQUIN

Raynaud : LEO - Saint-Antoine : CERAS - Saint-Germain : GALANT

Groupe 3 - Raseteurs : Anane, Aliaoui, Douville, Fouad, Gleize

Montesinos, Moutet

LUNDI 29 SEPTEMBRE

SAINT-REMY-DE-PROVENCE : 15 h 30, 9 €, comité des fêtes, dél. Benkemoun. Chr. P. P. 

Les Baumelles : FILOU - Gros : GALOUBET - Laurent : HUSSARD

Lautier : DESBANA - Plo : TESSOUN - Ricard : FRISÉ - Blanc : OURAZY (hp)

Groupe 3 - Raseteurs : I. Benafitou, Bouhargane, Favier, Gaillardet, Gautier Pradier, Soler, Zekraoui

LIGUES

VENDREDI 26 SEPTEMBRE

CODOGNAN : 16 h, 5 €, comité des fêtes, dél. Blanc. Manades Blatière-Bessac, Cuillé, Lagarde. Raseteurs : Charrade, Gougeon, Pinter, Méric, G. Perez, Vacaresse. Tourneurs : Fargier, Lebrun. 

CABANNES : 16 h, 5 €, CT Lou Prouvenço, dél. Ravoux. Manade Ricard. Raseteurs : Bernard, Carta, Carrasco, Marignan, F. Martin, Matéo. Tourneur : Dunan, Arnel.

SAMEDI 27 SEPTEMBRE

AIGUES-VIVES : 16 h, 5 €, CT L’Aficion, dél. Louche. Manades Félix, Bon, Laurent. Raseteurs : Caizergues, Fabre, Guerrero, Magnetto, Pinter, Romero. Tourneurs : Dunan, Lebrun. 

CASTRIES : 15 h 30, 5 €, Cercle taurin Le Trident, dél. Batifort. Manades Saint-Gabriel, Occitane, Guillierme. Raseteurs : Carrasco, Castel, Laurent, C. Martinez, Robert, Viscomi. Tourneurs : Artal, Abbal.

MERCREDI 1er OCTOBRE

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER : 10 h 30, gratuit, PNRC, dél. Mourien. Course de tau reportée du mercredi 24 septembre. Manades Cougourlier, Hervas, La Galère, Lagarde, Le Ternen, Fabre-Mailhan, Navarro, Saint-Gabriel. Raseteurs : Matéo, Pinter, Magnetto, Martin, Romero, Robert. Tourneurs : Abbal, Lebrun.

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER : 15 h, gratuit, PNRC, dél. Bernon. Manades Caillan, Les Baumelles, Gros, Bon, Mermoux, Plo, Raynaud, Ricard. Raseteurs : Carta, Charrade, Marignan, Méric, Fahim, Viscomi. Tourneurs : Kerfouche, Arnel.

JEUDI 2 OCTOBRE

 

VALLABREGUES : 15 h, 5 €, CT Lou Vincen, dél. Bayol. Manades Laurent, Gillet, Didelot. Raseteurs : Bernard, Carrasco, Fabre, Laurent, Moine, Rodriguez. Tourneurs : Cuallado, Dunan.

COURSES

SAMEDI 27 SEPTEMBRE

PALAVAS-LES-FLOTS : 16 h 30, 9 €, CT Fiesta y Toro, dél. Garcia. Etalons, niveau Avenir HT. Blatière-Bessac : NADIR - Cavallini : CUPIDON - Cuillé : N.009 - Laurent : N.121 - Nicollin : N.020 - Rouquette : CHARRON - Saumade : EOS - Saint-Antoine : 040. Groupe 2. Raseteurs : Allouani, Alarcon, Katif, Maurel, Moine, Ouffe, Violet.

MARDI 30 SEPTEMBRE

SAINT-REMY-DE-PROVENCE : 15 h 30, 10 €, Comité des fêtes, dél. Servais. 26e Tau d’Or. Les Termes : JUPITER N.713. Caillan : CHABLIS N.001. Rouquette : ULYSSE N.705. Rambier : MARGASSE N.735. Lautier : COUTERON Blanc : ARAGON N.890. La Galère : PINEO N.029. Cuillé : CICERON N.845. Groupe 3. Raseteurs : Belgourari, Cadenas, Martin Cocher, Ouffe, Rassir, Sabatier, Soler, Zekraoui. Tourneurs : G. Rado, Jockin, Joseph, Estève.

CLASSEMENT DES RASETEURS

Parution dans Midi Libre et La Provence
du vendredi 26 septembre

Trophée des As - Gr. 1

1. ALLOUANI Sabri (D) 630,5

2. CHEKADE Amine (D) 561

3. AUZOLLE Loïc (D) 537,5

4. FOUR Bastien (G) 387

5. AYME Anthony (D) 320

6. KATIF Zakaria (D) 290,5

7. BELGOURARI M. (D) 285,5

8. FAVIER Maxime (G) 247

9. ERRIK Radouane (G) 235,5

10. BRUSCHET Romain (D) 198

11. ALIAGA Jérémy (G) 188

12. OUFFE Julien (G) 181,5

13. MARTIN Jérôme (G) 160

14. REY Julien (D) 141

15. BENAFITOU Ilias (D) 120

16. ALLAM Fayssal (G) 93

17. POUJOL Hadrien (G) 81

18. RASSIR Sofiane (G) 72

19. SANCHIS Boris (D) 52

20. FAURE Lucas (D) 43

21. OUTARKA Lahcène (D) 33

22. MASCARIN Romain (D) 15

23. VILLARD Benjamin (D) 2

Trophée des Raseteurs - Gr.2

1. GUYON Rémy (D) 407

2. MAUREL David (D) 351

3. CLARION Christophe (G) 319

4. JOURDAN Victor (D) 290

5. MARQUIER Mathieu (D) 279

6. FOUGERE Dimitri (D) 275

7. MARTIN-COCHER D. (G) 249

8. SABATIER David (D) 239

9. FERRIOL Joffrey (G) 226

10. RICCI Jean-Louis (G) 203

11. SANCHEZ Marc (G) 195

12. GRAMMATICO Fab. (D) 169

13. BENAFITOU Nabil (G) 150

14. GLEIZE Alexandre (D) 149

15. VIC Jonathan (D) 131

16. OUFDIL Icham (D) 118

17. GOUGEON Mickaël (G) 92

18. CHIG Mohamed (D) 88

19. CARTALADE Kevin (G) 86

20. CANO Guillaume (D) 82

20. MOINE David (D) 82

22. MIRALLES Cédric (D) 62

23. MARTINEZ Damien (D) 61

24. RUIZ Olivier (G) 60

25. MONDY Thomas (G) 47

26. OLESKEVICH Nicolas (G) 46

27. LAFARE Jérémy (G) 45

28. CAIZERGUES Kevin (D) 44

29. VIOLET Nicolas (D) 41

30. ALARCON Loïc (G) 40

31. BINI Benjamin (G) 34

31. BOURNEL Marc (D) 34

33. MEBAREK Sidi (G) 31

34. MOUTET Damien (D) 30

35. GUIN Romain (G) 29

36. DUMONT Thomas (D) 28

37. VALETTE Benjamin (D) 26

38. THIERRY Patrice (G) 20

39. CASTEL Cyril (D) 13

40. SANTELLI Mickaël (D) 10

41. PAPARONE Nicolas (D) 9

42. CHARNELET Mickaël (D) 8

43. PEREZ Guillaume (G) 6

44. SALINESI Sylvain (D) 5

45. MONDY Romain (D) 3

45. PEREZ Yannick (D) 3

45. SOLERA Raphaël (G) 3

Trophée de l’Avenir - Gr. 3

1. ZEKRAOUI Youssef (G) 802

2. BOUHARGANE J. (G) 783

3. ALIAOUI Farid (G) 485

3. GAILLARDET Joan (G) 485

5. PRADIER Yoan (D) 436

6. CADENAS Joachim (D) 406

7. OUDJIT Jean-Henri (D) 390

8. GAUTIER Anthony (D) 385

9. ZBIRI Smaïn (G) 347

10. SOLER Jérémy (D) 263

11. SABOT Benjamin (D) 257

12. IBARRA Rémy (D) 227

13. MARQUIS Rudy (G) 135

13. ROIG Thomas (D) 135

15. EL HAJJOUJI Fouad (G) 123

16. MONTESINOS G. (D) 113

17. BOYER Frédéric (G) 75

18. COULOMB Florian (G) 70

19. CIACCHINI Jérémy (D) 62

20. ORTIZ Rodrigue (D) 50

21. BENOIT Benjamin (D) 40

22. ANANE Medhi (G) 21

23. ZINI Walid (G) 16

24. MARQUIS Kevin (G) 10

 

24/09/2014

COURSES JUSQU'AU 25 OCTOBRE ET CLASSEMENT RASETEURS

LIGUES

MERCREDI 24 SEPTEMBRE

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER : *REPORTE (PLUIE) A MERCREDI PROCHAIN MERCREDI 1er OCTOBRE, 10h30* 15 h, gratuit, PNRC, dél. Mouiren. Manades Cougourlier, Hervas, le Ternen, Saint-Gabriel, Fabre-Mailhan, La Galère, Lagarde, Navarro. Raseteurs : Marignan, Martin, Matéo, Méric, Pinter, Robert. Tourneurs : Abbal, Lebrun.

JEUDI 25 SEPTEMBRE

 VALLABREGUES : 15 h, 5 €, CT Lou Vincen, dél. Mazas. Manades Daumas, Layalle, Cavallini. Raseteurs : Batiste, S. Ben Ammar, Y. Fahim, Guyon, C. Martinez, Matéo

Tourneurs : Cuallado, Lizon.

 

CLASSEMENT DES RASETEURS

Parution dans Midi Libre et La Provende
du vendredi 19 septembre

Trophée des As - Gr. 1

1. ALLOUANI Sabri (D) 630,5

2. CHEKADE Amine (D) 547

3. AUZOLLE Loïc (D) 523,5

4. FOUR Bastien (G) 387

5. AYME Anthony (D) 317

6. KATIF Zakaria (D) 290,5

7. BELGOURARI M. (D) 273,5

8. FAVIER Maxime (G) 242

9. ERRIK Radouane (G) 229,5

10. BRUSCHET Romain (D) 198

11. ALIAGA Jérémy (G) 186

12. OUFFE Julien (G) 177,5

13. MARTIN Jérôme (G) 144

14. REY Julien (D) 139

15. BENAFITOU Ilias (D) 108

16. ALLAM Fayssal (G) 88

17. POUJOL Hadrien (G) 81

18. RASSIR Sofiane (G) 70

19. SANCHIS Boris (D) 50

20. FAURE Lucas (D) 43

21. OUTARKA Lahcène (D) 33

22. MASCARIN Romain (D) 15

23. VILLARD Benjamin (D) 2

Trophée des Raseteurs - Gr.2

1. GUYON Rémy (D) 407

2. MAUREL David (D) 351

3. CLARION Christophe (G) 319

4. JOURDAN Victor (D) 290

5. MARQUIER Mathieu (D) 279

6. FOUGERE Dimitri (D) 275

7. MARTIN-COCHER D. (G) 249

8. SABATIER David (D) 239

9. FERRIOL Joffrey (G) 226

10. RICCI Jean-Louis (G) 203

11. SANCHEZ Marc (G) 195

12. GRAMMATICO Fab. (D) 169

13. BENAFITOU Nabil (G) 150

14. GLEIZE Alexandre (D) 149

15. VIC Jonathan (D) 131

16. OUFDIL Icham (D) 118

17. GOUGEON Mickaël (G) 92

18. CHIG Mohamed (D) 88

19. CARTALADE Kevin (G) 86

20. CANO Guillaume (D) 82

20. MOINE David (D) 82

22. MIRALLES Cédric (D) 62

23. MARTINEZ Damien (D) 61

24. RUIZ Olivier (G) 60

25. MONDY Thomas (G) 47

26. OLESKEVICH Nicolas (G) 46

27. LAFARE Jérémy (G) 45

28. CAIZERGUES Kevin (D) 44

29. VIOLET Nicolas (D) 41

30. ALARCON Loïc (G) 40

31. BINI Benjamin (G) 34

31. BOURNEL Marc (D) 34

33. MEBAREK Sidi (G) 31

34. MOUTET Damien (D) 30

35. GUIN Romain (G) 29

36. DUMONT Thomas (D) 28

37. VALETTE Benjamin (D) 26

38. THIERRY Patrice (G) 20

39. CASTEL Cyril (D) 13

40. SANTELLI Mickaël (D) 10

41. PAPARONE Nicolas (D) 9

42. CHARNELET Mickaël (D) 8

43. PEREZ Guillaume (G) 6

44. SALINESI Sylvain (D) 5

45. MONDY Romain (D) 3

45. PEREZ Yannick (D) 3

45. SOLERA Raphaël (G) 3

Trophée de l’Avenir - Gr. 3

1. BOUHARGANE J. (G) 783

2. ZEKRAOUI Youssef (G) 767

3. GAILLARDET Joan (G) 475

4. ALIAOUI Farid (G) 474

5. PRADIER Yoan (D) 420

6. CADENAS Joachim (D) 400

7. OUDJIT Jean-Henri (D) 390

8. GAUTIER Anthony (D) 385

9. ZBIRI Smaïn (G) 347

10. SOLER Jérémy (D) 259

11. SABOT Benjamin (D) 257

12. IBARRA Rémy (D) 227

13. MARQUIS Rudy (G) 135

13. ROIG Thomas (D) 135

15. EL HAJJOUJI Fouad (G) 123

16. MONTESINOS G. (D) 104

17. BOYER Frédéric (G) 75

18. COULOMB Florian (G) 70

19. CIACCHINI Jérémy (D) 62

20. ORTIZ Rodrigue (D) 50

21. BENOIT Benjamin (D) 40

22. ANANE Medhi (G) 21

23. ZINI Walid (G) 16

24. MARQUIS Kevin (G) 10

 

23/09/2014

LE GRAU-DU-ROI *VACHES COCARDIERES*

Samedi 20 septembre 2014

 Gazette,  Valsière, Sarah
trois étoiles pour une finale

Nœuds papillon à la présidence et pour les areneros, gradins aux trois quarts (1 800 entrées payantes), folklore en piste, vaches sérieuses et/ou brillantes, raseteurs concernés... La 34e finale du Trophée des Vaches cocardières a profité de son bon casting et de l’esprit festif graulen. Et le président Patrick Garcia d’afficher une satisfaction légitime à l’issue de la course.
Après la réunion matinale dans les arènes pour élire la Cocardière d’Or et sa dauphine d’Argent, place à la course. Ces dames ont dix minutes chacune pour afficher leurs qualités face aux premiers du classement des raseteurs plus Guyon, invité d’honneur. Clarion, Guyon, Miralles, Ferriol et Douville sur la fin, seront les plus en vue.
Trois vaches se distiguent sur la finale. Gazette de Chapelle, double Cocardière d’Or (2009 - 2011), Valsière de Chaballier, la reine de la journée (déjà élue en 2012), et Sarah de La Galère. La Cocardière d’Argent, Pelote du Ribansol tenant son rang au difficile poste de première. Avec leur côté plus classique et moins démonstratif, les autres vaches n’ont pas démérité. Margot (Chauvet, 2e) a stratégiquement occupé la piste, mais demandait plus d’investissement. Thérésa (Blatière-Bessac, 4e) n’a pas emballé les blancs avec sa vitesse et son placement flottant. Ils se sont aussi méfié de Cigale (Ricard, 6e) et ses ripostes fermes, la corne parfois à l’affût. Tandis que la classique Pandora (Les Baumelles, 7e), dominatrice a imposé son fort caractère. Quant à la 9e, Carmen de Nicollin. A 4 ans, difficile de se défendre dans cette grande piste. Elle donne quand même un aperçu de ses qualités. 
Trois étoiles se partagent donc le succès. Gazette (3e, Chapelle), du haut de ses 11 ans, n’a pas ménagé sa peine. Séries, anticipations, conclusions... plus on lui demande plus elle donne, dans un excellent parcours. Valsière de Chaballier, est à la hauteur de sa réputation. Combative, sérieuse, tempétueuse. Des coups de barrière multiples et violents où elle casse les planches ou bascule. Un titre amplement mérité. Vive avec deux poignards pour argument dissuasif, Sarah (La Galère) se démultiplie. Les hommes ne la ménagent pas mais généreuse et néanmoins méchante comme la gale, elle explose en rafale jusqu’à rattraper Douville à la planche et lui coincer la jambe. Bagarreuse à souhait, elle garde une ficelle au terme d’une excellente prestation et le prix de la finale en récompense.

 

MARTINE ALIAGA

 

LES PRIX
34e finale du Trophée des Vaches cocardières
Cocardière d’Or : Valsière de Chaballier.
Cocardière d’Argent : Pelote du Ribansol.
Meilleure vache de la course, et Vache d’Or : Sarah de La Galère. Meilleure vache des courses de présélections : Carmen de Nicollin.
Raseteurs : 1. Jean-Louis Ricci, 154 points. 2. Dumont, 134. 3. Douville, 133. 4. Ferriol, 78 ; 5. Sanchez, 57.
Meilleur animateur : Rémi Guyon 
 
L’ELECTION
Les 18 membres du Trophée des Vaches cocardières et les votants parmi les 23 clubs taurins organisateurs ont élu la Cocardière d’Or avec le décompte suivant :
12 voix à Valsière de la manade Chaballier ; 6 voix à Pelote du Ribansol ; 3 voix à Margot de Chauvet ; 2 voix à Cigale de Ricard ; 1 voix à Gazette de Chapelle : 1 voix à Pandora des Baumelles ; et 2 nuls.

 
LA COURSE VACHE PAR VACHE
La Cocardière d’Argent, Pelote du Ribansol ouvre les débats, avec sa réputation de sérieux. La première rafale lui est dure mais elle sort de l’emprise et gère au mieux la suite. Des séries et quelques finitions rugueuses. 3 Carmen et retour.
Margot de Chauvet, pour sa première participation à une finale, partage les afeciouna. Demande à être forcée, lance des raids puis part attendre les hommes de l’autre côté. Des ripostes vives quand elle décide et les ficelles à la maison.
Gazette de chapelle, auréolée de ses 2 titres de Cocardière d’Or, et du haut de ses 11 ans, n’a pas ménagé sa peine. Séries, anticipations, conclusions... plus on lui demande plus elle donne, dans un excellent parcours. Des Carmen en cascade.
Thérésa de Blatière-Bessac trouve des hommes hésitants. Remuante, elle va vite, se cale ou monte au combat où elle peut conclure. Les enchères montent mais les ficelles rentrent. 1 Carmen et retour.
La Cocardière d’Or, Valsière de Chaballier, est à la hauteur de sa réputation. Combative, sérieuse, tempétueuse. Des coups de barrière multiples et violents où elle casse les planches ou bascule. Un feu d’artifice pour un titre amplement mérité. Des Carmen.
Cigale de Ricard, elle, est abordée avec parcimonie. Placé, elle attend et raccompagne fermement. Le 2e gland sur le gong. 2 Carmen et retour.
Pandora des Baumelles. Remuante, elle pousse fort dans les rasets. Se place, domine et s’impose. Guyon, Clarion, Miralles et Ferriol insistent mais les ficelles restent inaccessibles. Classique avec du caractère.. 2 Carmen et retour.
Vive avec deux poignards pour argument dissuasif, Sarah (La Galère) se démultiplie. Les hommes ne la ménagent pas mais généreuse et néanmoins méchante comme la gale, elle explose en rafale jusqu’à rattraper Douville à la planche et lui coincer la jambe. Bagarreuse à souhait, elle garde une ficelle au terme d’une excellente prestation en musique.
La dernière est issue des courses de présélection. C’est pas vraiment un cadeau  cette grande piste pour Carmen de Nicollin (4 ans). Mais la jeunette se défend comme elle peut. Séries, conclusions et un peu d’évasions pour trouver le repos. Des Carmen.
 
************

 

22/09/2014

LE GRAU DU ROI *AS*

44e Trophée de la Mer - Dimanche 21 septembre 2014

Une finale chargée de sens

le  grau-du-roi,finale du trophée de la mer,course camarguaise

Première victoire au Trophée de la Mer
pour Mehdi Belgourari
face à Lebrau

 

le  grau-du-roi,finale du trophée de la mer,course camarguaiseLa course de la finale du Trophée de la Mer ne sera peut-être pas la plus belle des 44 éditions précédentes. Mais, si elle devait être la dernière de l’ère Siméon au Grau, elle restera comme un condensé de la réussite de l’organisateur. D’abord pour l’affluence. Les spectateurs aiment cette piste et que l’entrée soit payante ou gratuite, ils affluent toujours en nombre. Ensuite pour les à-côtés. Un decorum toujours soigné, n’oubliant pas les innovations, le folklore, les anniversaires et les mises à l’honneur. Puis les affiches. Côté taureau, Daniel Siméon ne craint pas les nouvelles têtes qu’il mélange avec de vraies vedettes. Côté raseteurs, des équipes qu’il sait motiver quitte à descendre en contre-piste quand il le faut. Au final, il se passe toujours quelque chose en ces lieux où la bande à Daniel, areneros, speaker, préposés à la sono ou au guichet, contribue à une ambiance festive et détendue mais aussi professionnelle et efficace.

 

le  grau-du-roi,finale du trophée de la mer,course camarguaise

▲ L'ovation à Daniel Siméon
(lundi soir, c'était officiel
il n'était plus à la tête des arènes du Grau-du-Roi)

Dimanche donc tous les ingrédients étaient une fois de plus réunis. Plus l’émotion. Digne d’un plébiscite à l’organisateur. Appelé en piste – c’était une surprise -  Daniel Siméon recevait les remerciements de toute son équipe, plus les applaudissements des raseteurs et du public.
Sans oublier l’hommage à la manade Lautier pour laquelle Jeanine recevait un bouquet sous les bravos et la  belle despedida de Valmont.

La course : après avoir attaqué en fanfare avec Boer et Lebrau, Pegoulié et Gregau pas dans un bon jour faisait retomber l’ambiance qu’Erasme relançait. Avec Chico, le volume remontait et Coti Chavari, lui, poussait les manettes à fond. Les hommes, travailleurs, ont contribué au succès : Auzolle, Belgourari, I. Benafitou, et les gauchers dans leur ensemble, un plus à Martin. Reste qu’un soupçon de mélancolie a empêché l’ambiance de se débrider totalement.  

Boer (L’Occitane).- Répond de toute la puissance de son beau gabarit, pas très stable, franc et avec des engagements jusqu’aux planches. Même si  parfois il lâche l’affaire, Rey l’a sur le dos dans un grand mouvement. Coups de barrière sur Belgourari, Auzolle, après qui il casse les planches. Suffisamment mobile pour ne pas se laisser enfermer et solide, il garde une ficelle. Très bon premier. 3 Carmen et retour.

le  grau-du-roi,finale du trophée de la mer,course camarguaise► Photo : anticipation de Lebrau sur Rassir
Lebrau (Cyr).- Chasse, fuse, à grande vitesse. Passe les cornes après Nabil Benafitou, donne sa tête mais il faut gérer ses accélérations. Aux ficelles, pas toujours opportunément placé, il prend le pas souvent sur l’homme, et se montre offensif (anticipe Fouad, serre Martin, Rassir). Rassir lui offre de belles longueurs en restant dans le berceau des cornes. La première ficelle, bien primée,  à Auzolle à 14’30. 4 Carmen et retour.

Pegoulié (Blanc).- La piste est grande, il n’arrive pas à se poser et prend les rasets au passage. Son manque de placement lui joue des tours, les hommes lui sautant dessus sans ménagement. Sur la 2e ficelle, il appuie ses poursuites, conclut sur N. Benafitou (Carmen), serre Martin, Fouad. 12 minutes en dent de scie.

Gregau (Gillet).- Chaud, bouillant, il affiche ses velléités après les tourneurs. Complique le jeu par des poursuites effrénées (Martin, Rassir, Outarka, Carmen). Alterne les bons et mauvais placements, les fusées au départ de l’action, les enfermées émotionnantes (Fouad en musique, Belgourari, Outarka) et les stops-surprise. Il faut capter son attention au départ du raset, ce que Auzolle a compris pour les meilleurs rasets. Mais la mayonnaise ne prend pas et Gregau rentre une ficelle en silence.

le  grau-du-roi,finale du trophée de la mer,course camarguaisePhoto: Enfermée d'Erasme sur Fouad.
Erasme (Cuillé).- Fringant dans les échanges et finisseur sur Fouad. Aux ficelles, prend de beaux enchaînements souvent conclus, toujours bien placé pour de bonnes anticipations notamment à gauche (Fouad, Rassir) mais aussi à droite (Belgourari). Concentré, il ne laisse passer aucune occasion.  La lutte entre I. Benafitou et Belgourari pour la première place occasionne quelques mauvaises passes. Mais quand Rassir allonge à plusieurs reprises, Erasme ne quitte pas son sillage et le public  retrouve le sourire. Erasme rentre une ficelle au terme d’un beau quart d’heure.6 Carmen et retour.

Chico (lautier).- Rapide et finisseur. Les cornes toujours à l’affût. Les actions serrées s’enchaînent lors de séries soutenues et conclues au ras des planches. Au prix de quelques inélégances inhabituelles de sa part, Belgourari reprend la tête du classement. Chico, lui, se bat et tient tête, tout en restant froid quand les hommes s’emballent. Tempère sur la fin en gardant sa 2e ficelle. 6 Carmen et retour.

le  grau-du-roi,finale du trophée de la mer,course camarguaise◄ Photo : Coti Chavari sur Belgourari
Coti Chavari (Chaballier).- Hors point pour le Trophée Taurin et celui de la Mer. Tout de suite dans le bain, le jeune Coti Chavari (5 ans) trouve en cette finale l’occasion d’affirmer sa réputation naissante. Explosif, sachant aussi se poser, il tamponne à chaque action. Bouillant, il frappe, saute mais envoie aussi des salves puissantes après Martin après qui il bascule, violentes sur Auzolle, Rassir, Belgourari, N. Benafitou. Un vrai 7e pour une vrai découverte. Des Carmen en boucle.

MARTINE ALIAGA

Trophée des As : Martin, 16 points ; Auzolle, 14 ; I. Benafitou, 12 ; Belgourari, 12 ; Rey,  2 ; Sanchis, 2 ; Rassir, 2.

Trophée des Raseteurs : N. Benafitou, 2.

TROPHEE DE LA MER (sur deux courses)

1.      Belgourari, 25 points
2. I. Benafitou, 23
3. Martin, 16

Meilleur taureau de la Mer : Bayle de Vinuesa
(course du dimanche 14 septembre)

Meilleur taureau de la saison : Ulmet de Blanc
(course du Souvenir Olivier-Arnaud).

Entrée : plein. Organisateur : régie taurine. Président : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Belgourari, I. Benafitou, Rey, Auzolle, Outarka, Sanchis. Gauchers : Rassir, N. Benafitou, Martin, Fouad. Tourneurs : Abbal, Galibert, T. Garrido, Garcia.

HOMMAGE A LA MANADE LAUTIER

Despedida de Valmont et bouquet à Jeanine Lautier

 le  grau-du-roi,finale du trophée de la mer,course camarguaise

COTI CHAVARI sur Nabil  Benafitou

le  grau-du-roi,finale du trophée de la mer,course camarguaise

*****************

 

LANSARGUES *AVENIR*

Dimanche 21 septembre 2014

SAUVAGE, ROUSSILLON et BECHET!
 
Deux courses en Provence (1 As et 1 Avenir), deux courses en Languedoc (1 As et 1 Avenir), pas mieux comme répartition, me direz-vous. Et pourtant les gradins n’affichent pas le plein. Comme quoi, peu de course ne signifie pas concentration de public.  Juste une petite demi-arène à l’heure de la capelado où 12 tenues blanches (8+4) viendront se présenter à l’appel de Philip Chabanon qui avec enthousiasme et professionnalisme, même si par moment à l’impossible nul n’est tenu,  a  su donner du rythme à cette course rehaussée par les prestations de Sauvage, Roussillon et Béchet.
Chez les blancs, l’absence de D. Bouhargane (annoncée aux guichets) a bien été palliée par une prise de conscience des présents, qui ont travaillé sans relâche chacun selon ses moyens et son style.
 
En premier, Boncoeur (Lou Pantaï – n°611)  est un peu lunatique. Il peut faire celui qui ne voit pas, celui qui ne veut pas venir comme répondre en serrant de près celui qui s’y frotte. J. Soler (avec ses rasets tantôt longs, tantôt  courts et sans tourneur) sera celui qui en tirera le meilleur en l’embarquant dans de belles trajectoires. Pareil pour G. Montesinos ou R. Guyon.
En second, Folco (Bon – n°703) est beau et imposant. Sur le raset, il a du mal à poursuivre sur le même rythme. 3 timides finitions sur Pradier, Mebarek mais aussi 4 sauts volontaires dans un quart d’heure sans rythme.
Juste avant la pause, même si c’est brouillon, Paveu (Guilierme – n°820) va, en quelque sorte animer la première partie. En mouvements constants, il prend les rasets de part et d’autre. Tout en s’aidant d’un coup de tête, il va se défendre 12 minutes en tapant derrière Y. Zekraoui, S Mebarek et R. Guyon. Carmen, joué 3 fois le raccompagne au toril.
lansargues,avenir,course camarguaiseAvec Roussillon (Plo – n°553) la course va franchir plusieurs échelons. Expérimenté et moins novice que les précédents (9 ans), il ne va pas se laisser submerger. Tout d’abord avec un bon placement il s’engage avec une légère anticipation et ne lâche jamais prise. Seule la finition manque. Il défend ses ficelles qui restent sur les cornes, avec hargne et détermination avec cependant une petite baisse de régime sur la fin. 5 Carmen au total.
lansargues,avenir,course camarguaisePHOTO Bechet et Pradier
Les 10’30 de Béchet (Saumade – n720) sont ascendantes. Après un début classique où il coupe le terrain dans son engagement sur le raset pour raccompagner jusqu’à l’extrême limite, aux ficelles (6e) Béchet va  venir conclure ses poursuites de plus en plus serrées derrière Mebarek (2), Zekraoui ou encore Pradier (2). Les honneurs, joués pour la 7e fois le raccompagnent.
lansargues,avenir,course camarguaisePHOTO Sauvage et Pradier.
Avant dernier Sauvage (Lautier – n°755) va donner à la course une autre dimension. D’un air frêle  et fragile, il part avec vivacité sur tout ce qui bouge. Les échanges sont de plus serrés et se concluent aux planches sur Y. Zekraoui, G. Montesinos (4), Y. Pradier, R. Guyon (2) et J. Soler (2) qui sera même rejoint en fin de course dans le couloir…. Tout en pression il fait front, ne lâche rien et sauve ses ficelles avec une multitude Carmen (une dizaine) renouvelé à sa rentrée sous les applaudissements nourris…
Mais hélas, avec Cayrel (Cuillé – n° 959) le final allait tomber dans la monotonie. Un Cuillé, 5 ans, et dernier, on attendait du spectacle, eh bien  c’est raté. Sans placement  il va entamer les rasets avec force et en positionnant la tête tel un violoniste pour s’en désintéresser sur la trajectoire. Force est de reconnaître aujourd’hui, que le 7en’a rien apporté.
 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
Organisateur : Cté des Fêtes. Entrée : Petite ½ arène. Présidence : Philip Chabanon. Raseteurs : Y. Zekraoui – J. Soler – V. Jourdan – R. Guyon – G. Montesinos – M. Sanchez – S. Mebarek – Y. Pradier
Tourneurs :  F. Jockin – F. Curtill – B. Joseph – F. Levy

21/09/2014

LE GRAU DU ROI *VACHES COCARDIERES*

Samedi 20 septembre 2014 - Finale du Trophée des Vaches cocardières

Le Palmarès

VALSIERE (Chaballier) Cocardière d'Or

PELOTE (Ribansol) Cocardière d'Argent

SARAH (La Galère), meilleure vache de la finale

CARMEN (Nicollin), meilleur vache des présélections

Raseteurs : Ricci (1er), Dumont (2e), Douville (3e)
Ferriol (4e), Sanchez (5e)

 Guyon meilleur animateur

La course

Gazette de  Chapelle, Valsière de Chaballier et Sarah de La Galère sont les trois étoiles de cette finale intéressante devant un large public (1800 entrées payantes) avec le festival des bandas pour animer l'entracte. Guyon, Clarion, Ferriol, Sanchez et Douville pour les raseteurs les plus assidus.

Compte rendu à suivre

19/09/2014

AMICALE DES CHRONIQUEURS ET PHOTOGRAPHES

AMICALEGROUPEPHGM.jpg

▲ La joyeuse troupe Photo Georges Martin

Vendredi 12 septembre

Chez Martini, la parenthèse enchantée

 AMICALEGAZEPHMALI.jpg

La magie de la gaze en plein pays. Photo M. ALIAGA

"Ce sera difficile de faire mieux", se félicite le bureau de l’Amicale des chroniqueurs et photographes à l’issue de la journée passée à la manade Martini. Ravis, repus d’images et d’émotions, comblés de rires et de chansons, les participants ont eu du mal à se séparer. Aucun temps mort en ce vendredi où pas un des 63 convives n’a raté l’heure du départ en pays gallicianais. Accueillis par Gérard Osty, sous la croix de Camargue ouvrant le domaine, et par les cavaliers autour du pélot Bernard Fougairolles, les Amicaliers ont d’abord profité du marquage de deux anoubles avant que les vaches et leurs petits amenés au pas des chevaux, ne leur passent à quelques mètres pour rejoindre une autre pâture. Après, embarquement en charrettes sur une partie des 100 hectares (entre Gallician et Franquevaux) que compte la manade, pâturages d’été contre le canal du Rhône à Sète et grenier de l’élevage puis que là est fauchée toute la nourriture des bêtes pour l’hiver.

Une balade champêtre, à température idéale (chaud soleil et vent léger), dans une chaotique équipée propice aux premières galéjades. Moral au beau fixe pour tous. Mais chut... Là, tranquilles entre les joncs, les roseaux et les arbres, les biòu sont en vue. Les chroniqueurs se fondent dans le paysage pour profiter de ce calme sauvage rarement abordable à qui n’est pas cavalier. Seuls les clics des appareils photos troublent le silence. Les gardians rassemblent le troupeau et le dirigent vers l’étang. Les premières têtes cornues passent les enganes, les biòu s’élancent, les gerbes d’eau scintillent dans la lumière, les photographes sont aux anges. Magie de l’instant.

Retour à la manade et place aux agapes. Assiettes généreuses du traiteur L’Ancien Monastère de Franquevaux, ambiance détendue et familiale, il est temps de remercier Bernard et ses amateurs à qui Christian Gellet remettra un poster de Baroudeur, le cocardier vedette. Jean Roumajon reçoit le diplôme taurin de l’Amicale tandis que Gérard toujours au top des explications retrace l’historique de la manade.

amicalereginephmali.jpgA Régine Pascal d’entrer en scène pour chanter la Camargue, ses airs les plus prisés avec talent, ferveur et cette envie de partage qui galvanise les plus hésitants. Illustrations des textes par Thomas en osmose avec jument et poulain sur “Tant qu’il y aura des chevaux”, ou avec son cheval Matago sur “Le chant d’un gardian de Camargue”. Des moments de complicité et d’abandon confiant des animaux envers leur maître. Bien sûr “Magali”, “Les marchés de Provence”... largement repris par les convives... Des jeux, des pas de danse, des bons mots, des rires... On a même chanté “Jésus est né en Provence” (en ce mois de septembre, c’est pour vous dire !) avec de drôles de santons... “Et la Coupo Santo” pour parachever l’ouvrage.

Vraiment, ce sera difficile de faire mieux !

MARTINE ALIAGA

D'autres photos dès que je peux 

17/09/2014

LE GRAU-DU-ROI * AVENIR *

Mercredi 17 septembre 2014 - Complète de Fabre-Mailhan

Incroyable Saint-Rémois !

le grau-du-roi,complète de fabre-mailhan,course camarguaise

Fidèles à leur vaillance et leur sérieux, les cocardiers ont dignement fêté le 60e anniversaire de l’élevage des Bernacles.

Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : Régie des arènes. Président : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Auzolle, Cadenas, Gautier, Vic. Gauchers : Gaillardet, N. Benafitou, Fouad, Zekraoui. Tourneurs : Jockin, Estève, Lieballe, Lévy.

Tous vaillants, avec du placement, du sérieux, des accélérations (excepté le réservé Raboliot). Et quel final avec Saint-Rémois. Un bon échantillon du bétail de la manade Fabre-Mailhan qui, pour les 60 ans de la marque, défie le vent et les nuages, devant une belle entrée. Avec Auzolle, Zekraoui et Cadenas pour les plus beaux gestes dans un ensemble travailleur sans excès mais régulier.

Arlaten.- Poursuites serrées et conclusions droit devant, il cloue les planches ou s’en amuse. Ne manque pas un raset et brille dans la bourre pour l’obtention de sa 2e ficelle. 9 minutes d’une correcte entame. 3 Carmen et retour.

Marcias.- Série endiablée pour attaquer avec coup de revers sur les avants-bras. Se soulève sur Gautier (Carmen). Aux ficelles, les blancs ne lui “montent” pas dessus. Dès que le travail s’accélère, il riposte séchement cornes dangereusement pointées jusqu’au planches. Les dernières minutes, il tempère sa charge et garde ses ficelles. Solide !

Faro.- Droite-gauche, il se livre franchement et de bon cœur. Aux ficelles, remuant certes mais assidu dès qu’il est sollicité. Séries et accélérations font partie de la gamme de ses qualités. S’engage fort sur les superbes rasets de Zekraoui, serre N. Benafitou. Les meilleurs actions avec Zekraoui récompensé de la 2e ficelle à 12’30. 3 Carmen et retour.

Raboliot.- Il n’a pas dû entendre quand les pelots lui ont dit de briller pour l’anniversaire. Raide comme un cerbère, il défend farouchement son pré carré. Austère jusqu’à se réserver même sur les plus proches invites. Bref un jour sans pour lui. Les ficelles rentrent.

Vinum.- D’entrée s’envoie après Fouad qu’il secoue aux barrières, miraculeusement sans plus de mal. Après, se montre assidu et se laisse un temps mener par les hommes mais appuie aussi en conclusions sur N. Benafitou et Zekraoui. D’un coup, la colère lui prend et il se dresse après Fouad en essayant de le déquiller des tubes. 12 minutes inégales. 2 Carmen et retour.

le grau-du-roi,complète de fabre-mailhan,course camarguaiseCitadin.- Aux rubans, c’est brouillon pour le noir et les blancs. Aux ficelles, prend de la stabilité et de l’assurance. Les séries sont menées sur un bon tempo. Toujours prêt, Citadin collabore aux belles invites d’Auzolle, Cadenas, conclut sur Zekraoui, qui, le raset d’après, l’emporte sur toute la longueur sous les bravos. Des actions aux planches sur Auzolle, Vic. 10 minutes très intéressantes. 4 Carmen et retour.

le grau-du-roi,complète de fabre-mailhan,course camarguaiseSaint-Rémois (hors points).- Les coups reçus, les blessures n’ont en rien diminué son envie de bagarre. Extraordinaire barricadier que rien ne peut arrêter, qui multiplie les agressions, les coups de barrière où il frappe et s’allonge pour attraper les hommes haut vers les gradins. La musique accompagne presque tout le long l’incroyable combattant.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Zekraoui, 16 points ; Gaillardet, 10 ; Fouad, 7 ; Cadeans, 4 ; Gautier, 4.

L'hommage aux Fabre-Mailhan

le grau-du-roi,complète de fabre-mailhan,course camarguaise

 

Pascal, Jacques et son fils Raoul Mailhan à cheval, les épouses des deux frères, Julie la petite dernière et Hélène Fabre pour recevoir les bouquets, et un trophée offert par Robert Crauste, maire du Grau-du-Roi...

La manade Fabre-Mailhan a marqué hier les 60 ans de l’élevage créé par Marcel Mailhan en 1954. Les noms des illustres cocardiers inscrits en blanc sur les barrières, Papayou, Palunié, Arlaten, Poker, Tavan... les Biòu d’Or Rami (69-71), Pasteur (2009) et le fer de la manade dessiné au centre de la piste. Les Arlésiennes complètent le tableau, tandis que le président de course Joris Alvarez détaille l’historique de l’élevage des Bernacles. Le Grau a, hier, rendu un hommage simple, sobre mais chargé de signification et de respect à l’un des fleurons de l’élevage camarguais.

**************