Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/10/2018

TROPHEE TAURIN

Mercredi 2 octobre 2018

67e Trophée Taurin
Midi Libre  - La Provence

Le fil rouge-passion
de la course camarguaise

comttphmali.jpg

2018 : une partie de la Commission du Trophée Taurin

Créer une compétition entre les raseteurs, reconnaître les grands cocardiers, valoriser et médiatiser la course camarguaise, ce fut le credo des trois « inventeurs » du Trophée Taurin. Georges Thiel, journaliste ; Marius Gardiol, greffier de justice et chroniqueur taurin (Mario) et Paul Laurent, manadier et organisateur. Une idée de génie qui accompagne depuis 1951 le monde de la bouvine, tel un fil rouge-passion.
Avec les grandes courses historiques (Cocarde d’Or et Palme d’Or), Le Trophée devenait une vitrine pour la course camarguaise d’hier et d’aujourd’hui. 67 années sans discontinuer pour célébrer le raseteur vainqueur du Trophée des As (depuis 1952) et les Biòu d’Or (en 1954, à la Royale de Bilhau, à partir de 55 à un seul taureau, deux en 67). 67 ans d’articles et de comptes rendus dans la presse, d’abord le Provençal (devenu La Provence en 1997) puis avec Midi Libre en 1967. La première finale, au terme de 44 courses, se déroulera à Beaucaire, le 5 octobre 1952. Devant l’affluence, il est décidé que les finales iraient en alternance à Nîmes et Arles.
Une fois le Trophée Taurin installé, une commission est vite mise en place - présidé par Charles Triaire jusqu’en 1963 - pour élaborer le règlement, élire de Biòu d’Or et gérer les affaires courantes. Sa devise : « Amitié, indépendance, tradition ». Après Charles Triaire, Yves Bouniol présidera l’instance de 64 en 1991, Pierre Sarguet en sera le vice-président ; François Fabre, secrétaire, Marius Gardiol, secrétaire, accompagnés de 21 membres, tous connaisseurs voire experts. Bernard Fesquet prendra la présidence de 92 à 2007. Les quotidiens Midi Libre et La Provence voulant s’impliquer dans les décisions prises, la présidence passera aux journalistes Jean-Claude Jourdan et Domynique Azema, puis Julie Zaoui. Tout cela menant à un fonctionnement équitable : aux journaux, les décisions, la promotion et la ligne rédactionnelle ; à la commission, le côté technique, l’œil sur la compétition et sur les cocardiers.
Ces 67 années ne furent pas qu’une croisière sur le lac de la quiétude. Les divergences entre afeciouna, organisateurs, raseteurs et manadiers ; la création d’une FFCC structurée en 1975, en même temps que le Trophée de l’Aficion (75-85) ; les caractères bouillants et personnages hauts en couleur ; l’évolution même de la course camarguaise et de la société a donné lieu à des querelles parfois picrocholines mais souvent homériques...
Malgré ce, dans ce bouillonnement d’idées et cet amour fou du taureau, toujours l’intérêt de la course camarguaise est resté dans le viseur.
Les rapprochements avec la FFCC - dès 1997, chaotiques et passionnels à leurs débuts, écrits sur un accord-cadre en 2010, plus ou moins bien digéré mais fonctionnant ; puis, cette année, avec une répartition des tâches - étant inéluctables, chaque partie a fait un bout de chemin. C’est difficile parfois et les risques d’inflammation sont nombreux. Mais la cause du taureau est belle à défendre, ardemment, passionnément. Les membres de la commission en sont assurés, hier comme aujourd’hui pour préparer les lendemains.
 
MARTINE ALIAGA
Texte et photo

* A lire : "Les vainqueurs du Trophée des As" de René Trouillet et Gilles Arnaud. Editions Gilles Arnaud. Parution 2011 *

02/10/2018

BLOG

Mardi 2 octobre 2018

Le blog Bouvine en ligne c'est fini !

Vendredi 5 octobre, le blog Bouvine en ligne s'auto-détruira. La plateforme d'hébergement ferme. C'est la fin de 12 ans d'échanges, de comptes rendus, de magazine, d'annonces... De plaisir à partager. Quand en février 2006, avec mon compère Luc Pero, nous ouvrions les premières pages, c'était juste pour mettre des mots (et des images) sur notre passion des biòu. D'autres chroniqueurs aussi prolixes - Cyril Daniel, Eric Auphan - ont rejoint le navire. Nous nous sommes pris au jeu et vous avez été nombreux à nous suivre durant toutes ces années. Merci !

Aujourd'hui, une autre page s'ouvre sur midibilibre.fr (tradition, course camarguaise). Ce sera différent, certes, mais toujours avec la même volonté de partage. Il y a tant de chose à raconter.  Ce n'est que le début, et - je vous l'avoue - je patauge un peu techniquement dans ce nouveau mode de communication. Un peu de patience, et si vous avez aimé le blog, ce sera dans le même esprit que nous poursuivrons l'aventure.

MARTINE ALIAGA

 

Manade

Mardi 2 octobre 2018

Manade Salvini, les 10 ans !

manade salvini,course camarguaise

Frédéric Salvini, saint-christolien pure souche, a toujours eu la passion des biòu. Amateur à la manade Rebuffat, il rêve de posséder sa propre manade. Avec obstination et un brin de folie, il se lance dans le grand bain en 2008. Le soutien de sa famille, les conseils de ses amis le confortent dans son ambition : être manadier. La chose n'est pas simple dans ce milieu mais le garçon a les idées bien en place. Il franchit le Rubicon, rencontre le manadier Guy Allard et avec les conseils de celui-ci fait l'acquisition d'un lot de vaches. Du travail, des amis, une volonté à toute épreuve, nous voilà 10 plus tard au pied de la stèle qu'il a lui-même  imaginée avec l'aide d'un fidèle amateur, sur ses terres situées aux alentours de son village natal, Saint-Christol. Il œuvre pour ce feu sacré de l'aficion. Ferrades, location de salle, sélection de biòu pour les écoles taurines, courses de nuit, et bien sûr le but essentiel de tout éleveur, voir un cocardier briller dans les arènes. L'homme et ses amateurs sont ambitieux, sérieux... Pour les dix ans de l'élevage, on leur souhaite la réussite qu'ils méritent.

VENTADOUR
Texte et photo

01/10/2018

LUNEL *ESPACE ARENE*

Lundi 1er octobre 2018

Le premier biòu des nouvelles arènes

lunellepremierPHMALI.JPG

IMG_9616.JPG

IMG_9598.JPG

IMG_9601.JPG

Trois taureaux de la manade Cyr ont inauguré la piste ce lundi 1er octobre pour une répétition en live  suivie par les gens de la profession et quelques afeciouna                                

01.10.18 - AIMARGUES - ESPOIRS DE NICOLLIN

Course du samedi 29.09

LES ESPOIRS ROUGE ET VERT

EN APPRENTISSAGE

IMG_9743.JPG

Pour le souvenir Denis Serviere,  fidèle supporter de le devise Rouge et Verte de la Tour d'Anglas, la Manade Lafont, devenue Manade Nicollin, alignait aujourd'hui 7 de ses pensionnaires de la même nourrie, tous âgés de cinq ans.

De par ses qualités, Major est un espoir né.  Benvengu, David et Belori demandent à être revus avec plus de maturité.
Chez les hommes, peu avantagés par une piste sablonneuse, le travail soutenu fait parfois défaut mais dans l’ensemble rien à redire. Bourghane est récompensé pour son mérite alors que Miralles est honoré pour sa dernière.
IMG_9767 - BENVENGU (Nicollin) sur M SANCHEZ.JPG
Benvengu (388) - D'aspect tendre il prend peu à peu de la bouteille en accompagnant sèchement Laurier, Bouhargane et Sanchez. Défend ses ficelles avec bravoure et en sauve une. 5 Carmen plus rentrée.
Afouga (331) - 8 minutes pour se mettre dans le coup avec plus d'à-propos dans sesIMG_9800 - AFOUGA (Nicollin) sur T CASTELL.JPG répliques et finitions. Pas facile à manœuvrer surtout qu'il baisse la tête il conserve ses principaux attributs près de 12 minutes. De bons passages, d'autres plus légers. Il n'a que cinq ans. 5 Carmen plus retour ficelles en place.
IMG_9854 - DAVID (Nicollin) sur P LAURIER.JPG
Dario (328) - N'affiche pas une coopération dés plus soutenue,  alternant la retenue, les évasions et un manque d'entrain sur les sites.
David (304) – Entrepris, affiche bravoure. Sans vice, il prend les invites. A la 9ème, serre Miralles avant de tamponner derrière Laurier et se dresser après Miralles. IMG_9923 - BELORI (Nicollin) sur C MIRALLES.JPGA partir de là le ton monte, les rasets s’enchaînent et sans baisser, il tient pied. Rente en musique, entendu 6 fois, une ficelle.
Daudet (331) – Quel petit fou ! 2 envolées à blanc, des tours en contrepiste et dès son retour en piste se cale au point que les portes ne peuvent pas toujours être refermées. Un raset à la tête de Castell qui lui ravit d’un seul coup les 2 glands. Rien de plus. A revoir.
Belori (369) – Cet étalon d’aspect calme s’est bien prêté au travail servi par les hommes. Des allonges appliquées, des sauts certes, mais certains dans l’élan. A la 10ème, belle offensive  derrière Bouhargane qui se conclue par un engagement ou le bois craque.  4 Carmen plus retour.
IMG_9957 - MAJOR (Nicollin) sur MIRALLES.JPG
Major (362) - Energie canalisée, une maîtrise parfaite de la piste et du suivi dans ses échanges avec des arrivées cornes menaçantes avant de sauter derrière Laurier que le secouer quelque peu. S’envoie derrière Castell, Bouhargane, Sanchez et Miralles (2). Le disque entendu  fois le raccompagne. IMG_9938 - MAJOR (Nicollin) sur T CASTELL.JPG

Entrée : 180 pers
Organisateur : CTPR La Ballestilla
Présidence : J. Serviere
Raseteurs Droitiers : P Laurier, T Castell, C Miralles Raseteurs Gauchers : Y Martin, J Bouhargane, M Sanchez
Tourneurs : C Castell, H Kerfouche, L Esteve

Texte et Photo Cyril Daniel

VENDARGUES *AVENIR HT*

Course du dimanche 30 septembre 2018

De vraies révélations

vendarguespagnoletphci.jpg

Pagnolet de Boch aux trousses de Yannick Martin

Une équipe de raseteurs complices, menés par Katif, Rassir et Y.Martin, pour de jeunes taureaux (de 5 à 7 ans) aux qualités prometteuses. Voilà une bonne après-midi passée sous le soleil vendarguois. Course d’arrière-saison avec de jolis pics d’intérêt.
Gustavo (Caillan, N.303).- Direct cul aux planches, râle tout ce qu’il peut, mais ne refuse aucune invite. Droite-gauche avec la même ardeur pour des finitions au ras ou cabré. Conserve sa 2e ficelle avec énergie. 2 Carmen et retour.
Pecari (Hervas, N.104).- Mobile, offre son frontal et sa vaillance et pousse dès qu’il en a l’occasion. Se disperse un moment mais reprend du mordant en se soulevant après Rassir, Méric. Balade les hommes qui n’insistent pas. Une ficelle au toril, 4 Carmen et retour.
Arzacq (Sauvan, N.229).- Rapide et attentif, il déclenche à tous mouvements, raccompagnant prestement. Serre les Martin (Yannick et François). Séries bien menées, cornes présentes.Ponctue après Rassir et, sans ralentir l’enchaînement, va au bout sur Katif. Sa vigilance et son potentiel ne faiblissent pas et il reste maître du jeu et de ses ficelles. 9 Carmen et retour.
Priam (La Galère, N.286).- Une longue série pour lever rapidement les rubans. Toujours un poil décalé, mais vite retourné, il n’est pas trop titillé. Emboîte Yannick Martin qui traverse toute la piste entre les cornes. Du coup, il prend l’ascendant. Finit crescendo par de belles enfermées et conclusions tapantes. Rentre ses ficelles. 6 Carmen et retour.
Pagnolet (Boch, N.318).- Il porte le renouveau de la manade, fait preuve de placement et de vivacité à fermer la porte.L’œil affûté pour déjouer les départs. Mange le terrain à Y.Martin et ne manque pas les finitions avec bascule. Montre du caractère et met les hommes en panne. Quelques sauts et une anticipation sur Rassir pour ramener ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Rivage (Saint-Antoine).- Puissant, brutal, méchant ! Se jette après Rassir (3 fois), Katif (2) après qui il brise et passe les planches. Chaque cite est conclu avec autorité. Il donne du fil à retordre. Craint, garde ses ficelles. 3 Carmen et retour.
Galaad (Lagarde).- Le meilleur taureau du Printemps des Royales 2018 se fait une promenade de santé. Leste, vif, surveille tout. Peu sollicité, il part en chasse ou se poste, prêt à faire feu. Comme après Rassir, Katif ou Michelier pour 9’50 les rubans. Une dernière intervention battante (Katif), pour la route et retour avec ses ficelles. 6 Carmen et retour.


MARTINE ALIAGA
Photo CHRISTIAN ITIER


Course du dimanche 30 septembre. Entrée : demi-arène environ. Organisateur : CT La Muleta. Président : Richard Sarrouy. Raseteurs droitiers : F. Martin, Katif, Jourdan, Michelier. Gauchers : Y. Martin, Méric, Rassir. Tourneurs : Estève, Daniel.

AIMARGUES *AVENIR HT*

Course du samedi 29 septembre 2018

Complète de Nicollin :
espoirs en apprentissage

Pour le Souvenir Denis-Serviere, fidèle supporter de le devise Rouge et Verte de la Tour d’Anglas, la manade Lafont, devenue manade Nicollin, alignait aujourd’hui 7 de ses pensionnaires de la même nourrie, tous âgés de cinq ans. De par ses qualités, Major est un espoir né. Benvengu, David et Belori demandent à être revus avec plus de maturité. Chez les hommes, peu avantagés par une piste sablonneuse, le travail soutenu fait parfois défaut mais dans l’ensemble rien à redire. Bourghane est récompensé pour son mérite alors que Miralles est honoré pour sa dernière.
Benvengu (N.388).- D’aspect tendre, il prend peu à peu de la bouteille en accompagnant sèchement Laurier, Bouhargane et Sanchez. Défend ses ficelles avec bravoure et en sauve une. 5 Carmen plus rentrée.
Afouga (N.331).- 8 minutes pour se mettre dans le coup avec plus d’à-propos dans ses répliques et finitions. Pas facile à manœuvrer surtout qu’il baisse la tête il conserve ses principaux attributs près de 12 minutes. De bons passages, d’autres plus légers. Il n’a que 5 ans. 5 Carmen plus retour ficelles en place.
Dario (N.328).- N’affiche pas une coopération des plus soutenue, alternant la retenue, les évasions et un manque d’entrain sur les sites.
David (N.304).- Entrepris, affiche sa bravoure. Sans vice, il prend les invites. A la 9e, serre Miralles avant de tamponner derrière Laurier et se dresser après Miralles. A partir de là, le ton monte, les rasets s’enchaînent et sans baisser, il tient pied. Rentre une ficelle. 6 Carmen et rentrée.
Daudet (N.331).- Quel petit fou ! 2 envolées à blanc, des tours en contrepiste et dès son retour en piste, se cale au point que les portes ne peuvent pas toujours être refermées. Un raset à la tête de Castell qui lui ravit d’un seul coup les 2 glands. Rien de plus. A revoir.
Belori (N.369).- Cet étalon d’aspect calme s’est bien prêté au travail servi par les hommes. Des allonges appliquées, des sauts certes, mais certains dans l’élan. A la 10e, belle offensive derrière Belgourari qui se conclut par un engagement où le bois craque. 4 Carmen plus retour.
Major (N.362).- Energie canalisée, une maîtrise parfaite de la piste et du suivi dans ses échanges avec des arrivées cornes menaçantes avant de sauter derrière Laurier et le secouer quelque peu. S’envoie derrière Castell, Bouhargane, Sanchez et Miralles (2). Le disque entendu maintes fois le raccompagne.


CYRIL


Course du samedi 29 septembre. Entrée : 180 personnes. Organisateur : CT La Ballestilla. Présidence : J. Servière. Raseteurs droitiers : Laurier, Castell, Miralles. Gauchers : Martin, Bouhargane, Sanchez. Tourneurs : Castell, Kerfouche, Esteve

28/09/2018

FONTVIEILLE * JUBILE*

Vendredi 28 septembre 2018

BENJAMIN VILLARD
 LES ADIEUX D’UN COMBATTANT

villardPHBERNON.jpg

Photo Hervé Bernon

À 33 ans, le raseteur a décidé, non pas sans difficulté, de raccrocher sa tenue blanche. Rencontre avec un homme de piste discret mais déterminé aux valeurs fortes.

Raconte-nous tes débuts, ton parcours avec les taureaux

Benjamin Villard : Mon père faisait partie du CT de Fourques donc je baignais déjà dans les taureaux tout gamin. Un jour lors d’une ferrade, j’ai fait mon premier raset dans un bouvau et j’ai attrapé la « fe di biou ». Ce fut immédiatement instinctif et j’ai souhaité m‘inscrire à l’école taurine. Je suis entrée à celle d’Arles sous la houlette de G. Rado. Malgré une première « rouste » j’y suis retourné et ça ne m’a plus jamais quitté. Je suis montée à 16 ans en protection, à 17 ans j’étais au Trophée de l’Avenir avant de le gagner l’année d’après à Beaucaire et de passer aux As en 2005 aux côtés de tous les « grands » déjà présents. 2007 fut mon année millésime, celle où rien ne pouvait m’arriver : j’étais premier du Trophée des As la veille de la Cocarde d’Or avec de l’avance, mais Gastounet (St Pierre), que je connaissais par cœur, m’a surpris et s’est envolé derrière moi, me cassant la jambe à Chateaurenard. Ce fut un gros coup au moral… Ma carrière s’est éteinte en 2012 suite à une grave blessure au genou. Depuis que je suis revenu, je suis l’ombre de moi-même. J’aurais aimé raseter plus longtemps mais mon corps me dit stop et il m’a fallu trouver le courage de prendre cette décision. Aujourd’hui, j’ai fait le deuil.

Quels sont les temps forts de ta carrière, les meilleurs souvenirs ?

Ma blessure avec Gastounet m’a beaucoup bouleversé. Mais j’ai réalisé mon rêve avec ma victoire à la Cocarde d’Or 2010. Cela faisait des années qu’un Arlésien ne l’avait pas fait et j’ai pu inscrire mon nom sur les pierres.

Et cette Palme d’Or 2009 ?

Je la perds au bénéfice des cocardes. Je suis allé chercher mon prix en pleurant tellement ma déception était énorme. Mais le soutien du public était indescriptible, la terrasse du Chalet des Sports m’ovationnait après la course et j’en ai encore des frissons.

Quel est ton pire souvenir ?

Une guerre insensée s’était faite autour du Trophée des As, une mentalité qui n’a pas lieu d’être, au lieu d’aller raseter, on partait à la guerre aux points. J’ai à regret également les grandes Arènes qui m’ont laissé tomber quand j’étais en difficulté. Il faut raseter pour soi et exister à travers le public.

Quels sont les taureaux qui t’ont marqué ?

Ceux qui sont sur l’affiche de mon jubilé. C’est eux qui m’ont permit d’être raseteur, de m’exprimer, car il faisait la sélection et je pouvais donc me démarquer grâce à eux. C’est le problème à l’heure actuelle, les raseteurs ne cherchent pas à être différents, il faut savoir raseter la ou les autres ne vont pas, être prêt à se faire mal, c’est un choix.

VILLARD2PHBERNON.jpgTa vie après les taureaux ?

Il a fallu vite rebondir car les taureaux ont été mon métier pendant 15 ans. C’est comme si j’avais perdu le fil conducteur de ma vie. J’ai dû me reconstruire, mes proches m’on beaucoup aidé, j’ai repris un restaurant à Fontvieille avant d’acquérir la brasserie en face des arènes qui m’a permis de penser à autre chose tout en gardant un lien social avec la bouvine. Mon jubilé aura lieu dans mon village de cœur et je vais pouvoir passer plus de temps avec mon fils de 2 ans.

Te retrouverons-nous en tant que tourneur ?

J’ai été trop exigeant avec les miens donc je ne sais pas si je pourrais le supporter en sens inverse (rires). Gilbert Mata est le tourneur de ma carrière, j’avais une totale confiance en lui.

Quelle image penses-tu que l’on gardera de toi ?

J’étais là pour raseter en toute discrétion et en me donnant à chaque course, sans tricher. Respecter les taureaux, les clubs taurins et le public est essentiel. J’ai fait ma carrière pour que le jour de mes adieux, j’ai la récompense d’un public venu nombreux. Alors, j’aurais rempli mon contrat.

Propos recueillis
par ANGELIQUE

* FONTVIEILLE, samedi 29 septembre, 15 h 30, 10 €, CT Fontvieillois, dél. Bressy. Jubilé de Benjamin Villard. En ouverture un taureau emboulé des Baumelles pour les anciens raseteurs. Lautier : CUPIDON - Cuillé : TALENQUERA - Fabre-Mailhan : JOUGAIRE - Chauvet : NOVI - Lou Pantaï : SANTEN - Caillan : CARRILLO - FERDINAND. Raseteurs assurés.

CLASSEMENT DES RASETEURS

Parution dans Midi Libre et La Provence
du vendredi 28 octobre

Dernier classement avant les finales

TROPHEE DES AS

1 CADENAS Joachim 318,00 Droitier

2 CIACCHINI Jérémy 292,00 Droitier

3 KATIF Katif 268,00 Droitier

4 ZEKRAOUI Youssef 231,00 Gaucher

5 CHARRADE Antoine 228,50 Droitier

6 MARIGNAN Vincent 200,00 Droitier

7 FOUR Bastien 188,00 Gaucher

8 CHEKADE Amine 144,50 Droitier

9 ERRIK Radouane 133,50 Gaucher

10 MARTIN François 108,00 Droitier

11 FELIX Vincent 102,00 Droitier

12 AYME Anthony 99,00 Droitier

13 ROBERT Geoffrey 98,00 Gaucher

14 ALIAGA Jérémy 96,50 Gaucher

15 OUFFE Julien 95,00 Gaucher

16 MARTIN Jérôme 94,50 Gaucher

17 AUZOLLE Loic 92,50 Droitier

18 NAIM Yassin 82,00 Gaucher

19 RASSIR Soufiane 62,00 Gaucher

20 ALLOUANI Sabri 60,50 Droitier

21 ALLAM Fayssal 54,50 Gaucher

22 BOUHARGUANE Jamel 52,50 Gaucher

23 DUNAN Stéphane 41,50 Droitier

24 MARQUIS Rudy 27,50 Gaucher

25 BRUSCHET Romain 26,00 Droitier

26 VILLARD Benjamin 15,00 Droitier

27 MICHELIER Yannick 6,00 Droitier

28 BELGOURARI Medhi 2,00 Droitier

TROPHEE DE L’AVENIR

1 AMERAOUI Loïc 716,00 Droitier

2 FOUQUE Romain 586,00 Droitier

3 BERNARD Enzo 514,00 Gaucher

4 LAURIER Pascal 314,00 Droitier

5 ASSENAT Emeric 307,00 Gaucher

6 LAURENT Vincent 247,00 Droitier

7 ZELPHATI Charly 229,00 Gaucher

8 EL MAHBOUB Youssef 223,00 Gaucher

8 BRESSY Ludovic 223,00 Droitier

10 MERIC Marvin 222,00 Gaucher

11 BRUNEL Alexis 213,00 Gaucher

12 ZBIRI Smaïn 169,00 Gaucher

13 BENHAMMOU B. 167,00 Droitier

14 GARCIA Florentin 158,00 Droitier

15 BAKLOUL Jawad 124,00 Gaucher

16 MARTIN Yannick 122,00 Gaucher

17 GUERRERO David 112,00 Gaucher

18 CASTELL Tristan 109,00 Droitier

19 CHEBAIKI Hedi 88,00 Gaucher

20 FAVIER Nicolas 60,00 Gaucher

21 CHAHBOUNE A. 55,00 Gaucher

22 LOPEZ Florian 36,00 Gaucher

23 JAUBERT Florent 24,00 Droitier

24 BENAMMAR Sofian 10,00 Gaucher

TROPHEE HONNEUR

1 MARTIN COCHER D. 347,00 Gaucher

2 CLARION Christophe 255,00 Gaucher

3 OUDJIT Jean-Henri 226,00 Droitier

4 ALIAOUI Farid 216,00 Gaucher

5 FOUGERE Dimitri 192,00 Droitier

6 PRADIER Yoan 187,00 Droitier

7 JOURDAN Victor 162,00 Droitier

8 GAILLARDET Joan 158,00 Gaucher

9 MATEO Ludovic 143,00 Gaucher

10 MOUTET Damien 134,00 Droitier

11 MARQUIER Mathieu 130,00 Droitier

12 GOUGEON Mickaël 96,00 Gaucher

13 MONTESINOS Gabriel 91,00 Droitier

14 VIC Jonathan 84,00 Droitier

15 MOINE David 80,00 Droitier

16 GAUTIER Anthony 70,00 Droitier

17 SANCHIS Boris 67,00 Droitier

18 FAURE Lucas 56,00 Droitier

19 PINTER Jéremy 44,00 Gaucher

20 CHIG Mohamed 39,00 Droitier

21 GROS Romain 38,00 Droitier

22 MARTINEZ Damien 36,00 Droitier

23 REY Julien 33,00 Droitier

24 VACARESSE Tom 29,00 Droitier

24 LAFARE Jérémy 29,00 Gaucher

26 SANCHEZ Marc 26,00 Gaucher

27 GARCIA Ludovic 21,00 Gaucher

28 BENAFITOU Nabbil 20,00 Gaucher

29 MIRALLES Cédric 17,00 Droitier

29 FERRIOL Joffrey 17,00 Gaucher

31 SABDE Freddy 16,00 Gaucher

31 ALARCON Loïc 16,00 Gaucher

33 RICCI Jean-louis 15,00 Gaucher

34 RODRIGUEZ Vivien 13,00 Gaucher

34 CAIZERGUES Kévin 13,00 Droitier

36 ELHAJJOUJI Fouad 12,00 Gaucher

37 AROCA Samuel 10,00 Droitier

38 SABOT Benjamin 8,00 Droitier

39 ORTIZ Rodrigue 6,00 Droitier

27/09/2018

LES COURSES JUSQU'AU 4 OCTOBRE

AGENDA DES COURSES

 

LIGUES

 

MERCREDI 3 OCTOBRE

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER : 15 h, 2 €, PNRC, dél. Roulet. Course de tau de 4 ans de l’Amarée, Saint-Germain, Vinuesa, Chaballier, Labourayre, Allard, Gillet, Chauvet, La Galère. Raseteurs : A. Roux, Sola, Danna, Ranc, Chevalier, K. Martinez, Castillo. Tourneurs : Dunan, Lebrun.

JEUDI 4 OCTOBRE

MONTFRIN : 16 h, 5 €, CT Lou Pougaou, dél. Louche. Manades du Rhône, Ricard, Allard. Raseteurs : L. Lopez, Cugnière-Tourreau, Okili, T. Roux, Lassere, Viscomi. Tourneurs : Castel, Levy.

SAINT-REMY-DE-PROVENCE *30e TAU D'OR*

Course de mardi 25 septembre

Lou Vistre, un étalon prestigieux

saint-rémy-de-provence,joyko,lou vistre,étalons,course camarguaise

L'étalon Lou Vistre de la manade Lagarde
aux trousses de Damien Moutet

Ils sont venus nombreux les amateurs de tau pour voir briller cette 30e finale, avec en ouverture la célèbre « Gardounenque » suivie d’un cadre typiquement camarguais menés par l’incontournable Renaud Vinuesa et son équipe, précédés des Arlésiennes accompagner Benjamin Villard pour ses adieux à la piste saint-rémoise. La première partie se voudra retentissante avec des sujets prometteurs et Joyko tenant du titre 2017 qui pimentera un quart d’heure endiablé. Le second acte ne dépareillera guère avec Annibal qui connait le terrain et Lou Vistre qui joue la carte du spectaculaire et se voit honoré ainsi du titre prestigieux suivi de Joyko et de Glanum. Côté tenues blanches rien à redire, des efforts et de beaux engagements, un travail plaisant qui récompense en toute logique Bouhargane et Marignan. Lucien Palix créateur de ce Trophée est mis à l’honneur pour avoir su mener cette aventure qui perdure depuis trente années déjà, Bravo Lucien !

Octopus (Lagarde, N.410, 10’) s’espousse avant de rentrer rapidement dans le jeu. Ses placements sont corrects et nul besoin de trop le forcer pour le voir se dresser avec l’engouement d’un cocardier. 2 Carmen et retour

Novi (Pantaï, N.302, 10’) change de terrain, répond à tout, donnant ainsi la possibilité à de beaux rasets qui seront mieux finis en fin de partie et sans empressement. 4 Carmen et retour

Glanum (Richebois, N.467, 10’).- Un gabarit qui laisse ses partenaires dubitatifs. Une fois placé inutile de le forcer pour le voir s’engager de façon courtoise sans pour autant pousser dans l’effort, se montrant à son aise. 1 Carmen et retour

saint-rémy-de-provence,joyko,lou vistre,étalons,course camarguaise► Joyko
et Vincent
Marignan
Joyko
(Termes, N.213, 10’) trouve ses marques, occupe le terrain à sa guise et s’engage avec une grande vaillance. Rapide sur ses fins de course, il enferme Bakloul à a planche et lui inflige un coup de corne de 15 cm. Une fois de plus il reste maître du jeu mettant en avant de fulgurantes accélérations.
6 Carmen et retour

Fier (Nicollin, N.351, 10’).- Un bel espoir qui use de sa fougue avant de se placer pour de sérieux engagements avec une défense qui flirte souvent avec les planches, un bel espoir. 6 Carmen et retour

Estoril (Bon n°514, 10’).- Un biòu de belle présentation qui réduit son allure après une périlleuse envolée, le ramenant à une position plus cocardière. Demande à être revu pour plus d’appréciation. 1 Carmen et retour

Annibal (Rouquette, N.419, 10’) se tient à la planche et affirme des qualités cocardières confirmées. Les engagements sont fort anticipés, voilà un taureau qui maîtrise son jeu avec une bravoure attrayante. 6  Carmen et retour

Lou Vistre (Lagarde, N.303, 10’) a du placement et garde son angle avec maîtrise. Sitôt qu’il a du champ il part pour de magistraux coups de barrières finalisant ainsi des engagements théâtraux donnant au plus haut dans l’émotion. 5 Carmen et retour.

ERIC MARC

Texte et photo

Course du mardi 25 septembre. Entrée : le plein. Organisateur : Comité des Fêtes. Président de course : F. Fassi. Raseteurs droitiers : Fouque, Marignan, Moutet, Villard. Gauchers : Matéo, Bernard, Bouhargane, Bakloul. Tourneurs : Kerfouche, Guyon, Dumont, Khaled/
Fait marquant : Joyko de la manade des Termes inflige un coup de corne de 15 cm à Jawad Bakloul. Le raseteur a donné de ses nouvelles : "j'ai un coup de corne de 15 cm derrière la cuisse et de nombreuses contusions, rien de touché, seulement du muscle". 

 

Texte et photos Eric MARC

 

26/09/2018

SAINT-REMY-DE-PROVENCE *AVENIR HORS TROPHEE*

Course du lundi 24 septembre

Anis, une saveur particulière

Anis de la manade Plo remporte le prix avec maturité et domination. Son partenaire du jour Bakloul reçoit le prix du meilleur animateur. Tous deux ont donné de l’implication notamment sur une enfermée émotionnelle. Cependant la course aura manqué de travail assidu.


Boris (Nicollin).- Vaillant et honnête, il enchaîne les séries. Les hommes poursuivent les rasets et il continu son implication. 2 Carmen + retour.

Amarrant (Cuillé).- Sérieux, se place opportunément et de ce fait sera peu inquiété. Plusieurs anticipations lui permettent de dominer et de conserver ses ficelles. 3 Carmen + retour.

Radieux (Laurent).- Les séries s’enchaînent et il répond à tout avec envie. S’échauffe pour venir sauter une fois derrière l’homme. Peu entrepris par la suite il conserve une ficelle. 3 Carmen + retour.

Violino (Bon).- Se bat volontairement tout au long de sa prestation. Abordable il met néanmoins du rythme et s’emploie tout au long de sa course. 4 Carmen + retour.

Anis (Plo).- Cocardier sélectif, il se déplace et se place avec maturité. Bakloul son meilleur partenaire se fait enfermer et rattraper jusqu’aux planches sur une action piquante. Bakloul entre dans son terrain pour le second gland à 250€ à la dernière minute. 5 Carmen + retour.

Armagnac (Blanc).- S’exprime avec dynamisme sur les séries. Sa vitesse en impose où il peut conclure. Seulement aux ficelles il sera très peu travaillé et ne recevra seulement que quelques rasets éparpillés. 4 Carmen + retour.

Bandit (La Galère).- Intéressant il s’échauffe et conclut plusieurs fois dans une même serie. Ensuite lui aussi ne sera plus raseté aux ficelles. 3 Carmen + retour.


ESTEVAN

Course du lundi 24 septembre 2018. Entrée : 250 pers.  Président : Fassi. Organisateur : Comité des fêtes. Droitiers : Bressy, Benhammou, F. Garcia. Gauchers : Bakloul, El Maboub, Gaillardet, Zelphati. Tourneurs : Dumont, Levy, Ruiz

25/09/2018

TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE - FFCC

LES FINALES 2018

Le 2 septembre, la Commission du Trophée Taurin livrait le fruit de son travail soit les trois listes de cocardiers les plus à même, suivant leur saison 2018, de tenir leur place à chacune des finales du Trophée Taurin Midi Libre – La Provence - FFCC.
Les 21 noms étaient ensuite donnés aux organisateurs chargés de contacter les manadiers pour finaliser la venue - ou pas - de leur taureau. Certains ayant décliné l’invitation pour diverses raisons, voici les affiches des courses d’Aimargues, Lunel et Nîmes.

TROPHEE DES AS
NIMES, dimanche 14 octobre

15h, générales 10€


trophée taurin,finales,course camarguaise1 - COHIBA
de Fabre-Mailhan

2 - EPERVIER
de Cuillé

3 - TRANCARDEL
de Bon

4 - POURPIER
de Saumade

5 - CUPIDON
de Paulin

6 - JUPITER
de Laurent

7 - LANDIÉ
de Nicollin

Programme :
10 h, élection du Biou d’Or, cloître des Jésuites. 12h, roussataïo. 15h, spectacle de Patrice Blanc. 15h30, course finale. Remise des prix en piste avec les groupes de tradition. Animation musicale toute la journée.

Réservations :
ouverture le 19 septembre,
tél. 08 91 70 14 01, bureau de location, 4, rue de la Violette, à Nîmes.


TROPHEE DE L'AVENIR
LUNEL, dimanche 7 octobrR

15h, générarles 11


1 - DARDAILLON de Lafon
2 - ARQUET de Guillierme
3 - VAUJANY de Martini
4 - SOUVIGNARGUAIS des Baumelles
5 - GIL de Lagarde
6 - TIMOKO de Lautier
7 - PIRATE de Blatière-Bessac

Réservation et abonnement à l’année : paiement par carte bancaire au téléphone (place à retirer au guichet) : tél.06 41 82 89 14. Réservation en ligne (place à retirer au guichet avec document imprimé) : facebook: arenesdelunel (cliquer sur le lien réservation). Bar Restaurant le Pavillon Lunel. Café Restaurant Bistrot de la Place à Lunel Viel

Programme : 11 h, spectacle de présentation des taureaux de la finale par les éleveurs, illustration avec le tri de taureaux et le travail à la manade par Renaud Vinuésa.  12 h, apéritif offert aux aficionados sur l’espace VIP des arènes (1er étage). 15 h,  spectacle d’ouverture : « évocation d'une course à l’ancienne dans la plus moderne des arènes…» avec la participation des groupes folkloriques Lou Velout Pescalune, l’Étoile de l’Avenir, Les attelages Pescalunes, la manade Lafon, la manade Chapelle Brugeas, Lou rasetaïre pescalune. 15 h 30, capélado des raseteurs et course.


TROPHEE HONNEUR
AIMARGUES, samedi 6 octobre
15h , générales 10€


1 - ROUMIÉ de Saint-Antoine
2 - CABERNE de Raynaud
3 - BAYARD de Nicollin
4 - TOURTOULEN de Saumade
5 - ESQUIROL de Saint-Pierre
6 - URSIN de Plo
7 - KOUROS de Fabre-Mailhan

Places : entrée générale 10 € (pas de numérotées). Pré vente billetterie au Bar du Soleil siège du club taurin La Ballestilla jusqu'au vendredi 5 octobre (pas de pré-vente par téléphone). Guichets et portes : ouverture 13 h 30.
Précisions : participation du groupe folklorique à la capélado et remise des prix : Li Cabidoulo
Restauration possible : Table des Platanes, tél. 04 66 80 46 57.  Brasserie le France, tél. 04 11 77 09 74. Bar Le Soleil, tél. 04 66 53 07 53

 

trophée taurin,finales,course camarguaise

24-09-18 - ST GENIES DES MOURGUES

Course du 23.09.18

LES VENDANGES POUR BELUGUET (Nicollin) ET J. BOUHARGANE

IMG_9556 - CAPELADO.JPG


En clôture de la fête des vendanges le trophée des jeunes a été sympa à suivre. Si aucun taureau ne se détache vraiment, Antonio à la place de quatrième fait son taf, tout comme mais à un ton nettement en dessous Toronto alors que Beluguet conclut brillamment.
Chez les hommes Bouhargane et Faure et par étape Martin et Meric mouillent le maillot.
IMG_9570 - ELVIS (Occitane) sur P LAURIER.JPG
Elvis (Occitane 227) : Une énergie à canaliser (7 sauts), un gommage des défauts de placement, ne feront que mettre en valeur d'indéniables qualités de vitesse et d'arrivées serrées. 1 Carmen.
Roymai (Mermoux 057) : Présent avec une préférence à gauche ou il finit plusieursIMG_9595 - ROYMAI (Mermoux) sur CHAHBOUNE.JPG fois pattes sur l'estribo se prête au jeu durant 9 minutes avec jolies poursuites derrière Chahboune, Bouhargane ou Sabde. 2 Carmen plus retour.
Toronto (La Galère 823) : Il connaît le métier. Positionné il s'engage fort en baissant la tête IMG_9626 - TORONTO (La Galère) sur M MERIC.JPGavant de glisser à l'approche des bois. 2 jolies allonges concluent cornes en avant après Faure avant d'anticiper Michelier. Retour en musique, entendu 3 fois ficelles en place.
Antonio (Guillierme 153) : Raseté en continu et comme ça vient dès la 6ème, il ne lui reste que ses ficelles. Se tenant aux IMG_9656 - ANTONIO - BOUHARGANE.JPGplanches il donne réplique à droite comme à gauche avec régularité tout en poussant jusqu'à la limite où il ne faut pas manquer. A la 14ème puise dans ses réserves et tamponne derrière Bouhargane. 4 fois le disque plus rentrée pour une très bonne course.
IMG_9679 - MACHAIRE (Raynaud) sur J BOUHARGANE.JPG
Machaïre (Raynaud 071) : Reçoit une avalanche le temps des pompons (4'). Aux ficelles le travail bien que plus espacé est continu. A bout de souffle se dresse derrière Faure et Bouhargane (2). Éprouvé il rentre une ficelle avec le disque joué 2 fois.IMG_9699 - DARDAILLON (Cuillé) sur BOUHARGANE.JPG
Dardaillon (Cuille 082) : Sérieux, il tamponne derrière Sabde et bascule après Bouhargane. A la 7ème se blesse et réintègre le toril.
Beluguet (Nicollin hp) : 12 minutes d'une vaillance à toute épreuve. Les blancs, jouent le IMG_9732 - BELUGUET (Nicollin) sur MARTIN.JPGjeu et tous, sans exception le tirent au maximum, main sur le frontal jusqu'au bout ou il tape. Le disque tourne en continu pour un final musical et dépouillé.

Entrée : 2/3
Organisateur : CT Le Trident
Présidence : A Laget
Raseteurs Droitiers : P Laurier, L Faure, Y Michelier, V Jourdan Raseteurs Gauchers : Y Martin, J Bouhargane, M Meric, A Chahboune, F Sabde
Tourneurs : F Castell, J Daniel, T Mondy

Palmarès de la Saison :

Meilleur Taureau de la Saison : BRISCARD de la manade Rambier pour sa course du 01/05

Meilleur Raseteur de la Saison : Lucas FAURE

Meilleur Lot de courses de Ligue : Manade Nicollin pour sa course du 22/09

Texte et Photos Cyril Daniel

24/09/2018

PALAVAS-LES-FLOTS

Course du dimanche 23 septembre 2018

Aliaga le plus impliqué

palavas,aliaga,lou guechou,doriano,course camarguaise

Doriano - Aliaga, pour un bon début de course

Lou Guechou, meilleur cocardier de cette finale.
Le Dubout à Zekraoui, blessé mais présent à la remise des prix.

Sous une chaleur torride, la finale du Trophée Albert-Dubout commence bien avec un Doriano convaincant à souhait, puis Lou Guechou (3e) dominant largement. Malheureusement, la course ne décolle pas en 2e partie, les hommes ne mettant pas de rythme hormis Aliaga, impliqué à tous les cocardiers ; F. Martin, Cadenas, Naïm par moments. Lou Guechou remporte le prix sur la course ; à Zekraoui (blessé) le Dubout 2018 ; 2e, Aliaga, 3e, Naïm. D’autres trophées récompensent les meilleurs acteurs de la saison (voir ci-dessous remise des prix) et Vincent Ribera reçoit la médaille de la ville.
Doriano (Michel).- S’approprie la piste et fait du large avec des conclusions abouties. Aux ficelles, ajuste son placement, se dégage, anticipe prodigieusement Ameraoui, et frappe (Aliaga, Naïm). Durcit le jeu, s’envoie violemment après Errik, F. Martin et reste maître de ses ficelles. 7 Carmen et retour.
Santen (Les Baumelles).- Une méchante rafale le surprend aux rubans. Il chasse le long des planches, se décale ou promène.N’inspire par les hommes qu’il balade d’un bout à l’autre. 1 ficelle rentre.

▼ Une belle anticipation de Lou Guechou sur Cadenas

palavas,aliaga,lou guechou,doriano,course camarguaise


Lou Guechou (La Galère).- Il a du jus et raccompagne à toute vitesse. Bien calé, vigilant, les hommes calculent les départs. Belles anticipations sur Cadenas (2), Aliaga, écarte Martin. Dès la 8e minute, c’est lui le patron. Aliaga, Martin, Cadenas sont les seuls à le défier. Lou Guechou domine largement et rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Caruso (remplace Médoc, Saumade).- Trouve les bons postes pour des ripostes sèches. Quand les hommes tardent, il « monte » sur les tourneurs et repart attendre de l’autre côté. Les séries prennent forment, lui, choisit ses adversaires et se bat pour défendre sa 1re ficelle démarmaillée. Bien calé, exerce son autorité et rentre la 2e. 4 Carmen et retour.
Hélias (Blatière-Bessac).- Le long des planches, prend au passage, se soulève après Cadenas pour 1’30 les rubans. Part en chasse, reste remuant face à des hommes en panne. Balade son monde, coup de barrière sur Ameraoui, démonte quelques planches, frappe après Dunan, Aliaga. Colérique et randonneur rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.
Aptel (Cuillé).- Tout feu tout flamme au départ, il cavale partout et se montre brouillon. Quelques sorties puissantes après des blancs peu actifs, et actions percutantes (Aliaga, Naïm), bascule après Errick et rentre ses ficelles pour 3 Carmen.
Marengo (Vellas, hp).- Toujours aussi bagarreur, il frappe, brise les planches, saute, démarre comme une bombe, fait le spectacle à lui tout seul. Quelques rasets peu convaincants, un gros coup après Errik. Et l’unique ficelle rentre. 2 Carmen.


MARTINE ALIAGA
Photos MALI et CHRISTIAN ITIER


Course du dimanche 23 septembre. Entrée : petite demi-arène. Org. : CT Fiesta y Toro. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Ameraoui, Cadenas, Dunan, Katif, F. Martin, Ciacchini. Gauchers : Aliaga, Errik, Marquis (sort au 5e), Naïm. Tourneurs : Kerfouche, Ull, Khaled, Estève, Dunan.
Trophée des As : Naïm, 15 points ; Aliaga, 13,5 ; Ciacchini, 12 ; Cadenas, 9 ; F. Martin, 9 ; Dunan, 6 ; Katif, 6 ; Errik, 3 ; Marquis, 3

LA REMISE DES PRIX

palavas,aliaga,lou guechou,doriano,course camarguaise

 

Trophée Albert-Dubout à Zekraoui ; 2e, Aliaga ; 3e, Naïm.

Meilleur taureau de la finale : Lou Guechou, manade La Galère.

Meilleurs taureaux de la saison : Sylverado de Nicollin ; Galentoun de Lautier.

Meilleur raseteur animateur de la feria du Printemps, Zekraoui.

Coup de cœur et médaille de la ville donnée par Christian Jeanjean, maire, à Vincent Ribera pour cette 20e feria.

21/09/2018

TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE - FFCC

Finale à Nîmes :
la grande fête de la course camarguaise

2018FINALENIMESPHTORILTV (1).jpg

Les manadiers devant l'affiche

Le dimanche 14 octobre, finale des As du Trophée Taurin - Midi Libre - La Provence - FFCC, à Nîmes sera la grande journée de fête de la course camarguaise et de ses acteurs. Les protagonistes en sont bien d’accord et ont œuvré en amont pour peaufiner le programme présenté, vendredi, journée de Feria des Vendanges, dans les salons du Lisita. Frédéric Pastor pour la ville de Nîmes, Gilles Vangelisti pour Simon Casas production, Lionel Fassy pour Midi Libre et La Provence, Jean-Pierre Soulas pour la FFCC, Pierre Cuillé organisateur SCP et Ludovic Estevan représentant la commission du Trophée Taurin ont tour à tour listé les différents points forts de la journée en présence de tous les manadiers dont les taureaux participent à la course (Fabre-Mailhan, Cuillé, Bon, Saumade, Paulin, Laurent, Nicollin). L’idée majeure étant de mettre en lumière le taureau Camargue, la pratique de la course camarguaise, les raseteurs, les traditions pour satisfaire le très large public des passionnés mais aussi ceux, moins assidus mais friands de spectacle, attirés par le faste et l’ampleur de cet événement unique en son genre. Suivant un déroulement initié par la commission du Trophée Taurin (outre le choix des cocardiers), l’élection du Biou d’Or 2018, se fera à partir de 10 h, au Cloître des Jésuites, en public bien sûr. Suivra la roussataïo autour des arènes et bd Victor-Hugo, avant que les portes des arènes ne s’ouvrent sur l’avant course, mettant en lumière les qualités culturelles patrimoniales. Puis place aux cocardiers et raseteurs pour les joutes finales. Spectacle, compétition, tout y est... Et surtout l’espoir et l’envie d’une grande fête autour du taureau-roi.


MARTINE ALIAGA
Photos MALI et Toril TV

2018FINALENIMESCPPHOTOMALI.jpg

Les intervenants de g. à d.: Ludovic Estevan pour la commission du Trophée Taurin, Lionel Fassy représentant Midi Libre et La Provence, Jean-Pierre Soulas, président FFCC, Gilles Vangelisti, directeur général de Simon Casas Prod, Frédéric Pastor élu ville de Nîmes, Pierre Cuillé, organisateur SCP


Programme : 10 h, élection du Biou d’Or, cloître des Jésuites. 12 h, roussataïo. 15h, spectacle de Patrice Blanc  et course finale. Remise des prix en piste avec les groupes de tradition. Animation musicale toute la journée.

Réservations : ouverture le 19 septembre, tél. 08 91 70 14 01, bureau de location, 4, rue de la Violette, à Nîmes.

19/09/2018

ANNONCES - MANIFESTATIONS - COURSES - AFFICHES -

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

 Vous pouvez m'envoyer vos affiches (en format JPEG)
et vos infos à martinealiaga34@gmail.com

Tél  07 81 48 50 88 (ou 06 89 10 36 97)

 
********

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

**********
EXPO ARIELLE
La peintre Arielle expose
jusqu'au 30 septembre
chapelle des Capucins,
place Saint-Louis
à Aigues-Mortes.
Entrée libre
 tous les jours
de 10h30 à 12h30 et 14h30 à 18h30
A voir les séries "La tentation de Bacchus" et "Les Marines"
 
rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises
*********

MONTFRIN : LA SAISON

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

 

************

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

**************

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

 
************

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

**********

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

*********
AIMARGUES

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

 
 Vendredi 28 septembre :
  - 17 h - course de ligue : Blatière/Bessac - Occitane - Cuillé - entrée 5 €

Samedi 29 septembre :
  9 h : Tour d'Anglas : tri des taureaux, déjeuner et ferrade en pays
  16 h, 9€, Souvenir Denis Servière - Espoirs manade Nicollin
             Afouga (382) - Benvengu (388) .Bélori (369) - David (304) - Dario (328) - Daudet (331) - Major (362)

    Raseteurs : P Laurier, T Castel, C Mirallès, M Sanchez, Y Martin, J Bakloul
    
Après la course soirée festive de clôture dans la salle Lucien Dumas en association avec l'Union Aimarguoise.
 
********
NACIOUN GARDIANO

La Nacioun Gardiano organise
le 18e Pèlerinage des Gardians à Notre Dame de Lourdes

Les 27 et 28 octobre 2018

Le voyage s'effectue en bus, l'hébergement dans des hôtels 3 et 4 étoiles à proximité de la Grotte.

Les départs sont assurés de : Baillargues, Mauguio, Vendargues, Pérols, Lunel, Lunel-Viel, Mudaison, Saint Geniés des Mourgues, Beaulieu, Gallargues, Saint Drézéry, Marsillargues, Aigues-Mortes, Bellegarde, Arles, Maillane, Mollèges

Pour tous  renseignements et contacts

04 67 87 03 67

**************

CLUB DES ANCIENS RAZETEURS

Le club des raseteurs informe que les inscriptions pour le pèlerinage des gardians des 27 et 28 octobre (bus et hôtel) sont ouvertes auprès de Roger Pascal, tél. 06 60 74 07 03 et Vincent Ferris, 06 19 73 37 28 et 06 09 58 05 29.
Départ le vendredi 26 octobre, à 13 h, de Nîmes, retour le lundi en fin d’après-midi.

****************

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

********

rendez-vous,assemblées générales,agenda,courses camarguaises

*********

 rendez-vous,courses camarguaises

 

18/09/2018

LANSARGUES *AVENIR - FINALE DU 3M*

Course du 16  septembre 2018

LE 3M AU SPECTACULAIRE
GAOU ET TEMERAIRE T. CASTELL

Présage, Scampi et Eros complètent le cartel

IMG_9181 - CAPELADO.JPG

Tout le faste est là (pena, arlesiennes, groupe gypsie, gardians du Mas de la Comtesse) pour cette Finale des 3M chez leurs voisins du Pays de l'Or. Le spectaculaire Gaou et Castell montent sur le podium de cette étape alors que Présage sauve la première partie et Scampi comme Eros sont cocardièrement au top. Il semblerait que ce dernier, sorti 6ème et âgé de moins de 8 ans ait été pénalisé au moment du vote car il a fait réglementairement 12 minutes. A ne rien y comprendre quand l’on voit qu’il se donne par ailleurs des prix a des taureaux hors point courant 10 minutes par une simple volonté de le sortir 7ème. Comprendra qui voudra la logique camarguaise.

Chez les blancs en toute logique le local se distingue mais tous ont bien contribué même si aucune ficelle ne s’est levée.
IMG_9199 - DINGO (Blatière Béssac) sur FAURE.JPG
Dingo (Blatiere-Bessac, N. 831) - Sans trop d'envie, au positionnement aléatoire,  ses ripostes se limitent à trois enjambées et agrémentées d'un coup de tête.
Présage (Lagarde, N. 807) -Très vite il ne lui reste que ses ficelles où placé ses IMG_9227 - PRESAGE (Lagarde) sur GUERRERO.JPGengagements sont volontaires et les rasets les plus allongés se concluent cornes plantées dans les planches ou dressés derrière Guerrero et Brunel. A la 12ème, l'engagement et la charge sur Castell est puissante avant une arrivée pétaradante. Rentre avec le disque entendu 4 fois.
IMG_9256 - BECASSIE (Lautier) sur CASTELL.JPG
Becassie (Lautier, N.759) - Lunatique, ses réactions peuvent être intentionnées, spontanées et poussées (Faure,Castell, Chahboune) comme stoïque. 2 Carmen. Retour en silence.IMG_9296 - SCAMPI (Saumade) sur BRUNEL.JPG
Scampi (Saumade, N.136) - Positionné au top il est abordable sur le raset d'attaque alors qu'il se dédouble sur la reprise. Anticipe Guerrero, enferme Chahboune et Brunel avant de conclure sur Guerrero. Raseté en continu change de IMG_9339 - GAOU (Ricard) sur  CASTELL.JPGterrain... Son sérieux est récompensé 4 fois en course et à sa rentrée.
Gaou (Ricard, N.912) - Abordable sur les rasets même s’il peut venir fort, il envoie du lourd dans ses arrivées toutes d'une puissance forte en degrés. Un tampon après Laurier et envolées aux trousses de Castell (3), Chabounne, Faure (3) ou encore Laurier. 8 Carmen, retour inclus.
Eros (Lou Pantaï, N.222) -Vif et à grandes foulées il surveille et devance chaque IMG_9364 - EROS (Lou Pantaï) sur CASTELL.JPGdépart en accélérant sur les longueurs avant de conclure en tapant fortement tête basse dans les planches. Anticipe Brunel, Chahboune, Faure... Il tient la cadence et ses 12 minutes réglementaires sont saluées du disque entendu 4 fois dans une  excellente  prestation.
Etourneau (La Galère, N. 271, hp) - Il se place, IMG_9399 - ETOURNEAU (La Galère) sur CASTELL.JPGsort bien, pour conclure au fil de planches ou cogner derrière Castel avant de briller dans une série. 3 Carmen plus retour.

 

Entrée : 3/4  Organisateur : Cte des Fêtes  Présidence : J Alvarez
Raseteurs Droitiers : T Castell, P Laurier, V Jourdan, L Faure - Raseteurs Gauchers : A Brunel, D Guerrero, A Chahboune, M Meric Tourneurs : C Castell, F Jockin, J Daniel, C Galibert

IMG_9436.JPG

                       Texte et Photos Cyril Daniel

17/09/2018

LE GRAU-DU-ROI *AS - Finale du Trophée de la Mer*

Course du dimanche 16 septembre 2018

Cupidon – Naïm : le caviar de la Mer

le grau-du-roi,optimus,cupidon,naïm,cadenas,course camarguaise

La domination magistrale d'Optimus, le feu d'artifice de Boumian et la victoire de Cadenas dans une finale rutilante

le grau-du-roi,optimus,cupidon,naïm,cadenas,course camarguaise

▲ Le danger plane quand Optimus attaque, ici sur Cadenas

Dans la seconde partie rutilante de la finale du Trophée de la Mer, si Optimus impose sa domination totale dans un quart d’heure magistral, Cupidon explosif rencontre Naïm (et les autres) et envoie les spectateurs au ciel. Boumian, véritable bombe, parachève l’œuvre, sans oublier Epervier, éclatant premier et la vaillance d’Ourasi (5e). L’équipe blanche a mis du cœur à l’ouvrage, Cadenas s’impose dès l’entame, François Martin montre une élégance folle, les gauchers sont entreprenants dont Naïm qui emporte le public. Les hommes ont aussi accompagné au mieux les adieux aux pistes de Banaru (2e) puis de Camaï (3e). Après une capelado superbe d’élégance, fort appréciée, la remise des prix a récompensé les héros de ce très bel après-midi.

Epervier (Cuillé).- Rigoureusement placé, pour des réponses sèches et dangereuses. S’épanouit sous les longueurs de Martin. Serre, Marquis, envoie la corne après Naïm. Pour 12’40 de qualité. 6 Carmen et retour.

Banaru (Le Rhône).- Gère son terrain avec expérience mais manque de conviction. Les hommes insistent et lui tirent quelques ripostes bien menées. Garde ses ficelles, et reçoit un Carmen pour l’ensemble de sa carrière en souvenir de toutes les belles émotions qu’il a données.

Camaï (La Vidourlenque).- Lui aussi fait sa der. Toujours bien placé, même s’il n’a plus la vitesse de sa jeunesse, il ne se laisse pas monter dessus. Affiche son moral, anticipe, pousse. Se sort de la bourre, ne laisse que sa 1re ficelle à la 13e. 6 Carmen plus retour et la reconnaissance des afeciouna.

Optimus (Les Baumelles).- Le ton monte d’un cran. Optimus part en chasse et agresse celui qui bouge dans ou hors pourtour. Les rasets sont calculés. Dominateur dans ses trajectoires, déterminant dans ses finitions (une bonne dizaine), il rattrape Naïm qui se jette sous le marchepied, écarte Aliaga, frappe après Cadenas, mais les ficelles restent inaccessibles. Termine en patron. 10 Carmen et retour.

Ourasi (Blanc).- Envoie quelques salves d’entrée et enchaîne. Se pose aux ficelles, pour de multiples actions poussées au ras, cabré ou plus engagées (6 fois). Il ne refuse rien mais reste toujours au même rythme. Les dernières minutes lui sont difficiles. Il a tout donné et garde une ficelle. 6 Carmen et retour.

Cupidon (Paulin).- Sort avec une envie visible d’en découdre. Avec un placement et des déplacements opportuns, il part au combat agressivement. Prend le pas sur Errik, anticipe Cadenas. Naïm se démultiplie pour 5 énormes coups de barrière, sous les encouragements des spectateurs, frappe après Aliaga (3), accélération somptueuse sur Cadenas. Explosif, conserve ses ficelles, musique en boucle et public ravi.

Restait à Boumian (Nicollin, hp, 12 minutes) à tirer le feu d’artifice ce qu’il fit avec panache. Leste aux barrières, rapide, placé, il se jette haut et fort. Gaillard et méchant, il s’envoie à répétition pour un final grandiose. Musique !

le grau-du-roi,optimus,cupidon,naïm,cadenas,course camarguaise

▲ Boumian sur Naïm (photo Ventadour)

MARTINE ALIAGA
Texte et photos

PRIX - POINTS

Course du dimanche 16 septembre. Entrée : le plein. Org. : SAS Ribera. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Cadenas, Dunan, Katif, F. Martin, Auzolle. Gauchers : Aliaga, Errik, Marquis, Naïm. Tourneurs : Kerfouche, Dumont, Dunan, Estève, Ull.

Trophée des As : Cadenas, 34, 5 ; F.Martin, 15 ; Errik, 12 ; Aliaga, Naïm, 9 ; Katif, Marquis, 3 ; Dunan, 1, 5.

Les prix : Trophée de la Mer à Joachim Cadenas ; 2e Martin, 3e Katif. Meilleur taureau de la finale : Optimus des Baumelles.Meilleur taureau de la saison graulène : Cupidon de Paulin. Coup de cœur à Naïm et Galentoun (course du 9 septembre). Bouquets aux manadiers du Rhône pour Banaru et La Vidourlenque pour Camaï.

Les 5 courses Avenir de la fête : meilleur cocardier Wisigoth de Vitou (course du 11 septembre). Coup de cœur à Neptune de Rouquette (course du 15) et Fausto de La Galère (course du

AMBIANCE

Patrice Blanc et les groupes de traditions ont offert une capelado élégante, réunissant le charme des Arlésiennes et la grâce des danseurs, sur fond de mazurka endiablée mixée mi-tradition mi très moderne. Inventif et rythmé ! A l’entracte, les penas ont chauffé l’ambiance, tandis que dans les gradins s’enflammaient avec une joyeuse ola !

Les groupes du spectacle : Lou Riban de Prouvènço d'Avignon, Lou Velout Pescalune de Lunel, Pichoto Camarguo de Mauguio, Li Cabidoulo du Cailar, Le Temps du Costume de Nîmes, Flour Inmourtalo de Nîmes, les Danseurs de Regard d'Orphée de Martigues, les Cavaliers de la Manade Tommy.

16/09/2018

LANSARGUES *AVENIR*

Course du samedi 15 septembre 2018

Des Cuillé pas faciles à manœuvrer

La bonne équipe d’hommes s’est attelé à la tâche mais n’a jamais eu la partie facile face à cette complète de Cuillé. Les pensionnaires des Pavillons, superbes de présentation, colériques, dominateurs et jamais vaincus, leur ont tenu la dragée haute. Fouque paye le prix, anticipé et mis KO sous la charge de Carassin (6e). L’ensemble demande de la technique, transmet des émotions et ressort positivement de la confrontation.
Campagnol, N.964.- Sort parfois avec fougue sur les hommes et peut changer de trajectoire. Au fil des minutes, choisit ses partenaires et peut pousser jusqu’au ras. 11 minutes.
Lizard N.108.- Brouillon et imprévisible mais briseur de planches dès les rubans. Hausse le ton après Chahboune qu’il embarque et après qui il se soulève avec éclats. Sa méchanceté le disperse. Belle finition sur Chahboune. Fait du large, bisque et casse du bois après Guerrero. Garde ses ficelles, 3 Carmen et retour.
Massena N.856.- Assidu dans ses ripostes et possible finisseur, il se dégage de larges espaces et fait courir les hommes. Entrepris, se livre dans une intense série, anticipe Montesinos. Se modère un peu sur la fin et garde une ficelle. 2 Carmen et retour.
Apache N.954.- Il impressionne par sa prestance, alterne les réponses poussées (Guerrero) et la retenue sur les reprises. Aux ficelles, les difficultés montent d’un cran, il prend le pas sur Guerrero qui reste dans les cornes avec sang-froid, pousse après Katif, fait le pas sur les gauchers (Brunel emporté, 2 fois), à droite, il faut un peu plus le rentrer (Katif, Fouque). Garde ses ficelles, 5 Carmen et retour.
Cicéron N.845.- L’étalon s’engouffre dans chaque cite avec franchise pour de longs enchaînements avec conclusion (Chahboune, El Mahboub). Quelques minutes où il se désunit et s’échappe, pour 8 minutes les rubans. Mais il reprend vite du service, s’envoie après El Mahbout et Guerrero, saute après Fouque et ne cède que sa 1re ficelle. 3 Carmen et retour.
Carassin N.110.- A la 1re ficelle, Fouque se fait rattraper pleine piste et se jette par terre, Carassin passe dessus mais le raseteur est K.O. 8 minutes après, les nouvelles sont bonnes, et Carassin ressort. Les blancs ont du mal à retrouver le rythme mais Katif sonne la charge par les 2 glands dans un seul raset. Remuant, autoritaire, et rapide dans ses interventions, le taureau domine. Brunel ralentit et le taureau s’envoie méchamment, défie les blancs, pousse après Montesinos et garde ses ficelles en ayant imposé sa loi. 4 Carmen et retour.
Belenos (N.111, 7e, hp).- Sa rapidité fait planer le danger d’autant qu’il conclut avec agressivité. Vite retourné, il met la pression dans des enchaînements trépidants.Prend l’ascendant, Faure, anticipé au départ, l’échappe juste et le tourneur Jockin se fait pousser aux fesses. Termine dans un bel éclat après Faure. 6 Carmen et retour.


MARTINE ALIAGA


Course du samedi 15 septembre. Entrée : 250 personnes environ. Org. : Comité des fêtes. Président : André Paillet. Raseteurs droitiers : Faure, Fouque, Montesinos, Katif. Gauchers : Brunel, Chahboune, Guerrero, El Mahboub. Tourneurs : Estève, Jockin, Guyon, Levy.
Trophée de l’Avenir : Brunel, 10 ; Fouque, 8 ; El Mahboub, 7 ; Chahboune, 7 ; Guerrero, 4.
Trophée Honneur : Montesinos, 8 ; Faure, 4.