Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/03/2007

Trident d'Or 2007

medium_Tridentd_or2007.2.jpg


 Les courses des 1res séries

Dates

Arènes

Manades

Pts

25 mars

Alleins

La Galère

Chauvet

185

203

1er avril

Manduel

Mermoux

Bon

188 

173 

22 avril

Caissargues

Cavallini

Ribaud

185

196 

8 mai

Vallabrègues

Gillet

Les Baumelles

189

203 

13 mai

Mauguio

Nicollin

Blanc

191

180 

18 mai

Cavaillon

Raynaud

Allard

188

178 

19 mai

Barbentane

Saint-Pierre

Plo

174

172 

20 mai

Plan d'Orgon

L'Argentière

Richebois

187

182 

2 juin

Saint-Andiol

Caillan

Le Joncas

192

188 

10 juin

St-Etienne

Du-Grès

Margé

Lagarde

196

190 

 

CLASSEMENT DES RASETEURS POUR LE CROCHET D'OR à la fin des courses des premières séries

Four, 85 points ; Moine, 83 ; Ruiz, 56 ; Maurel, 48 ; Bournel, 41 ; Marquier, 30 ; Ferriol et Violet, 27. 

 

Courses des 2es séries

8 manades qualifiées

A Vallabrègues, le 16 juin : Chauvet, 192 points - Gillet, 183.
A Mudaison, le 24 juin : Lagarde, 190 - Margé, 186.
A Générac, le 15 juillet : Caillan, 187 - Ribaud, 194.
A Cabannes, le 21 juillet : Les Baumelles, 198 - Nicollin, 202.

Demi-finales

 13 août – Saint-Etienne-du-Grès : Les Baumelles, 201 - Chauvet, 198

 15  août – Vallabrègues : Nicollin, 208 - Ribaud, 204

CLASSEMENT DES RASETEURS AVANT LA FINALE
Four, 106 points ;  Maurel, 92 ; Violet, 81 ; Bournel, 76. 

49e Finale

9 septembre - Barbentane

Nicollin : VERDOUN - SAVARIC - GABIAN
Ribaud : LUPIN- ARAGON - TAMARIN

Les vainqueurs de la 49e Finale du Trident d'Or 2007
la manade Ribaud
et le raseteur Bastien Four

Ribaud, 202 points - Nicollin, 197

Meilleur taureau de la finale : Tamarin de Ribaud, sorti 6e.
Prix aux raseteurs : 1. Four ; 2. Maurel ; 3. Bournel.
Meilleur raseteur de la finale : Rémy Guyon
Révélation des premières séries : Lou Maï des Baumelles.

 

 


 

 

Temporada 2006

La rétrospective de la saison

des courses camarguaises 2006 

medium_Temporada_2006.2.jpg

 

Alain Laborieux s'est attaqué à un sacré challenge. Recueillir tout au long de la saison toutes les infos, donner tous les palmarès, relater les moments importants, relever les cocardiers qui ont marqué la saison, consigner les hauts faits des raseteurs... bref radiographier toute la temporada. C'est le livre qui manquait, celui qui devrait devenir une référence pour tous les amateurs et les professionnels qui suivent la course camarguaise. Au nom de nos mémoires parfois défaillantes, merci Alain !

M.A. 

L'As des Coeurs

Tout l'amour d'afeciouna

pour le raseteur Sabri Allouani 

medium_L_AS_des_coeurs2.jpg

Ce n'est pas qu'un livre de plus sur la course camarguaise. Ce n'est pas qu'une biographie, qu'un hommage supplémentaire à un raseteur.  Ce n'est pas qu'un catalogue de plus de photos, peintures, dessins sur le milieu camarguais. C'est tout cela et plus encore.

Le peintre camarguais Nabli, supporter bien sûr du raseteur Sabri Allouani, a mis toute son énergie et son talent dans cet ouvrage et a su faire s'exprimer ceux pour qui Sabri est plus que l'As des As mais l'As de leurs coeurs.

medium_thumb_L_As_des_Coeurs_5.jpgLoin de toutes polémiques, ce recueil est une bulle d'émotion emplie d'amour, de reconnaissance des afeciouna pour le jeune homme qui a su les embarquer, les toucher dans sa difficile montée vers la gloire. Certes, la route n'a pas toujours été droite, le chemin semé d'embûches mais entre les supporters des premiers jours et ceux qu'il a rallié à sa cause, à son talent petit à petit,  le raseteur peut être rassuré, il a gagné un double pari.  Pari sportif, il est numéro un, parmi les trois ou quatre meilleurs de tous les temps. Pari humain - c'est peut-être le plus important - car si parfois il a dû se sentir bien seul, il est maintenant sûr d'être adopté par tous ceux qui au fil des pages lui témoignent respect, admiration, fidélité et amitié.

Une mise en page originale et soigné, illustrée des toiles du peintre, des dessins de Claude Viallat et de superbes photos met en valeur les textes des afeciouna qui - on le sent - ont exprimé avec application et sensibilité toute leur admiration à Sabri Allouani.

M. A. 


 

26/03/2007

MAUGUIO le 25-03-2007 *AS*

SABRI, BENJI
ET LES JEUNES PRINCES DE CUILLE

medium_allouruyblas.jpg


RUY BLAS un cocardier à suivre

Ce dimanche, la manade Cuillé sortait sa Royale rajeunie de plusieurs éléments. Coaching réussi car les quatre jeunots se sont comportés de fameuse façon. Chacun dans leur style, ils ont apporté du sérieux, du spectaculaire et une volonté farouche d'en découdre sans faire de concessions. CHIPPEUR qui ouvrait les débats a fourni une course sérieuse, dure, trop dure diront certains, mais un premier se doit d'être costaud. Pas ménagé il a su faire front. TITOUAN cinquième, a d'entrée apporté la note brutale, fantasque, qui plaît en cassant du bois sur des agressions envers les spectateurs du pourtour. Puis entrepris, il a su répliquer avec énergie dans de nombreuses et longues séries parfois conclues tête au dessus. Septième, en supplément RENOIR a montré que jeunesse pouvait rimer avec rigueur, méchanceté et volonté. Enfin RUY BLAS, sixième, a sorti le grand jeu. Dominateur, il n'a permis qu'à deux hommes de le défier (S. Allouani et B. Villard) ceci est un signe qui ne trompe que rarement ! Il explose douze fois aux barrières (sauts ou coups) aux trousses de ses deux partenaires du jour et pousse même plus loin aprés Villard qu'il ira coincer sous les gradins, à travers les travettes de contre-piste (voir photos). Emotion, contusions mais pas de cornada: Ouf ! C'est en grand seigneur que RUY BLAS regagne le toril avec ses glands et la grande ovation. Voilà pour les quatre nouveaux princes du Grand Badon, qui doivent partager leur victoire avec les deux grands As que sont Sabri ALLOUANI et Benjamin VILLARD.
                                                                                                                                                                                                    VIDOURLE
L'ACTION ET L'ACCROCHAGE DE B.VILLARD
medium_Benji_1.jpg
medium_Benji_2.jpg
medium_Benji_3.jpg
medium_Benji_4.jpg
                                                                                                                                                
                                                                                                                                                 Photos L.PERO

24/03/2007

Afecioun quand tu nous tiens

La course camarguaise et sa fédération

grandeur misère

C'est un pensum, que dis-je un catalogue, une saga, une Bible... bref un ouvrage complet, détaillé et indispensable. L'Histoire avec un grand H de la course camarguaise. Jérôme Vigne, secrétaire puis président de la Fédération de la course camarguaise (1981 à 1989), 26 ans d'un service dévoué et ô combien difficile,  nous livre en héritage son énorme travail d'historien illustré de superbes documents.

Pour savoir où l'on va il faut savoir d'où l'on vient. En cela l'ouvrage est édifiant. 

medium_Vigne_FFCC2_001.3.jpgDe 1962, date des prémices de la création de la FFCC, jusqu'en 1995, Jérôme Vigne dissèque l'histoire de la course camarguaise : les escarmouches, les difficultés, les polémiques, les démissions, les guerres ouvertes, les révoltes... L'épopée est instructive et sonne comme un écho des problèmes actuels. Au fil des pages, on retrouve plus ou moins les mêmes personnages qui fond et défond la bouvine au gré des alliances, des antipathies et des évolutions obligatoires ; les mêmes problématiques et les mêmes incompréhensions.

Au final, une fresque emplie de figures emblématiques, bouillonnante de la passion du taureau, et des hommes qui - malgré les difficultés - oeuvrent pour une seule chose : la course camarguaise. 

M. A. 

Les cocardiers de Christophe Polge

 

 medium_POLGE_2.jpg

Le bois flotté convient à la rusticité des bioù de Camargue. Le brun, l'ocre, l'ivoire épousent les pelages, les contours, les ombres et les cornes. Le taureau dans son authenticité de couleur et d'attitude parle à notre fé. Ailleurs, le rouge et le noir priment et éclatent dans des cadres plus réguliers. Le taureau est dans l'arène, fier et noble, cocardier prêt au combat.

medium_POLGE_3.jpg

L'artiste Christophe Polge transcende avec passion et sincérité son sujet de prédilection.

medium_POLGE_4.jpg

Allez à sa rencontre sur le Net (tapez Christophe Polge) ou à son atelier 19, rue Emile-Zola à Aigues-Mortes.medium_POLGE_5.jpg

 

MALI

23/03/2007

La tuberculose bovine fléau de l'élevage camarguais

 

medium_DSC_8532_copie.jpg

Depuis toujours la tuberculose fait partie de la vie et de la mort du cheptel des taureaux camarguais. Si, en ces temps anciens, elle ne gênait pas grand monde, au fil des années les normes sanitaires ont changé et les pouvoirs publics se sont penchés sur la question. Depuis une quarantaine d'année, les manadiers ont été alertés pour éradiquer la maladie. La tuberculose a été enrayée dans les autres élevages bovins français. Les troupeaux camarguais bénéficient d'une dérogation de la part des services vétérinaires mais l'assainissement est de rigueur. Les manades trop infectées (plus de 10% de bêtes malades) sont obligatoirement et totalement tuées ce qui a conduit à faire disparaître certains grands élevages prestigieux. Les associations des éleveurs maintiennent le dialogue tant que faire ce peut avec les services vétérinaires pour gérer au mieux les cas difficiles.  La Fédération française de la course camarguaise de son côté reste à l'écoute de tous et apporte sa contribution. Certains pensent que cela ne suffit pas et ont créé dernièment, un comité de soutien.

********************** 

medium_Bandeau_2.jpg

 Mercredi après-midi (21 mars 2007), les services vétérinaires et les éleveurs se sont rencontrés à Nîmes. Toujours en cause: l’éradication de la tuberculose.

C’était une réunion attendue avec inquiétude par les manadiers et toutes les parties prenantes de la course camarguaise. Pour preuve: certains s’étaient déplacés, à pied ou à cheval, pour marquer leur soutien à leur chère race de taureaux Camargue. Jean-Louis Blanc, directeur de la DSV du Gard, et M. Cadorel, chef du service régional des affaires vétérinaires recevaient donc les manadiers et leurs associations, en présence des services vétérinaires, des groupements de défense sanitaire des trois départements taurins. Henri Itier, représentait la FFCC. Le comité de soutien a été invité à suivre les débats à l’intérieur de la Chambre d’Agriculture.

De cette réunion de travail, sont ressortis trois points essentiels communiqués par les Associations de manadiers de l’AETCC et de la Raço di bioù. Les deux premiers vont dans le sens des souhaits de la profession.

- L’assainissement sera favorisé par une revalorisation des conditions d’indemnisation des animaux abattus.

- Un raccourcissement du délai de blocage d’une manade infectée est envisagé sur la base d’un protocole approuvé par la profession avec la possibilité de sortir en course complète après le premier passage négatif de l’ensemble du cheptel au test de dépistage.

En revanche, si l’arrêté ministériel autorisant l’assainissement pour les manades touchées à moins de 10% de leur cheptel est confirmé, pour celle davantage infectées, l’abattage total est toujours obligatoire. Déception!

Le dialogue se poursuivra entre l’administration et les professionnels pour finaliser le protocole. Une meilleure indemnisation et une possibilité de sortie pour les manadiers en assainissement sont effectivement des avancées encourageantes, reste que c’est un crève-cœur que de voir disparaître des pans entiers de l’héritage génétique transmis par des générations de manadiers. Le prix à payer pour l’éradication est très... très lourd.

Martine ALIAGA

Photo Luc PERO

18/03/2007

VERGEZE le 18.03.2007

Benjamin VILLARD, UN HOMME DANS LA COURSE
medium_kabyle1.jpg
Ici avec KABYLE
                                                                                                                                                                                   
Ce dimanche les arènes de Vergèze inauguraient leurs nouvelles installations. En effet l'ancien toril plus aux normes en vigueur a été remplaçé par une structure trois étoiles, cocardiers et gardians en apprécieront la qualité. A cette occasion la Royale de l'élevage roi du village (Blatière) a été présentée au nombreux public qui garnissait les gradins. De cette course nous retiendrons les prestations de TIBERE, malgré la lourde charge qui lui était assignée il s'en est sorti avec métier, pugnacité et brio. LANZA, cinquième plus facile mais brillant. Enfin pour conclure KABYLE, barricadier à souhait donne une réplique qui ravit les fervents du genre.

Côté des tenues blanches, ils étaient huit à la capelado aidés par la suite de quatre tourneurs. Si A.Benafitou est le plus performant aux points, c'est B.Villard qui a été de loin le plus entreprenant. Dans son style particulier il va animer de bout en bout cette course. Toujours dans le tempo, c'est lui qui imprime le rythme et qui distille les meilleures attaques provoquant ainsi des arrivées spectaculaires. Loyal avec les cocardiers, il n'en délaisse aucun et prend plaisir à se mesurer à eux. Pourtant aujourd'hui ce n'était pas gagné d'avance pour lui, car sortant d'une intervention chirurgicale du poignet droit (scaphoïde) une inquiétude était légitime. Mais sa passion , son courage et sa tenacité ont fait la différence et grâce à Benjamin cette course a pu vivre quelques moments intenses comme on les espère souvent. 

VIDOURLE

medium_Tibere.jpg
là avec TIBERE
medium_fonfon.jpg
avec FONFON
medium_teruel.jpg
avec le coriace TERRUEL
medium_teruel2.jpg
encore TERRUEL
medium_othello.2.jpg
puis sur OTHELLO
medium_lanza.jpg
en danger face à LANZA
medium_kabyle.jpg
pour finir avec KABYLE
medium_kabyle2.jpg
et encore KABYLE
*****************
medium_Toril.jpg
Le nouveau Toril
                                                                                                                                             
                                                                                                                                                    Photos L.Pero

15/03/2007

Congrés de la FFCC

Henri Itier : "Faire évoluer la course camarguaise

sans la dénaturer" 

medium_Tribune.jpg

Le congrès de la Fédération française de la course camarguaise s’est tenu dimanche 18 mars, à Mauguio dans le cadre du week-end des Camarguaises. Une bonne collaboration entre les cinq clubs taurins melgoriens, la municipalité et la Fédé a permis d’offrir des animations de qualité, telle la soirée du samedi soir, et des courses de bon niveau. Le public a participé en nombre.

Après les trois comités départementaux, le congrès permet aux adhérents à la FFCC de voter et de donner leur accord aux différents comptes rendus, moral et financier. La limitation des courses et du nombre de raseteurs voulue par la Fédé n’a pas été retenue (opposition des manadiers, des raseteurs, d’une partie des clubs taurins), Henri Itier le regrette mais n’est pas passé en force. De fait, les adhérents ont voté dans une belle unanimité, pas ou très peu de vote contre. Par contre, le président a dénoncé vivement, suite à des attaques virulentes très ciblées dont a été victime la Fédération: « une minorité de comploteurs qui empoisonnent le système et empêchent de construire.»

Après la présentation des grands axes de travail de la Fédé, Henri Itier a terminé son allocution en forme de bilan après quinze ans de présidence: «Il y aura des élections en 2008. J’ai assumé mes fonctions avec honnêteté, passion. Mon devoir est de servir, de faire évoluer la course camarguaise, sans la dénaturer. Ensemble, nous devons entamer la révolution culturelle de la course camarguaise et ensemble nous devons y parvenir».

OBJECTIFS

* Accroître l’événementiel, source de notoriété et de moyens financiers.

*Améliorer le fonctionnement de la compétition.

*Impliquer davantage les organisateurs.

*Améliorer le fonctionnement de la Fédé en interne malgré les difficultés financières

*Se tourner vers la jeunesse, développer les écoles de raseteurs (avec Nicolas Triol) et le site internet (création d’une rubrique "jeune" avec vidéo et forum).

CREATION

Quatre comités départementaux existent (Hérault, Bouches-du-Rhône, Gard, Vaucluse), ils seront rejoints par les Ligues régionales sur le point d’être finalisées avec la région Paca et la région Languedoc-Roussillon (où la Fédé siégera). Cela permettra de toucher des subventions, des aides financières pour les jeunes. C’est aussi une marque de reconnaissance pour la FFCC d’être reconnue.

PROJET

Déplacement du siège de la Fédération, de Nîmes à Saint-Laurent-d’Aigouze.

INQUIETUDES

Le cheptel camarguais est toujours soumis au risque d’abattage total pour cause de tuberculose. Le président demande de rester motivés, mobilisés. Le but restant de pouvoir éradiquer la maladie et assainir les élevages par un abattage sélectif. Affaire à suivre.

M.A. 

medium_salle.jpg
L'assistance.
medium_congr1.jpg
Diaporama explicatif.
medium_itier.2.jpg
Le Président H. Itier dénonce les complots...
medium_ferrand.jpg
T. Ferrand reçoit le diplôme taurin féderal.
                                                                    
                                                                 Photos L. Pero

14/03/2007

MAUGUIO - 10 mars 2007

1re JOURNEE DES " CAMARGUAISES "

medium_ITIER.H.3.jpg
Sous l'oeil attentif de Henri ITIER
président de la F.F.C.C.


 

Les désormais traditionnelles journées "Camarguaises" qui marquent le départ officiel de la saison taurine, avaient pour cadre cette année la ville de Mauguio. Début des manifestations sous la bourrasque le samedi matin, avec une course de taureaux emboulés pour les jeunes raseteurs des écoles taurines. L'après-midi avec un vent toujours aussi violent, une course mixte de taureaux jeunes cornes nues pour les nouveaux protectionnaires et de vaches cocardières confirmées pour les spécialistes de cette catégorie. L'ensemble n'a pas manqué d'interêt. Les jeunes bioù, deux pour la manade Caillan et deux pour celle de St Antoine ont montré de réelles et prometteuses aptitudes. En seconde partie les vaches : SAUTERELLE de Blatière-Bessac s'acquitte fort bien de son temps de course avec vaillance et tenacité. BARBIE de Chaballier, encore jeune, elle laisse entrevoir de bonnes qualités. MARIE-CO des Baumelles sera le morceau de choix de la course. Cocardière dans tous les sens du terme, c'est simplement tout bon ! Pour conclure NANCY de Cyr a fait valoir son talent spectaculaire.

                                                                                                                             VIDOURLE 

 

medium_CA_1.jpg
Taureau jeune de Caillan
medium_SA_2.jpg
Taureau jeune de St Antoine
medium_SAUTERELLE_de_B.Bessac.jpg
SAUTERELLE de Blatière-Bessac
medium_BARBIE_de_Chaballier.jpg
BARBIE de Chaballier
medium_MARIE-CO_des_Baumelles.jpg
MARIE-CO des Baumelles
medium_NANCY_de_Cyr.jpg
NANCY de Cyr
                                                                      Photos L.Pero
************** 
MAUGUIO - 12 mars 2007
2e journée des Camarguaises : course du Congrès

Les cocardiers de l'AETCC
ont relevé le défi

medium_JEANNOT-Moutet_copie.2.jpg 
La Coupe L.Lacroix à JEANNOT du Grand Salan
 

Est-ce l'affiche de la course avec les manades de l'AETCC*, est-ce la fête des Camarguaises ou le congrès de la Fédé ? Un peu des trois sans doute ! Quoi qu'il en soit,  les arènes étaient pleines ce dimanche à Mauguio et cela fait bien plaisir.

A la capelado : Allouani, Poujol, Mebarek, Outarka, Miralles, Moutet, Martin-Cocher, Ouffe, C. Garrido, Grammatico ; tourneurs : Bouchité, Zerti, Labrousse, Dengerma, Benzegh. Les blancs fournissent un travail propre, honnête… Quelques émotions signées Allouani, Moutet, Outarka (blessé par Fracasse).

Figaret du Ternen a très bien tenu son rôle de premier. Baladant les blancs dans un premier tiers de temps mais par la suite, placé, il nous offre des enfermées redoutables. Chamarel de l'Aurore, un excellent combattant qui se livre et finit aux planches gratifiant les gauchers de sévères répliques. Vidourlen de Mermoux relève de blessure et n'est pas en forme. Quelques poursuites dangereuses surtout sur la fin. Les accélérations du magnifique taù du Brestalou, Apis, déroutent les hommes même si pour cette première course, il se montre un peu lourd et à cours de compétition. Normal ! Arthur de Lautier (le seul hors AETCC) fait le minimum syndical. Fracasse de la Saliérène offre une démonstration de sa rapidité par des fusées fulgurantes parmi quelques absences, Outarka en paie le prix, prend un petit coup de corne et se fait exploser la cheville. Quant à Jeannot du Grand Salan, il répond parfaitement à tous les cites proposés. Offensif dans ses poursuites, il est bien présent aux planches, mais sorti en 7e position, il n'a pas été assez sollicité pour se transcender. Tout de même sept bons coups de barrière.

Au final, satisfaction pour la prestation de ces cocardiers qui, pour certains (Figaret, Chamarel, Fracasse) ne sortent pas assez, et pour la tenue des hommes.

Pour un début de saison, ce n'était pas mal du tout !

M.A.

* AETCC : Association des éleveurs de taureaux de course camarguaise. 

medium_FIGARET-Moutet.jpg
FIGARET enferme D.Moutet
medium_CHAMAREL-Mebarek.jpg
CHAMAREL sur S.Mebarek
medium_APIS-Outarka.jpg 
Beau raset de L.Outarka sur APIS 

Photos L.PERO