Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/06/2007

VALLABREGUES le 16-06 *AVENIR*

ENIGMATIQUE TRIDENT D'OR
*************************

medium_Miralles.jpg
C. Mirallés se fait coincer la jambe et quitte la piste.

C’est un scénario digne d’un bon Sherlock Holmes qui nous a été servi à Vallabrègues pour cette deuxième série du Trident d’Or: Chauvet – Gillet. Tout d’abord au vu des prestations fournies par les cocardiers cet après-midi, on se demande encore comment ont-ils pu engranger autant de points en première course de la compétition (Chauvet 203 pts – Gillet 189 pts). Car cet après-midi leurs prestations n’ont rien laissé apparaître quoi que ce soit d’exceptionnel. Alors quelle ne fut pas encore notre consternation à l’annonce du score de la journée: Chauvet 192 pts – Gillet 183 pts? Mais sur quels critères le jury s’est-il basé pour attribuer autant de points à des cocardiers anodins qui n’ont intéressé qu’une minorité vouée à leur cause. Enigmatique l’est aussi la présidence quand elle donne des Carmen à outrance pour certains taureaux et les oublient pour un autre. Bizarre, vous avez dit bizarre, tiens comme c’est bizarre! Pour couronner le tout, pendant la course du deuxième taureau une altercation éclate entre gardians, raseteurs, spectateurs, tourneurs. Le malaise ainsi installé, ce concours qui n’avait pas besoin de ça tombe dans l’ennui le plus profond. A la capelado Valette, Violet, Khaled, Ferriol, Bournel, Guyon, Moine et Mirallés (sort au troisième taureau après s’être fait coincer la jambe par le second). Quatre tourneurs Bouchité, Marmuggi, P.Rado, D. Martinez.

MISTIGRI Gillet, malgré son coup de tête, les hommes profitent de sa naïveté pour le dépouiller en six minutes.

FONTVIEILLOIS Chauvet, il rentre une ficelle et pour cause. Pas mal de refus et finalement seule la dernière action sur Mirallés est à noter.

THEMIS Gillet, facile au début, puis fuyard il ne démontre pas grand-chose dans huit minutes de présence.

ENZO Chauvet, certes il est barricadier, mais peu vif et lourd sur ses ripostes. Instable, sauteur, ses coups de barrières ne peuvent tout faire oublier. Des Carmen bien trop généreux et une ficelle au toril.

HELIOS Gillet, lâche le raset, saute seul et envoie la tête au contact. Une série pour terminer ses douze minutes et un Carmen encore généreux à la rentrée.

LAVANDIN Chauvet, le seul du jour à avoir du jus et de l’envie. Il a du placement et de la suite dans ses engagements. Alors énigme? Pour quelle raison n’obtient-il qu’un seul Carmen? Neuf minutes.

VIDOURLE

medium_Valette.jpg
Toujours des beaux gestes avec B. Valette.
Photos L.PERO
                                                                                                                                                                            

Les commentaires sont fermés.