Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/02/2008

AIMARGUES : JOURNEE FANFONNE

Dimanche 24 février

TRADITION ET MISE EN JAMBES

aa916087c8ce8c846365cc2711e1118c.jpg
MARI-PEU sur Damien Moutet

Il est un peu tôt pour faire courir les bioù mais, journée Fanfonne oblige, les Guillierme était hier de sortie. Belle affluence dans les curieux gradins aimarguois où il faut bien choisir sa place entre les barres des rambardes qui coupent la vue et les travées d'où certains angles sont occultés ; heureusement toutes les qualités ont été laissées à la piste. Un public certes supporters des Guillierme mais aussi de nombreux clubs taurins, raseteurs, manadiers et gens de taureaux pour assister à la première capelado de l'année – exemplaire de présentation. Menée par Auzolle qui étrenne son maillot aux manches bleu, blanc, rouge, suivi des frères Benafitou, Ouffe, Noguera, Moine, Oleskevich, Ferriol, Jourdan, Moutet, avec les tourneurs Duran, Zerti, Lebrun et Bensalah pour fermer la marche. Du haut de son donjon, Gérard Valentin a mené la course de sa spectaculaire diction.
Des six cocardiers, on a pu apprécier le bon comportement général face à dix raseteurs (dont la plupart des As  premier plan) dans ce contexte hors saison.

Plus en détail, on retient :
- la difficulté du Pounchu (4e) et du Sar (6e) qui gardent leurs ficelles. Le premier, avec ses longues cornes "astifine", a mené quelques actions dissuasives sur lesquelles les gauchers ont été plus nombreux à s'engager, malgré du flottement dans sa tenue de piste. Le second, brave au début sur les séries, a fait douter les hommes au fur et à mesure par ses poursuites en force et jusqu'aux planches où il s'est soulevé plusieurs fois à l'arrivée ;
- le bon comportement de Ramuncho (1er) qui sait se déplacer et faire un sévère tri dans les cites mais aussi appuyer ses finitions sans se départir de son calme ; 
- le panache de Mari Peù (5e), même s'il se laisse parfois distraire ou s'il se tanque pour récupérer, il n'en signe pas moins d'une dizaine de gros engagements en presque 14 minutes.
- restent Lou Renaire (2e) qui a beaucoup subi et n'a trouvé à mi-parcours que de gros coups de tête pour se défendre et Aurochs (3e) qui a offert une course en deux temps. D'abord, placé, il n'est abordé que prudemment à cause de sa vitesse d'exécution qui empêche de poser la main. Là il donne de bonnes séries conclues systématiquement. En revanche, aux ficelles (il en rentre une) il durcit sa position et campe sur son placement.

Martine ALIAGA 

38da9dc5abe43c6ec49d20808bab6437.jpg
LOU POUNCHU avec Nabil Benafitou
4658c274d79a82f6be4cee6eab735de6.jpg
MARI-PEU derrière Loïc Auzolle
Photos Luc PERO
*************************
En matinée
19e Souvenir de La Demoiselle
167e4ba14597fb1ebdd4cda752e0c57d.jpg
936d545eba2d43d46a5e1143279da5d2.jpgRendez vous incontournable pour les gens de traditions, de métiers camarguais, afeciouna, cette matinée dédiée à Mlle Fanfonne GUILLIERME réunit et attire toujours autant de monde. Après la traditionnelle messe provençale, le cortège des costumés, gardians, Arlésiennes, tambourinaïres, calèche pour sa Majesté la Reine d'Arles s'est dirigé vers la statue du Souvenir. Discours des officiels et place à l'abrivado suivie d'une roussataïo. Il est plus de treize heures, apéritif et repas avant la grand Course de la devise or et azur.
Texte et Photos Luc PERO
95fa234b2378d5e21777bba19a86d9dd.jpg
d54b9dc9ceb04d88261e6ce80765332e.jpg
71e254bd5704ac3d63f0d1e4afdc351d.jpg
dfeb09ce37bce1902ab06b59a5c9efc1.jpg
0633bafcd8e1934d26ce19c7204dd62d.jpg
11e4f6c1f8ea0490496182dd54ff56e5.jpg
a7a85c5c4d06e2b3cec90d763608e1e6.jpg

2e1e15c3fbe2041c62f36389a5ff3f9c.jpg
0e148f6614dde10aed21acf2d102037f.jpg

7f929df1cd55a08e4841e8c40082f145.jpg
a31e229321890113f07409578829ac14.jpg

Les commentaires sont fermés.