Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/04/2008

AVISE, LE BIOU !

A SE PROCURER ABSOLUMENT

 D'ABESTI.... à TANQUÉ :
PETIT VOCABULAIRE ILLUSTRÉ DE LA COURSE CAMARGUAISE

72e2fbbc16546f7a9438e8c6eec12434.jpgVous êtes afeciouna, il vous faut "Avise, le biou !" parce que vous vous retrouvez direct aux arènes, vous entendez vos propres paroles, celles de vos voisins, vous "sentez le taureau"... Vous êtes néophyte, il vous faut "Avise, le biou !" Tout va se décoder à vos oreilles de touristes, enfin vous comprendrez tout. Pour approcher le monde de la bouvine, il vous est  indispensable.

Il nous avait déjà conquis avec Des platanes on les entendait cascailler, chronique imagée de la vie d'un village languedocien, René Domergue récidive aujourd'hui avec un petit bijou de vérité et de bonne humeur autour du taureau camarguais. Quelle bonne idée !

René Domergue a passé quatre années à relever le vocabulaire entendu en fréquentant régulièrement les arènes. "Il va au taureau" et ça se reflète dans les explications qu'il donne à chaque mot relevé. Entre 0ccitan et ses variantes provençales et languedociennes, une nouvelle langue est répertoriée ici, le francitan.
7128c36365eca3a1551def30e626f631.jpg Sans se prendre la tête, et pour rester dans le registre léger et festif - "Il fallait que l'ouvrage soit facile à lire, plaisant et si possible frais comme l'ombre des platanes les jours de grand soleil", annonce-t-il - René Domergue a associé à l'ouvrage le dessinateur Patrick Ouradou dit Péo. Et il s'en donne à coeur joie Péo, dans ses arènes à la Dubout (Albert, le Palavasien) où les références locales se nichent jusque dans les moindres détails (publicités,  photographes taurins, journaux locaux, boissons anisées, etc.) Et si Lise Gros fait partie de l'aventure pour la relecture, ce n'est pas étonnant, on connaît son amour des courses et son humour qui se retrouvent dans son dernier ouvrages Galéjades camarguaises.
Pour être complet sur le sujet, il faut souligner, qu'au-delà de la vision rigolote, l'ouvrage propose une réflexion sur la course camarguaise et un témoignage  sur l'héritage et l'évolution des langues méridionales.

Martine ALIAGA

 

 

* Du même auteur, René Domergue, professeur et sociologue : Des platanes, on les entendait cascailler, La parole de l'estranger, L'intégration des Pieds-Noirs dans les villages du midi. Site : www.renedomergue.com 

* On peut trouver Avise, le biou ! dans les papeteries et librairies de la zone taurine. 15€

Les commentaires sont fermés.