Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/08/2008

ARAMON *AVENIR*

Samedi 30 août

LA FINALE DU BIOU D'ARGENT
SERA TRES DISPUTEE

182285c9503a4ba6e6b54a52f23db7c2.jpg

 FERRIOL et PABLO de Fabre-Mailhan

 


d76dad42bf4caa978342702bbe0e7767.jpgÇa va être chaud aujourd'hui (aujourd'hui, s'il ne pleut pas) à Aramon pour la finale du Biòu d'argent. Ferriol et Guyon au coude à coude, Sabde en embuscade, au terme d'une 1re course très disputée mais toujours correcte où l'ambition des raseteurs a servi les taureaux. Travail sérieux et offensif des hommes, Ferriol passe devant en 2e partie, Guyon fait le forcing, Sabde reste dans les cornes et fait briller. Un bon casting de taureaux (tous Carmen à la rentrée) et une présidence (Fabrice Imbert) attentive pour une course très agréable. A la capelado, en plus des trois cités, s'ajoutent Fadli, Chig, Maurel, Dumas et Fougère plus les tourneurs Dunan, curtil, Babacène, Bouchité.

14391c6136de9c9dc79787e688d79250.jpgLou Beffi (Didelot) ouvre au mieux les débats avec déjà des duos serrés avec Sabde; Fadli qui s'attarde est blackboulé en contrepiste. Décollé des planches, Lou Beffi riposte sévèrement et reste bien présent jusqu'aux bois avec un coup de revers renversant. Les ficelles à la maison. Le beau Pablo (Fabre-Mailhan) occupe les angles et livre de belles séries conclues  jusqu'à sauter après. Avec Sabde,  il s'engage à fond,  la corne dangereuse. Rentre une ficelle. Volontaire, Sacristain (Saint-Pierre) se livre franchement. Une fois placé, il s'accorde quelque répit mais ce n'est que pour repartir de plus belle pour garder ses ficelles.

Quelquefois distrait, Nouven (Fabre-Mailhan) ne s'arrête jamais. Mais bien cité, il va au bout de belle manière et met la corne. Des actions brillantes sur Sabde, Chig, Ferriol... pour treize minutes.  Ce gros gabarit de Canberra (Saint-Pierre) ne s'envoie pas pour rien. Mais pour peu que le raset soit engagé, il tape en force avec méchanceté. 11 belles minutes barricadières. Piazza est un barouleur qui frappe si l'homme s'attarde. Sans refus, il bombarde à chaque action. Sabde, Ferriol et Guyon se tire la bourre, Piazza tire un peu la langue et une minute lui est accordée, pour finir par un festival où le biòu se livre totalement.

Martine ALIAGA

* Aujourd'hui (dimanche), 16h, Anthony Ayme s'ajoute aux raseteurs invités en remplacement de Bruschet. 

29/08/2008

GRAU DU ROI - 13-09 - FINALE DES VACHES COCARDIÈRES

12954d1dbc3fc79440bb6226a368cc45.jpg

28/08/2008

PORTIRAGNES 27-08 "Vaches Cocardières"

CONCOURS DE MANADES A 21 H

BRILLANTES DEMOISELLES DE NUIT
**************

e09231a00e69773ac9a55a3b1c30307c.jpg
Spectaculaire, agressive les cocardières ont brillé.
a20d7a5ff66a4b9fbcce4b8cd1352a9a.jpgOrganisée par le Club Taurin " Lou Camarguen ", dans une ambiance de fête champêtre, sous la houlette de son truculent président Séguier, cette course nocturne de vaches cocardières a été d'une totale réussite.
Au micro Jacques Roumajon dirige les débats en toute connaissance de cause donnant l'impulsion nécessaire au bon moment.
En piste, ils sont six aidés de deux tourneurs Dunan et Duran. Trois hommes assurent l'essentiel du travail et du spectacle, J. Ferriol, J. Malige et O. Ruiz. Jf. Moulin et Th. Dumont assurent, Deslys était là.
DANS L'ORDRE DE SORTIE
*********
5a0cef790000cc0e8df32a67511d74e8.jpg
VANILLE de Félix
16d5d0474201dee5683daaf5f158dccc.jpg
MOUETTE de St Pierre
41572d2d55a8999a6067ce28c592a144.jpg
EVITA de Chaballier
ebeefc9a1518e6de11f2de4f24c04f42.jpg
JUSTINE de La Galère
fe4f01f3b03a8e0f5a885de5358d6124.jpg
AGASSO de Félix
4c22a1a9c980ad6e9410b543adffffe7.jpg
JEANNE de Chaballier
9a1d5b5cf82064b06246a44b08930091.jpg
LAVANDIERE de St Pierre
6bfc873819fbd4bdf320a58343d1f0cf.jpg
NOISETTE de La Galère
Texte et Photos Luc PERO


FINALE DE LA CORNE D'OR 25-08 *AS*

EYRAGUES 25-08

J. OUFFE REMPORTE LA CORNE D'OR
MARCELLIN DU JONCAS MEILLEUR TAUREAU

2bc443a042a2a763963ef6fa5496c345.jpg
Julien Ouffe et son tourneur Ludovic Zerti

21eda52d90de2bb467a6f05534f445e0.jpgAu terme d'une finale âprement disputée, J. Ouffe gagne la 31e Corne d'Or, devant L. Auzolle. Pour la troisième place, c'est le "jeune" R. Mascarin qui s'en empare. B. Villard pas classé effectue comme à son habitude du bon travail, de même que G. Martinez. Matray, Auzolle, Lafare et Martin-Cocher et les tourneurs T. Dengerma, T. Garrido, Fouque, Patou, Zerti n'ont pas fait de la figuration. Côté cocardiers: MARCELLIN du Joncas par son tempérament brillant s'adjuge le prix, mais GITAN de Mermoux trés cocardier ne l'aurait pas volé.

PROTIS de Navarro, bien trop brave pour soutenir la comparaison à ce poste. Trois Carmen.

55383369f18a960370ff861454303806.jpg

ACACIA de Cuillé, les ans commencent à peser (14), la retraite n'est pas trés loin.

530dafcad1ac4b101cae924e5a4b95f2.jpg
GITAN de Mermoux, cocardier du bout des sabots à la pointe de ses cornes, il va se faire respecter et fournir une course trés sérieuse. Avec une dizaine de grosses enfermées, il écoute sept fois les honneurs.
01875b667c8b531ae0ecebfe02045dd5.jpg
7ff41faba8d552667bad0ada690364be.jpg
LANCIER de Lautier, ne vient que d'un côté, use d'un mauvais coup de revers et garde ainsi ses ficelles.
0e5ee77d175997bbb8285e0c5a58dba3.jpg
453383fb81cd9f6c0666916c05ac339c.jpg
MARCELLIN du Joncas, de la générosité pour de nombreuses séries vivement effectuées. Des conclusions au fil des barrières et parfois même le coup aux planches. Des Carmen et le prix du jour.
ba8c50a4b732e57a76aab58d09a9baf4.jpg
06237ada447da9a882bb98623b5d254d.jpg
447a57eaa05448bb2d270102fd5a38e3.jpg

BASTIDON de Lagarde, bien calé dans les planches il est d'une rigueur extrême. Rentre ses ficelles grâce à un sacré coup de tête.

82bcc0c4d39f5a0524a4c796e5448504.jpg

PAVOUN de St Pierre, hors points pour un taureau qui apporte le danger par un comportement irrégulier et fantasque, ce n'est peut-être pas une solution idéale. Une formidable envolée sur Ouffe, mais sera trop peu travaillé.

cc0fe297e9662fe4967fa9dd61d1a3e9.jpg
ad5a6af6d59e55037f0faec0d5faa69f.jpg
Texte et Photos Luc PERO

 




 


26/08/2008

SI ÇA C'EST PAS DE LA PASSION...

ROMAIN GROS ET JULIEN REY, LA PASSION NO LIMIT !

... Aprés avoir animé comme à leur habitude, avec beaucoup de ferveur et d'entrain la course de l'aprés-midi, ne voilà t'il pas que nos deux jeunes et talentueux raseteurs se sont encore mis à l'ouvrage pour mettre du piment à la Bandido. C'est pur, c'est beau, et que l'on ne vienne pas encore me dire que les jeunes n'ont plus la Fe !!!

4b297d2fd7b7302d69e85483f40c894a.jpg
8a601f8219d11e490b303f950944b401.jpg
01bbd2353ba483bcef50a8f44f3016cf.jpg
d2a193b99a1d8a5727d1ca465bbb5c68.jpg
1c5dda71306bdfb8a42fa8904bfb47ac.jpg
91785b2491c602efa0c51262677bfb0f.jpg
3d19ae649b043d4e6e24b852ae4c8f33.jpg
be81a2ad706819b343c8bcefe9ebf1b9.jpg
cee0c1daebe5b84363a9c33e6f02dd4b.jpg
64589adfed7d3ee2cd4555304f6a207e.jpg
ae6a9eeb488609d31a43d6e3b0c9acfd.jpg
b6a840a3681b8b3776ebfbaf68fd7475.jpg
ET LE FINAL AVANT LA DOUCHE BIEN MÉRITÉE...
ea1c56e520e7731c39083a5bb13e9331.jpg

Photos Luc PERO

25/08/2008

SAINT-GEORGES-D'ORQUES *AVENIR*

Dimanche 24 août

PRIAM, 6 ANS, ET AIGLON, 7 ANS :
LES JEUNOTS MÈNENT LA COURSE

fd5559c905b5e8cc3a221d277e189fec.jpg
AIGLON SUR Gros

c2b572a2ed2994d2253ce2337f52b77f.jpg A l'Ouest de Montpellier, Saint-Georges d'Orques sait faire parler sa fe notamment pour la journée à l'ancienne où un demi-millier de participants se mobilisent sous l'égide de l'association"Cigales et respounchous". Le club taurin Le Trident n'est pas en reste et fait un louable effort pour présenter une course intéressante. Le public est au rendez-vous et les bandes de jeunes mettent l'ambiance.
En piste, Noguera, Gros, Bini, Paparone (à droite), Mebarek et Cartalade (gauche), aidés de Jorquera, Cuallado et Fernandez ont travaillé correctement sous la responsabilité de Cyril Daniel qui anime justement les débats. Des cocardiers, AIGLON (4e) et PRIAM (6e) se détachent, le premier pour sa domination, le second pour son punch. Les prix du Souvenir Michel-Laurens vont à Romain Gros pour son investissement et à PRIAM.
A 4 ans, JAFFAR (Le Brestalou) met du cœur dans ses poursuites et ses enchaînements. Attentif dans les séries et une belle anticipation sur Gros pour 7 minutes agréables vu son âge. 2 Carmen et retour. BELZEBUTH (Vitou) gagne en placement au fil de sa course et oblige les hommes à l'application pour douze minutes, 2 Carmen et retour. LOU SIBLAIRE (Saint-Pierre), brave partenaire franc et disponible, met assez de jus dans ses poursuites pour rentrer une ficelle. 3 Carmen et retour.
Les affaires se corsent avec un AIGLON (L'Occitane) dominateur. Magnifique taureau au gabarit impressionnant, cornes majestueuses, allure dissuasive. Il n'aura droit qu'à des rasets à blanc jusqu'à la 7e minute. Car bien positionné, vite rendu sur l'homme, il passe la corne à la planche. Noguera, Mebarek, Bini et Gros se font des frayeurs, et les ficelles restent inaccessibles. 3 Carmen et retour. LEANDRE (Plo) n'a pas une grande envie et n'est guère sollicité. Un bon placement et quelques séries pour un quart d'heure manquant de rythme. A 6 ans, le jeune PRIAM, poids plume et vrai puncheur, a une pêche d'enfer. Placé, il sort très très vite sur les cites et met toute sa rage dans une quinzaine d'actions aux planches dont deux magistrales sur Noguera et Bini. Tous les raseteurs participent à ce final pétaradant. Jusqu'au bout de ses forces, Priam se dresse aux planches, il a le dernier mot en concluant encore une fois sur la sonnerie. Et un gland retourne à Candillargues.

Martine ALIAGA

f408b148baff04035ce9373421b23a60.jpg
PRIAM, la petite "terreur" du Ternen
699bc017b5b59490d1b4ee6bc145befe.jpg
Avec PRIAM, c'est chaud pendant quinze minutes...

Photos Luc PERO

EYRAGUES *AS*

Dimanche 24 août - 1re journée de la Corne d'Or

MATUTE LA FORME OLYMPIQUE

cfd67259a22e96922ebccdb67936f2b7.jpg

19eb47ab1dfaf4eb237add2a0f51f681.jpgGradins archicombles pour la première journée de la Corne d’Or organisée par le club taurin La Bourgine du sympathique président Pierre Pancin. A la capelado les huit invités Auzolle, Mascarin, Matray, Villard, Lafare, Martin-Cocher, Martinez, Ouffe aidés des tourneurs Fouque, Garrido, Patou, Zerti.
La course n’aura prévalu que par la belle prestation de Matute dans une forme vraiment olympique. Les autres trop tendres ou peu décidés déçoivent. Dans cette compétition avec un bonus aux ficelles (4 points au lieu de 3) Auzolle (20) et Ouffe (18) sont au coude à coude suivis de près par Mascarin (15) et Matray (13) puis Martin Cocher (9) et Villard (5). La finale (cet après-midi) s’annonce indécise pourvu que les biou s’en donnent la peine.
f36d2cc4a2161a41b93f4ff41b56e7cc.jpgQuelques actions d’éclat sur Auzolle (3), Villard et Matray mais trop de réserve aux ficelles pour un TABARLY (Bon) en manque de concentration et de conviction. Il les conserve sans convaincre. Deux Carmen.
Volontaire, RUBIS (Lou Pantaï) paye sur l’ongle tous les rasets venant de la droite. Toujours prêt à la riposte, il offre une combativité intéressante mais rarement à gauche et garde une ficelle.
Même s’il enferme fort à droite, MATUTE (St Antoine) lâche rapidement ses attributs mais aux ficelles il devient un combattant redouté. Villard pose la main à plusieurs reprises pour les plus belles émotions de l’après-midi notamment lorsqu’il se fait sévèrement bousculer à l’arrivée. Un final très tonique et vigoureux avec six Carmen dont rentrée.
Sans difficulté, VANNIER (Fabre-Mailhan) se donne avec vaillance des deux côtés pendant sept minutes d’une grande disponibilité. 3 Carmen et rentrée.
Rapide et agressif aux planches parfois sur les tourneurs, QUIHOUS (Guillerme) fait impression sauf à Ouffe qui prend coupe, cocarde et glands. De puissantes poussées aux bois sur Martinez (2), Villard, Auzolle et Ouffe mais trop d’absences qui gâchent sa première course à ce niveau. 2 Carmen.
SAINT GILLOIS (Les Baumelles) et ses longues cornes honore tout. En bon cocardier il se place intelligemment. Jamais à la faute, dommage qu’il ne force pas son talent à la sortie du raset. Onze minutes et un Carmen.
Avec le brave CHAMBORD (Ribaud, hp) c’est la vie de château pour les hommes qui profitent de sa générosité en huit minutes sans répit. 2 Carmen généreux...

Texte et Photos Eric AUPHAN

MATUTE A LA POURSUITE DE B. VILLARD

d2cb004f9fc709298ff2078c4c9d97e8.jpg
058eca3739e0e4ed613eae2aaee6055e.jpg
a54d76c736de25b741858cdca17f628c.jpg

21/08/2008

FOURQUES *AVENIR*

Dimanche 17 août

GAVOT MAITRE INCONTESTÉ

14334cfca42a84ca2da6cdd810dc8dab.jpg
OUFANOUS et R. Gros pour le spectacle

1632ae4db34a94fcec963b77da77b67a.jpgLe plein sur les gradins lorsque N. Nesti observe une minute de silence à la mémoire de Jacques Espelly. A la capelado orchestrée par la peña Les Arlequins d’Arles défilent: Bournel, Deville, Gleize (qui sort au 5e), Mascarin, Lafare et Ruiz accompagnés des tourneurs Cuallado, Dunan, Martinez et Patou. Gavot cocardier redouté remporte le prix du meilleur taureau sur les trois courses devant Oscar de La Galère. Athor pimente le combat et crée aussi la difficulté. Lafare diminué par une blessure remporte la 8e édition du Trophée Pierre Gachon devant Ricci (absent) et Gros (ex aequo avec Bournel aux points, puis aux cocardes mais départagés par l'âge). En plein marathon aoûtien, le travail et la conviction ont manqué chez les blancs malgré les bons passages de Gros et la générosité de Bournel.

Entame spectaculaire pour MISTRAL (Cuillé) qui bascule avec Ruiz et frappe après Lafare. Un peu lourdaud il a tendance à lâcher le raset au fil des minutes mais conserve ses ficelles. 1 Carmen.
Rapide, PANISSE (Lautier) est à l’aise dans les séries et pointe les cornes à l’arrivée quand on le force. Aux ficelles, il manque de pression mais se bat et concède la première sur le fil en musique entendue une fois.
Surprise pour les blancs avec le jeune ATHOR (Daumas) véloce et criminel avec ses cornes. Difficile de lui toucher la tête même en le piégeant.

GAVOT (Lou Pantaï) impose les distances. Seul Gros essaie et coupe le ruban rouge à la 8e minute. Combattant aguerri et intelligent, il impose ses règles. Même si Deville s’adjuge un gland sur la sonnerie il s’avère trop compliqué pour les hommes. 4 Carmen et retour.
Mou aux rubans, PEQUELET (Allard) rate sa sortie et malgré une action sur Gros le cœur n’y est pas. Il demanderait à être charbonné aux ficelles et ne le sera pas. Il les rentre en silence.
Brouillon, OUFANOUS (Guillerme) effectue quatre grosses actions dont deux avec sauts après Ruiz (2), Gros et Bournel mais sans difficulté il s’incline en neuf minutes.
Ainsi va la course camarguaise au rythme du marathon aoûtien...

Texte et Photos Eric AUPHAN
daa13d1ab91d416608b178930dab89c1.jpg
OUFANOUS de Guillierme en action
2ce71be894d581e61e97b3556e807f33.jpg
Faut pas traîner devant GAVOT du Pantaï

LE CRÈS 19-08 *AS*

ROMAIN DE MERMOUX
BENJAMIN VILLARD
LES ELUS DU 36e TROPHÉE DES GARRIGUES
******************

84eea06fb5450c0e0186839e68ee303b.jpg
e510907b9b267f4709399ea4d682c98b.jpg
b7909b83b56adba2d41bbdd043f341ab.jpgLe vainqueur du 36e Trophée des Garrigues est Sabri Allouani (aux points), le raseteur ne venant par chercher son prix, celui n'est donc pas attribué. Benjamin Villard est récompensé en tant que meilleur animateur, alors que pour les cocardiers c'est ROMAIN de Mermoux qui l'emporte juste devant TITOUAN de Cuillé et GAMBAY de Margé. Un prix d'honneur est attribué à Christian Garrido pour l'ensemble de sa carrière. A la capelado ils sont quinze (10+5) à défiler. Allouani pas invité, met un point d'honneur à bien raseter et fait le maximum pour remporter le Trophée qu'il refusera. Villard égal à lui même s'est dépensé pour le plaisir du public. Oleskevich trés à l'aise en ce moment, Poujol et Marquier stylistes sont applaudis. Outarka par séquences, Mebarek, Jourdan, Jockin et C. Garrido l'invité d'honneur complètent l'équipe.

 

LA COURSE

FIGARET du Ternen, bien embêtant pour les hommes, soit il court, mais sans perdre une occasion de mettre le danger sur des fusées, soit il se cale et là... pas grand monde pour le défier arrêté. Alors il rentre ses ficelles et un petit Carmen à son retour n'aurait pas été superflu.       

5a593e71a18a25b9d5c09117b4a80877.jpg

MAZEL du Brestalou, probablement souffrant, sa course n'est pas à retenir.

51084d577bad8972a48886fd6eb7972b.jpg

CHANEAC de Chaballier, toujours dans le tempo, il réalise une course trés complète, sérieuse, vaillante et agrémentée de belles enfermées notamment sur Oleskevich.

b4ecd34be28c1b61c3a7105536b93ad4.jpg
0b6e1743650aa78dc677582030b6e5b3.jpg
52484abf1b93783f614d6556e02701c0.jpg

ROMAIN de Mermoux s'impose à nouveau comme un maître cocardier. Placement strict, ripostes dangereuses par les anticipations et les finitions. Taureau complet, il rentre ses ficelles et entend plusieurs fois les honneurs.
f559d763f6af4c445c5ba3121920c350.jpg
8fa6bb34ec3647d329e82545d97993de.jpg
8dc151eff68fc8717ee28cbb3fabf062.jpg
TITOUAN de Cuillé, fantasque à sa sortie il va ensuite se discipliner pour adopter un comportement plus sérieux. Toutefois il fait preuve de son tempérament barricadier et se propulse plusieurs fois aux bois juqu'à briser les planches derrière Allouani et Poujol. Des Carmen.
53efb7565a6a77b4e2aff5865be17685.jpg
9d594253c30a802967ec5fd02bdea3ef.jpg
GAMBAY de Margé, un spectaculaire qui régale le public par de belles arrivées contre les planches. Musique dans douze minutes de prestation.
1fcb9a9abda382be12d5d3432384d43d.jpg
cf8f26538c0c8e46323c593f22550a5d.jpg
RAYNAUSIE de Chaballier, la vache cocardière en supplément pour une fin " spectacle ".

7ec245073a621109cf43ceda6aa73725.jpg



Texte et Photos Luc PERO 



 

 

20/08/2008

REDESSAN 18-08 *Avenir*

TRAVAIL TROP PARCIMONIEUX
AUX FICELLES ...

9b17b6cc247d467aebbb20d162fc8d17.jpg
Manque de travail et les taureaux se font spectateurs... !
Violet et   N.Benafitou exempts de reproches, sont travailleurs et mènent la course. Gros, Rey, Bruschet, Grammatico, Thierry sont à la traîne. Alain Laget au micro fait de son mieux pour diriger.
POUGAOU de Hervas est bien brave pour un premier, mais saute sur N.Benafitou et lui déchire le pantalon. Dix minutes. ORGANDI de Plo, sérieux, rapide il va rapidement s'ennuyer dés que ses pompons sont levés. Rentre ses ficelles, un Carmen en course, pas à la rentrèe ?. OURASI de La Galère, véloce mais bien embarqué par Benafitou, Gros et Violet il conclut plusieurs fois. Rentre ses ficelles et trois Carmen. BRUTUS de Lautier, avant d'arriver aux ficelles il manque déjà de travail. Sérieux il faut le revoir dans un autre contexte. Quatre Carmen. ORACIO de F.Mailhan, saute seul et revient aussi tout seul en piste. Raseté effectue de bons échanges, mais le travail trop irrégulier ne lui permet pas de faire plus. Ses ficelles au toril et des Carmen. TANGO de Didelot, n'est pas travaillé sur un bon rythme et c'est bien dommage, car en plusieurs occasions il montre un aperçu ses possibilités dans des poursuites déterminées. Bouscule Thierry en contre piste et garde une ficelle. Musique. GUILHEM de Lagarde, hors points est trop délaissé pour être jugé.
Texte et Photos Luc PERO
676d0e6d59da98e95bf3130aff36e9b6.jpg
N. Benafitou à la tête de POUGAOU de Hervas
bffd7a5714d4add0a11c20a28a1f4d6e.jpg
N. Violet et BRUN de Lautier
*************

TANGO de Didelot fait danser Patrice THIERRY !

a968d6d95f6f6eba8f859bb257b44fe3.jpg

11b2c15b95f7bbcd40a93b905f977a6d.jpg