Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/10/2008

FINALE DU TROPHEE DES AS (1)

Dimanche 12 octobre 2008

DSC_4894.jpg a.jpg

 

LES REACTIONS APRÈS LA COURSE 
*******************

Allou.jpgSabri ALLOUANI (1er): «Remporter un huitième titre c’est important. Ce matin j’ai fait un article sur le journal dans lequel je dis que ce qui reste à la fin c’est les titres. Par contre les gens oublient vite. Je fais un raset à Rodin qui restera dans les annales et sur le raset suivant on siffle. Je n’ai rien contre Moutet qui est un gentil garçon mais s’il fait le même raset que je fais, je lui donne la ficelle. Ce qu’il faut retenir c’est mon 8e titre et je suis super content. On va savourer avant de penser à la saison prochaine».

Benji.jpgBenjamin VILLARD (2e): «La finale reflète l’ensemble de ma saison qui été satisfaisante. J’ai manqué de réussite mais j’ai essayé de m’appliquer et de faire plaisir. Il ne faut pas se contenter de faire des points. Je ne me considère pas comme un autre et j’essaye de faire le maximum en piste».

Auzolle.jpgLoïc AUZOLLE (3e): «On a vu une belle finale avec beaucoup d’émotion et des taureaux difficiles qui ont joué le jeu. On a vu un énorme Rodin, un taureau en devenir et un Camarina qui à 14 ans prouve qu’il est encore là. Je pense que c’était une belle après-midi».

Jourdan.jpgVictor JOURDAN (4e) : «J’ai surtout aimé la seconde partie avec Hadrien qui fait un grand quart d’heure avec Camarina et un accrochage qui se termine bien. Pour ma part je ne suis pas super content de ma finale mais sur la saison je suis satisfait même si le mois d’août a été difficile avec le contre coup de la cocarde d’or. Il me reste à bien terminer avec le Pescalune où je suis en tête».

Ouffe.jpgJulien OUFFE (5e) : «C’est l’aboutissement d’un rêve depuis que j’ai commencé de raseter. Cela fait plaisir de lever un bouquet même si j’ai un peu raté ma finale mais je suis très content d’y avoir participé».

Maryse.jpgMaryse CHAUVET (Manadière du Bióu d'Or Camarina): «Camarina n'a pas raté sa finale et je suis très touchée. J'espère qu'il réunit tous les afeciouna car on dit La Provence mais La Camargue c'est aussi le Languedoc. Aujourd'hui, il a déclenché beaucoup d'émotion avec un grand Hadrien Poujol que j'aime beaucoup».

Linsolas.jpgJoël LINSOLAS (Manadier du meilleur taureau de la finale, Rodin): «C’est une très belle récompense après le bioù de l’avenir. Le taureau confirme au fils des années et je croise les doigts pour que cela continue. Le taureau a été présent. C’est le cocardier de l’après-midi».

JC.Jourdan.jpgJean-Claude JOURDAN (Co-directeur du Trophée Taurin): «C’est une très bonne finale. Souvent le bioù d’or passe à travers ce qui n’a pas été le cas. Tout était joué pour les raseteurs et malgré ce ils ont fait preuve d’une belle combativité. La course a débuté calmement et au fil des taureaux la course a monté en pression pour un très grand spectacle qui a du régaler les quelques quatorze mille spectateurs».

Serme.jpgRené SERME (bayle manade CHAUVET): «Je suis évidemment très content de la prestation de Camarina Il a été très bien raseté et bien aidé par Hadrien Poujol qui lui a délivré de super rasets. La saison prochaine il fera une petite saison tranquille».

Plombat.jpgAlain PLOMBAT (Directeur Général Midi Libre): «C’est une très belle satisfaction d’abord parce que le bioù d’or a été à la hauteur de sa réputation. Quand il est rentré Camarina a tout éclaté et cela été le début d’un finale qui est montée en puissance pour un final superbe. Sabri Allouani mérite son 8ème titre avec un engagement physique exceptionnel. C’est 19/20 car il faut encore faire mieux mais ce sera l’année prochaine à Arles».

Jean-Michel MARCOUL (Rédacteur en chef des rédactions régionales La Provence): «Belle finale avec un beau champion Sabri Allouani qui remporte un 8ème titre. On fait du journalisme de proximité et on a le sentiment d’être proche des gens, du territoire et des entités. C’est une réussite du trophée entre La Provence et le Midi Libre qui ont les mêmes ambitions».

Valentin.jpgJacques VALENTIN (président de course): «On a vu par rapport à certaines années une grosse finale avec cinq taureaux extraordinaires. On a vu aussi un esprit en piste impeccable même s’il y a eu un petit litige de ficelle. Tout le monde a joué le jeu avec un super Hadrien Poujol à Camarina et deux rasets d’anthologie de Sabri Allouani à Rodin. Rien que cela vaut le prix d’entrée. A Palavas j’ai dit que j’étais écœuré mon cœur est redevenu camarguais à trois cent pour cent. La course camarguaise n’est pas morte. On est sur les bons rails».

Pierre COPPÉRÉ (PDG Pernod 51): «Une fois de plus Sabri a été époustouflant et Camarina très brillant mais j’ai eu très peur pour Hadrien Poujol quand il s’est fait bousculer derrière les barrières».

Propos recueillis par Eric AUPHAN

 

 Photos Eric AUPHAN et Luc PERO

 

Les commentaires sont fermés.