Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/10/2008

VENDARGUES : LA MULETA CLOTURE

Dimanche 26 octobre

"LE TEMPS DE GITAN" :
UN FILM DE QUINZE MINUTES AVEC FREDDY SABDE

 GITAN.jpg
GITAN de Mermoux retrouvé....

Un peu d'amertume de la part du CT La Muleta obligé de passer à la trappe son traditionnel Trophée des Vignerons pour un manque de salle de réception (...) et les problèmes de circulation de taureaux liés à la langue bleue. Malgré ce, la course proposée 100% héraultaise n'a pas manqué d'intérêt, le public est au rendez-vous (pratiquement plein) et même le soleil s'est mis de la partie.

A la capelado défilent, sous les ordres de Marc Moucadel, président, Moutet, Jourdan, Guyon, Rey à droite, Poujol, Sabde à gauche, tourneurs : T. Dengerma, Baccou, Lizon.
Jocas (Saint-Gabriel) fait un honnête premier; le jeune tau de Boch (5e), Felibre, donne six minutes agréables compte tenu de son âge (6 ans) ; Satix (Margé,6e) manque d'un travail régulier pour donner le meilleur sans quoi il saute allégrement les barrières; le N.511 (7e) des Termes découvrait la course camarguaise et petit à petit s'est mis au travail.

Azérac (Paulin-Niquet, 2e) crée la première difficulté. Bien positionné, il sort en force sur les cites avec un bel esprit belliqueux qui le fait finir dangereusement au ras des planches. Trés sérieux, il fait la sélection. Sabde et Moutet sont aux avant-postes. Les ficelles au toril.

VITOU.jpgPour Voltigeur de Vitou (3e) c'était la der avant la retraite. Un taureau emblème de sa manade et dont la carrière retracée par Cyril Daniel a rappelé bien des moments forts aux amateurs de la devise noir blanc rouge. Un barricadier généreux qui a 13 ans a mérité le repos.
Les blancs le rasètent au mieux, avec respect, et l'emmenent plusieurs fois aux planches. Merci Poujol, Sabde !

GITAN 2.jpgGitan (Mermoux, 4e).- Malade (eh oui ça arrive aussi aux taureaux) pour la finale du Trophée de l'Avenir à Palavas, il n'avait pas eu son comportement habituel. Hier, à Vendargues, il a pris une belle revanche. Attentif, rapide dans ses interventions, dangereux, le cocardier de Mermoux a imposé sa loi. Aux droitiers, à qui, par quelques pas de côté, il ferme la porte ; aux gauchers, sur lesquels il s'engage à fond. Les seuls à essayer de contourner l'obstacle, Moutet et Sabde font passer des frissons dans les gradins. Sabde surtout, qui au prix d'engagements héroïques, frôle la correctionnelle à plusieurs reprises. Et le public se régale de rasets calculés, honnêtes, engagés où le raseteur se met en danger pour la seule passion du corps à corps avec l'animal. Pas de points, peu d'argent, mais Freddy gagne l'admiration et le respect du public et certainement, une belle confiance en lui. Gitan, lui, confirme son rang, et gagne... le sourire retrouvé de Jean-Marie Mermoux.

Martine ALIAGA

GITAN 3.jpg
Photos Luc PERO

 

 

Les commentaires sont fermés.