Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/11/2008

ELECTIONS FFCC

Les élections du comité directeur de la FFCC se dérouleront le 19 décembre, salle Frédéric-Mistral, à Vauvert, de 13h à 20h. Les listes des prétendants peuvent être déposées jusqu'au 19 novembre, complètes ou non (45 noms), elles ne sont recevables qu'accompagnées de la présentation d'un projet sportif pour l'ensemble de la Fédération et la durée du mandat au comité directeur. (Voir modalités sur ffcc.info).

QUATRE.jpgSi le président Henri Itier et son équipe (pour l'instant les noms ne sont pas officiellement communiqués) se réprésentent, pour l'instant un seul groupe de personnes propose une alternative. Elle se présente sous le vocable "Liste de progrès et rassemblement - Une chance pour le taureau" et a proposé une rencontre pour expliquer ses motivations.

F D0045.jpgLa réunion s'est tenue mercredi soir à la manade Aubanel devant de nombreux manadiers, raseteurs et autres parties prenantes de la course camarguaise. Les intervenants : Aimé Hugon, Sophie Chapelle-Brugeas, Nicolas Noguera, Françoise Peytavin, Frédéric Lescot, Daniel Siméon.

La réunion n'a jamais dérapé dans l'outrance, et a eu le mérite de véhiculer des idées nouvelles faisant appel à la responsabilisation des différents acteurs de la course camarguaise,  en recentrant le débat sur le taureau. Tour à tour, ont été évoqués : la place du taureau dans la course camarguaise, la chasse aux subventions, la centralisation du pouvoir par quelques personnes, les limitations des courses imposées par le calendrier, le refus de la course camarguaise uniquement en tant que sport, la défense du taureau, le retour à la tradition et la culture...

Morceaux choisis
UN.jpgAimé Hugon : "Il faut mettre un coup de pied ans la fourmillière... On aurait pu partir avec Henri Itier mais sans sa garde rapprochée, la Fédération appartient à tous. On veut vraiment que les choses changent, gagnants ou battus, nous aurons des élus. Nous reprochons, par exemple, le fonctionnement... Des décicions prises sans concertation... pas de réponses claires (par exemple pour le vote)... Nous proposons que le comité directeur soit élu directement par les adhérents en assemblée générale..."

TROIS.jpgDaniel Siméon : "La liste est en cours d'élaboration... Il est temps de changer... Nous dénonçons une mauvaise représentativité des acteurs de la course camarguaise. Tous les acteurs doivent être impliqués pour prendre les bonnes décisions, pour donner plus de teneur au spectacle... nous voulons un retour au terroir... revenir à l'essentiel, le taureau". La Fédé doit orienter mais non imposer. Chaque collège (dans notre organisation) devra gérer... La Fédé ne doit pas être organisatrice de course..."

CINQ.jpgNicolas Noguéra : "Actuellement les raseteurs ont 1 voix au comité directeur sur 45; notre projet donne une représentativité égale à chaque collège... Il faut apaiser le climat pour que les hommes en piste aient du plaisir à raseter ; le calendrier doit laisser la liberté sans limiter le nombre de courses... C'est aux raseteurs de juger les élèves des écoles taurines..."

DEUX.jpgFrançoise Peytavin : "Il est actuellement impossible de travailler avec un comité directeur de 45 personnes. Les décisions prises collégialement lors de multiples réunions, se retrouvent changées ensuite... Nous voulons plus de représentation... Le mode de scrutin doit changer..."

Le projet : un fonctionnement pyramidal pour le comité directeur avec quatre collèges principaux : organisation, élevage, hommes de piste, culture et référence. Chaque collège est formé d'associations:

- collège organisation : associations des présidents de course, des organisateurs privés, des clubs taurins, des villes taurines.
- collège élevage : associations des manadiers d'abrivado, AGNS, AETCC, des manadiers, des gardians salariés.
- Collège hommes de piste : associations des raseteurs, des tourneurs, des écoles de raseteurs.
- collège culture et référence.

Voilà quelques éléments de réflexion pour essayer d'éclairer le débat. Le bilan du président Henri Itier est détaillé dans La Fe di bióu de ce-mois ci. A vous de vous faire une idée...

Martine ALIAGA

 

 


Les commentaires sont fermés.