Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/11/2008

SAINT - GILLES 8-11

LE 46e GLAND D'OR POUR
B. VILLARD ET MATHIS D
E LAUTIER

MATHIS-Villard.jpg
MATHIS et Benjamin Villard
Auzo.jpgEnfin !!! Les gradins de St Gilles pleins...une belle récompense pour Joël Passemard, car si le concours par la suite n'a pas tenu toutes les promesses qu'augurer une affiche de qualité, la course a su captiver l'assistance par des séquences de choix. Le moment fort de l'après-midi restera la monumentale action de MATHIS sur Auzolle au terme d'une poursuite aux frissons garantis.
A l'appel de Didier Gaillard, ils sont quatorze à défiler (10+4), Auzolle chef de file ► incontestable aurait dû recevoir le prix du meilleur animateur..., Villard égal à lui même est vainqueur aux points, Moutet (prix du meilleur animateur) et Poujol se distinguent dans de longues chevauchées. Miralles, Martin-Cocher, Ferriol, Mebarek, Khaled et Clarion font selon leurs envies et leurs moyens.
TOMMY de St Antoine, seul Poujol parvient à l'intéresser en début de course, puis le biou renonce.
GREGAOU de Saumade, court beaucoup, même trop car son passage (15mn) est brouillon. Pourtant à plusieurs reprises il montre des qualités certaines. Deux Carmen.
FOREST de l'Argentière, un gros coup de barrière sur Auzolle dans quinze minutes quelconques.
ANDALOU d'Espelly-Blanc, une entame tonitruante avec des enfermées et des anticipations sur presque toutes les attaques. Sérieux, compliqué, il élargit le cercle et seul les hommes forts du jour osent. Tour à tour Moutet, Villard, Poujol et Auzolle sont embarqués dans d'émotionnantes poursuites. Une baisse d'énergie en fin de parcours le prive du prix de la journée, alors les Carmen et l'ovation de rentrée seront son lot de consolation. Rentre une ficelle.
RODIN des Baumelles, a malgré quelques belles belles longueurs, beaucoup déçu... Six minutes trente.
banderolle.jpgMATHIS de Lautier, le prix du jour pour la brute de Raphèle qui s'est encore illustrée par sa rage de combattre. De coups de butoirs en coups de butoirs il offre douze minutes trés spectaculaires, avec en point culminant cette prodigieuse action en duo avec Auzolle. Un corps à corps entre homme et cocardier durant de longs métres avant l'explosion finale aux barricades... frissons, émotion, danger et Carmen pour la grande joie de ses supporters venus nombreux avec leur banderole de soutien. 
GALLICIANAIS de Briaux, le tout jeune étalon sort avec fougue et se jette à fond dans la bataille. Trop sûrement car il ne pourra tenir cette cadence. Malgré ce, il a une fois de plus fait étalage de ses qualités cocardières et barricadières. A six ans, l'avenir est ouvert pour lui. Musique
Texte et Photos Luc PERO

 

Les commentaires sont fermés.