Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/12/2008

2e CHARROI DES OLIVES

LE RÊVE AU BOUT DE LA NUIT...

DSC_5312.jpg a.jpg
Traversée de Boisseron à la pointe du jour...

 

DSC_5315.jpg a.jpgAprès la cueillette, la livraison. A l'ancienne ! Comme au début du XXe siècle, de nuit, en charrettes tractées par les chevaux. Dimanche dernier, à 4 h du matin, huit attelages sont partis de Saint-Geniès-des-Mourgues pour amener les olives au Moulin oléicole de Villevieille via Saint-Christol, Boisseron et Sommières. Température autour de zéro degré, lune montante et magnifique ciel étoilé ont accompagné les voyageurs chaudement emmitouflés. Seul fond sonore, les bruits des sabots, le grincement des charrettes et quelques grelots attachés aux harnais. Peu de lumière, seulement des bougies dans les lanternes. Dépaysement garanti. C'était le but de l'équipée. De quoi aussi toucher du doigt les difficultés. Atteler de nuit n'est pas à la portée de tous.DSC_5336.jpg aaaaa.jpg Et pour ne pas avoir pris toutes les précautions deux attelages sont restés sur le carreau. Le Charroi des olives n'est pas qu'une partie de plaisir mais les embûches de la nuit participent des motivations de ceux qui l'ont créé. Expérience, sang froid, courage font partie des qualités requises pour les hommes et les chevaux. L'effort demandé cette année pour coller au plus près à l'époque a été suivi à la lettre et ce sont des charrettes anciennes et des chevaux lourds qui ont été accueillis avec un vin chaud par le président Teulade à l'huilerie de Villevieille.
DSC_5441.jpg a.jpgCôté convivial rien à changer : la halte revigorante de nuit à Saint-Christol, la traversée de Sommières, le déjeuner à la cave viticole de Villevielle, la dégustation des vins du caveau de Saint-Geniès-des-Mourgues et encore les roboratives agapes préparées par le traiteur de L'Aubaisienne à la manade Vitou après que les partenaires équins ont été pansés.
Au final, épuisés mais ravis, les convoyeurs ont dressé le premier bilan : la préparation et les entraînements sont indispensables ; l'indépendance des charretiers doit être préservée ; la pérénnisation du Charroi passe par une implication des villages traversés...
Satisfactions : après deux éditions, un groupe de purs et durs se dessine. Les participants se rapprochent, les liens se font plus chaleureux et amicaux dans une ambiance simple et festive.
Le Charroi des olives se veut gage de solidarité, d'authenticité, de convivialité. C'est rude mais avec un gros mental, un bon physique et un puissant gosier, le rêve est au bout de la nuit.

Martine Aliaga
Photos Luc Pero


DSC_5273.jpg a.jpg
Départ des près de la manade Vitou
DSC_5281.jpg a.jpg
Dernière vérification
DSC_5287.jpg a.jpg
La halte nécessaire à St Christol
DSC_5320.jpg a.jpg
En route vers Boisseron
DSC_5346.jpg a.jpg
Arrivée sur Sommières
DSC_5352.jpg a.jpg
Un bien beau convoi
DSC_5362.jpg a.jpg
Le pont sur le Vidourle
DSC_5387.jpg a.jpg
Enfin le Moulin Oléicole de Villevieille
DSC_5404.jpg a.jpg
Le butin est déposé...

§ D'autres images ces prochains jours §

* TOUS LES ARTICLES ET LES PHOTOS PARUES (2007-2008) SONT RASSEMBLÉS
DANS LA CATEGORIE "CHARROI DES OLIVES" SUR LA DROITE DE L'ECRAN

Les commentaires sont fermés.