Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/02/2009

" LA COLETA " ANIME LE VILLAGE

St-Etienne du Grés
Samedi 28 Février

APRÉS-MIDI ET SOIRÉE BOUVINE AU " GRÉS "

DSC01274.jpg a.jpg
DSC01266.jpg a.jpgSous la houlette de leur bouillonnant président Eric Auphan, les membres trés actifs du Club Taurin ont travaillé d'arrache-pied pour proposer une animation bien sympathique en ce dernier samedi de février. Le beau temps était de la partie et les gradins copieusement garnis pour la course de taureaux jeunes (emboulés). La manade Chaix a testé des bioulets (10) mais les blancs présents à quelques exceptions prés n'ont pas, hélas !, trop joué la carte du plaisir !!! Malgré ce les afeciouna ont pu se remettre dans le bain en attendant avec impatience les premières courses officielles.
Le soir, à 21h suite des animations avec une projection de films taurins. Les vidéastes locaux ont ainsi remis en mémoire aux spectateurs la saison des festivités 2008. François DE LUCA et Robert FELLINE de St Geniès-de-Malgoirès étaient amicalement venus pour présenter plusieurs films ( Le Traqueur, C. Chomel, Danton ) qui ont enchanté la généreuse assemblée.  
La remise des maillots pour " Les Attrapaïres Grésouillais ", le tirage de la tombola avec comme prix un magnifique portrait de " Barraïe " signé Jean Marignan, un poster de Julien Rey, un coffret de vins DALMERAN, deux places aux arènes et le pot de l'amitié ont mis un terme à cette sympathique journée.
Texte et Photos Luc PERO
DSC01270.JPG
DSC01282.jpg a.jpg
DSC01285.jpg a.jpg
DSC01286.jpg a.jpg
DSC01292.JPG
DSC01291.jpg a.jpg
Le cinéaste François DE LUCA

 

TROPHÉE OVATION AU DOMAINE D' ESTAGEL

Vendredi 27 février
DSC01244.JPG
Les heureux récipiendaires
La remise des prix du 21e Trophée Ovation, patronné par le quotidien La Marseillaise a, dans le magnifique cadre du Domaine d' Estagel, propriété de la famille Bilhau, récompensé pour la course camarguaise, le raseteur Julien REY. Pour la corrida, le novillero Roman PEREZ. Le Trophée Relampaguito est attribué à Suzy PORTAL, secrétaire perpétuelle à L' Union des villes taurines de France.
Un hommage particulier est rendu à André CHAMAND dit " LEBRAOU " chef de la chronique "Courses Camarguaises" qui aprés une cinquantaine d'années de service passe la main, sans toutefois totalement se retirer. Emile GRANDE, chroniqueur et photographe taurin, lui succède à ce poste. Le discours final revenait à Dominique PERRON, président de L'Union des clubs taurins Paul-Ricard, qui par là-même, invitait les élus des villes d' Arles, de Nîmes, la Reine d' Arles et le public à partager l'apéritif d'honneur.

Texte et Photos Luc PERO

Hommage Chamand.jpg
André CHAMAND reçoit les honneurs et l'ovation qu'il mérite...
Famille Bilhau.jpg
La famille BILHAU

26/02/2009

AIMARGUES : JOURNEE FANFONNE

FANFO1.jpgIl y a vingt ans, disparaissait la manadière au chapeau noir. Depuis, le 1er dimanche de mars, Aimargues se pare d’or et d’azur, les couleurs de la manade Guillierme
Le rendez-vous est incontournable. Dimanche, ils seront tous là. De Provence et du Languedoc, les gens de bouvine mettront leurs pas dans ceux de l’emblématique demoiselle d’Aimargues, Antoinette Guillierme dite Fanfonne.
Toute la journée, les conversations évoqueront l’histoire de la plus étonnante des manadières qui de sa résidence aimarguoise de Praviel a écumé, à cheval ou au volant de sa célèbre 2 CV, toutes les drailles de Camargue. Une vie rustique digne d’un roman que d’ailleurs l’écrivain Robert Faure a amoureusement retracée.
Sans titre-1.jpg a.jpgDe la prime enfance parisienne à l’apprentissage du travail en manade, aux côtés du baile Joseph Jourdan. Puis avec Jacques et Armand Espelly, la conduite de l’élevage Guillierme. Tout cela dans un environnement culturel riche et éclectique. Fanfonne a délibérément choisi une vie proche des taureaux et a marqué de sa forte personnalité l’histoire de la bouvine.
Pour preuve, vingt ans après sa disparition, la mobilisation en son nom est toujours aussi fervente, à l’appel du comité des fêtes et de la municipalité d’Aimargues.
Dimanche matin, l’église Saint-Saturnin chatoiera, durant la messe en provençal, des riches couleurs des costumes. Les nombreux groupes folkloriques, la Reine d’Arles et ses demoiselles d’honneur défileront ensuite pour rejoindre la place du Castellas, lieu de l’acampado, accompagnés de la Nacioun gardiano et de dizaines et dizaines de gardians. Les traditionnelles abrivado et roussataio concluront la matinée avant que les taureaux de Guillierme fassent briller les couleurs azur et or aux arènes. Fanfonne, au soir de sa vie, disait : « J’ai vécu une époque bien merveilleuse », dimanche à Aimargues, c’est un peu de ce temps-là qu’ils viendront tous rechercher.

Martine ALIAGA
Photos C. ITIER

DIMANCHE 1er MARS : LE PROGRAMME

FANFO2.jpg* 9h, défilé des groupes folkloriques, manadiers, gardians, calèches, musiciens. 9h45, messe église Saint-Saturnin; 10h45, bénédiction des chevaux place de la mairie; 11h30, abrivado manade Baroncelli-Aubanel et roussataïo manade Fourmaud.
15h, course de la manade Guillierme avec Quihous, Mari-Peù, Ven-Larg, Lou Sar, Rabina, Oufanous. Raseteurs : Poujol, Moutet, N. Benafitou, Garcia, Ayme, Sabde, 9 euros. Bandido manade Baroncelli.
* Exposition de peinture et dédicace des ouvrages de Robert Faure : "Fanfonne Guillierme" et "Les Blatière", salle Georges Brassens (à côté de la mairie), ce vendredi, 18h30 ; samedi 10h-12h, 14h-18h ; dimanche, 10 h-12 h, 14 h-17 h.

EQUITATION WESTERN

De l'équitation de travail camarguaise à l'équitation western, il n'y a pas des kilomètres. Tout ça a les mêmes racines, le plaisir, les chevaux, le tri du bétail... D'ailleurs les deux styles se mesurent régulièrement dans les concours de l'AFET (Association française d'équitation de travail), qui intégre tous les cavaliers, toutes les montes à condition que le cavalier respecte les codes vestimentaires et harnachement adéquats. Aussi, nous vous présentons l'association Cow & Horse qui, au Cailar, offre des installations propres à promouvoir et partager la passion pour les chevaux et us américains. Dimanche, ils ouvrent les portes du ranch.

DIMANCHE 1er MARS
LES COW-BOYS AUX PORTES DU CAILAR

COW BOY2.jpgA un galop des prés du Vistre, la Petite Camargue prend des allures de rêve américain. Là sur la route de Codognan, le chapeau se porte façon Stetson, le cheval est quarter horse, le cavalier droit dans ses boots et ses jeans. Bienvenue au royaume de l’équitation western, siège de l’association Cow & Horse où se pratiquent – entre autres – le team penning et le cattle penning. Qu’es aco ? Tout simplement des disciplines de l’équitation de travail inspirée directement du tri de bétail version outre Atlantique.
philip.jpgIl y a une poignée d’années, quatre amis François, Pierre, Anne et Philip, cavaliers chevronnés, se passionnent pour les qualités exceptionnelles des chevaux américains, les quater horses, participant à de nombreux concours (nationaux et internationaux) au sein de l’AFET (Association française d’équitation de travail). Bien vite le besoin de fédérer la cinquantaine de sympathisants qui gravite autour du groupe et de se structurer pour promouvoir la monte western se fait sentir. Ainsi naît l’association Cow & Horse. Les résultats sont au rendez-vous, avec – entre autres – des titres de Champion de France 2008, et la 3e place au Championnat du Monde 2006.
DSC01215.jpgDimanche, l’association ouvre les portes de son siège, sur l’exploitation agricole de la présidente Anne Chabanon. L’occasion également de découvrir les installations où les chevaux (de toutes races) peuvent être accueillis en pension, entraînés et entretenus. Lieu idéal s’il en est avec de l’espace, une carrière (20 x 40 m), des boxes, paddocks et tout le savoir-faire des maîtres des lieux qui bouillonnent de projets, stages d’éthologie, de tri de bétail et pourquoi pas voyage aux States…
DSC01214.jpg m.jpgDimanche donc de 10 h 30 à 16 h (entrée gratuite), démonstrations, présentations d’étalons aux origines prestigieuses (notamment Snap and Jac et Skip n’Rooster), animations, etc. se succéderont, sans oublier le pot d’honneur à midi, car à Cow & Horse, ce sont la simplicité, la bonne humeur et la convivialité qui priment. La devise n’est-elle pas « beaucoup de passion et peu de prétention ».


M. A.


Cow & Horse, route de Codognan, Le Cailar. Internet : cowandhorse-association.moonfruit.fr

SAINT-ETIENNE-DU-GRES 28 FEVRIER

UN0054.jpg
ORGANISE PAR LE CLUB TAURIN " LA COLETA "

23/02/2009

SAINT-GENIES-DE-MALGOIRES : FESTIVAL DU FILM TAURIN CAMARGUAIS

DSC01206.jpg
Les lauréats 2009

DSC01200.jpgLes yeux pleins d'images et le coeur rempli de tant d'amour pour leurs chers taureaux camarguais, les afeciouna ont quitté, dimanche soir, Saint-Geniès-de-Malgoirès, comblés. Le CT Lou Gandar peut savourer l'incontestable succès du Festival du film taurin camarguais dû à l'immense boulot de cette poignée de bénévoles menés par François de Luca et Robert Féline. De portraits en rencontres, de taureaux en raseteurs, du temps ancien à l'actualité, de tradition oubliée à la réalité des temps, de contes en chroniques... le monde de la bouvine en son entier est évoqué, son épicentre le taureau est encensé. Public conquis, les applaudissements sont nourris. Plus de mille personnes par jour sont restées scootchées devant les écrans des trois salles ouvertes.
Avec une qualité qui progresse d'année après année,  les sujets se font plus originaux, les scénarios construits, les montages nerveux... et les films dans leur ensemble gagnent en intensité. Week-end réussi donc avec quelques pépites (hors concours) telles "Camarina l'enfant du pays", "Une belle rencontre (tête à tête pagnolesque entre le peintre Jean Marignan et Charles Faget, "the voice of festival", ainsi que "Taureaux de légende" et un joli moment de grâce très poétique grâce aux gagnants du concours Gérard et Nicole Osty avec "La relève dans les bois de Ménard".

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

LE PALMARES DES FILMS 2009
DSC01204.jpg1. "La relève dans les bois de Ménard" de Gérard et Nicole Osty ;
2."La fierté de notre pays" de Jérôme Contestin ;
3. "Ecole de raseteurs" de Jérôme Audemard.

CONCOURS PHOTO
Les 35 candidats ont travaillé sur le thème de la Camargue envoyant 99 photos ; ils ont été départagés comme suit: 1er, Daniel Sirvent de Saint-Laurent-d'Aigouze; 2. Pierre Madec de Gignac-la-Nerthe ; 3. Patrice Roussel de Vauvert.

*************************
*************** 

A ST GENIES LE FESTIVAL EST GENIAL

Festival St Genies 010.jpg

En 1992 la vétusté des arènes annihile les courses camarguaises à Saint-Geniès de Malgoires et en 2002 les inondations font capoter le projet de reconstruction. Heureusement, une poignée d’irréductibles afeciouna caméra au poing maintiennent l’amour du taureau et des traditions et ravivent la flamme taurine.
Créé il y a douze ans, le Festival du film taurin draine une foule considérable du néophyte au passionné. Le lieu où abrivado et vachettes sont également de la fête possède une âme et souhaite garder son statut amateur qui lui va si bien. Les divers horizons des cinéastes amateurs font la richesse du festival et le jury a délibéré pendant plusieurs heures.
Taureaux de légendes.jpgAu final, La relève dans les bois de Ménard de Nicole et Gérard Osty remporte la palme, suivi de La fierté de notre pays de Jérome Contestin et Ecole de raseteurs du jeune Jérôme Audemard. Dimanche, de nombreux provençaux et fontvieillois ont fait le déplacement avec Maryse Chauvet et René Serme pour Camarina puis Charles Faget et Yves Martrenchard offrent une belle rencontre pleine d’humour avec Jean Marignan suivi d’un message épistolaire poignant de Karine Vianes à Sabri Allouani tandis que Taureaux de légende ravive les souvenirs des anciens raseteurs pour une ovation finale tonitruante.
Les vainqueurs Gérard et Nicole savourent : « En neuf participations on est six fois dans le tiercé de tête. Une fois 3e , deux fois 2e et avec cette année trois fois 1er . On est très satisfaits ». Festival St Genies 039.jpgRobert Féline Président de l’UTPR Lou Gandar rajoute « Il sera très difficile de faire mieux mais on sera là l’année prochaine ». François de Luca►, lui, est aux anges et l’applaudimètre final le réconforte. Pour la photo finale, il associe tous les amateurs au trio vainqueur et apprécie : « Cette année c’est énorme. Je savais que certains films auraient du succès mais Taureaux de légende a été le summum. Je dis toujours aux amateurs de ne pas dépasser quinze minutes mais là il m’en a fallu quarante et les nombreux spectateurs ont été tenus en haleine. C’est une performance. Je remercie tous les amateurs et je rappelle que nous sommes des bénévoles ». Moi je vous le dis, le cinéma à St Génies c’est génial !


Texte et Photos Eric AUPHAN

 

Festival St Genies 049.jpg
Velay et Martin les anciens raseteurs locaux et Charles Faget
Festival St Genies 039.jpg
Jean Marignan
Festival St Genies 035.jpg
La Reine d'Arles et ses Demoiselles
Festival St Genies 026.jpg
Devenu incontournable la foule est au rendez-vous

22/02/2009

MONTFRIN - COURSE DE BIENFAISANCE

Samedi 21 février 2009

CENT POUR CENT REUSSI
POUR " SANG POUR SANG "

UN.jpg

ZERTI.jpgGrâce au bon travail des raseteurs et du coopératif bétail de la manade du Rhône, ce festival taurin orchestré par Ludo ZERTI  pour aider la recherche contre la mucoviscidose a connu un franc succés. Merci donc au manadier et aux nombreux raseteurs qui dans un élan de solidarité ont tous oeuvré avec une amitié qui faisait plaisir à voir... Le public aussi, avait répondu présent pour apporter son soutien à cette noble cause.

Photos Luc PERO

Les "anciens" ont de bons restes...
J.-L. Fouque et L. Zerti en démonstration !

Anciens.jpg
Anciens 2.jpg

Que du beau raset !

Estevan.jpg
Allou.jpg

 

20/02/2009

ARLES - REMISE DE TROPHÉES


Mardi 17 février

 

LA COMMISSION EXTRA-MUNICIPALE
A REMIS SES TROPHÉES

DSC01118.jpg

Dans la magnifique salle d'honneur de la ville d'Arles, Daniel Richard adjoint au maire et délégué à la  course camarguaise, président de la commission taurine extra-municipale ouvre la cérémonie qui honore les raseteurs J. REY, J.-F MOULIN, R. GROS, les manadiers Plo pour son cocardier LEVENTI et Espelly-Blanc pour ANDALOU. Hervé Schiavetti, maire d'Arles,  a rappelé tout son soutien et son attachement aux traditions taurines. Parmi les personnalités Marc Jalabert, la Reine d'Arles et ses demoiselles, d'honneur, Laurent Geslin maire de Mas-Blanc qui prend en main la direction de l'Ecole de raseteurs, de nombreux manadiers et raseteurs. Un coup de coeur est remis au président du club taurin " LOU FERRI " pour son inlassable activité.
Gérald Rado, organisateur des courses camarguaises, annonce l'affiche du premier concours de la saison  arlésienne pour le dimanche des Rameaux avec dans l'ordre de sortie: SEVERO de Ribaud, BASTIDON de Cavallini, FOREST de l'Argentière, ANDALOU d'Espelly-Blanc, BAMBOU de Chauvet, GASTOUNET de St Pierre, GALLICIANAIS de Briaux frères. Raseteurs invités: Auzolle, Villard, Gleize, Clarion, Ibanez, Martin-Cocher, Guyon, Rey.
Le verre de l'amitié et les éternelles discussions " bouvinesques " clôturent cette sympathique réunion.

Texte et Photo Luc PERO

19/02/2009

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE : ECOLE TAURINE

JEREMY ALIAGA.JPGÇa bouge à Villeneuve-les-Maguelone ! L'école taurine reprend les entraînements. Les éducateurs Laurent Estève, Christophe Clarion et Jérémy Aliaga (photo Luc Pero) sont prêts à mener les entraînements tous les mardis de 18h30 à 20h30, courses les vendredis avec l'Ecole taurine de Portiragnes.
Les inscriptions seront prises tous les mardis aux arènes ou au tél. 06 89 13 60 20, l'âge requis est de 13 ans.
La Section taurine (président Sylvain Mestre; trésorière Murielle Quiblier; secrétaire Joëlle Perez y Cid; membres Jérôme Bastida, Eric Matéo, Patrice Gerva et Alexis Aliaga) dévoilera bientôt la composition des courses de la saison villeneuvoise (première journée du Trophée de la vigne et des étangs le samedi 28 mars).

18/02/2009

CAMAGRI - HOMMAGE A " TANPIS DU MAS "

Dimanche 15 février 2009

TP.jpg
TANPIS du MAS roi des étalons de Camargue
Dans la carriére nouvellement baptisée " Jean-luc Malacarne ", apparaît enfin celui pour qui de nombreux férus d'équitation camarguaise avaient fait le déplacement. TANPIS du MAS, le géniteur le plus prolifique de Camargue, celui que tout éleveur rêverait d'avoir, entre sous les applaudissements nourris. Il parade alors devant une quinzaine de ses nombreux fils et quelques unes de ses filles emmenées à la carrière dans une belle roussataïo. Au micro on retrace quelques unes des grandes étapes de sa vie et on énumère son palmarés ainsi que les noms de ses plus célébres descendants. Agé aujourd'hui de 23 ans ce pur produit de l'élevage des Frères Jalabert reçoit l'hommage qu'il lui est dû.
TP 1.jpg
TP 2.jpg
TP 3.jpg
R 2.jpg
Des fils...
R 1.jpg
... et des filles.
Texte et Photos Luc PERO