Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/03/2009

TROPHEE LOUIS LACROIX - CAMARGUAISES 2009

Dimanche 8 Mars 

MORNES PLÉBISCITÉ,
ANGELUS NOMINÉ !!!

DSC01589.JPG
MORNES propulse violemment J. Ouffe.
**********
Le Trophée Louis-Lacroix, support traditionnel de la course du Congrés de la FFCC a été attribué par le jury, au cocardier ANGELUS de la manade Lautier. Surprise ! La victoire semblait pourtant aux yeux de bon nombre d'afeciouna, acquise au premier taureau du concours, MORNES d'Allard. Une fois de plus les "petites" manades ne sont guère aidées, déjà par l'ordre de sortie, puis au final par les jury qui les zappent pour l'obtention des récompenses. Ceci dit... la course d' ANGELUS sorti cinquième n'a laissé personne indifférent, loin de là !
A la capelado, ils sont douze à défiler (8+4). D. Moutet chef de file des droitiers, Marquier, D. Moine, A. Ayme. J. Ouffe patron des gauchers J. Ferriol, B. Four, F. Sabde. Côté tourneurs R. Zerti, S. Lebrun, O. Menargues et A. Duran se partagent la tâche.
MORNES de Allard est bien supérieur et de surcroît beaucoup plus spectaculaire quand les attaques viennent de la gauche. Ouffe est jeté violemment au dessus des barrières (Photo ci-dessus) et sera son partenaire privilégié. Sérieux il change opportunément de terrain et conserve une ficelle. Plusieurs Carmen et applaudissements nourris à son retour.
BEAUCAIROIS de La Galère ne répond qu'à sa guise et complique ainsi les échanges. Lorsqu'il veut, il termine avec puissance contre les barrières. Il ne concède qu'un gland et entend trois fois la musique en course.
THEMIS de Gillet, vif dans les enchaînements, mais toujours idéalement positionné et peu finisseur, il fournit quinze minutes que Carmen honore trop souvent.
SAURON de Fabre-Mailhan rentre ses ficelles au terme d'un quart d'heure rendu intéressant lorsque les hommes ont appuyé sur l'accélérateur. Alors il délivre ses anticipations et termine quelques fois au ras des barricades. Plusieurs fois la musique.
ANGELUS de Lautier, un petit gabarit qui s'avère bon barricadier dans des séquences qu'il alterne avec des passages de distraction. Une ficelle au toril, des Carmen et le prix de la journée.
CAT-NEGRE de Guillierme, une course décousue, mais sans refus qu'il agrémente de jolies actions aux planches. Les honneurs à maintes reprises.

Texte et Photos  Luc PERO

DSC01612.jpg a.jpg
SAURON,  c'est pas facile...
DSC01628.jpg a.jpg
ANGELUS, c'est spectaculaire.

Les commentaires sont fermés.