Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/04/2009

MOURIES

TROPHEE DES AS : Lundi 13 avril 2009

COYOTE SORT LES CROCS ! 

Mouries 074.jpg
COYOTE sur Martinez

 

Mouries 005.jpgBelle entrée pour le Club Taurin Mouriésen. Sous la présidence de Philippe Gibert défilent les droitiers Auzolle, Gleize, Marquier, Moutet, Rey, Sabatier et les gauchers N. Bénafitou, Clarion, G. Martinez, Mebarek aidés des tourneurs Dunan, Fouque, Kherfouche et Lebrun. Une minute de silence est observée à la mémoire des afecionas décédés durant l’intersaison et plus particulièrement pour l’épouse du raseteur Rodolphe Roux récemment victime d’un accident de la circulation.
Une ouverture de temporada marquée par les taureaux de la manade Caillan qui ont apporté de la fraîcheur avec un généreux Sabatoun et un Coyote parfait. En vieux routinier Mouriesen tire son épingle du jeu. Les autres plus tendres sont soumis à rude épreuve. Gaëtan Martinez est le seul à privilégier l’esthétique, Gleize et Rey sont efficaces, Clarion est travailleur et prend une autre dimension tandis qu’Auzolle moins en réussite.

Pour la manade Chauvet, MOURIESEN (1er) laisse passer l’orage aux attributs et sélectionne aux ficelles avec des coups d’éclats aux planches la plupart sur Martinez dont un ou Gaëtan rate le marche pied (ouf..). Il calme les ardeurs et conserve une ficelle en musique jouée 5 fois. Volontaire, ENZO (5e) se donne sans poser de difficulté pendant treize minutes trente éprouvantes même s’il enclenche une bonne série et percute Martinez dans un final ou il se retrouve encerclé par les blancs.
Fulconis.jpgPour la manade La Galère, GALERIEN (2e) subit la pression dès l’entame. Il s’évade seul ou après l’homme puis adopte un coup de revers prononcé qui lui permet de garder un gland et de desserrer l’étau. Carmen sur une grande action après Gleize. Mobile, MACAO (6e) engendre les mauvais rasets. Six minutes sans relâche aux attributs mais quand aux ficelles cela se calme un peu et qu’on le cite loyalement il va jusqu’à l’impact final mais que c’est dur (1 Carmen et rentrée).
Pour la manade Caillan les bioùs qui évoluaient l’an dernier à l’Avenir s’en sont remarquablement tirés. SABATOUN (3e) a un placement irrégulier au départ mais change parfaitement de terrain. Sa volonté de poursuivre l’homme aux planches (notamment les gauchers) est décuplée sur la fin dans 13 minutes très intéressantes. 8 Carmen et retour. Le bióu de l’Avenir COYOTE (4e) met les hommes aux abois et oblige à rompre. Quatre minutes pour le vrai premier raset. Vitesse, placement remarquable et maîtrise d’un combat d’où il sort grand vainqueur. Un gros coup de barrière en bascule après Martinez et il finit dominateur sans être inquiété aux ficelles. 1 Carmen et un autre au retour pour sa domination.

Texte et Photos Eric AUPHAN

Trophée des As : Gleize, 11 points ; Rey, 9 ; Auzolle, 8 ; Clarion, G. Martinez, Sabatier, 5 ; Marquier, Moutet, 4 ; N. Benafitou, Mebarek, 3.

 

Culbute.jpg
MOURIESEN - Martinez
Rey.jpg
SABATOUN - Rey
MACAO.jpg
MACAO - Marquier

Les commentaires sont fermés.