Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/05/2009

FONTVIEILLE : ROYALE DE RIBAUD

Vendredi 1er mai 2009

SEVERO CHEF DE FILE
D'UNE GENERATION PLEINE DE PROMESSES

Fontvieille 01 05 004.jpg

RIQUET.jpgUne bonne entrée pour le CT Fontvieillois. Sous la présidence de Philippe Bayle excellent défilent les droitiers Gleize, Marquier, Mascarin, Moutet, Moulin, Sabatier et les gauchers Khaled, Martin-Cocher, Martinez. Oleskevich. Ils sont aidés des tourneurs Dunan, Dengerma, Kherfouche, Max. Honorée à la capElado pour son cinquantenaire, la manade Ribaud respire car la Royale rajeunie a donné satisfaction avec Sévero, Riquet, Tamarin et Laurier. Chez les raseteurs le premier mai n’est pas chômé surtout pour Gleize à la pointe du combat et efficace tout comme Martin-Cocher. Moutet, Marquier, Sabatier et Martinez tirent leur épingle tandis que Mascarin est toujours aussi adroit pour exploser les ficelles.
L’expérimenté, SEVERO (10 Carmen et rentrée) tient son rang et ouvre la voie avec des fusées, des enfermées frémissantes (Mascarin arrive in-extrémis) et des coups de barrière qui lui permettent de conserver une ficelle. Costaud et sérieux le vétéran. RIQUET (4 Carmen et retour) est brillant et raccompagne tambour battant, les cornes pointées et sans refus. Un coup de barrière sur Martinez, un saut après Marquier et il garde ses ficelles de façon méritoire. Comme une sucrerie VIENNOIS (1 Carmen) s’offre avec bravoure des deux côtés. Les hommes en profitent pendant huit minutes même s’il tente une rébellion pour l’attribution de la seconde ficelle.
Vedette en devenir TAMARIN (8 Carmen dont retour) se place et se déplace intelligemment. Il trouve les angles, profile ses longues cornes à l’arrivée et dans la bourre aux ficelles effectue de puissantes actions dans douze minutes d’excellente facture. Treize minutes classiques pour JURASSIEN (4 Carmen et rentrée) peu ménagé mais vaillant sur les séries et les reprises. Combatif il sélectionne parfois mais se donne à fond aux ficelles. Volontaire, DANSEUR (Carmen au retour) a un sacré moral pour résister aux attaques ininterrompues pendant huit minutes. Il se chauffe mais Martin Cocher ouvre puis Mascarin explose la seconde ficelle. LAURIER est un véritable espoir (5 Carmen et retour) Dix minutes spectaculaires avec des coups de barrière prononcés parfois en bascule ou des sauts rageurs. Un jeune cocardier bien parti pour reprendre le flambeau de la manade du Mas Clavel.

Texte et Photos Eric AUPHAN

SEVERO - MASCARIN, CHAUD DEVANT...

1.jpg
2.jpg
3.jpg
4.jpg
5.jpg

 

Les commentaires sont fermés.