Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/05/2009

MONTFRIN : COURSE DE LIGUE

Samedi 2 mai 2009

QUE DU BONHEUR !

Montfrin 02 05 010.jpg

Qu’elle est simple la course camarguaise quand toutes les parties prenantes sont au diapason. Des taureaux combatifs et pétillants aux barrières, des stagiaires pleins d’audace et désireux de bien faire secondés de tourneurs constructifs. A droite : Aroca, Caizergues et Sanchis. A gauche : Alarcon, Maloche et Rassir. Caizergues et Rassir font passer le frisson à maintes reprises et rasètent de façon impeccable tout comme Sanchis très à l’aise. Maloche s’implique avec courage et si Alarcon est moins en vue il est à l’origine de belles actions. Aroca fait son apprentissage de façon encourageante. Luc Allemand met du rythme mais n’est pas aidé par la sono quelquefois défaillante qui ne l’empêche pas de distribuer un Carmen final général à la satisfaction d’un public pris dans les frissons du bonheur. Des courses comme celle là il est évident qu’on en redemande.
Les pensionnaires de la manade Cuillé sont costauds et pleins de sang. Le 442 (1er) saute beaucoup et passe trop de temps en contre piste mais sur la fin il se prend un peu au jeu. Le 441 (3e) est cocardier. Calme et sérieux il finit plus fort à gauche et manque d’accrocher Alarcon. Le 335 (5e) est agressif aux planches et se chauffe au fil des minutes pour un final très relevé. Le plus jeune n° 502 (7e) à de bons principes et finit de plus en plus fort avec de grandes envolées.

Les pensionnaires de la manade Saint-Pierre sont volontaires avec deux potentiels très spectaculaires dont le 317 (2e). Pour sa première course de la saison il est vif, rapide et explosif aux planches avec des actions d’une violence inouïe notamment après Caizergues. Des Carmen frissonnants. Le 433 (4e) est volontaire, bien dans les séries mais s’il manque un poil de finition c’est très agréable. Le 323 (6e) est méchant. Il démarre tranquillement puis accroche Caizergues au saut, percute fort à deux reprises, saute après Rassir qui doit se projeter en piste. Malgré cette débauche d’énergie, il finit aussi fort ses actions. Super ! Le 403 (8e) est coopératif mais avec de bons principes il se met au rythme des raseteurs sans accélérer. Dieu que c’est bon d’avoir des frissons !

Eric AUPHAN

FRISSONS GARANTIS...

Montfrin 02 05 025.jpg
Montfrin 02 05 026.jpg
**********
Montfrin 02 05 053.jpg
Montfrin 02 05 054.jpg
Montfrin 02 05 055.jpg
Montfrin 02 05 056.jpg
**********
Montfrin 02 05 063.jpg
Montfrin 02 05 064.jpg
Montfrin 02 05 065.jpg

Les commentaires sont fermés.