Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/06/2009

CASTRIES *AVENIR*

Dimanche 21 juin 2009

AZZARO MISSION IMPOSSIBLE

DSC04409.JPG
Fabien GRAMMATICO grand animateur du concours

Entrée : 220 spectateurs. Présidence : N. Manchon. Organisateur : CT Le Trident. Raseteurs droitiers : Garcia, Grammatico, Noguera, Dumont. Gauchers : Ferriol, Sabde. Tourneurs : Duran, Bouchité, Cano, F. Garrido. Faits marquants : Azzaro blesse Garcia (10 cm dans la cuisse droite) et inflige une pointe à Ferriol.

FresqueProgrammes copie.jpgQuand l’équilibre entre les parties n’est pas respecté, la bonne volonté des blancs ne suffit pas à remplir les temps morts. Et si les taureaux de la première partie ont permis de dérouler de bons passages, compte tenu de la difficulté croissante des suivants - notamment Cueco et Azzaro - c’était mission impossible. Grammatico mène la course tout le long, avec Garcia (jusqu’à sa blessure), les autres ont fait de leur mieux... dans une très bonne ambiance en piste... et dans les gradins avec les "novis"Christelle et Julien, les Parisiens et les Tourangeaux.
Serrurier (Paulin-Niquet).- Soit il se place et s’envoie avec envie sur l’homme (conclusions et séries, Carmen) ; soit il gagne le milieu et ne veut plus rien voir, les ficelles à la maison.
Rigau (Saint-Pierre).- Que voilà un bon partenaire qui permet aux hommes d’enchaîner. Grammatico lui sert d’impeccables rasets courts. De l’angle du toril, Rigau défend superbement sa 2e ficelle qu’il rentre en musique.
Victor (Occitane).- Se livre plein gaz le long des planches mais pâtit du manque de travail. Prend de l’assurance et tient les blancs à distance. Rentre ses ficelles.
Cueco (Blanc-Espelly).- Petit taureau vif qui surveille tout, chasse et tient en respect les hommes, cul aux planches. Pas facile à "couillonner" et un redoutable appétit dans les séries (Carmen). Les ficelles au toril en musique.
Nicolas (Janin).- Un bébé de 4 ans, plein de sang, encore brouillon et sauteur. Mais positionné au toril, peu osent se lancer. Plus vulnérable sur ses déplacements, Nicolas laisse cocarde et glands à un Grammatico infatigable. On en restera là en musique.
Azzaro (Lagarde).- 6 ans et une méchanceté à finir de décourager les blancs. Sans se fixer, il tamponne même sur des rasets à blanc et il monte haut, la corne à l’affût . Blesse Garcia à la cuisse, au saut, sanctionne Ferriol d’une pointe au fessier. Seule sa cocarde est coupée, domination totale. 2 Carmen et retour.
Priam  (Le Ternen, hp).- Bien sûr, il a manqué de travail et c’est dommage pour les qualités cocardières et barricadières qu'il laisse deviner et qu'on lui connait. Malgré tout les hommes puisent dans leurs réserves pour lui proposer quelques actions où il bombarde les planches pour un final en musique.

Martine ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Ferriol, 7 points ; Sabde, 2 points.
Trophée des Raseteurs : Grammatico, 20 points ; Garcia, 6 ; Noguera, 4.

Les commentaires sont fermés.