Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/06/2009

WEEK-END A LA GRANDE-MOTTE

A beau plateau, belle affluence. Le CT Lou Gregau peut être satisfait de son week-end autour des arènes façon bodega, expo et  marché ainsi que sur le sable où l'ensemble des taureaux proposés sur les deux jours est satisfaisant et les équipes de raseteurs parmi les meilleures du moment. Si samedi l'ambiance est à retenir, dimanche les gradins presque pleins sont une belle récompense.

Dimanche 28 juin 2009 : Trophée de la ville - Trophée des As

FUSAIN RÉCOMPENSÉ :
UN PREMIER DE CHOIX

Sous la présidence de Jacques Valentin, se présentent en piste, raseteurs droitiers : Allouani, Auzolle, Jockin, Gleize ; gauchers : Four, Ouffe, Clarion, A. Benafitou. Tourneurs : Dunan, V. Dengerma, T. Garrido, Benzegh, Zerti.
Avec ces raseteurs-là, on savait que ça allait raseter et on n'a pas été déçu même si les tourneurs se sont faits trop voir - et surtout entendre. Four mène la gauche et se fait remarquer ; Ouffe entreprenant ; Allouani et Auzolle en demi-teinte ; Gleize à l'abordage ; Benafitou discret ; Clarion se taille un joli succés avec le public ; l'appétit vient à mangeant à Jockin qui totalise.
Fusain (Cavallini) fait un excellent premier qui monte en puissance et en méchanceté au fil des minutes. Maître escrimeur qui excelle quand il est obligé de se battre. Les ficelles rentrent aux Saintes.
Petras (L'Ilon).- Toute la fougue et parfois la naïveté d'un tau. Mais au départ de l'action une vitesse d'action vertigineuse qui donne de superbes anticipations. 12 minutes.
Apis (Le Brestalou).- Toujours décollé des planches et souvent en mouvement, il surprend Ouffe obligé de passer sous l'estribo. La difficulté c'est sa vitesse et quand il fait la tour de contrôle au milieu, la tâche se fait ardue. Rentre une ficelle.
Vaillant dans la tourmente, Chanéac (Chaballier) se fait surprendre par l'ardeur des blancs qui ne mettent pas la manière. 9 minutes.
Khéops (Le Joncas).- A fond pour les  premiers attributs, Khéops fait face droite-gauche. Mine de rien, par ses vives poursuites abouties jusqu'aux planches, il tient tout le monde à distance. Placé, Khéops surveille et fait sa sélection. La bourre sur sa première ficelle ouverte le chauffe et il se bat comme un diable, Four à la lève sur la sonnerie. Compliqué !
Condor (Lautier).- Franc, placé, il pousse sur les rasets mais ce n'est pas un 6e. Clarion, inlassablement, le cite et les séries se dessinent pour 8'30.
Chouan (Lafon, hors points).- Brave, il trouve Clarion pour briller et Jockin pour s'envoyer aux planches. Encore vert pour ce niveau.
Dommage, la course aurait mérité, après les difficultés, un final un peu plus brillant. Ce sera pour l'année prochaine. Promis

Samedi 27 juin  2009 : Trophée de l'Avenir

ACTE I REUSSI EN ATTENDANT LES AS

Fougere Typhon Le Brestalou.JPG
Dimitri Fougère et Typhon du Brestalou

Entrée: 1/3 d’arène. Organisateur: CT Lou Gregau. Président: J. Valentin. Raseteurs droitiers: Gros, Fougère, R. Mondy, Valette, Dumont. Gauchers: Four, Clarion, N. Benafitou. Tourneurs: T. Garrido, Bensalah, Curtil.

Le patient travail du CT Lou Gregau paye et permet de réunir une bonne équipe de raseteurs avec un plateau intéressant de cocardiers. Le premier acte est réussi, espérons-en autant pour le second, aux As (aujourd’hui). Le Trophée Michel-Séverac récompense Brutus (7e Lautier) et Fougère dans un ensemble de qualité. Eole, Typhon et Brutus donnent envie de les revoir tandis que les blancs dans une parfaite entente font plaisir.
Eole (Rousseau). – Ce n’est certes pas un premier mais quelle belle prestation pour débuter. Quinze minutes de vaillance, pas un refus, des séries, quelques belles enfermées (Gros, Four) et accélérations (Four, R. Mondy), une ficelle à la maison, plus 7 Carmen. Qui dit mieux…
Marcamau (Raynaud).- De la bonne volonté dans des enchaînements rythmés. 7 minutes agréables. 3 Carmen.
Homère (Le Ternen).- Pas de temps morts dans des séries enchaînées de bon cœur et un bel engagement sur Gros dans 9 minutes plaisantes. 3 Carmen.
Tristou (Lopez).- Un peu décollé des planches, avec une légère anticipation au départ, pour peu qu’on lui reste dans les cornes, il s’engage aux planches (Gros, Benafitou). 10 minutes, 3 Carmen.
Belzébuth (Vitou).- Il lui faut de la pression pour donner le meilleur, et là il en manque. Alors, il saute, vadrouille. En revanche, bien cité par Gros (Carmen) puis par R. Mondy, les répliques sont à la hauteur. Rentre une ficelle.
Typhon (Brestalou).- Il court, il court dans sa première moitié de course mais il garde tout le monde à l’œil, piste ou contre-piste et oblige Fougère à se coucher. Un méchant chasseur qui excelle dans les enchaînements qu’il peut conclure d’une manière cinglante aux planches (Gros, Four). 15 minutes pas faciles pour les blancs. 3 Carmen.
Brutus (Lautier, hp).- Placement, vitesse d’exécution, toujours présent jusqu’aux planches où il tape (coups de barrières sur Gros, Clarion) en menaçant de la corne. Four frôle l’accident à la planche. Ouf… trompette. Et la musique pour un bon final à la hauteur de la course.

Martine ALIAGA

Trophée de l’Avenir: Gros, 21 points ; Fougère, 18 ; Dumont, 5.

28/06/2009

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE * AVENIR *

Dimanche 28 juillet 2009

CENT POUR CENT SCHULLER

DSC05282.jpg a.jpg
Mathieu SCHULLER et MEPHISTO

Dimanche. Entrée : 1/3 d’arène. Organisateur : Section taurine. Présidence : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Bonhomme (se retire au 3e), Miralles, Schuller, Valette.  Gauchers : Cartalade, G. Perez. Tourneurs : Lizon.

Cette 3e journée du Trophée de la Vigne et des Etangs, a souffert du manque d’opposants. Un seul tourneur et six hommes pour ce plateau c’est insuffisant ! Comme chaque année, dès cette période, la limitation montre ses effets néfastes. Les cocardiers en patissent plus que ce qu’ils en tirent bénéfice... Les hommes obligés de forcer leur nature, peinent ce qui n’arrange en rien la situation. Heureusement, Mathieu Schuller sauve le radeau.
Virgile (Félix).- Est un premier sérieux, toujours dans le terrain des planches. Jamais poussé dans ses retranchements, il maîtrise et offre quelques belles poursuites. 3 Carmen et une ficelle au toril.
Fanfaroun (Nicollin).- Calé aux barrières, il donne une réplique parfaite aux attaques lorsque celles-ci viennent ! Devant si peu d’adversité, il domine sans partage et rentre ainsi facilement ses ficelles. Les honneurs 4 fois.
Méphisto (Saumade).- Raseté au coup par coup, il fait très bien ce qu’on lui demande mais peu sollicité, il s’évade plusieurs fois dans le pourtour. En piste c’est le patron ! Deux sauts sur Valette, ficelles intactes et 3 Carmen.
DSC05304.jpg h.jpgSegur (Félix).- Si le potentiel chez lui ne manque pas, ce sont les occasions de l’étaler qui font défaut. Cocardier classique, seul Schuller lui donne sa chance vraiment. Il rentre une ficelle. 4 Carmen.
Major (Nicollin).- Plus abordable que les précédents, il se livre dans des "droite-gauche" et vient parfois se soulever au contact. De la bravoure à revendre dans quinze minutes trois fois honorées.
◄Levant (Saumade). - Ce barricadier disponible offre à chaque sollicitation une conclusion spectaculaire. Les plus belles sur Schuller, exténué (7), Cartalade, Miralles. Il rentre ses ficelles et entend de nombreux Carmen.

Texte et Photos Luc PERO

Trophée de l’Avenir : Schuller, 32 points ; Cartalade, 12.
Trophée des Raseteurs : Bonhomme, 2 points ; Miralles, 1.

 

DSC05286.JPG
Mathieu devant SEGUR...
DSC05290.jpg a.jpg
et MAJOR.

27/06/2009

MONTFRIN * AVENIR *

Samedi 27 juin 2009

OUNDO - GASTABOÏ, SHULLER - AYME
LE QUATUOR MAJEUR

1.jpg
OUNDO sur Ayme
Deux taureaux, deux hommes pour un final éblouissant ! Pour le reste, même avec les efforts de Luc Allemand au micro ce ne fut pas transcendant. A la capelado Cartalade, C.Chanat, Estevan, Chig, Sabde, Ferriol, Ayme, Schuller et Rouveyrolles, F.Garrido comme tourneurs.
LUCIANO de Blatière.Bessac est un premier de chez premier avec quelques jolies poursuites à son actif. Des Carmen souvent généreux.
PEDRO de Nicolln certes vaillant mais peu compliqué ne tient pas la distance. Musique.
CAMPOUCEU de Allard vif et anticipateur, Schuller en fait un partenaire de choix pour treize minutes plusieurs fois honorées.
TAMARIN de Ribaud est passé à côté de son rendez-vous...
GALIPAN de Lautier de la volonté dans les séries pour neuf minutes. Musique.
GASTABOÏ de Guillierme a pris beaucoup de maturité ! toujours barricadier mais nettement plus cocardier il réalise un quart d'heure complet plusieurs fois récompensé.
OUNDOde Plo, hors points, mais pas hors spectacle ! une vingtaine d'actions aux barrières, dont certaines trés puissantes avec un engagement total du poitrail au dessus des planches. Des Carmen...
Texte et Photos Luc PERO
DSC05204.jpg a.jpg
LUCIANO - Ayme
DSC05237.jpg a.jpg
GASTABOÏ - Shuller
DSC05248.jpg a.jpg
OUNDO - Schuller
DSC05256.jpg a.jpg
OUNDO - Estevan
Trophée de l' Avenir: Schuller 25, Ayme 21, Cartalade 10, Chig 9, Ferriol 2, Sabde 1

25/06/2009

VANDALISME...

GOYA 6.jpg &.jpg
La statue du célèbre cocardier GOYA, a été une fois de plus mutilée: stupidité, manque de respect...
Mais qui en a après la statue du taureau Goya à Beaucaire ?  Ses cornes ont à nouveau été sectionnées et détériorées pour la troisième fois. Aprés les deux premières agressions, et afin de résister aux outils tranchants, les cornes avaient été renforcées, à l'intérieur, avec une structure métallique. Et bien non cela n'a pas empêché "ce sacrilège et cette profanation même" selon un groupe d'afeciouna beaucairois, à la fois désabusé et en colère. Qui? Comment? Pourquoi? Acte gratuit? En attendant Goya , figé pour l'éternité ne peut, en regardant en direction des arènes lieu de ses nombreux exploits,  se défendre comme au temps où il faisait fuir ceux qui voulaient toucher son frontal. Pour protéger ce Seigneur de Camargue, il faudra peut-être avoir recours à une caméra ou bien le positionner à un endroit moins accessible. A l'instar du  Clairon autre célèbre taureau statufié, installé depuis l'été 1982 en bas du pont de Beaucaire, et qui bénéficie de ces deux "défenses", apparemment dissuasives. Dans le berceau de la course camarguaise la municipalité réfléchit aux solutions.         
Texte et photo P. P.

02:33 Publié dans ACTU-BOUVINE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : statue, goya, beaucaire

22/06/2009

CASTRIES *AVENIR*

Dimanche 21 juin 2009

AZZARO MISSION IMPOSSIBLE

DSC04409.JPG
Fabien GRAMMATICO grand animateur du concours

Entrée : 220 spectateurs. Présidence : N. Manchon. Organisateur : CT Le Trident. Raseteurs droitiers : Garcia, Grammatico, Noguera, Dumont. Gauchers : Ferriol, Sabde. Tourneurs : Duran, Bouchité, Cano, F. Garrido. Faits marquants : Azzaro blesse Garcia (10 cm dans la cuisse droite) et inflige une pointe à Ferriol.

FresqueProgrammes copie.jpgQuand l’équilibre entre les parties n’est pas respecté, la bonne volonté des blancs ne suffit pas à remplir les temps morts. Et si les taureaux de la première partie ont permis de dérouler de bons passages, compte tenu de la difficulté croissante des suivants - notamment Cueco et Azzaro - c’était mission impossible. Grammatico mène la course tout le long, avec Garcia (jusqu’à sa blessure), les autres ont fait de leur mieux... dans une très bonne ambiance en piste... et dans les gradins avec les "novis"Christelle et Julien, les Parisiens et les Tourangeaux.
Serrurier (Paulin-Niquet).- Soit il se place et s’envoie avec envie sur l’homme (conclusions et séries, Carmen) ; soit il gagne le milieu et ne veut plus rien voir, les ficelles à la maison.
Rigau (Saint-Pierre).- Que voilà un bon partenaire qui permet aux hommes d’enchaîner. Grammatico lui sert d’impeccables rasets courts. De l’angle du toril, Rigau défend superbement sa 2e ficelle qu’il rentre en musique.
Victor (Occitane).- Se livre plein gaz le long des planches mais pâtit du manque de travail. Prend de l’assurance et tient les blancs à distance. Rentre ses ficelles.
Cueco (Blanc-Espelly).- Petit taureau vif qui surveille tout, chasse et tient en respect les hommes, cul aux planches. Pas facile à "couillonner" et un redoutable appétit dans les séries (Carmen). Les ficelles au toril en musique.
Nicolas (Janin).- Un bébé de 4 ans, plein de sang, encore brouillon et sauteur. Mais positionné au toril, peu osent se lancer. Plus vulnérable sur ses déplacements, Nicolas laisse cocarde et glands à un Grammatico infatigable. On en restera là en musique.
Azzaro (Lagarde).- 6 ans et une méchanceté à finir de décourager les blancs. Sans se fixer, il tamponne même sur des rasets à blanc et il monte haut, la corne à l’affût . Blesse Garcia à la cuisse, au saut, sanctionne Ferriol d’une pointe au fessier. Seule sa cocarde est coupée, domination totale. 2 Carmen et retour.
Priam  (Le Ternen, hp).- Bien sûr, il a manqué de travail et c’est dommage pour les qualités cocardières et barricadières qu'il laisse deviner et qu'on lui connait. Malgré tout les hommes puisent dans leurs réserves pour lui proposer quelques actions où il bombarde les planches pour un final en musique.

Martine ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Ferriol, 7 points ; Sabde, 2 points.
Trophée des Raseteurs : Grammatico, 20 points ; Garcia, 6 ; Noguera, 4.

21/06/2009

LE WEEK-END MOURIESEN

Dimanche 21 juin 2009 : Trophée des As

 

 

DES LAUTIER ROYAUX

 

Mouries 21 06 125.jpg
CO-BLANCO sur Damien Moutet

 

Mouries 21 06 135.jpg

Demi-entrée pour le club taurin Mouriésen quand Philippe Gibert salue à la capelado les raseteurs droitiers Marquier, Moutet, Rey, Sabatier et les gauchers Clarion, Khaled, Mébarek, Ouffe accompagnés des cinq tourneurs Dunan, Kherfouche, Max, Rado et Zerti.
Première apparition de la Royale de la devise noire, rouge et jaune en Provence et premier test réussi. Les cocardiers du Mas Reboul ne sont pas des tendres (une seule ficelle levée) et tous entendent Carmen au retour. Une première partie technique et difficile suivie d’une seconde plus abordable avec un spectaculaire Co Blanco . Dans ce contexte, les hommes ne sont pas à la fête. Sabatier et Ouffe sont les leaders bien secondés par Moutet, Marquier et Clarion tandis que Mebarek se retrouve après la pause. Présidence généreuse et rigoureuse de Philippe Gibert.

Les accélérations de BRUN (2 Carmen) sont fulgurantes. Coriace escrimeur, il fait souvent passer le frisson. Rugueux, il conserve son second gland onze minutes et tient les hommes en respect. Pas de charge héroïque contre LANCIER (4 Carmen). Placé et attentif, il fait calculer longuement. Ses aiguilles sont dissuasives et seul Ouffe touche le graal avec  coupe cocarde et un gland. La cocarde au toril fortement primée. Plus abordable, LIEUTENANT (6 Carmen)  met du cœur à l’ouvrage. Sans rechigner il honore tout jusqu’à pointer les cornes à l’arrivée. Sabatier s’offre la première ficelle à la dernière minute d’une course fort bien remplie.
A la place vedette, CARLOS (3 Carmen) effectue une entame brouillonne mais saute après Moutet ce qui refroidit les hommes. Pas dans un grand jour, il parvient à conserver son second gland jusqu’à la dernière minute et malgré les efforts de Moutet et Ouffe il est pour Marquier. Calme sur le sable, CO BLANCO (8 Carmen) est survolté aux planches avec les gauchers. Des envolées, des coups de barrière sur Mébarek, Clarion et les plus prononcées sur Ouffe mais un saut aussi après Moutet dans une noria de Carmen. Placé, ANGELUS (4 Carmen) met les hommes à l’heure. Trois actions sur Marquier, Sabatier et Mébarek mais la pression est insuffisante pour que sonne le glas. Il perd cocarde et glands dans les deux dernières minutes en ayant été coopératif. Disposé aux attributs VALMONT (2 Carmen) enchaîne deux séries et un coup de barrière après Sabatier mais aux ficelles la pression est quasi nulle et le bioù les conserve en musique.

 

Mouries 21 06 155.jpg
VALMONT - Sabatier
Mouries 21 06 063.jpg
Un gland ! mais danger pour Ouffe
Mouries 21 06 165.jpg

 

Trophée des As : Sabatier (10), Mébarek (9), Marquier (8), Moutet (6), Ouffe (5), Khaled (2).

Palmarès 25e Souvenir André-Blanc  : meilleur raseteur aux points : David Sabatier ; meilleur animateur : Julien Ouffe.

 

Samedi 20 juin : école taurine


L'ECLOSION DES GRAINES DE BOUVINE...

Mouries 20 06 172.jpg

 

 Mouries 20 06 115.jpgLancée par la communauté des communes de la Vallée des Baux cette deuxième saison de Graines de Bouvine est l’occasion de découvrir gratuitement l’éclosion de nouveaux talents aussi bien du côté des taureaux que de celui des apprentis raseteurs.
Samedi à Mouriès, l’école taurine d’Arles de Gérald Rado et Laurent Geslin a permis d’entrevoir des promesses. Se sont succédé par équipes les droitiers Babacène, Boudiaf, Denat, Dijaux, Rado, Rastelo et les gauchers Brun, Gaillardet, Galéra, Gauthier, Quang et Martin. Ils sont assistés des tourneurs Gaillardet (père) et Rado (oncle). Une histoire famille en somme. Joan Gaillardet à gauche après une entame mouvementée et Florian Rado à droite sont les locomotives et assurent le plus gros du travail avec une belle réussite pour Joan auteurs des actions les plus spectaculaires. Gauthier et Martin participent aussi activement et entraînent les autres.
Mouries 20 06 137.jpgPour les pensionnaires de la manade Chapelle : le 405 (1er) malmène Gaillardet mais irrégulier il faut le bousculer. Le 510 (3e) est intéressant et fait preuve de vaillance. Le petit 503 (5e) court beaucoup. Volontaire, il se donne dans les séries en musique. Le taù 603 (7ème) impressionne mais entrepris s’il se donne sur le raset il ne termine que rarement. Pour les pensionnaires de la manade Ribaud : le 562 (2nd) sérieux se prête bien au jeu. Le 555 (4e) est percutant, vif et méchant. Il rentre tout ses attributs. Le 503 (6e) se jette fort dans le raset mais ne finit pas toujours. Gaillardet en tire le meilleur et s’offre presque la totalité des attributs. Le 541 (8e) est complet. Placement, vaillance et finitions barricadières. En supplément, le 550 (9e) finit par quelques envolées et termine sur une bonne note cette première course. Prochain rendez-vous le vendredi 3 juillet à 21 h 30 à Saint-Etienne-du-Grès avec les manades Caillan et Plo…

 Textes et Photos Eric AUPHAN

 

Mouries 20 06 062.jpg
Mouries 20 06 063.jpg
Gauthier en difficulté devant le 503 de Chapelle

 

LE GRAU-DU-ROI *AS*

Dimanche 21 juin 2009

GALLICIANAIS ET SPARAGUS : DEUX STYLES
DSC05175.jpg b.jpg
Grosse action de SPARAGUS sur Allouani.
 
Entrée : plein. Organisateur : Régie municipale. Présidence : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Auzolle, Gleize, Gros, Schuller, Violet. Gauchers : A. Benafitou, Martin-Cocher, Oleskevich. Tourneurs : Benzegh, V. Dengerma, Fouque, Ranc, Sanchez.

Le 16e Souvenir Olivier-Arnaud récompense Schuller, Gros, Violet les trois jeunes pousses qui ont bien raseté au milieu des grands d’où une fois de plus Allouani ressort. Le prix du meilleur taureau est attribué à Gallicianais mais Sparagus très cocardier malgré ses 6 ans, est aussi à mettre en exergue sur ce concours.
Petit Lou (Chaballier).- Sur une première série, il perd ses pompons. Calme, positionné, il distribue quand on va le chercher des poursuites de qualité qu’il conclut cornes menaçantes. Il garde avec maîtrise sa seconde ficelle et entend trois Carmen.
Forest (L’Argentière).- Sans trop de jus, il répond à tout et cède très vite ses principaux attributs. Puis il faut attendre qu’une ficelle soit "démarmaillée" pour que le rythme s’intensifie et le biòu de réaliser plusieurs coups. 10 minutes et 1 Carmen en course.
Eros (Ricard).- Ce grand gabarit court beaucoup et se fait facilement piéger. Puis plus incisif il se donne avec cœur dans de bons enchaînements. Schuller, Violet le citent à son avantage et le font briller. Il reçoit 7 Carmen en 12 minutes de vaillance.
Gavot (Lou Pantaï).- Dès sa sortie, calé aux barrières, c’est lui qui dicte les règles : « Je vous attends, j’anticipe et je finis avec mes grandes cornes aux planches ». A ce jeu, Allouani se positionne en "boss" devant un biòu malgré tout assez irrégulier aujourd’hui. 4 Carmen et une ficelle au toril.
Gallicianais (Briaux).- Sur l’attaque, il coince les jambes d’Allouani, mais il est vite dépassé par la pression. Le passage aux ficelles lui permet de se reprendre et d’étaler ses énormes qualités barricadières. Tour à tour et plusieurs fois, Violet, Schuller, Auzolle, Gros, Allouani sont gratifiés de grandes actions. Il enferme sa seconde ficelle avec 8 Carmen en récompense.
Sparagus (Janin).- De suite dans le coup, il fait le ménage et n’autorise aucune attaque. Le premier raset à la tête (touchée) n’arrive qu’à la sixième minute. Maître absolu des lieux il surveille et contrôle tout de son idéal positionnement. Entrepris sans finesse, les poursuites dangereuses se succèdent dans quinze minutes quatre fois honorées.
Clodomir (Bon, hp).- Fantasque barricadier qui régale le public de beaux et puissants engagements. Musique.

texte et Photos Luc PERO
DSC05160.jpg a.jpg
GALLICIANAIS, brise les planches dérrière Violet.

Trophée des As : Allouani, 17 points ; Gleize, 9 ; A. Benafitou, 8 ; Auzolle, Martin-Cocher, 7 ; Oleskevich, 3.

20/06/2009

A CODOGNAN...

Samedi 20 juin 2009

... NAPOLEON (Blatière-Bessac)
blesse Jérémy ALIAGA

A la toute dernière minute de sa course NAPOLEON sur un raset trés engagé du raseteur villeneuvois, saute sur celui-ci et le corrige sévèrement en contre-piste. Transporté à l'hôpital Caremau de Nîmes, Jérémy a été soigné pour un coup de corne (environ 2 cm dans l'intérieur de la cuisse, au dessus du genou). Dans la soirée il a pu rejoindre son domicile avec des contusions et cordon dans le dos qui lui tiendront compagnie pour la nuit...

1.jpg
2.jpg
3.jpg
4.jpg
Photos Luc PERO

A CODOGNAN LA DER...

Samedi 20 Juin 2009

... DE " KABYLE ".

KABYLE.jpg
Aujourd'hui agè de 14 ans, il avait effectué sa première course en taureau jeune dans ces arènes, il referme donc içi son livre de cocardier. Généreux barricadier, sa brutalité forçait le respect et l'admiration. Désormais dans la quiétude des pâturages des Iscles, il va enfin savourer le repos... du guerrier qu'il était.
Photos Luc PERO
K 1.jpg
K 2.jpg
K 3.jpg


 

15/06/2009

PORT SAINT-LOUIS-DU-RHONE *AVENIR*

Dimanche 14 juin 2009

ALIAGA LE MAGICIEN

Port Saint Louis 14 06 044.jpg
LAURIER et Jérémy ALIAGA

Entrée: 300 personnes. Organisateur: CT Titi Boncoeur.  Présidence: Alvarez Joris. Raseteurs droitiers: Dumas, Dumont (sort au 5e sur entorse), Fougère. Gauchers: Aliaga, Cartalade, C Chanat, Sanchez. Tourneurs: Causse, Curtil, C Dumas Labrousse.

 

Un Carmen général final pourfend la brise marine à l’issu de la 4e journée du trophée Titi-Boncoeur inondée par une symphonie de Carmen. Tous les cocardiers rentrent en musique et si Jérico s’incline avant le terme, taureaux et raseteurs sont à l’unisson.  Aliaga encore une fois éblouissant est un virtuose du raset qui enchante avec génie les afeciouna. Les autres se mettent au diapason et suivent l’artiste.
Volontaire, MISTIGRI (Gillet) est un excellent premier. Il tient son rôle à merveille. Coup de tête, séries et déplacements. 3 Carmen. PANISSE (Lautier), lui, coupe dangereusement le terrain. Même s’il se laisse un peu distraire, ses arrivées sont frémissantes et son final très enjoué. 7 Carmen. JERICO (La Galère) offre ses attributs en quarante secondes et tient 9 minutes pleines de vaillance avec un Jérémy déchaîné. 5 Carmen.
Attentif et coopératif, LAURIER (Ribaud) joue le barricadier de service avec une douzaine d’actions prononcées après Aliaga (6), Sanchez (3), Chanat (2) et Dumont. 6 Carmen. Costaud mais rapide, CHENEBIER (Cavallini) se livre et frappe fort une dizaine de fois à l’arrivée notamment sur Chanat ou le taureau semble se ressentir du choc. Il se reprend puis continu le combat de façon méritoire et conserve une ficelle. 8 Carmen. PEQUELET (Allard) est à l’aise dans les séries et effectue un grand coup de barrière sur Chanat. La blessure de Dumont brise un peu l’élan aux ficelles mais Aliaga insiste et cueille la première. 4 Carmen. PAPAGAI (Lagarde) chasse les hommes et s’avère barricadier à souhait lorsque les hommes décident de finir la course en beauté. Même le doyen Dumas s’y met avec une superbe envolée. 14 Carmen et une finale qui s’annonce prometteuse.

Texte et Photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir : Aliaga, Dumont (14); Cartalade (11); Fougère (8); Sanchez (5); Chanat (4).

Trophée des Raseteurs : Dumas (3).

 

Port Saint Louis 14 06 137.jpg
PEQUELET - C.Chanat
Port Saint Louis 14 06 175.jpg
PAPAGAI sur le "jeune Jérôme Dumas"