Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/07/2009

CHATEAURENARD *AS*

Dimanche 5 juillet 2009

YVAN SERIEUX PRETENDANT, AGASSOUN TERRIFIANT…

Un petit trois quarts d’arène pour le TAC quand Philippe Gibert annonce la capelado effectuée par Allouani, Auzolle, Gleize, Moutet, Rey, Villard à droite et Clarion, Four, Khaled, Martin-Cocher, Thierry à gauche accompagnés des tourneurs Benzegh, Dengerma, Dunan, Garrido, Matta. Après une première partie décevante, Yvan réveille les gradins et Agassoun termine en semant la terreur. Léventi pris dans la tourmente s’en tire honorablement et Romain après une super entame baisse de régime. Chez les blancs Gleize et Four sont omniprésents tandis que Villard, Clarion et Auzolle méritent la citation. Martin-Cocher par moments manque de régularité. Moutet, Rey et Khaled sont très effacés mais Thierry sort de sa botte quelques jolis rasets pour ce niveau. Allouani sort à la fin du 6e taureau sans explication ? Quelques Carmen de plus à Yvan n’auraient pas été usurpés.
Ça décoiffe pour ESPELOUFI (Fabre-Mailhan) qui subit une attaque en règle mais gère avec intelligence la pression qui s’estompe aux ficelles. Rentre en silence. Mobile et centriste, HUGO (Joncas) est raseté à l’emporte pièce. Son coup de revers est dissuasif mais il enferme Villard pour le premier Carmen de la course. Même s’il frappe sur Auzolle à la fin et conserve ses ficelles l’ensemble est monotone. 2 Carmen et retour. ROMAIN (Mermoux) calme tout le monde. Placé, la pagaille n’est pas de mise et ses cornes pointées vers l’avant sont un danger. Dommage sur la fin il s’éteint. 1 Carmen en piste.
Avec placement, vitesse et anticipation, YVAN (Lou Pantaï) élargit le cercle. Son sens du combat est inouï. Four Gleize et Clarion nous régalent. Sur Allouani la poursuite interminable se termine en catastrophe. Gleize passe juste mais retente avec la première ficelle dans le crochet. Superbe prestation d’un sérieux prétendant. 3 Carmen (sans compter ceux oubliés) et rentrée. Quarante cinq secondes et on attaque les ficelles de LEVENTI (Plo) qui sans démériter offre six minutes trente pétillantes avec des séries sous la présidence et les cornes souvent présentes à l’arrivée. 6 Carmen dont retour. De la vaillance et trop de générosité pour VALMONT (Lautier) dont les hommes profitent en cinq minutes. Une grosse action sur Villard pour un Carmen et rentrée. AGASSOUN (Blanc, hors points) joue les terreurs. On le sent motivé, méchant, agressif. Il dicte sa loi et le peu de rasets entrevus dévoile un potentiel spectaculaire. Auzolle et Villard sont percutés violemment (2), Clarion est poursuivi au-delà des planches. Il cherche les spectateurs sur le mur et conserve ses ficelles. A revoir absolument (peut-être dans les points ?).

Eric AUPHAN


 
Trophée des As : Gleize (17) Four (13) Auzolle (7) Villard (6) Martin-Cocher (4) Allouani, Clarion (2) Khaled, Moutet (1).
Trophée des Raseteurs : Thierry (4).

Les commentaires sont fermés.