Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/07/2009

ROGNONAS *AVENIR*

Dimanche 12 juillet 2009

UN BASILIC PLEIN DE VERTUS…

Rognonas_12_07_001.jpgBonne demi-entrée pour le CT L’Abrivado quand R. Vignaud salue les droitiers Moine, Mascarin, Roux et les gauchers Deslys, Fadli et Lafare qui sort au 6e. Ils sont accompagnés des tourneurs Babacène, Ménargues, Patou. Commencée sur un bon rythme, la course n’est pas allée a mas car après la pause les difficultés ont eu raison des tenues blanches. Basilic, Papagaï et Pyt (la bonne surprise) créent de la difficulté. Moine est le plus assidu avec Roux et Mascarin par moments. Fadli n’est plus autant à l’aise en deuxième partie. Deslys participe par à coups et Lafare en reprise n’a pas le rythme ni le physique.
MARIN (Ribaud) sait utiliser les angles et pointer les cornes dans les rasets engagés surtout à gauche. Un premier coriace qui mène bien sa barque et garde aisément ses ficelles. 2 Carmen et rentrée. Volontaire et brillant dans les séries, BALKAN (Lagarde) fait voler les planches (une d’elles blesse d’ailleurs une spectatrice). Hargneux, lui  aussi rentre ses ficelles avec les honneurs joués une fois. Vaillant, IAGO (Fabre-Mailhan) se donne généreusement aux attributs. Au petit trot, il défend ses ficelles sans refuser une sollicitation et fait preuve d’une belle énergie finale. Moine prend la première ficelle sur le fil. 3 Carmen et retour.
BASILIC (Ribaud) dégage un arôme dangereux surtout qu’il s’envoie loin derrière Roux. Difficile arrêté, on ose sur les déplacements mais le taureau conserve un gland par manque d’engagement des blancs. 2 Carmen dont rentrée. Sans subir un travail pharaonique, le vif PHARAON (Fabre-Mailhan) se jette d’un raset à l’autre concluant ses poursuites au ras des planches. Aux ficelles il enchaîne les séries avec brio et des agressions jusqu’à conserver la seconde en musique jouée trois fois. PAPAGAI (Lagarde) sort d’entrée le grand jeu sur Mascarin et Roux. On calcule puis on ne l’avantage guère. De plus, il surveille tout et s’ennuie comme les spectateurs et rentre un gland sans forcer. 2 Carmen et retour. Que dire du corpulent PYT (Orgonens) donné en supplément. Il saute seul jusqu’au mur et refroidit les hommes déjà peu à l’aise. Méchant, il s’acharne sur les planches puis saute seul. A la dernière minute une série pour décrocher la cocarde fortement primée reste vaine et le bioù dominateur la rentre en musique entendue deux fois. Un potentiel à revoir avec du travail.

Texte et Photos Eric AUPHAN

Trophée des Raseteurs : Moine, 13; Roux, 10; Deslys, 6; Fadli, 5.

L'ENVOLEE DE "BASILIC" SUR R.ROUX

Rognonas_12_07_111.jpgRognonas_12_07_110.jpg
Rognonas_12_07_112.jpg

 

Les commentaires sont fermés.