Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/07/2009

BEAUCAIRE : FINALE DE LA PALME D'OR

Lundi 27 juillet 2009

ALLOUANI AU BOUT DU  SUSPENSE
1.jpg
Sabri Allouani avec LEVENTI de Plo
Entrée : le plein. Organisateur : Affaires taurines.  Présidence : Raymond Arnaud. Raseteurs droitiers : Allouani, Auzolle, Gleize, Moutet, Villard. Raseteurs gauchers : Four, Khaled, Martin-Cocher, Martinez (sort au 5e), Poujol. Tourneurs : Benzegh, V. Dengerma, Fouque, T. Garrido, Mata.
5.jpgEx-aequo jusqu’aux ficelles du dernier taureau le suspense est allé jusqu’au bout. Finalement c’est au bénéfice des cocardes levées que Sabri Allouani s’offre sa 4e officielle Palme d’Or. Benjamin Villard second avec lui aussi 53 points mérite les félicitations pour avoir été l’égal du vainqueur dans une finale d’un bon cru. 3e. Auzolle, 17 points. Géricault (Chauvet) est proclamé meilleur taureau de la Palme d’Or.
Lou Pounchu (Guillierme).- Il pleut du blanc sur lui, mais il fait face avec du brio dans les séries le temps de céder cocarde et glands. Puis il se positionne devant le toril et défend sévèrement ses ficelles. Il en conserve une. 1 Carmen en course.
Géricault (Chauvet).- D’un comportement fantasque, il n’en est pas moins concentré et vient plusieurs fois conclure brillamment sur Poujol (2 fois), Gleize, Martinez, Khaled. Cocardier au placement sûr, il se défend avec beaucoup de métier et offre une course sérieuse et spectaculaire. A la 13e minute il crochète Khaled au saut de barrières puis coince les pieds de Four et d’Allouani dans un final houleux où de nombreux Carmen résonnent.
Romain (Mermoux).- Un méchant coup de revers contrarie les hommes, ainsi il conserve ses pompons jusqu’à la 4ème minute. Puis il se cale devant le toril et coince... en jouant toujours de la tête. Ses ficelles au toril.
2.jpgYvan (Lou Pantaï).- Il ne paraît pas au top de sa forme, pourtant lorsqu’on le chahute il vient plusieurs fois serrer les hommes à l’arrivée. Hadrien Poujol lui tire de belles longueurs. Allouani, Gleize, Moutet, Four, Villard l’invitent dans des grandes séries pour une très bonne fin de course. Sa brillance lui permet d’écouter de nombreuses fois la musique dans quinze minutes.
Carlos (Lautier).- Perdu à sa sortie, il vient ensuite se soulever sur Allouani et traverse les planches sur Villard qui s’en tire sans mal. Une autre énorme action sur Villard après lequel il bascule encore. Un autre coup de barrières sur Moutet. Moins en verve en fin de parcours il réintègre le toril avec Carmen déjà entendu.
Leventi (Plo).- Sitôt sorti, sitôt dépourvu de ses pompons. Ensuite il bénéficie d’un excellent travail des hommes qu’il embarque dans de belles arabesques. Le bioù se donne alors avec générosité et frappe les bois à son arrivée. Des Carmen le récompensent pour douze minutes pleines.
Péricles (Nicollin, hors point).- Les deux prétendants à la victoire finale se retrouvant ex-aequo avant d’attaquer les ficelles et c’est le black-out, personne ne voulant les ouvrir ! Quelques gros coups aux planches dont un qui lui fait mal et ses ficelles rentrent au toril avec des Carmen.

Texte et Photos Luc PERO
3.jpg
Valeureux second Benjamin Villard
4.jpg
La joie d'un grand guerrier qui accroche sa 4ème Palme officielle...

Trophée des As : Poujol, 6,5 points ; Allouani, 6 ; Villard, 6 ; Four, 5 ; Auzolle, 4,5 ; Khaled, 2,5 ; Gleize, 2,5 ; Martin-Cocher, 1.

Les commentaires sont fermés.