Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/07/2009

PALUDS-DE-NOVES *AVENIR*

Dimanche 26 juillet 2009

L’ONDE DE CHOC OUNDO

Paluds_de_Noves_26_07_187.jpg
OUNDO sur Gros


Le plein dans les arènes palunaises pour la première journée du trophée de la Saint-Roch qui permet également d’honorer la mémoire de Michel Beltrando ancien membre du club dont c’est le dixième souvenir. A la capelado sous les directives d’Agnel Bono défilent les droitiers Bruschet, Gros, Guyon et les gauchers N. Bénafitou, L. Galibert et Oleskevich qui remplace dans l’urgence Adil Bénafitou blessé. Ils sont accompagnés des tourneurs Bensalah, Cuallado, Lizon. Au final la course s’avère intéressante bien terminée par la vague de coups de barrière d’Oundo mais un peu plus de travail aurait accentué l’impression positive d’ensemble. Chez les blancs, Guyon omniprésent remporte le prix du meilleur animateur et Oundo fait passer une onde de choc positive. Guingue est difficile et les autres tirent leur épingle du jeu. Avec Guyon, Gros travailleur, Bruschet loyal et Benafitou tirent la course superbement animée par la péna de Saint-Etienne-du-Grès, les Arlésiennes et les cavaliers du Casteù. Tous les taureaux reçoivent Carmen au retour.

Cœur fidèle, ARDECHOIS (Ricard) met de l’ardeur durant dix minutes généreuses et un bout de ficelle récalcitrant qui donne du piment à sa fin de course. 5 Carmen. BELLAN (Chauvet) gère avec autorité sa course devant le toril. Ses poursuites sont virulentes après les gauchers et son coup de revers avec les droitiers lui permet de conserver une ficelle. 2 Carmen. Abordé prudemment, GUINGUE (Caillan) inspire la crainte. Il domine, crée la difficulté et lâche cocarde et glands après douze minutes. Il rajoute de grosses percussions aux planches dont une finale explosive après Guyon et garde ses ficelles facilement. 2 Carmen. CIGALON (Lautier) bénéficie d’un travail de fourmi des blancs. Pas vraiment de difficulté et raseté à son avantage il accélère souvent à la sortie du raset pour menacer avec sa corne. Il concède son dernier bout de ficelle sur le fil. 7 Carmen. Expert dans les séries ORACIO (F-Mailhan) ne laisse pas poser la main facilement. Toujours bien positionné c’est un cocardier sobre mais efficace avec des arrivées tête au dessus des bois. Il demande beaucoup d’engagement et conserve aisément ses ficelles. 2 Carmen. Vaillant au début, les blancs attendent les ficelles pour allumer la mèche et faire pétiller CASSIEU (Didelot) avec une fin de course très spectaculaire et un Benafitou déchaîné qui l’emmène à plusieurs reprises en contre piste ou en bascule sur les planches. Lui aussi conserve une ficelle après un final intense. 6 Carmen. Le spectacle c’est OUNDO (Plo). Un monument de bravoure qui propage un déferlement d’actions au-delà des planches ou de chocs hyper brutaux contre les planches. Barricadier qui sait aussi se placer sans faillir dans l’effort de percussion. Plus on lui en demande meilleur il est. Il reçoit une belle ovation accompagnée de 12 Carmen et le prix de la journée.

Eric AUPHAN

Paluds_de_Noves_26_07_195.jpg
Encore ce diable de OUNDO

 


Trophée de l’Avenir: Gros, 14 points ; Bruschet, 6 ; L. Galibert, 4.
Trophée de la St Roch : Guyon, 31 points ; Gros, 16 ; Bruschet, 8 ; N. Benafitou, 5 ; L. Galibert, 4.
 

Les commentaires sont fermés.