Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/08/2009

ISTRES *AVENIR

Samedi 1er août 2009

SANS L'ENVIE PAS DE FRISSONS...

Petite entrée pour le Toro-Club Istréen dans le palio magnifique enceinte digne des grands stades de football. Sous la présidence de Philippe Gibert défilent à la capelado les droitiers Dumont, Fougère, Gros, Rey et les gauchers Cartalade, Ferriol, G Perez accompagnés des tourneurs Abbal, Cuallado et Curtil.   Difficile de vibrer dans cette grande enceinte qui malheureusement sonne creux. La faute aussi aux hommes qui ne mettent ni la qualité, ni la quantité. Certes, la piste est grande, on court tous les jours mais si peu de travail aux ficelles…. Montfrinen meilleur taureau et Cartalade meilleur raseteur sont désignés vainqueurs. Catalan hyper solide et Gros auteur des meilleures actions avaient ma préférence.
Sans poésie, VIRGILE (Félix) est vite dépouillé des pompons. Aux ficelles les séries s’enchaînent sans pour autant que le bioù ne termine ses poursuites mais il conserve une en musique jouée trois fois. Vaillant et volontaire à souhait,   PLATON (Gillet) se donne sans refus mais avec philosophie pendant six minutes. Un Carmen et retour. Vif et décidé, CATALAN (Daumas) se place, chasse et attend qu’on lui parle le même langage. Premier gland Cartalade après   cinq minutes et sur le raset suivant Gros coupe la cocarde et se fait bousculer au saut. Après seul Cartalade fait l’effort pour le reste des attributs puis domination totale d’un virulent client. 2 Carmen dont rentrée. On tire des plans sur la comète avec ARISTOTE (Chauvet) pourtant brouillon au départ. Seul Gros percuté aux planches une fois fait les efforts avec coupe, cocarde et gland. Les ficelles au toril par manque de travail. 2 Carmen et retour. MONTFRINEN (Lautier) défend rapidement ses ficelles. Ses réponses sont parfois vives et sèches mais difficile de juger car il ne reçoit le travail adéquat qu’à la dernière minute. 4 Carmen et retour. Pourtant décidé, GAILLARDET (Saumade) manque de reins et se fait couillonner les attributs à partir de la cinquième. Passage à blanc de Dumont et carreaux de Cartalade. Aux ficelles, les actions ne viendront pas. Le bioù se place, attend et nous aussi.

                                                                          Eric AUPHAN

Trophée de l'Avenir : Cartalade, 19 points ; G. Perez, 9 ; Fougère et Gros, 7 : Dumont, 4.

15:40 Publié dans TROPHEE DE L'AVENIR | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : istres

Les commentaires sont fermés.