Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/08/2009

LANSARGUES 12-08 *AS*


SPARAGUS UNE CARRIERE DE DESSINE...

SPARAGUS.jpg 1.jpg
Même H.Poujol n'a pu toucher la tête de SPARAGUS
C'est la fête à Lansargues, les arènes sont pleines, et l'estrambord bien présent. Jacques Valentin qui préside cette course invite raseteurs, tourneurs à prendre part à la Capelado. Allouani, Jockin, Jourdan, Moutet, Sabatier, Valette, Villard pour les droitiers, Four, Ouffe, Poujol pour les gauchers et quatre tourneurs défilent et travailleront sans relache. Sauf pour le dernier cocardier SPARAGUS qui lui n'a autorisé personne a discuter de sa suprématie. Incroyablement dominateur le beau cocardier de A et Y Janin s'est imposé avec une facilité déconcertante malgré les substantielles primes annoncées intelligemment par le Président de course. RACANEL brillant de mille feux, FLAMAND généreux, spectaculaire et TAUZIN trés cocardier permettent aussi de passer un bel aprés midi taurin.
GOLIATH du Pantaî pour quinze longues minutes.
IAGO de F.Mailhan coureur de fond mais preneur sur toutes les attaques, éffectue sept minutes vaillantes trois fois honorées.
TAUZIN 22 secondes, 5 rasets et les pompons sont levés. Il se reprend pour défendre ses ficelles et offre quelques jolies poursuites sur Poujol, Allouani, Jourdan, Ouffe. Une bonne tenue de piste lui permet de conserver la seconde. Quatre Carmen.
JASON de Saumade va passer anodinement en quatre minutes.
FLAMANT de Nicollien se fait rapidement plumer aux attributs. Largement ficelé cela lui permet de briller dans des séries et des finitions pour onze minutes rythmées sous l'impulsion d'un S. Allouani survolté. Des Carmen.
RACANEL de Cuillé en moins d'une minute il n'y a plus de rubans. Sous la houlette de Jockin qui distille des rasets de classe (et oui !) les enchainements et les finitions se succédent avec des terminaisons museau au dessus qui font plusieurs fois retentir les honneurs. Quatorze minutes et l'ovation à son retour.
SPARAGUS.jpg 2.jpgSPARAGUS de A et Y Janin est impressionnant de maitrise à un si jeune âge (6 ans). Jourdan le "carotte" gentiment et lui coupe la cocarde, c'est la seule fois de la course où les hommes lui touche le frontal. Car par la suite le bioù, de sa position cocardière surveille tout, anticipe tout et oblige les tourneurs à se tenir à distance sous peine de sanction immédiate. Au micro J. Valentin fait monter la pression, les blancs voudraient bien ravir le pécule qui est sur la tête du taureau, Allouani est embarqué dans la longueur et l'arrivée est chaude, Poujol, Villard se risquent mais échouent, Sparagus veille sur son capital et le ramène au toril sur l'air du toréador et les applaudissements nourris du public sous le charme. Une carrière se dessine...?
Texte et Photos Luc PERO 
Julien THOMAS.jpg
Julien THOMAS rugbyman internationnal du Montpellier-Hérault concentré sur la course

Les commentaires sont fermés.