Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/08/2009

SALIN-DE-GIRAUD *AVENIR*

Samedi 22 août 2009

OUNDO CŒUR D’OR 

Salin de Giraud 22 08 076.jpg
OUNDO de Plo


Entrée : 2/3 d'arène. Organisateur : CT Prouvenco Aficion. Présidence : J. Faure. Raseteurs droitiers : Gros, D.Martinez, D. Maurel. Gauchers : Fadli, Ferriol, Martin-Cocher. Tourneurs : Babacène, Cuallado, Duran, Lieballe.

 

Salin de Giraud 22 08 114.jpgMartin-Cocher et Maurel ex-æquo remportent le 9e souvenir Maurice-Jardin récompensant le meilleur animateur. Oundo explosif remporte à l’unanimité le prix du meilleur taureau dans une course où les tourneurs gâchent parfois notre plaisir. Ah si Duran pouvait moins râler et si Gros pouvait moins s’énerver. Utopie quand tu nous tiens.
Solide premier, HERACLES (Lagarde) rapidement délesté des attributs et d’une ficelle (2’30) conserve la seconde avec une défense énergique face aux hommes motivés. 5 Carmen.
Le petit CYRUS (Blanc-Espelly) se prête au jeu aux pompons avec vaillance sans pousser ses actions. Il conserve ses ficelles (pas mal fournies) face aux crocheteurs assez maladroits. 1 Carmen.
Brave, TRELUS (Guillerme) se donne sans forcer. Il n’arrive pas à accélérer sauf à deux reprises sur Gros accroché dans la première ficelle qu’il lève sur la sonnerie. 2 Carmen.
Sans difficulté à la tête, CANALET (Blanc) un peu mou aujourd’hui mérite des rasets arrêtés. Ils viennent principalement de Martin-Cocher et s’il saute un peu seul son final enjoué se termine par une action fracassante sur Maurel qui lèvre le dernier tour de ficelle. 5 Carmen.
Coureur, BELAS (Cavallini) fait ressortir son agressivité aux planches. Seul Martin-Cocher en tire le meilleur car le bioù est décidé et rentre une ficelle après une belle générosité. 
Le barricadier OUNDO (Plo) n’a pas un cœur artificiel. Il vient à cœur ouvert même sur les rasets à blanc et offre une montée d’adrénaline aux aféciouna et aux blancs. Son sang gicle du cœur et le propulse dans une vingtaine d’actions fracassantes. Plus on lui en demande, plus il y met du cœur. 14 Carmen et l’ovation du public touché en plein cœur.
Vif, ARES (Lautier) ne se laisse pas aborder facilement. C’est un coriace qui surveille et joue des cornes à l’arrivée. Pas spectaculaire mais terriblement efficace car les ficelles restent sa propriété. 3 Carmen.

 

Texte et Photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir : D.Maurel, 18 points ; Ferriol, 13 ; Gros, 3 ; D. Martinez, 2.

Les commentaires sont fermés.