Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/08/2009

SAINT-GEORGES-D'ORQUES *AVENIR*

Dimanche 23 août 2009

CE DIABLE DE BELZEBUTH ETONNE
MARC SANCHEZ CARTONNE

SANCHEZ.jpg

Ambiance festive à Saint-Georges-d'Orques. "Les Cigales et respounchous" ont fait le plein pour leur matinée à l'ancienne et les convives arrivent petit à petit sur les gradins pour suivre le concours du club taurin Le Trident. Cyril Daniel à la présidence accueille les raseteurs droitiers Bini, Canales, G. Cano, Paparone ; à gauche M. Sanchez, Mebarek ; tourneurs : Euzéby et Cano. Un Souvenir Michel-Laurens "tranquillou" et agréable - surtout en première partie - avec un étonnant Belzébuth de Vitou, calme et très cocardier (on l'a connu sauteur, brouillon, caractériel, comme quoi...) et Marc Sanchez qui mène la course du début à la fin, aidé - par moments - par les cinq autres blancs. L'ensemble (cocardiers et raseteur) reste plaisant dans le contexte. Bien sûr les prix pour les deux cités en titre.

Angélus (Le Ternen) passe vaillamment en cinq minutes. Brave partenaire, 1 Carmen sur une série.
Belzébuth (Vitou) est vite rendu sur l'homme et conclut les séries la corne dangereusement pointée. Placé, agressif, si le rythme baisse, il part au combat et se chauffe dès qu'on lui propose quelques enchaînements. Il aurait supporté plus de travail. Sans refus, rentre ses ficelles. 1 Carmen et retour.
Filipoun (Saint-Pierre).- Un peu décollé, toujours disponible, agréable pour des séries avec des accélérations intéressantes. 3 Carmen et retour avec une ficelle.
Phénix (Le Brestalou).- Les sollicitations manquent pour ce coureur qui sans se fixer, répond à tout et à fond. Anticipe les plus audacieux et envoie de grands coups de banes à l'arrivée aux planches. Mais il s'ennuie... saute et rentre ses glands sans forcer. 3 Carmen et retour.
Kayak (Plo).- Certes c'est un gros gabarit, un peu lourd, mais il s'envoie dans les poursuites avec coeur, au début. Le manque de suivi dans les enchaînements ne le sert pas, mais bon...
Toscan (Occitane).- Longuement regardé par les blancs (?), il faut attendre la 4e minute pour le premier raset. Toscan renvoie la balle à chaque fois qu'on le sollicite, il est brave dans les séries et s'envoie de bon coeur aux planches. Là aussi ça manque d'hommes et Toscan rentre une ficelle. Agréable et des Carmen.

                                                                                                Martine ALIAGA
Photo Luc PERO

Les commentaires sont fermés.