Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/08/2009

SAINT-GENIES-DES-MOURGUES *AS*

Jeudi 27 août 2009
 
DU BON BOULOT
LANZA.jpg
LANZA - Outarka
 
Entrée : le plein. Organisateur : CT Le Trident. Présidence : J. Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Jockin, Jourdan, Outarka. Gauchers : N. Benafitou, Clarion, Ouffe, Mebarek. Tourneurs : Benzegh, Beker, Bensalah, Kerfouche, Zerti.

GUILLIERME.jpgAprès l’hommage rendu à la manade Fanfonne Guillierme pour ses 70 ans de participation et d’amitié avec Saint-Geniès, huit hommes plus cinq tourneurs défilent. Leur travail correct mais d’une intensité suffisante est à souligner. Chacun dans ce contexte a fait apprécier ses aptitudes respectives. Il en est de même pour les cocardiers qui, dans l’ensemble, n’ont pas failli à la tâche.
Gévaudan (Rouquette).- Fait ce qu’il veut quand il veut, mais quand il veut c’est dangereux ! Le biòu exploite la moindre faute et sa cocarde seulement coupée retourne au toril. Applaudissements.
Guadalix (Janin).- Très mobile au début mais toujours disponible. Aux ficelles, les rasets s’allongent alors il distribue quelques poursuites et passe le museau à l’arrivée. Deux belles séries très bien menées avec une fin de course plus compliquée mais 3 Carmen le récompensent. Retour avec ses ficelles.
Tarnagas (Guillierme).- Avec bravoure, il se livre sur tous les cites et vient même se soulever au terme (Allouani, 2 fois ; Jockin, 2). Une interminable série déclenche les honneurs renouvelés quatre fois sur d’autres enchaînements. Il subit mais ne cèdera sa 2e ficelle qu’à la 12e minute.
Lanza (Blatière-Bessac).- Très véloce mais pas avare de ripostes, il donne du rythme à sa prestation et la pimente de puissants coups de barrière (Jourdan 3 fois, Outarka, Allouani). Brillantes, ses quinze minutes sont plusieurs fois honorées. Une ficelle au retour.
Darius (Saumade).- Rapidement dépourvu de ses attributs principaux, ce jeune biòu se défend avec ses atouts sans aucun refus. Onze minutes vaillantes.
Jodias (Nicollin).- Calme mais coquin car il peut s’envoyer au-delà des planches (Outarka). Il mène à son train et à son humeur les débats. Il se soulève sur Jourdan (3 fois), Allouani (2) dans onze minutes brillantes plusieurs fois honorées.

Texte et Photos Luc PERO
JODIAS.jpg
JODIAS - Jourdan

Trophée des As : Allouani, 10,5 points ; Mebarek, 7,5 ; N. Benafitou, 3 ; Clarion, 1,5 ; Ouffe, 1 ; Outarka, 1 ; Jourdan, 1,5.

Les commentaires sont fermés.