Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/09/2009

GRAVESON *AVENIR*

Samedi 5 septembre 2009

UN PITT(BULL) TRES DANGEREUX…
PITT.jpg
PITT de la manade des Orgonens

Graveson 05 09 068.jpgUne bien belle entrée pas très éloignée du plein pour le club taurin gravesounen malgré un vent rafraîchissant soutenu. A la capelado du président Sébastien Archet défilent les droitiers Ayme, Chig, Sabatier, Violet et les gauchers Ferriol et Ricci. Ils sont aidés de tourneurs Duran, P. Rado, Ranc et Rouveyrolles. Autant le dire de suite, les occasions de vibrer ont été rares. La faute aux blancs abonnés absents. Fatigue, moral en berne, quel sort a pétrifié les hommes au point de s’attirer les foudres du public. Que de regrets chez les manadiers (surtout pour la manade des Orgonens) au vu du potentiel des taureaux. Pourtant Violet avait bien débuté en première partie mais un début de pubalgie le stoppe net en seconde. Ferriol peu en verve en première partie est le seul a parfois essayer en seconde. Habitué aux As, Sabatier n’a pas tiré la course. Chig n’est pas en forme, Ayme est transparent et Ricci se réveille au hors points. Les tourneurs peinent à pousser les hommes au travail notamment Rouveyrolles souvent spectateur en contre piste. Que voulez vous il y a des jours sans.

Les premiers rasets sont pour BRAGADO (Lautier) qui sans vice donne une bonne réplique mais peu bousculé aux ficelles, il les conserve. Un premier délaissé mais que dire du compliqué FANFAN (Caillan). Une tulipe noire qui ne lâche pas facilement ses attributs (tous pour Violet). Il est vif et finit toutes ses poursuites. Idéalement placé, les blancs ne s’accrochent pas et le délaissent complètement aux ficelles. Corpulent, CHICUELO (Bon) se défend avec un petit coup de revers mais aussi en baissant la tête. Aux ficelles il frappe sur Ayme puis Chig et brille sur quelques séries mais lui aussi rentre ses ficelles sans forcer. Cocardier solide, VERONE (Lautier) poursuit dangereusement jusqu’aux planches. D’ailleurs à la cinquième il accroche Violet par le bas du pantalon au moment du saut. Méchant, il finit cornes aux planches et rentre ses ficelles intactes. Le fougueux CONSUL (Bon) malgré son unicorne prend le pouvoir rapidement. Guère inquiété, il brise les planches à blanc puis effectue trois grosses actions sur Sabatier (2) et Ferriol qui lève le second gland sur la sonnerie. A revoir avec du travail. Remis dans les points en accord avec le manadier et les organisateurs, PITT (Les Orgonens) a immédiatement du mordant et les hommes ne savent pas comment l’aborder. Imposant physiquement, il semble en avoir sous les sabots et au bout des cornes mais les hommes se regardent dans le blanc des yeux. Il se place, attend, change de terrain et ainsi de suite. Seul Ferriol tente et essuie un saut. Une série à la treizième et Ferriol (encore lui) coupe la cocarde à 150€ sur l’ultime tentative. Il inspire la crainte et pour le juger il faudra attendre sa prochaine sortie. Le généreux barricadier ESMERO (Caillan) passe un premier tiers tranquille face aux hommes encore sous l’effet Pittbull. Ils reprennent un peu confiance et le bioù enclenche quelques superbes actions très percutantes (▲ photo avec Ricci) qui ne modifient pas l’impression négative d’ensemble laissée par l’inertie des hommes tout au long de la course……

Texte et Photos Eric AUPHAN

Graveson 05 09 075.jpg
ESMERO de Caillan

Les commentaires sont fermés.