Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/09/2009

LE GRAU-DU-ROI *AS* 1re JOURNEE DU TROPHEE DE LA MER

Dimanche 13 septembre 2009

LES SEPT ANS A L'HONNEUR
MOLIERE ALLOU.jpg
MOLIERE de Cuillé sur Allouani
 
Entrée : presque plein. Organisateur : Régie municipale. Présidence : Jacques Valentin.  Raseteurs droitiers : Allouni, Jourdan, Garcia, Outarka. Gauchers : A. et N. Benafitou, Oleskevich, Ouffe. Tourneurs : Benzegh, Bensalah, Beker, Kerfouche, Zerti.

athor 9X12.jpgFélicitations à l’organisateur et surtout aux manadiers, ils ont osé ! Deux taureaux de 7 ans – Molière, Athor(photo ci-contre) – aux As et aux 3e et 4e places. En récompense, ils sont de loin les meilleurs du concours. Côté blanc, Allouani et Ouffe tirent la caravane.
Viennois (Ribaud).- En deux temps, trois mouvements, il laisse ses pompons, puis se donne dans des séries pour 1 Carmen. Il réintègre le toril dépouillé à la 10e.
Rostand (Blatière-Bessac).- Mobile au début, il prend le raset mais le lâche souvent à la sortie. Positionné, il n’est guère plus assidu avec à sa décharge, un travail irrégulier. Un coup de barrière sur Ouffe dans presque 15 minutes.
Molière (Cuillé).- A 7  ans, il ne manque ni de métier, ni de méchanceté pour tenir tête aux blancs. Brillant aussi, ses finitions spectaculaires dont trois coups successifs, déclenchent les bravos. Il ne laisse rien sans réponse et change de terrain pour se dégager. Il frappe encore de multiples fois sur Allouani (5), Jourdan, Garcia, Outarka, Ouffe. 7 Carmen résonnent dans 15 belles minutes.
Athor (Daumas).- 7 ans lui aussi. Et d’entrée, il effectue une belle série sans subir. Il ne se laisse pas enfermer et donne des enchaînements conclus, cornes pointées dangereusement. Petit à petit, il impose son placement, sa vitesse et maîtrise le combat. Inabordable aux ficelles, il les rentre fortement primées. 7 fois les honneurs sont joués.
Belori (Nicollin).- Il débute en se soulevant sur Allouani, puis accepte une série et va se positionner au centre. Délogé, il donne quelques bonnes répliques conclues sur Ouffe (4). Une ficelle au toril et des Carmen.
Omega (Ricard).- Il saute seul, puis derrière Outarka et enferme Ouffe sur une belle longueur. Puis, pris au vire-vire, il se livre bien dans de nombreuses séries. Il saute sur Ouffe qui ne s’accroche pas… Rien… Ouf ! Des Carmen et ses ficelles au retour.
Caïman (Margé, hp).- Quelques coups aux planches. Musique !

Texte et Photos Luc PERO
 
Trophée des As : Allouani, 16 points ; Ouffe, 12 ; Jourdan, 9 ; Outarka, 7 ; N. Benafitou, 7 ; A. Benafitou, 4 ; Oleskevich, 2.

Les commentaires sont fermés.