Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/09/2009

MAUGUIO : 29e FINALE DU TROPHEE PHILIPPE-THIERS

Samedi 12 septembre 2009

LE PALMARES

VACHES RINGUETTE.jpg
LES RASETEURS

BENJI VC dumont vainqueur.JPG1. Thomas Dumont
256 points (◄ photo)

2. Jean-Louis Ricci
239 points
3.Jean-François Moulin
166 points
blessé ne participe pas à la course
4. Christophe Clarion
78 points
5. Fabrice Segurel
67 points

VACHES

 

BENJI VC GAZETTE SEGUREL.JPG

Cocardière d'Or :
GAZETTE de la manade Chapelle ▲
photo avec Segurel


Cocardière d'Argent et meilleure vache de la course de la finale :
EVA de la manade Ricard ▼
photo avec Sabde

BENJI VC SABDE EVA RICARD.JPG


Honneur à LA RAYNAUSIE, vache de la manade Chaballier
Cocardière d'Or 2003, 2008
barricadière hors normes, qui, blessée, est mise à la retraite.

 

Coups de coeur
- A la capelado, Jean et Momon Ribauden piste (une pensée pour Georges souffrant) reçoivent des mains de Patrick Garcia, président des Vaches cocardières, un trophée honorant les 17 participations de la manade aux finales du Trophée Philippe-thiers, les Cocardières d'Or (Trimarde 1988, Flora 1994, royale complète 1991) et les 50 ans de la marque.
- Aux deux raseteurs les plus méritants de la course de la finale : Christophe Clarion et Fabrice Segurel
- A Julien Malige qui mettra fin à sa carrière en 2010.

Prix aux bayles des différentes manades récompensées.

**********************************

LA COURSE

Le CT Lou Biou et le staffdes vaches cocardières ont mis les petits plats dans les grands pour présenter cette 29e finale du Trophée Philippe-Thiers. Mais l'ensemble a souffert de la comparaison avec la superbe édition 2008. Pourtant, malgré une entrée décevante (environ 500 personnes), la course a été intéressante de bout en bout. Jacques Roumajon à la présidence a accueilli les huit raseteurs (Dumont, Malige, Paparone, Salinesi à droite ; Clarion, Sabde, Ricci, Segurel à gauche et les 4 tourneurs, Labrousse, Kerfouche, Ménargues et P. Rado). Des blancs qui ont bien travaillé, un plus à Clarion, Segurel, Ricci, Sabde jusqu'au tampon d'Eva, Malige.
Des vaches, je retiens une Eva (Ricard, 4e) bombardière dominatrice ; Coquilllette (Lafon, 3e) vive et vaillante ; Marico (Les Baumelles, 5e) intraitable cocardière ; Fedora (Chaballier, 9e) qui, à 6 ans se montre une agréable tamponneuse. Les autres n'ont pas démérité montrant un coeur énorme et répondant sans sourciller à des rasets parfois tranchants comme des lames. Gazette (La Galère, 6 ans, 6e) a semblé bien petitoune, malgré son peps et des qualités certaines.
Saladelle(Ribaud).- Cul aux planches, des enfermées et des séries cocardières. 9 minutes. 3 Carmen et retour.
Tosca(Félix).- Répond à tout mais peine sous les nombreuses sollicitations désordonnées. 6 minutes.
Coquillette(Lafon).- Ce n'est pas une nouille loin de là. Elle part au combat, tête haute, vite retournée et enfile des séries qu'elle conclut parfois en se dressant. Rentre ses ficelles sans mollir. 4 Carmen et retour.
Eva(Ricard).- C'est LA cocardière rêvée. Un gros gabarit qui tape fort et met les blancs au garde-à-vous. Placement, agressions, enfermées, domination totale... tout y est ! Des Carmen en pagaille pour Eva qui rentre tous ses attributs dont une cocarde seulement coupée fortement primée (Ouf pour Guilhem le président du CT Lou Biou).
Marico(Les Baumelles).- Intraitable de par son placement, ses poursuites ponctuées de coups aux planches. Clarion à l'attaque, Malige renvoie, Ricci, Sabde... Marico brille au rythme de la musique. Les ficelles aux Saintes avec 3 Carmen et retour.
Gazette(Chapelle).- Vive, toujours prête, petite mais gaillarde, parfois du déchet dans les finitions et des envies d'évasion, mais de bons passages et un tampon sur Ségurel qui doit passer à l'infirmerie. Rentre ses ficelles, 4 Carmen et retour.
Galante(Ribaud).- La gagnante des courses de sélection réplique dans de longues séries avec bravoure. Mais les hommes marquent le pas, c'est un peu longuet. Les ficelles rentrent avec 3 Carmen et retour.
Christine(La Galère).- Des enchaînements de bon coeur et quelques ponctuations pétantes. 4 Carmen pour huit minutes.
Fedora(Chaballier).- Agressive  et brillante. Les hommes s'engagent - Segurel trouve un second souffle et Clarion n'a pas de rate - pour un final à la hauteur, Fedora dans le tempo s'éclate aux planches et Carmen pour couronner le tout. Une ficelle au toril.

Martine ALIAGA
D'autres photos sur
http://benjibiou.midiblogs.com

 

Les commentaires sont fermés.