Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/09/2009

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR*

Samedi 26 septembre 2009

SANS AUCUNE FAUSSE NOTE...

MEPHISTO.jpg
MEPHISTO - Noguera le duo de la fête
**************
Entrée : 1/2 arène. Organisateur : Régie municipale. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : C. Galibert, Gros, Noguera, Toureau, Sabatier (sort à l’entracte sur blessure remplacé par M. Bournel). Gauchers : N. Benafitou, Fadli, Mebarek. Tourneurs : Cuallado, Kerfouche, Sanchez.

C9x15.jpgCommencée par un Carmen version grand opéra
pour honorer la dernière capelado de Christophe Galibert et terminée par un Carmen général pour saluer la générosité des hommes et du bétail, cette première course du Revivre, n’a souffert d’aucune fausse note. Et l’emboulé de fin de course pour les amis de Christophe a parachevé la bonne impression générale.
Dilun (Fabre-Mailhan) Toujours disponible, le long des planches et avec un cœur énorme, toutes les sollicitations trouvent preneur et de belle manière. Jusqu’à sa 2e ficelle levée par C. Galibert à la 13e. Un concerto de Carmen et retour.
Renard (Chauvet).- Son placement et sa rapidité d’exécution corsent les premiers échanges. A l’affût, il n’inspire pas trop les blancs. Un enchaînement de loin, une enfermée, deux rasets d’affilée et quelque réserve… c’est longuet. N. Benafitou fait la 1re ficelle à la 14e. L’autre rentre. 4 Carmen et retour.
Loubard (Cuillé).- Bouge beaucoup mais se jette avec envie. Des enfermées (Noguera, N. Benafitou, Gros) et un sacré jeu de tête (pointe à Sabatier) pour des séries et Gros lève le 2nd gland sur la sonnerie. 5 Carmen et retour.
Mephisto (Saumade).- Après un long round d’observation – 6 minutes les pompons – Mephisto trouve Noguera, ou est-ce l’inverse, pour un duo de qualité. Placement et puissance dans les poursuites pour un Méphisto qui se chauffe et brille avec toute l’équipe des blancs à l’unisson. 6 Carmen et retour pour le meilleur de la course.
Banaru (Fabre-Mailhan).- Brave partenaire qui, bien positionné, sait exactement ce qu’il a à faire. Un bon classique qui avec quelques enfermées et séries conclues rentre une ficelle sans forcer. 3 Carmen et retour.
Gaillardet (Saumade).- Deux conclusions et une incursion en contre-piste dissuadent les blancs (coupe cocarde à la 7e). Des ripostes rageuses et parfois brouillonnes, pour Gaillardet qui, pas assez sollicité, garde aisément ses ficelles. Des Carmen.
Nevers (Blatière-Bessac, hp).- Malgré son gros gabarit, saisit toutes les occasions pour fracasser les planches de bon cœur. Une superbe série rythmée à mi parcours et les ficelles au toril. Musique.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO
HONNEUR A CHRISTOPHE GALIBERT : cette saison 2009 restera dans la mémoire de Christophe Galibert… c’est la dernière. Et le raseteur a été honoré dans toutes les arènes où il a été apprécié. Mais ce 26 septembre au Grau-du-Roi, c’était une véritable fête qui l’attendait à l’initiative de Daniel Siméon et de la classe 89 de l’école taurine de Nîmes. Pour ce moment d’estrambord, la manade Cuillé avait mené un taureau exemplaire de bonne volonté. Et alors les trois Garrido, Molins, Laget, Sanchez, Saez, Cuallado, Pouzancre, etc. de rivaliser à la tête emboulée de leur idéal adversaire, tourné par Daniel Siméon. Un pur moment de bonne humeur commenté par Jacques Valentin en contre-piste et primé en francs.
Au final, des bouquets, des cadeaux, de l’émotion et de chaleureuses embrassades pour un blanc toujours loyal et très estimé.
DILUN.jpg
Avec DILUN, un des derniers rasets de Christophe.
CHRISTOPHE.jpg
Christophe, sa mère et quelques uns de ses nombreux amis venus l'honorer.

*********************************************

UN EMBOULÉ DE CUILLÉ
POUR CHRISTOPHE ET SES AMIS
LAGET.jpg
Après un (très) long échauffement - digne d'une grande finale - les ancien raseteurs
s'ils n'ont pas retrouvé les jambes de leurs vingt ans, ont gardé une envie terrible.
Ici Laget dans ses oeuvres...

Les commentaires sont fermés.