Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/10/2009

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER : FINALE DU TROPHEE DE L'AVENIR

Dimanche 4 octobre 2009

 

SUPER SUCCES POPULAIRE
MAIS DES RASETEURS EN PANNE

EGLISE.jpg

 

CARTALADE.jpgLa finale du Trophée de l'Avenir a suscité un bel engouement mais force est de constater que les raseteurs n'ont pas été à la hauteur. Déception ! Et pourtant, les organisateurs (Gard toro), la municipalité, le Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, les sponsors avaient mis les petits plats dans les grands, même la météo était de la partie. Il n'empêche qu'à la sortie, la course n'a pas tenu toutes ses promesses, les blancs, timorés, ont gaspillé les taureaux. Il y avait pourtant du bon à prendre chez Luciano, Organdi, Garlan, Veran, Brutus et Saint-Rémois. Garlan des Baumelles s'octroie les votes de la commission du Trophée Taurin. Intouché (même pas la coupe de la cocarde), le cocardier saintois s'est frisé les moustaches pendant un quart d'heure. Et si Ayme, dans son jardin, assure quelques beaux engagements, ▲Cartalade reste trop en retrait pour un leader ; Gros et Ferriol, les plus travailleurs ; Violet et Maurel par moments... C'est peu pour une finale.  Bien sûr l'absence de Mathieu Schuller pèse lourd dans la balance. Mais quel crève-coeur ces arènes pleines à craquer... pour si peu d'implication.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

UNE ALLEGORIQUE CAPELADO

PIGEONS.jpg

La Camargue, la liberté, la jeunesse… symbolisées dans une capelado inédite, délicate et haute en couleur en présence de la Reine d’Arles Caroline Serre. Dimanche, Thierry Pellegrin a joliment mis en scène sur le sable saintois les chevaux camarguais, en solo, en reprises ou en roussataïo menée par des gardianous et gardianettes à cru ; les Arlésiennes en guirlande multicolore et surtout, portée à épaules d’hommes, une croix de Camargue d’où se sont envolés dans un oh d’admiration général, cent vingt pigeons voyageurs. Pigeons qui, nous a-t-on dit en coulisses, après un survol des arènes ont pris la direction de Saint-Gilles, leur lieu de villégiature où il devait se poser demi-heure environ après.

LA COURSE

GARLAN.jpg
Duel de Saintois: A. Ayme et GARLAN "Biou de l'Avenir 2009"

Arènes pleines, organisateur Gard Toro, président de course : Bruno Pascal. Raseteurs droitiers : Ayme, Chig, Fougère, Gros, D. Maurel, Violet ; gauchers Aliaga, Cartalade, Ferriol. Tourneurs : Abbal, Duran, Ranc, Rouveyrolles

Luciano (Blatière-Bessac, N.221).- Au début inattentif, il trouve rapidement une place à défendre dont il sait se dégager quand il faut. Plein de méchanceté et la corne menaçante surtout sur les droitiers. Pas facile, il laisse un peu passer sur la fin, il faut dire qu'il n'a pas été soumis à une cadence régulière...  (ça vaut pour tous les taureaux). Les ficelles rentrent, 2 Carmen en course.

ORGANDI.jpgOrgandi (Plo, N.298).- D'entrée il place une magistrale anticipation sur Ayme. Ce qui a le don de mettre les blancs au garde à vous. Allié à ça qu'il est calme, attentif, placé et qu'il vient puissamment sur les cites et vous avez un presque quart d'heure très cocardier. Des engagements sur Gros (2), Ferriol (2), Cartalade en 14 minutes avec 6 Carmen et retour.

Trélus (Nicollin, N.266).- Le long des planches, il se livre correctement avec quelques absences. Les nombreux tours de ficelle n'incitent certes pas les blancs mais le taureau n'avait pas non plus une grosse envie. 1 Carmen en piste pour une belle action sur Ayme, celui du retour est contesté.

GARLAN. 2jpg.jpgGarlan (Les Baumelles).- Lui pourra se targuer d'être (sûrement mais à vérifier) le seul taureau à avoir rentré tous ses attributs pour une finale. C'est dire la longueur du quart-d'heure. Aux aguets et cul aux planches, au moindre geste, il fonce,  se couche sur les anticipations... et il va très vite. 1er raset à la tête à la 6e sur un de ses déplacements... Quelques maigres essais de loin, Chig se fait emporter, Ferriol férocement enfermer. Le public réclame des rasets arrêtés. Pas un blanc pour se mouiller. Deux rasets enchaînés à la 14e... Ce sera tout. Bronca pour les raseteurs. Garlan intact  rentre en musique plus l'ovation.

Véran (Allard, N.224).- Certes il manque de placement mais il a un coeur énorme et de la force dans ses répliques. Même s'il se met souvent à la faute, sa vaillance compense pour des actions enfin animées avec Gros (3 fois), Violet après lequel il se dresse (4), Ayme en deux longueurs. 7 Carmen et retour avec une ficelle.

BRUTUS.jpgBrutus (Lautier, N.155).- Il annonce la couleur tout de suite en s'escampant après Gros. Bien positionné, Brutus est toujours disponible et met du jus et de la méchanceté dans ses ripostes. Enfin ça s'anime avec Ayme, Violet, Gros et les gauchers à la reprise. Brutus ne lâche rien et accroche même le pied de Chig. 10 Carmen et retour avec une ficelle.

Saint-Rémois (Fabre-Mailhan, N.366).- Sort avec un pétard terrible et bombarde comme un fou.  Mais faut-il encore le solliciter. Le public enrage d'attendre au vu des qualités du taureau.  Un bon passage avec un cabrage après Cartalade, un coup aux planches sur Maurel, Ferriol. Un phénoménal coup de barrière jusqu'en haut du béton après Ferriol; encore Gros, Fougère. A mi-parcours, Saint-Rémois se calme un peu, les raseteurs l'admirent de loin, mais il termine fort en passant à travers les bois après Aliaga, puis en s'envoyant sur Gros, Cartalade et Ferriol. Une multitude de Carmen et les ficelles rentrent.

 Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

 

ST REMOIS 2.jpg
ST REMOIS - Ferriol
BRUTUS.jpg 2.jpg
BRUTUS - Chig
ORGANDI 2.jpg
ORGANDI - Ferriol

Les commentaires sont fermés.