Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/10/2009

ARLES: 58e FINALE DU TROPHEE TAURIN

Dimanche 11 octobre 2009 : finale du Trophée des As

APRES UN DEMARRAGE SUR LES CHAPEAUX DE ROUE
LA COURSE A PRIS UNE ALLURE DE CROISIERE

CAPELADO.jpg

Ambiance des grands jours dans l'amphithéâtre arlésien. 10 000 spectateurs dans le soleil automnal. Un succès populaire qui ne se dément pas. La finale du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence est un rendez-vous incontournable. Le public prend place au son de La Gardounenque et de la pena de Saint-Etienne-du-Grès.
HOMMAGE A CAMA.jpgEt le rideau se lève sur un taureau. Le N.402 de la manade Chauvet, triple Biou d'Or - vous avez reconnu Camarina - fait une entrée ovationnée et se tient prêt à l'affrontement. Mais aujourd'hui, le célèbre cocardier recevra uniquement l'hommage du public. Il en voulait encore pourtant et mettra du temps à quitter la piste, applaudi debout.
Après les chorégraphies en jaune et bleu, rehaussées de curieux biou filiformes et le ballet des Arlésiennes, suivies des gardians, c'est un raseteur qui est appelé en piste. Roger Pascal du HOMMAGEG RP.jpgprestigieux carré d'As reçoit lui aussi une belle reconnaissance des gradins. Tout un symbole... lui qui avait commencé sa carrière en 1953, fête cette année les cinquante ans de son titre de vainqueur du Trophée des As (1959). Et qui mieux qu'un autre raseteur pouvait l'honorer... Nicolas Noguéra, président de l'Association des raseteurs.
Très belle idée que ce coup de coeur.

De la course en elle-même, je retiens une première partie de très grande qualité tant chez les taureaux que chez les hommes. Géricault et Petit Lou excellents dans leur partition cocardière et des bons passages avec Embrun.
La deuxième a manqué de panache pour faire "monter la sauce".
Le Biou d'Or, Pasteur en 4e position n'a pas été ménagé aux pompons. Aux ficelles, il se sert de son anticipation magistrale et conclut à plusieurs reprises avec quelques moments de réserve. Coyote défend sévèrement son terrain et se montre trop sélectif pour cette 5e place. Yvan du Pantaï alterne les temps de répits et les anticipations et offensives dangereuses. Quant à Mathis, manquant de détermination il n'a pas assez percuté - même si Villard, Allouani, Auzolle l'invitent au plus prés -  pour enflammer totalement les spectateurs.

9 pour Sabri.jpgLes hommes : Allouani, pour sa dernière finale, a sorti des gestes de grande technicité (notamment aux ficelles). Villard a travaillé tous les taureaux. Auzolle, Gleize, Marquier, Ouffe, Four pour de bons passages. A. Benafiou et Poujol parfois. Jourdan, Sabatier, Martin-Cocher complétant.

Au final : bien cocardièrement mais manque d'un peu d'éclat.

LES PRIX : 1. Allouani, 578 points ; 2. Villard, 514 ; 3. Gleize, 383,5 ; 4. Four, 307,5 ; 5. Auzolle, 307.
Biou d'Or 2009 : Pasteur de Fabre-Mailhan.
Meilleur taureau de la finale : Géricault de Chauvet.
LES POINTS SUR LA COURSE : Auzolle, 18 ; Allouani, 13 ; Ouffe, 11 ; Marquier, 7 ; Villard, 7 ; Gleize, 7 ; Benafitou, 4 ; Four, 4 ; Jourdan, 2 ; Martin-Cocher, 2 ; Sabatier, 2.

Martine ALIAGA
Photos C. I.

Les commentaires sont fermés.