Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/10/2009

SAINT-MARTIN-DE-CRAU : 44e TROPHEE SAN JUAN

Dimanche 18 octobre 2009

MOINE ET PAPAGAI POUR LES PRIX

Entrée : 2/10e d'arène. Organisateur : CT Saint-Martinois. Présidence : G Roccia. Raseteurs droitiers : Chig, Dumas, D. Maurel (sort au 5e), Moine, Sabatier. Gauchers : A Benafitou, Errik, Martin Cocher. Tourneurs : Bensalah, F. Garrido, Ménargues, G. Rado.

 

Après une première partie agréable, la course bien commencée a perdu son allant après Eliodor (certainement pas très loin du prix) pour finir avec un Papagaï dominateur. Moine (168 points) remporte le 44e trophée Francis San Juan devant Maurel et Martin Cocher (120 points chacun) peu en vue. Le prix Marcel Passereau du meilleur animateur revient logiquement à Benafitou le plus constant de l’après-midi. Chig tire son épingle du jeu. Le vent et le froid glacial (à ne pas mettre un afeciouna sur le béton saint-martinois) ont quelque peu nui à l’ambiance.

Attentif, SUFFREN (Chapelle) assume son rôle avec conviction et offre treize minutes avec des poursuites abouties cornes aux bois. 4 Carmen et retour. S’il débute par un coup de barrière sur Moine, LILLET (Ricard) est irrégulier avec ses évasions en contre piste mais il se reprend à mi course avec une volonté de combattre évidente au point de rentrer son unique ficelle en musique entendue une fois. S’il lâche rapidement ses pompons, CALEU (Chauvet) conserve une ficelle de belle manière avec une hargne évidente et du tonus dans les séries. Bénafitou s’offre la première ficelle à la dernière minute d’une course tonique. 4 Carmen et rentrée.
Vif, rapide, ELIODOR (Lautier) s’engage toujours les cornes pointées vers l’avant. Les séries sont rythmées et le danger permanent pendant douze minutes terminées de plus en plus fort. 5 Carmen et retour. Classique, CORAIL (Gillet) se donne des deux côtés puis aux ficelles prend le centre et devient intermittent. Il lui manque la bourre (trop de ficelles?). Il les rentre sans convaincre. Un peu perdu, OSCAR (La Galère) est loin d’être nominé. Mou, il signe une action sur Martin Cocher et un saut sur Sabatier loin de réchauffer l’assistance. La déception, même s’il rentre une ficelle et se place mieux sur la fin. 1 Carmen. Le perroquet noir PAPAGAI (Lagarde) surveille tout, se tourne rapidement, anticipe, envoi les cornes et fait le large. Il gère l’espace, maîtrise les blancs et domine. Seul Bénafitou (coupe, cocarde) puis Moine (gland) s’y mesurent avec succès. 2 Carmen et retour porteur d’un gland.

Eric AUPHAN

Les commentaires sont fermés.