Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/10/2009

SAINT-GILLES

Dimanche 25 octobre 2009

LES PRIX A MARQUIER ET NOMADE

NOMADE 1.jpg
NOMADE de Plo sur M. Marquier
 
Entrée : 300 entrées environ. Organisation : Service des festivités.  Présidence : Didier Gaillard.  Raseteurs droitiers : Bournel, Canales, Fougère, Marquier. Gauchers : Cartalade, Khaled. Tourneurs : Abbal,  Curtil, Max, Tourki.
Le Souvenir José-Boulaire revient fort logiquement à l’omniprésent Mathieu Marquier. Kévin Cartalade, Khaled sont à citer parmi les plus travailleurs. Le prix du meilleur cocardier quant à lui est attribué à Nomade de Plo.
Bastidon (Cavallini).- Un premier sérieux, barricadier lorsque lui en est donnée l’occasion (Marquier 2, Cartalade, Khaled). Une bonne occupation du terrain et un coup de revers pour défendre et rentrer son unique ficelle. En récompense 5 fois la musique joue.
Kaki (Félix).- Dès sa sortie, il se positionne dans le terrain des planches et pose ainsi des problèmes. Anticipateur à droite surtout, il n’inspire guère aussi, il n’a peut-être pas le travail soutenu mérité. Il rentre aisément ses ficelles après avoir écouté la musique sur une grosse poursuite après Fougère. Carmen au retour.
Bohémien (Les Baumelles).- Il se donne avec vaillance dans des séries sans conclusions mais toniques. Sans aucun refus, il effectue quinze minutes d’une belle brillance et sauve après une belle bagarre sa 2e ficelle. 5 fois les honneurs.
Nomade (Plo).- Le gros morceau de l’après-midi. Très difficile à prendre en défaut. Il surveille tout, anticipe et termine avec une corne meurtrière. Maître de l’ovale, on ruse pour l’aborder mais sans grande réussite. Marquier, Khaled et Bournel seront les seuls à le provoquer pour de belles répliques. Il concède 1 gland mais rentre sa cocarde. 4 Carmen.
Mazarin (Le Joncas).- Dans un premier temps il se chauffe et se distingue dans de longues séries. Puis aux ficelles, le travail devient trop parcimonieux. Malgré ce, il se soulève sur Cartalade, mais la pression est vraiment trop insuffisante pour son caractère belliqueux. 5 Carmen et ses ficelles au toril.
Fanau (Lautier).- Dommage qu’il se tienne trop souvent au centre, car dans les planches, ses réactions sont positives et ses finitions spectaculaires. Brave barricadier, il conclut une dizaine de fois et rentre ses ficelles. 5 Carmen.
Catouli (Blanc).- Sur la 1re attaque, il saute sur Marquier. Peu raseté, il va se dégourdir les pattes dans le pourtour. Marquier est vraiment le seul à le consentir et finalise avec lui sa victoire. Ficelles au retour et 2 Carmen.

VIDOURLE

Les commentaires sont fermés.