Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/10/2009

REDESSAN : COMPLETE DE PLO

Dimanche 25 octobre 2009

L'EAU A LA BOUCHE

ERRIK.jpg

 

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : CT Le Toril. Président : Aurélien Laget. Raseteurs droitiers : Ayme, Estevan. Gauchers : Aliaga, O. Ruiz, Errik. Tourneurs : F. Garrido, Rouveyrolles.

D'entrée on se disait que cinq raseteurs pour ces taureaux de Plo dont on connaît les qualités, ça faisait pas beaucoup. Làs, au 4e, coup sur coup, Ayme et Aliaga se font mal (chevilles), les blancs se retrouvent à trois avec courage certes mais les spectateurs sont restés l'eau à la bouche, malgré les bons passages.

OLIBRIUS : un premier qui s'engage et met la corne. Bien rentré, il est offensif jusqu'aux planches. Des séries et des enfermées sur Errik, Ayme, O. Ruiz. Défend sévèrement sa 1re ficelle qu'il cède au terme. 6 Carmen.
AYME.jpgMENDIANT : un peu brouillon mais du jus à revendre. Brave, il se livre surtout avec les gauchers qui s'en donnent à coeur joie. Mais garde ses ficelles. 5 Carmen.
PAVOT : beau gabarit de six ans qui pousse fort en toute franchise. Permet les beaux gestes aux blancs (surtout Ayme) qui travaillent joliment sa 2e ficelle. Onze minutes. 1 Carmen.
PORTO : impressionne par sa rapidité, sa méchanceté et son placement rigoureux. Du coup les blancs tirent des plans. Porto prend l'air et patiente. Ayme boîte, Aliaga s'écrase en contre-piste, Errik s'engage, Porto s'engouffre pour une arrivée émotionnante, une fusée sur Ruiz, et même sur Frédéric Garrido dans un quart d'heure de domination totale duquel Porto ramène tous ses attributs intacts. 3 Carmen.
POKER : les trois derniers mousquetaires trouvent un second souffle, celui de l'honneur. Poker se place, et manquant de travail, se garde un peu. Mais Estevan fait tourner le crochet, Errik à la pointe du combat, alors Poker s'explose en conclusion ou cloue les planches dans une rafacle d'actions. Rentre une ficelle. 5 Carmen.
PAGNOL : sort avec une rougne terrible et un vrai comportement de bestiau. Les longs rasets d'Errik trouvent preneur. Pagnol s'éparpille un peu mais se livre avec de jolies anticipations. Rentre ses ficelles. 3 Carmen.
OUNDO : calme et amaigri, lui aussi s'ennuie et s'évade. Errik ne se dérobe pas et l'affronte pour de gros engagements ; Estevan nous fait des frayeurs ; Ruiz à son tour. Errik fait l'effort et Oundo explose magistralement pour un bon final. Rentre une ficelle avec 7 Carmen.

Martine ALIAGA
Photos archives L.Pero

Les commentaires sont fermés.