Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/10/2009

LES SAINTES-MARIES-DE-MER

Vendredi 30 octobre 2009

3.jpg

LES ADIEUX DE MICHOU, MARICO,
LE BIOU DE L'AVENIR DE GARLAN
LA BELLE SAISON DE RODIN...
C'EST LA FÊTE "DES BAUMELLES"

7.jpgBruno Pascal au micro donne le top départ d'une majestueuse capelado avec les groupes folkloriques, les Arlésiennes, les gardians, La Gardounenque. En piste, Poujol (se retire au 1er), Ibanez, Khaled, Auzolle, Chig, Moine, Villard, Miralles, Four et Mebarek. Sur les gradins, banderolles, mouchoirs aux couleurs de la manade agités par le nombreux public, le ton est donné pour cette course de gala en l'honneur des adieux de Michou et Mari Co.

Galinier.- Quelques belles réactions sur Four en particulier et une grosse enfermée sur Auzolle chahuté dans la longueur. 12 minutes, 3 Carmen.
Saint-Gillois.- Une enfermée sur Villard, suivie d'une anticipation sur Auzolle et 2 Carmen résonnent. Deux séries pour deux Carmen ainsi qu'à son retour.
Marquis.- Il saute sur Auzolle, puis répond et donne quelques valables ripostes surtout lorsqu'il est charbonné. Six Carmen.
Mari Co.- Dernières actions, derniers Carmen et derniers bravos pour la Cocardière d'Or qui va désormais assurer son rôle de reproductrice.
2.jpgMai.- Trop souvent au centre de la piste, il profite des erreurs humaines pour se signaler. De bonnes choses mais pas mal de déchet malgré les nombreux Carmen entendu.
Garlan.- Il étrenne son titre de Biou de l'Avenir et dès sa sortie, garde les planches. Très compliqué, il pose beaucoup moins de problèmes lorsqu'il est entrepris. A revoir en compétition. Musique 4 fois.
Rodin.- Boîteux, il sort en présentation et lève - si besoin était - le doute émis à son encontre sur sa non participation à la finale du Trophée des As.
Michou.- Un gros coup de barrière sur Auzolle▲, des Carmen, des hourras, des serviettes aux couleurs de la devise qui s'agitent dans les gradins, pour assurer une sortie triomphale au grand cocardier qui termine aujourd'hui.

Texte et photos
Luc PERO

Les commentaires sont fermés.