Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/11/2009

PEROLS

Dimanche 8 novembre

LA CHALEUR DES CUILLÉ

DSC09958.JPG
RENOIR - M. Marquier

DSC09938.JPGEntrée :1/2 entrée. Organisateur : Régie taurine. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Chig, Jourdan, Marquier. Gauchers : Adil Benafitou, Nabil Benafitou, Poujol (sort à la pause). Tourneurs : Bensalah, Benzegh, Beker, T. Dengerma, Max.

Une course de fin de saison dans un esprit de camaraderie sous le soleil c’est déjà bien ! Mais quand les cocardiers sont chauds, les raseteurs comme Allouani, les frères Benafitou, Marquier, Jourdan ont eux aussi leurs bouffées de chaleur,   ce n’est que mieux. Parmi les six cocardiers de Cuillé, signalons l’excellent retour à son meilleur niveau de Renoir. Ses cinq congénères ont tous tenu leur poste avec panache.
Fanal.- Un solide premier qui ne craint pas le travail et l’honore avec sérieux en y apportant une pointe de brio au terme des plus belles poursuites. Sa vaillance et ses finitions lui permettent d’écouter quatre fois la musique.
Merlin.- Il est coriace et n’enchante pas toujours les blancs ! Le dernier pompon n’est levé qu’à la 7e minute. Calé aux barrières, il profite des beaux cites d’Allouani, des frères Benafitou, Marquier, Jourdan pour s’illustrer. 2 fois la musique et ses ficelles au retour.
TASSOU.2.jpgTitouan.- Quel tempérament ! Dès sa sortie il se jette sur tout et n’importe quoi créant ainsi de l’animation. Par la suite, c’est Nabil Benafitou qui s’en accommode le mieux en levant cocarde et glands sur de beaux rasets. Puis le biòu devient quelque peu retors mais se soulève toutefois sur Allouani, N. Benafitou, Marquier, A. Benafitou. Deux Carmen et ses ficelles rentrent.
Molière.- Ce jeune élément a du sang, du bon sang de barricadier. Il n’en est pas moins cocardier avec un bon placement et des belles poussées surtout à droite. Des coups de barrière, des sauts après l’homme et trois fois les honneurs résonnent.
Renoir.- Après une saison quelque peu perturbée et tronquée par les blessures, le biòu vedette a retrouvé sa hargne et de son envie d’exploser aux barrières. Agressif, sérieux et surtout très spectaculaire, il régale le public de nombreux coups de boutoir pour un concert de Carmen. Ficelles et ovation au retour.
Tassou.- Sort avec la "rougne" et ne prend son premier raset qu’à la 3e minute. Violent lorsqu’il se propulse aux barrières, il est craint aussi pour sa grande vélocité. Placé, il attend souvent les provocations. Des coups aux planches et une envolée sur A. Benafitou pour clôturer avant son retour avec ses ficelles. Des Carmen.

Texte et photos
Luc PERO

TASSOU.jpg
TASSOU -A. Benafitou

Les commentaires sont fermés.