Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/12/2009

COCARDIERE D'OR 2009

Dimanche 13 décembre 2009 au mas de Pernes

GAZETTE FAIT LA UNE…

GAZETTE.jpg

La petite cocardière du Mas de Pernes écrit en 2009, une belle page de la manade Chapelle …. Dimanche 13 décembre dans la froideur de l’hiver on s’active autour d’Albert Chapelle pour fêter la Cocardière d’Or Gazette. Amis, clubs taurins, manadiers et raseteurs se retrouvent dans la petite salle comble pour lever le verre au succès de la petite cocardière d’or 2009.
CHAPPETITFILS.jpgAu terme d’une excellente saison, elle comble de bonheur les manadiers dont Florent Lupi petit-fils d’Albert : «Grâce à Gazette, on fête un peu le symbole de notre réminiscence ou renouveau au niveau des courses camarguaises. C’est pour nous un grand honneur d’avoir pu recevoir la cocardière d’or 2009. On n’était pas parti dans cette optique, c’est arrivé et on s’en réjouit vraiment. C’est un grand bonheur et je remercie notre bayle gardian Bernard Gros qui est au contact des bêtes tous les jours et mérite aussi les honneurs. Enfin, je remercie aussi tout le milieu taurin camarguais d’être venu aujourd’hui».
gazette41.jpgDans la salle Francis Gazet vice président du comité des fêtes de Manduel parrain de la vache s’enthousiasme : «Elle est sortie à Manduel où elle a brillé alors on m’a proposé de la baptiser. Des manduelloises il y en a eu plein alors j’ai décidé de l’appeler Gazette. Je suis fier du titre de cocardière d’or et de la réussite. Je suis très content pour mon ami Bébert Chapelle surtout après Prince taù d’or à St Rémy lui aussi un peu révélé à Manduel. Il y a quarante ans que je suis amateur à la manade Chapelle et si le nom de Gazette leur porte chance cela me réjouit d’autant plus».
Ensuite, Patrick Garcia et Jacques Roumajon (respectivement nouveau et ancien responsable du trophée des vaches cocardières) ont félicité avec force la manade Chapelle tandis que Bébert sous son chapeau de feutrine noir terminait ses remerciements et son discours ainsi : «Je lève mon chapeau à tout le monde et pour finir, la Provence a besoin du Languedoc et le Languedoc a besoin de la Provence». L’après-midi, les plus courageux bravent le froid glacial sur la charrette pour aller voir anoubles, cocardiers et la Cocardière d’Or. Au retour les discussions vont bon train tandis que Gazette qui fait la une au sein du cheptel goûte un repos bien mérité.

Eric AUPHAN

16/12/2009

TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

 

logo TT2.jpg

 

LA 59e EDITION DU TROPHEE SE PRÉPARE

 

REU2.jpg

Du travail et des discussions passionnées, voilà les fruits de la dernière réunion de la direction du Trophée Taurin Midi Libre-La Provence et des membres de la commission. Réunie à la manade Janin, samedi dernier, l’assemblée a aussi accueilli Julie Zaoui, journaliste à l’agence d’Arles, en tant que nouvelle directrice du Trophée pour La Provence où elle poursuivra, aux côtés de Domynique Azéma pour Midi Libre, la tâche de Jean-Claude Jourdan.
Réunion animée donc, largement remplie par le choix des taureaux classés pour la saison 2010 mais aussi par la réflexion et des vœux pour l’amélioration, la pérénnisation et la valorisation de la course camarguaise. La visite de Jean-Pierre Gugliermotte, directeur de la promotion de Midi Libre confortant l’implication des quotidiens dans ce sens. Les participants ont débattu jusqu’au milieu de l’après-midi parfois dans une envolée de décibels mais toujours avec respect et amitié.

Martine ALIAGA

14/12/2009

ASSEMBLEE CONSTITUTIVE

Après un premier rendez-vous à Montfrin, jeudi 26 novembre,
des clubs taurins organisateurs de courses camarguaises
ont décidé de s'associer.
L'assemblée constitutive de cette association
se déroulera samedi 19 décembre, à 10h30
à la Salle Jean-Bosc d’Aigues-Vives.

 

Ordre du jour : 
présentation de l’objet de l’association

choix du nom et du siège de l’association

mise au point des statuts

montant de la cotisation pour 2010

élection des premiers dirigeants

pouvoir en vue des formalités de déclaration et de publication


*************************

RETOUR SUR LE TELETHON

A Saint-Etienne-du-Grès

MANADIER ET RASETEURS POUR LA BONNE CAUSE…

TELECHIG409.jpg

Le N.409 sur Chig

TELE3.jpgEn partenariat avec la manade Caillan et une équipe de raseteurs montée par Chig et Moine, le club taurin La Coléta de Saint Etienne du Grès à apporté sa pierre à l’édifice….. Samedi 5 décembre 2009 c’est devant une fort belle entrée que se présentent à la capelado Allam, Chig, El Hajouji, Grillet, Lafare, David Maurel, Moine, Rassir, Sanchis et le tourneur Patou. Mission réussi avec une rondelette somme de 848,40€ récoltée pour combattre les maladies génétiques.
Si au niveau taureaux le quatrième portant le n° 409 (Tastaïre) présente déjà de belles qualités, l’ensemble a du sang et mérite d’être revu. Au final un résultat encourageant et porteur d’espoir mais l’émotion est aussi venue de la capélado pendant laquelle le club taurin et le duo Chig-Moine ont tenu à honorer deux jeunes aficionas trisomiques qui ont participé en piste. Laura Garcia de Bellegarde et Christophe Martin de Saint-Etienne du Grès ont reçu en cadeau le dvd Temporada 2009 et une chemise des Olivades tandis que les mamans aussi de la fête recevaient un magnifique bouquet de fleurs. Des souvenirs plein la tête pour ces deux jeunes passionnés de course camarguaise et des sourires qui en disaient long sur leur bonheur de fouler la piste, le tout pour une cause commune....

Texte et photo
Eric AUPHAN

 

TELETHON4.jpg
Le N.602 sur Sanchis

 

10/12/2009

LA GRANDE MOTTE - CT LOU GREGAU

Samedi 5 décembre, à l’hôtel Mercure de La Grande-Motte

LE PRESIDENT LUCIEN PUECH PASSE LA MAIN

La date restera marquée dans l’histoire du CT Lou Gregau. Le samedi 5 décembre 2009, lors de l’assemblée générale, l’emblématique président Lucien Puech annonce qu’il ne se représente pas. A la tête du Gregau depuis sa création en 1998 et l’acquisition des arènes de Manzanarès el Real qui, depuis, sont le centre névralgique des fêtes camarguaises grand-mottoises, Lulu a su avec passion et ambition ancrer les traditions entre mer, sable et pyramides. Depuis dix ans se sont succédé dans les arènes municipales des courses au Trophée des As, Avenir, concours d’abrivado, bandido, taureaux-piscine, nuit du cheval et entraînement pour les écoles taurines de la région. Une jolie programmation avec de beaux morceaux de bravoure : l’organisation du 57e Congrès de la FFCC le 10 mars 2002 ; la finale du Trophée des Raseteurs en 2004 ; réunion du comité départemental Hérault de la FFCC en 2009 à Haute-Plage.
Un peu tristouille quand même le Lulu au moment de passer la main : « J’ai fait mes 15 ans au club taurin... Maintenant j’aspire à un peu plus de tranquillité... J’ai de bons gars pour continuer. Le CT se porte bien. Je le laisse entre de bonnes mains avec une situation financière saine (excédent financier 2009, 2 000,36€)». Mais connaissant l'hyperactivité de Lucien, nul doute qu'il gardera un oeil sur "son bébé", les arènes, et qu'il s'emploiera avec d'autres centres d'intérêts.
Et bien sûr, les invités de congratuler l’ex-président. Henri Itier pour la FFCC, Brice Bonnafous pour la mairie de La Grande-Motte et Marcel Lautier pour Le Gregau.

LA PROGRAMMATION 2010

1.jpgEn attendant la nouvelle équipe dirigeante (réunion en début d'année prochaine), les manifestations 2010 ont été programmées. En voici un avant-goût: 24 avril 2010, course intercommunale ; début mai, ferrade à la manade Occitane.
26 et 27 juin, les journées camarguaises avec festivals d’abrivado-bandido et des courses camarguaises. Le samedi à l’Avenir, sont programmés : Pagis de l’Ilon, Albator de Rousseau, Berenge de Rambier, Chenebier de Cavallini, Zeus du Brestalou, Tenor de Lautier, Menelas du Ternen. Raseteurs, Aliaga, N. Benafitou, Ayme, Valette, Clarion + 1. le dimanche aux As, Gitan du Soleil, Typhon du Brestalou, Courbet de Chaballier, Lieutenant ou Co Blanco de Lautier, Raimana de Cavallini, Mazarain du Joncas, Juli de Lopez. Raseteurs Clarion, Ouffe, Gleize, Auzolle, Ayme, Jockin et A. et N. Benafitou. Le 8 août, la nuit du cheval ; le 11 septembre, ferrade traditionnelle à la manade Michel.
Voilà pour 2010, souhaitons au Gregau de perpétuer ce sérieux mêlé d’estrambord qu’a si bien inculqué le président Puech.

Martine ALIAGA

L'AMICALE AUX MARQUISES

Dimanche 6 décembre 2009

CHRONIQUEURS ET PHOTOGRAPHES  AU PAYS DES LAURENT

IMGP2165.jpg
Dans la bergerie des Biou d'Or, les Amicaliers
autour de leur président Luc Pero

MA4.jpgL’Amicale des chroniqueurs et photographes taurins de course camarguaise et leurs proches ont passé une superbe journée dans le cadre magique des Marquises, hôtes de Henri, Annie, Patrick et Estelle Laurent, accueillants et disponibles. Après la visite de la nouvelle génération des fiers cocardiers à la Grasilho - « Nous recommençons une épopée nouvelle » dira le manadier - la cinquantaine de participants eut tout son temps pour discuter, échanger, confronter les idées. Et c’est bien là la justification de l’Amicale. Maintenir autant que faire ce peut, un lien entre les chroniqueurs (adhérents de l’asso.) des différents médias. C’est  parfois compliqué, mais la bonne volonté de quelques-uns garantit la pérennité de l’association depuis une quarantaine d’années.
Car force est de constater que la presse taurine est indispensable même si …
Henri Laurent en est certain : « Quoi qu’ils en disent, tous les manadiers regardent les journaux… on a envie de voir si notre taureau a fait le titre. Vous êtes le piment de la course camarguaise…» même si l’éleveur préfèrerait que les chroniqueurs ne relatent que le meilleur…
Bernard Fesquet qui recevait là un diplôme de l’Amicale en tant que personnalité de la bouvine et qui a « occupé toutes ses fonctions avec cœur », a aussi souligné « la course camarguaise a besoin de vous…» même si, pour lui aussi, il faudrait privilégier "le bon"… Partie prenante, critiquée parfois mais toujours au cœur de la course camarguaise, la presse taurine, par sa proximité, reste un maillon fort de la bouvine. Et l’Amicale une courroie de transmission...
Dans la bergerie des Biou d'Or, entre le verre de l’amitié offert par Pernod 51, les friandises de Rémy Martin et son épouse, la cartagène de Saint-Hilaire, et l’excellente  table des Marquises, les conversations reprenaient à l’infini sur les taureaux et la passion qui va si bien avec. What else ?  (Quoi d’autre?).

Martine ALIAGA
Photos MALI, Eric AUPHAN

MA3.jpg
Avec un plaisir évident et beaucoup de disponibilité
Henri Laurent s'est prêté aux nombreuses questions
des participants

QUATRE GARDIANS D'OUNOUR POUR LA DEVISE BLANC VERT ROUGE

MA2.jpgIls n'étaient pas peu fiers les quatre récipiendaires du diplôme d'honneur de gardian des Marquises remis par Henri, Annie, Patrick et Estelle Laurent à Luc Pero, Patrick Pons, Martine Aliaga et André Chamand. L'occasion, malgré les turbulences, de ressentir l'appartenance à la famille de la bouvine et de partager l'amour des taureaux.

PRESENT AUX MARQUISES, FRANÇOIS DE LUCAS
A INVITE LES CHRONIQUEURS
AU FESTIVAL DU FILM DE SAINT-GENIES-DE-MALGOIRES

Une visite appréciée, celle de François de Luca, venu inviter l’ensemble des revistero à l'avant première de la prometteuse édition 2010 du film taurin à Saint-Geniès-de-Malgoirès (26, 27, 28 février) avec des affiches de films dévoilées : "Fanfonne Guillierme, la dame des gardians", "Sabri Allouani" et peut-être quelques minutes sur les chroniqueurs… Lui qui a reçu, au mois de mai dernier à la manade Janin, un diplôme taurin de l'Amicale pour toutes les images qu'il déroule sur le monde camarguais, garde un oeil émerveillé et donne un son juste aux hommes et aux bêtes qui font la bouvine.

LE DIPLOME DE L'AMICALE
POUR BERNARD FESQUET

bERNARD.jpgRaseteur, tourneur,  président de l'Association des raseteurs, président de la FFCC, de la commission du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, c'est une personnalité marquante de la bouvine que l'Amicale des chroniqueurs et photographes a mis à l'honneur. Et le grand moustachu n'a pas caché son plaisir (son émotion ?) d'être ainsi reconnu par la presse taurine.

***********************

▼ L'ACCUEIL PAR LA FAMILLE LAURENT

henri.jpg

 

LES FUTURS COCARDIERS PRETS POUR UNE EPOPEE NOUVELLE

patrick.jpg

 

TAUREAU.jpg

UN GRAND MERCI A
ESTELLE, PATRICK, ANNIE ET HENRI LAURENT

Sortie Marquises 075.jpg

*****************************************

08/12/2009

CT SAINT-MARTINOIS

soltani2.jpgZOOM SUR  UNE PATATE D’HONNEUR

Samedi 21 novembre 2009 lors de la remise des prix de la Patate d’Or le club taurin Saint-Martinois et le sympathique Jérôme Dumas ont eu la bonne idée de remettre une patate d’honneur au raseteur Tarasconnais Mohamed Soltani.
Une initiative des plus chaleureuses quand on connaît la gentillesse de ce garçon.  Un gaucher toujours respectueux des autres qui dû mettre un terme à sa carrière sur un grave coup de corne dans la jambe droite infligé par un taù de la manade L’Ilon le 13 octobre 2006 dans les arènes de Bellegarde.
Un Momo tout sourire qu’on a revu avec plaisir dans les arènes de Saint-Martin-de-Crau.

Texte et photo
Eric AUPHAN

05/12/2009

ASSOCIATION DES MANADIERS

Vendredi 4 décembre

LE DOMAINE DE FANGOUSE HOTE DES ÉLEVEURS

MA2.jpg
Robert et Christine Michel
ont mis les petits plats dans les grands pour recevoir les éleveurs

MA1.jpgLes manadiers de l'association de la Raço di biou se sont retrouvés vendredi matin sur les terres de la manade de Michel et Christine Robert au domaine de Fangouse à Lattes (Hérault).  L'occasion de faire le point sur les soucis et les avancées de l'association lors de la réunion de travail qui a duré toute la matinée. L'occasion aussi de se rassembler et de discuter entre gens d'une profession composée de fortes personnalités et d'individus de caractère mais qui se retrouvent sur les points principaux.
Beaucoup de diplomatie et d'empathie sont nécessaires au président Jacques Mailhan  et à son bureau (▲ photo, une partie du bureau) pour faire avancer l'ensemble des manadiers sur le chemin de la modernité tout en préservant l'essentiel : un métier aux bases traditionnelles qui doit se frayer un chemin entre dures réalités économiques et sanitaires.
MA3.jpgEt malgré les divergences, l'amour incommensurable des manadiers pour leurs taureaux camarguais est le seul lien indestructible qui les lient. Quand au fil du repas, l'ambiance se fait doucement plus conviviale et intimiste, alors la grande histoire - et les petites - de la course camarguaise se dessinent entre nostalgie et foi dans l'avenir. Et Albert Chapelle entonne "Le chant du gardian"...

Texte et photos
Martine ALIAGA

 

MA.jpg
Des discussions passionnées
**********************************

02/12/2009

PASTEUR

Samedi 28 novembre

AUTOUR DU BIOU D'OR 2009

PAS3.jpg

PAS2.jpgSamedi dernier, la manade Fabre-Mailhan fêtait le Biòu d’Or 2009, Pasteur, avec les représentants des journaux Midi Libre et La Provence, la commission du Trophée Taurin, les chroniqueurs, les maires, les manadiers, les amis, etc. Aux Bernacles, l’accueil fut chaleureux et l’ambiance légère et euphorique. Recevoir un Biòu d’Or est toujours la récompense référence pour les éleveurs de taureaux de course camarguaise et au fil des années qui passent (depuis 1954), l’émotion reste intacte.
40 ans après le premier des deux titres de Biòu d’Or (1969 et 1971) attribués à l’exceptionnel Rami, Pasteur accroche l’or aux trois couleurs de la devise vert, blanc, bleu de la manade Fabre-Mailhan et le bonheur dans les yeux de Jacques, Pascal et Hélène, ses premiers supporters. Ça méritait une belle fête et elle le fut.
Mais à l’heure des congratulations, deux interventions pleines de sens, de recul et d’intensité ont capté l’attention.
D’abord Alain Plombat, directeur de la publication à Midi Libre et représentant la direction de La Provence, a passionnément défendu la course camarguaise, le Trophée Taurin et, loin de toute polémique, a émis des vœux de concertation pour la saison prochaine. Sa détermination et son attachement à la promotion de la course camarguaise dans les colonnes de Midi Libre et de La Provence ont revigoré les aficionados présents.
BIOUOR2.jpgQuant à Jacques Mailhan, outre l’immense plaisir bien sûr de compter  Pasteur dans sa manade, c’est sa vision de la pérennité de l’élevage qui a séduit. En substance, le manadier a replacé le taureau au centre de son environnement, la Camargue. Conserver cet animal sauvage  oblige  à préserver les grands espaces naturels. On sait les difficultés qui en découlent. Une façon d’élargir un débat primordial à la garantie de la course camarguaise de demain...
Samedi, aux Bernacles, deux voix se sont élevées, deux "pelots" ont parlé, et de l’assemblée les bravos ont crépités. C’est sûr Pasteur fut dignement fêté.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

PAS1.jpg
PAS4.jpg
PAS5.jpg

RASETEURS

Gimeaux 14 11 191[1].jpgLE DUO CHIG - MOINE…


Les deux droitiers issus de l’école de raseteurs d’Arles s’entendent comme des larrons en foire… Il est des raseteurs qui forcent le respect par leur implication et la façon dont ils vivent parfois de l’éxtérieur leur passion pour la course camarguaise. David et Momo (comme on a l’habitude de l’appeler) sont deux jeunes droitiers petits par la taille mais grands par le talent. Et quand ils font parler le talent c’est toujours avec énormément de cœur. Travailleurs honnêtes, généreux dans l’effort et toujours respectueux des taureaux, des organisateurs et des afieciouna, ils ont effectué une fin de saison exemplaire.
Sortie Agu 15 11 040B[1].jpgComplices, dernièrement ils ont souvent partagé leurs moments de détente toujours au plus près des taureaux. Dernièrement à la Chassagne pour la remise des prix de la finale de l’école des raseteurs d’Arles ou lors du bistournage et de la sortie du club taurin La Coléta de Saint-Etienne-du-Grès à la manade Agu. Nos photos ont saisi quelques instants de cette complicité.

Texte et photos Eric AUPHAN

 

Sortie Agu 15 11 165[1].jpg