Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/02/2010

GARDIANS NON SALARIÉS

16 janvier 2010

L'AGNS GALÈRE FACE AUX ACCIDENTS

AGNS.jpg

Plus de soucis mais moins d'adhérents malgré l'investissement des bénévoles du bureau

Environ 600 adhérents en 2009 (après en avoir compté 800 précédemment), une dizaine seulement dans la grande salle du Relais Culturel des Saintes-Maries-de-la-Mer pour l’assemblée générale. Le travail des bénévoles du bureau de l’AGNS n’est pas payé de retour. Et pourtant Serge Evesque et son bureau ne comptent pas le temps passé en permanences, réunions mensuelles, gestion des licences et démarches diverses en cas d’accident. Pour le secrétaire Guilhem Pommier, la coupe est pleine : « Il y a beaucoup de travail pour régler les problèmes, ce sont des obligations fortes pour des bénévoles », du coup il souhaite prendre du recul et fait un appel à candidature. AGNS.jpgSerge Evesque, président de l’AGNS, dresse le tableau de la situation : il y a de plus en plus d’accidents lors des spectacles de rue ; ils coûtent de plus en plus chers ; la recherche des responsabilités est croissante dans des procédures qui se multiplient. Alors, face aux Compagnies d’assurance qui posent de plus en plus de conditions et une inflation des cotisations, la licence fédérale serait la seule solution. Serge Evesque met en avant « la mutualisation qui permet un prix intéressant de l’assurance mais avertit, si les adhésions diminuent – NDLR : comme semble s’y attendre l’association – la licence augmentera » ; et le président Itier de renchérir : « monter à cheval sans licence, c’est de la folie, la licence protège le cavalier, le gardian à pied, le manadier ». Mais ces discours semblent avoir du mal à passer car, selon les chiffres de l’AGNS, sur environ 2500 gardians non salariés, 600 sont licenciés/assurés, 10 à 15% ne sont pas assurés du tout. Question : comment sont donc assurés les environ 1600 gardians non licenciés restants ? Et pour quelles garanties ?
Et pour couronner une ambiance déjà morose, le président Itier évoquait les accidents des gardians comme « un problème qui devient insoluble sans compter la crainte des contrôles anti-dopage pour les chevaux et taureaux, le risque d’obligation de protections pour les gardians, etc. »
2010 s’annonce donc bien chargé et compliqué pour l’AGNS. Reste que les assurances sont le problème majeur de l’ensemble des gardians non salariés.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

DES CHIFFRES ET DES LETTRES

- Composition du bureau : président Serge Evesque, secrétaire Guilhem Pommier, trésorier Jean-Marie Domenech

- Permanences à la FFCC : tous les lundis

- Adhérents : 554 cavaliers, 40 à pied

- LICENCE 2010 : gardian à cheval (assurance responsabilité civile et juridique, individuelle accident, cotisation AGNS + FFCC) 208 €, possibilité d'options supplémentaires.
Gardian à pied,  (assurance responsabilité civile et juridique, individuelle accident, cotisation AGNS + FFCC) 138 €, possibilités d'options complémentaires.
Facultatif : abonnement 1 an à la Fe di biou.

- Port de la bombe, protections aux tibias, et formation des cavaliers ont été proposés par l'assurance AXA mais refusés par l'AGNS.  Reste que la FFCC "préconise vivement l'usage de protections".

- FINANCES : l'association compte un solde disponible de 16 447 €

- RENDEZ-VOUS : une journée est prévue à Méjanes avec un concours de ferrade, d'abrivado et une course.

- APERITIF : en clôture, pour fêter la nouvelle année et le plaisir de discuter entre représentants de la municipalité des Saintes-Maries, les invités et les adhérents, la Sté Ricard représentée par Arnaud Fesquet offrait l'apéritif.


Les commentaires sont fermés.