Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/02/2010

AIMARGUES : LA COURSE DES ESPOIRS DE GUILLIERME

Dimanche 28 février

CARMEN POUR LES JEUNES COCARDIERS
DE LA DEVISE AZUR ET OR

revoulun guillerme - poujol.JPG

Revolun (4e) sur Hadrien Poujol

Premiers rayons de soleil et gradins bien garnis quand défilent pour la première capelado de la saison Auzolle, Ayme, Fougère, Garcia,  Guyon, à droite ; N. Benafitou, Errik, Poujol à gauche plus les tourneurs T. Dengerma, C. Galibert, F. Garrido et Lizon sous la présidence de Jacques Servière.
Belle satisfaction à l’issue des débats avec de jeunes cocardiers porteurs de réels espoirs pour la manade Guillierme.

Passé les deux premiers mobiles donc vulnérables (Jol et Tourtoulen) qui ont subi les assauts parfois désordonnés des blancs, les trois suivants ont fait monter la sauce pour un final enthousiasmant avec Gal Galin.

lou marques guillerme - auzolle.JPGLou Marquès (3e ◄ photo) se livre généreusement mais se montre très agressif. Il met du punch à conclure notamment après Auzolle, le meilleur des blancs cet après-midi.  13 belles minutes rythmées par 8 Carmen. Attentif et sérieux, Revolun (4e) se fait respecter par une bonne tenue de piste et des poursuites fermes bien conclues parfois dangereusement (Auzolle, Poujol). 8 Carmen pour un presque quart-d’heure.
loucran2.jpgLou Cran
(5e, photo ►), c’est le plus compliqué !  Des bannes impressionnantes qu’il envoie au terme de méchantes enfermées et une grosse vitesse d’exécution… les raseteurs mettent le frein. Lou Cran rentre aisément ses ficelles avec trois Carmen. Quant à Gal Galin, il a terminé la course de la plus belle manière : un festival d’actions aux planches au diapason avec les blancs, des poursuites émoustillantes pour le public dans un concerto de Carmen.
Oui, une bien belle après-midi avec les biou !

Martine ALIAGA
Photos Benjibiou

LE SHOW DE GAL GALIN
DEVANT DE NOMBREUX SPECTATEURS CONQUIS

gal galin guillerme - nbenafitou.JPG

gal galin guillerme - guyon.JPG

 

22/02/2010

PRESIDENTS DE COURSE

Moucadel.jpg Tous les adhérents de l'Association des présidents de courses camarguaises sont priés de faire parvenir leur adresse email à leur président Marc Moucadel mmoucadel@aol.com. Ceci afin de remettre les fichiers à jour pour une meilleure et plus rapide communication.

11/02/2010

CLUB DES RASETEURS

Dimanche 7 février 2010, à Beauvoisin

DES CHEVEUX BLANCS MAIS TOUJOURS DES ETOILES DANS LES YEUX

 

RASE1.jpg
Autour de leur président Roger Pascal
Les chevilles ouvrières du club des raseteurs

 

Ne dites plus,  club des anciens raseteurs mais tout simplement  club des raseteurs. Le président Roger Pascal balaie l’image vieillotte et ouvre la porte à l’ensemble des tenues blanches. Avec 231 membres au compteur, l’association montre une belle vitalité, seule ombre au tableau, peu de nouveaux pour prendre le relais.  Qu’importe ! Ils étaient une centaine dimanche 7 février à se presser à Beauvoisin pour une après-midi récréative : remise des cartes, galette des rois, chansons, danse, tombola.
RASEJOUANET.jpgRASEMARIGNAN.jpgEt au petit jeu de qui est qui, on a reconnu les raseteurs, outre Roger Pascal, (président de l'association) Néné Marc, Jean Jouannet (◄ photo), Roger César, Gérard Martin, et encore Raymond Pradeva, Jeannot, Jean Cabanis... également Bruno Séguier, Jean-Luc Ribot... le peintre Jean Marignan (▲ photo)...  j’en oublie certainement.

Certes beaucoup de cheveux blancs, mais au fil des conversations et des souvenirs évoqués, les épaules se redressent et les yeux s'allument d'étoiles... La Camargue, les chevaux, les taureaux font toujours vibrer les tenues blanches et leurs épouses au gré des chansons de Régine Pascal qui ne se ménage jamais pour faire monter l'ambiance.

 

RASECHANT.jpg
Et tournent les serviettes....

Texte et photos
Martine ALIAGA

RESULTAT DE LA TOMBOLA : N.154 des cartes de membres 2009


**********************

09/02/2010

ARTHUR SAN JUAN EST DÉCÉDÉ

Arthur_1[1].JPGC’est un grand afeciouna qui a tiré sa révérence. A 103 ans, Arthur San Juan est parti rejoindre son épouse et  Francis son fils unique raseteur, décédé accidentellement en 1966 et dont le nom a été donné aux arènes de Lunel. C’est à la maison de retraite de Lunel qu’Arthur a vécu ses dernières années n’ayant que quelques pas à faire pour se trouver dans les gradins et assister aux courses camarguaises... jusqu’à l’âge de 95 ans confient ses proches.
Le capitaine Guy Chaptal salue aussi le doyen de la Nacioun Gardiano : «Nous avions fêté ses 100  ans, avec la famille, la municipalité de Lunel, les amis, le manadier Jean Lafont pour qui il il transportait les taureaux, au cours d'une après-midi animée des chansons de Régine Pascal. Ah, il en a mené des Biou d'Or de la devise rouge et verte, jusque vers les années 1975. Transporteur de bétail de métier, son temps libre était réservé aux taureaux. C'était un fervent afeciouna et amateur de Lafont».

M. A.
Photo Luc PERO

Les obsèques civiles se dérouleront jeudi 11 février, à 14h30, au cimetière Saint-Gérard à Lunel. Nous présentons nos sincères condoléances aux proches et à la famille

 

VACHES COCARDIERES : ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

Dimanche 7 février 2010, au Grau-du-Roi

LIBRE ET DYNAMIQUE DISCUSSION
AUTOUR DES 30 ANS DU TROPHÉE PHILIPPE-THIERS

Tribune.jpg

Reboul.jpg «Le Trophée Philippe-Thiers a été créé pour aider à la sélection dans les élevages. Il est court (NDLR par définition puisque les vaches de courses sont aussi mères). Il ne faut pas faire une surenchère de courses. C’est un trophée spécifique». Le fondateur du Trophée des vaches cocardières, ◄Jean-Jacques Reboul, a cadré exactement la juste place des vaches dans la course camarguaise suivi dans ses propos par Jacques Roumajon «Le Trophée Philippe-Thiers est un trophée particulier, mais toutes les courses ne sont pas belles.. ce n'est pas la peine d'en faire beaucoup». Jean-Jacques Reboul a aussi  rappelé avec sa faconde habituelle, la difficulté de créer en 1980 une compétition qui au départ n’a pas trouvé l’adhésion de beaucoup de manadiers  faisant, au passage, un appel à subvention auprès des élus présents (Etienne Mourrut, député et maire du Grau-du-Roi, Patrick Bonton du Conseil général du Gard).
30 ans, c’est le moment des bilans et des souvenirs. Et c’est une partie de son travail d'archiviste qu'à dévoilé Christian Llinares : des trois présidents successifs – Jean-Jacques Reboul, Jacques Roumajon (22 ans), Patrick Garcia depuis deux ans –; aux meilleurs raseteurs de vaches (Alain Alteirac, 7 titres de vainqueur ; Luc Jeanjean, 5 fois) ; en passant par les 34 manades qui ont participé aux différentes finales dont Ribaud ressort maintes fois cité avec trois Cocardières d’Or et cinq prix de meilleure vache ; la course mémorable à Sommières avec un Frédéric Durand porté en triomphe à la fin de la course, etc. 30 ans c'est aussi le constat d'avoir fidélisé un public de passionnés, de se féliciter de finales de très bonnes qualités où la vivacité et le coeur des combattantes est, chaque fois, mis en valeur, de se souvenir de ces grands raseteurs "de vaches" d'il y a quelques années et pour certains de regretter que les As ne répondent pas plus souvent à l'appel des organisateurs...
Garcia.jpgLes représentants des manadiers (Florent Chapelle pour la Raço di biòu et Françoise Peytavin pour l’AETCC) ont apporté leur point de vue. Le petit-fils d’Albert affirmant que « les vaches prouvent le dynamisme des élevages et augurent de bons cocardiers pour le futur», Françoise Peytavin corroborant : «Les courses de sélection sont un tremplin pour les nouvelles manades car elles servent à détecter les qualités des vaches». La présidente de l’AETCC a rappelé : «avec l’accord des clubs taurins organisateurs, on peut aussi faire courir des vaches en Ligue».
Malgré les problèmes sanitaires (lire ci-dessous) 2010 semble donc parti sous les meilleurs auspices. Patrick Garcia▲, le président, après avoir réaffirmé son soutien aux manadiers en difficulté, peut donc se réjouir du nombre important de participants à l’assemblée générale,  du dynamise de l'association et d’un retour de la finale au Grau-du-Roi : «Le Grau sera capitale des vaches cocardières en 2010».

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO


F.Chapel.jpgA LA TRIBUNE
◄ Florent Lupi (Chapelle) pour l’Association des manadiers de la Raço di biòu, Hubert Hugon (Sté Ricard), Etienne Mourrut (député et maire du Grau-du-Roi), Patrick Garcia (président du Trophée des Vaches Cocardières), Roger Astrologi (secrétaire), Marc Béziat (trésorier), Patrick Bonton (Conseil général du Gard), Françoise Peytavin (manadiers AETCC), Mickaël (pour les gardians salariés), Cyril Daniel (représentant la FFCC).

▼ LE RAPPORT DU SECRÉTAIRE ROGER ASTROLOGI
– Pour les huit courses de sélection, 38 manades ont participé, 68 vaches ont couru. Meilleure vache: la N.365 de Ribaud; meilleur raseteur de la finale Mohamed Chig; meilleur raseteur sur toutes les courses Mickaël Goujon.
- 2009: la finale était organisée à Mauguio par le CT Lou Biòu; palmarès: Cocardière d’Or Gazette de Chapelle; Cocardière d’Argent et meilleure vache de la finale Eva de Ricard. Meilleur raseteur Thomas Dumont suivi de Ricci et Moulin; meilleurs de la finale Clarion et Ségurel.
Astro.jpg- Programme 2010: courses de sélection: 21 avril à Cabannes, 28 avril, 5, 12, 19 ; 26 mai et 2 juin à Vestric-et-Candiac. Finale 16 juin à Vestric.
Finale des vaches cocardières 2010 au Grau-du-Roi; le matin (10h) élection de la Cocardière d’Or, après-midi, course.
Pour participer aux courses de sélection : renseignements, tél. 04 66 35 09 98 et 06 81 95 32 53.

◄ LE RAPPORT FINANCIER DU TRÉSORIER MARC BÉZIAT
Recettes : 17 620,66 € - Dépenses : 16 494,35 € - Solde : 1 126,31 €

ILS ONT DIT

SUR LES PROBLÈMES SANITAIRES
Florent Chapelle (manadiers Raço di biòu) :
"Il faut faire preuve de clarté.... En faisant tuer des taureaux de valeur, les élevages sont mis à mal".
F.Peyta.jpgFrançoise Peyavin (AETCC) : "En cherchant plus, on trouve plus... Avec le Gamma Interferon généralisé, les années 2010 et 2011 seront difficiles. Mais les aménagements avec les DSV devraient faire que personne ne reste sur la touche..."
Patrick Bonton (Conseil général du Gard) : "Nous aurons quelques années délicates avec ce nouveau test mais il semble que de part et d’autres (DSV - manadiers) un pas ait été fait. Il faut que l’intelligence l’emporte en tenant compte de la spécificité locale et particulière de cette race de taureaux".

Mourut.jpgAU SUJET DES SUBVENTIONS
Etienne Mourrut (maire du Grau-du-Roi) : "C’est l’argent public que nous redistribuons et il y a aussi des obligations dans d’autres domaines. Au Grau, ce sont les taureaux-piscine qui financent les courses camarguaises".

DES CLUBS TAURINS ORGANISATEURS
Marc Béziat (trésorier des Vaches cocardières et membre du CT Le Trident de Saint-Georges-d’Orques) : "Saint-Georges renoue avec les vaches cocardières et notamment en 2011, pour les 60 ans du club, nous espérons pouvoir faire une "grosse" course de vaches et avoir la confiance des manadiers. Rendez-vous est pris pourle 5 juin 2011".
Guy Martinelli (CT Saint-Côme-et-Maruéjols) : "Pour la première fois, une course de vaches cocardière se déroulera à Saint-Come (arènes portatives). Sont annoncées les manades Blatière-Bessac et Brestalou".
Le représentant du CT d'Alleins : "La course de vaches a très bien marché l'an dernier, nous continuons".

**************************

02/02/2010

PRÉSIDENTS DE COURSE

Dimanche 31 janvier, à la manade du Pantaï

 

LE PLAISIR DE SE RETROUVER ET DE PARTAGER

salle.jpg

Hubert M.jpg18, 23, 44 membres.Depuis sa création en 2007, l’Association des présidents de course camarguaise ne cesse d’augmenter. Preuve du bien fondé de son existence et du besoin de cette corporation à se rassembler. Après leur assemblée générale fin novembre à la manade Janin, l’APCC organisait dimanche dernier, un – très – sympathique rassemblement pour marquer la distribution des cartes aux adhérents. Plaisir de se retrouver, envie de partager… Et une soixantaine de convives d’accéder à la charrette en fin de matinée pour visiter les biòu du Pantaï, célébrer saint Pastis 51, festoyer aux odeurs de grillades amoureusement concoctées par l’équipe de Raymond Arnaud et autres charcutailles de leur boucher préféré et nonobstant président de course Thierry Cure.
L’occasion pour le président Marc Moucadel d’annoncer un nouvel équipement pour les membres (chemise, serviette, chronomètre) grâce  au partenariat FFCC/Conseil général du Gard (représentés par Vincent Bayol et Patrick Bonton). Les duettistes Jacques Valentin, Bruno Séguier, honorant leurs talents d’animateurs, ne se sont pas fait prier pour mener une tombola.jpgrocambolesque tombola point d’orgue de la rencontre.
Cette joyeuse assemblée était donc reçue avec beaucoup d’empathie par Hubert Manaud, son épouse et sa fille Clotilde dans la salle du Mas joliment apprêté. Un manadier dépositaire de « la foi, de la passion, du respect, de l’amitié» que sa vie de gardian près du comte de Pastré durant 23 ans a définitivement ancrés au plus profond de lui-même. Avec un sens de la famille érigé en qualité de vie et un penchant savoureux pour la poésie, le bon mot, la chansonnette. Une ambiance simple et chaleureuse où, n’en doutons pas, le bayle (et raseteur) Julien Malige, entré au Pantaï il y a quelques mois, vit pleinement sa passion des taureaux.
Après l’agitation de la journée, une fois le dernier véhicule parti, Yvan, Gavot, Saint-Louis, Beleu et consort pouvaient savourer la tombée du soir et le calme retrouvé sur les sauvages terres de Bardouine.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

Mouca.jpg
Le Président Marc Moucadel remercie les partenaires de l'Association
Malige.jpg
Julien Malige le bayle et Mme Manaud
Gavot.jpg
GAVOT
Yvan1.jpg
YVAN

GARDIANS NON SALARIÉS

16 janvier 2010

L'AGNS GALÈRE FACE AUX ACCIDENTS

AGNS.jpg

Plus de soucis mais moins d'adhérents malgré l'investissement des bénévoles du bureau

Environ 600 adhérents en 2009 (après en avoir compté 800 précédemment), une dizaine seulement dans la grande salle du Relais Culturel des Saintes-Maries-de-la-Mer pour l’assemblée générale. Le travail des bénévoles du bureau de l’AGNS n’est pas payé de retour. Et pourtant Serge Evesque et son bureau ne comptent pas le temps passé en permanences, réunions mensuelles, gestion des licences et démarches diverses en cas d’accident. Pour le secrétaire Guilhem Pommier, la coupe est pleine : « Il y a beaucoup de travail pour régler les problèmes, ce sont des obligations fortes pour des bénévoles », du coup il souhaite prendre du recul et fait un appel à candidature. AGNS.jpgSerge Evesque, président de l’AGNS, dresse le tableau de la situation : il y a de plus en plus d’accidents lors des spectacles de rue ; ils coûtent de plus en plus chers ; la recherche des responsabilités est croissante dans des procédures qui se multiplient. Alors, face aux Compagnies d’assurance qui posent de plus en plus de conditions et une inflation des cotisations, la licence fédérale serait la seule solution. Serge Evesque met en avant « la mutualisation qui permet un prix intéressant de l’assurance mais avertit, si les adhésions diminuent – NDLR : comme semble s’y attendre l’association – la licence augmentera » ; et le président Itier de renchérir : « monter à cheval sans licence, c’est de la folie, la licence protège le cavalier, le gardian à pied, le manadier ». Mais ces discours semblent avoir du mal à passer car, selon les chiffres de l’AGNS, sur environ 2500 gardians non salariés, 600 sont licenciés/assurés, 10 à 15% ne sont pas assurés du tout. Question : comment sont donc assurés les environ 1600 gardians non licenciés restants ? Et pour quelles garanties ?
Et pour couronner une ambiance déjà morose, le président Itier évoquait les accidents des gardians comme « un problème qui devient insoluble sans compter la crainte des contrôles anti-dopage pour les chevaux et taureaux, le risque d’obligation de protections pour les gardians, etc. »
2010 s’annonce donc bien chargé et compliqué pour l’AGNS. Reste que les assurances sont le problème majeur de l’ensemble des gardians non salariés.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

DES CHIFFRES ET DES LETTRES

- Composition du bureau : président Serge Evesque, secrétaire Guilhem Pommier, trésorier Jean-Marie Domenech

- Permanences à la FFCC : tous les lundis

- Adhérents : 554 cavaliers, 40 à pied

- LICENCE 2010 : gardian à cheval (assurance responsabilité civile et juridique, individuelle accident, cotisation AGNS + FFCC) 208 €, possibilité d'options supplémentaires.
Gardian à pied,  (assurance responsabilité civile et juridique, individuelle accident, cotisation AGNS + FFCC) 138 €, possibilités d'options complémentaires.
Facultatif : abonnement 1 an à la Fe di biou.

- Port de la bombe, protections aux tibias, et formation des cavaliers ont été proposés par l'assurance AXA mais refusés par l'AGNS.  Reste que la FFCC "préconise vivement l'usage de protections".

- FINANCES : l'association compte un solde disponible de 16 447 €

- RENDEZ-VOUS : une journée est prévue à Méjanes avec un concours de ferrade, d'abrivado et une course.

- APERITIF : en clôture, pour fêter la nouvelle année et le plaisir de discuter entre représentants de la municipalité des Saintes-Maries, les invités et les adhérents, la Sté Ricard représentée par Arnaud Fesquet offrait l'apéritif.


01/02/2010

UNION DES CLUBS TAURINS PAUL-RICARD

Samedi 30 janvier 2010

L'UCTPR FAIT LE PLEIN DE SES ADHÉRENTS

Peron.jpgSamedi dernier, le domaine de Méjanes accueillait la 55e assemblée générale des clubs taurins Paul-Ricard qui pouvait se targuer de la présence de 363 clubs taurins sur les 382 adhérents représentant 15 144 membres. "Une des plus importantes associations d’Europe",se félicitera Domininque Perron►, président de cette dynamique association dont une des qualités est de promouvoir toutes les tauromachies. Après les rapports - moral défendu par Arnaud Fesquet et comptable par Bernard Melchior - qui ont fait l’unanimité,  les rapporteurs des commissions ont évoqué la saison passée.
 Gérard Suberchicot a, encore une fois, régalé de sa verve et de sa passion coursayre suivi de Michel Lalanne président de la Fédération française de course landaise. Pour la course Vauzelle.jpgcamarguaise, Jérémy Serrano a dressé le tableau d’une saison en demi-teinte "satisfaction pour le Trophée Louis-Thiers des vaches cocardières (...), moments forts à l’Avenir (...) et manque d’émotion aux As (...)". Après Henri Itier, président de la FFCC,  ◄Michel Vauzelle, président de la Région Provence Côte d’Azur, pronait la défense des traditions dans le respect de l’autre face à l’Europe et à la mondialisation:  "L’identité du Sud est en jeu".
Le tour d’horizon s’est terminé par les discours de Jean Jorge pour les corridas du Sud-Est et Marcel Garzelli pour le Sud-Ouest.


LES RECOMPENSÉS

Course landaise
 Ecarteurs : champion des Jeunes Gaétan Labaste ; champion de France Hugo Viney-Thomas
Sauteurs : champion des Jeunes  Régis Dupouy ; champion de France Louis Anso-Solabehere.
Ganaderia : Cathy Agruna, ganaderia armagnacaise (Trophée Challengita).
Course camarguaise
 Coup de cœur : Manu Pero (lire ci-dessous)
Raseteurs : Charles Chanat,  Bastien Four
Manadier Pierre Cuillé, Manade Cuillé
Corrida Sud-Est
Novillero  Roman Perez
Novillero sans picador Mateo Julian
Novillada sans picador : ganaderia Fernay et Virgen Maria.
Corrida Sud-Ouest
Novillero : Thomas Dufau
Novillada sans picador Paul et Jérôme Bonnet, Ganaderia du Lartet
Hommages à la Commune d’Aigues-Vives en présence de Jacky Rey, maire ; Bernard Humbert, premier adjoint ; et les présidents de clubs taurins, Christophe Navarro (Lou Ferri), Serge Libourel (Li Festejaïres), Jérémy Serrano (Union taurine), Laurent Auzilhon (L’Aficion).

LE COUP DE COEUR A MANU PERO

Manu et Simone.jpg

C’est à un  aficionado des trois tauromachies qu’est allé le coup de coeur de l’édition 2010, dont  Dominique Perron a souligné : "la connaissance remarquable et remarqué de la course landaise, camarguaise et de la corrida. Un homme respecté dans le monde impitoyable de la bouvine et du mundillo". En effet, c’est pour une vie de passion et de communication (chroniques notamment dans Midi Libre,  livres sur Lunel et la course libre et quantité d’archives ), que Manu Pero a reçu la médaille d’honneur des CT Paul-Ricard. Visiblement ému le "Larousse de la course camarguaise" - comme d’aucuns le surnomment affectueusement - rejoint par son épouse Simone, s’est réjoui de "ce beau cadeau pour mes 82 ans".  Carmen pour Manu !

LES LAUREATS DES TROIS TAUROMACHIES

LANDAISE.jpg
La Landaise
Corrida.jpg
L'Espagnole
Camarguaise.jpg
La Camarguaise
LES CLUBS TAURINS D'AIGUES-VIVES A L'HONNEUR
AIGUES.jpg

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

* Voir sur Internet UCTPR.com

AMICALE DES CHRONIQUEURS ET PHOTOGRAPHES DE COURSE CAMARGUAISE

20101AMI.jpg

Dimanche 17 janvier 2010, les chroniqueurs et photographes de course camarguaise se sont retrouvés à Lansargues, à l'invitation de la municipalité et du club taurin Frédéric-Durand pour tenir leur assemblée générale. A l'issue de la matinée, les participants ont posé pour la photo souvenir devant la statue d'Henri IV, vestige du tournage du film "Les amants du Pont-Neuf" de Léos Carax

L’AMICALE GARDE SON CAP
ET LE CAPITAINE TIENT BON LA BARRE

Des vœux, une bonne explication, des projets, des rendez-vous, des résolutions, l’Amicale a tracé sa route pour 2010, après avoir agréé les comptes rendus moral (de Cyril Daniel) et financier (d’Eric Auphan) pour 2009. Et si le soutien à Nicolas Noguera et Marc Moucadel (passés en commission de discipline FFCC pour des propos tenus) n’a pas rencontré l’adhésion d’André Chamand qui s’en est largement ouvert et provoqué la démission de Guy Martinelli et Jean-Pierre Ode, le bureau par la voix de son président Luc Pero a réitéré son attachement à la liberté d’expression. C’est bien le moins que puisse prôner une association de gens qui s’expriment régulièrement dans tous les medias. Bref, une fois l’abcès crevé, et la démission de l’aîné Lebrau bien sûr unanimement refusée, la convivialité qui fait le ciment de l’Amicale s’est pleinement exercée.

A RETENIR

MEMOIRE : Luc Pero a demandé une minute de silence à la mémoire d’Hervé Turrier (ancien chroniqueur La Provence et secrétaire de l’Amicale), Jean-Claude Jourdan (directeur du Trophée Taurin Midi Libre La Provence), décédés l’année passée.

CALENDRIER 2010
3 avril :(le 24 a été abandonné car trop de courses se déroulent ce jour-là) sortie de printemps à la manade Allard.
4 juin : remise des diplômes à Jean-Marie Valat ; Claude Chevalier ; Joël Linsolas. Coup de cœur du bureau à Josette Laget. Coup de cœur au cocardier Gastaboï de la manade Guillierme.
A déterminer, sortie d’automne.

FINANCES : solde précédent 2 024,48€ ; recettes 2009 4 885€ ; dépenses 4 812,67€ ; livret A 678,83€, solde disponible 2 775,64€

ACCUEIL : l’Amicale était reçue, dans la salle Marcel-Pagnol, par le CT Frédéric Durand de Lansargues et la municipalité, la journée étant organisée par Jean-Claude Vianes.

APERO1.jpgAPERITIF : pour partager l’apéritif offert par la Sté Ricard représentée par Hubert Hugon, nous ont rejoint Sylvain Bouisseren, président du CT ; Michel Carlier, maire, et Monique Bouisseren élue ; Nicolas Noguera (président de l’Association des raseteurs et élu de Lansargues).

REPAS2.jpgREPAS : la Brasserie du Bon coin à Lansargues et son patron Olivier Soulier ont concocté un menu de choix qui par sa finesse et la qualité des mets présentés a conquis l’ensemble des participants. Une bonne adresse à retenir.

A NOTER : François de Luca du CT Lou Gandar est venu rejoindre l’Amicale pour le repas, invitant les chroniqueurs et photographes au Festival de Saint-Geniès-des-Mourgues (26,27, 28 février) et annonçant la projection d’un film sur… les chroniqueurs.

 

Martine ALIAGA

Photos Luc PERO et Christian ITIER

REPAS1.jpgAPERO2.jpg

 


<-->