Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/03/2010

MEJANES

A GARLAN (Les Baumelles) et B.Villard
le 1er Trophée du Vaccarès

GARLAN.jpg

Photos Luc PERO

 

Entrée: ½ arène. Organisateur: PFM. Présidence: P Gibert. Raseteurs droitiers: Auzolle, Ayme, Miralles, Rey, Villard, Violet Gauchers: A & N Bénafitou, Errik, Four Tourneurs: Bensalah, Dengerma, T Garrido, Mata, Ranc

 

ARLESI 4.jpgMalgré le temps incertain, les arènes de Méjanes enregistrent une belle affluence pour le premier trophée du Vaccarès embelli par la présence de la péna de St Etienne du Grès, les demoiselles de la reine d’Arles et les arlésiennes en charrette. L’ensemble taureaux-raseteurs est cohérent et compétitif même si les deux derniers taureaux passent rapidement sans démériter à ce niveau. Garlan est la difficulté majeure et Verdaou un solide cocardier qui s’affirme. Villard meilleur animateur est talonné par Auzolle, Adil Bénafitou et Four déjà très affûtés.

Hargneux et agressif aux planches, GÉRICAULT (Chauvet) offre un peu plus de dix minutes généreuse face aux raseteurs déjà bien en jambes qui lui font réaliser quelques actions percutantes. 3 Carmen et rentrée.
Plus accessible, GREGAU (Saumade) d’abord volontaire subit la loi des hommes malgré deux fortes poussées derrière Villard et Auzolle dans presque neuf minutes avec 2 Carmen et retour.
En moins d’une minute Auzolle s’octroie les attributs de JODIAS (Nicollin). Aux ficelles, le bioù met du cœur au combat avec des arrivées percutantes sur Miralles, Violet et Auzolle mais six minutes suffisent pour lui faire réintégrer le toril. 3 Carmen.
Cocardier solide, VERDAOU (Allard) trouve peu à peu sa place et ne lâche rien facilement. Coup de revers, engagement et agressivité sont les principes qu’il met le plus souvent en évidence avec Four qui lève la première ficelle à la quatorzième. 8 Carmen et retour.
D’entrée positionné cul aux planches, GARLAN (Les Baumelles) engendre l’hésitation. Les premiers rasets tardent. Ses poursuites sont fulgurantes et Adil Bénafitou est enfermé sèchement à plusieurs reprises. Aller à la tête est problématique car le taureau est en permanence aux aguets. Adil Bénafitou lève le premier gland à la dernière minute d’une prestation dominatrice. 6 Carmen dont rentrée.
La petite étoile, ESTRELLOUN (Caillan) brille une demi-douzaine de fois aux planches dans de puissants coups de barrière mais lorsqu’il s’éloigne du terrain des planches il est vulnérable face à des crocheteurs expérimentés qui lui laissent peu de chance en sept minutes. 6 Carmen et rentrée.
Décidé, GASTABOÏ (Guillerme) se jette sur tous les rasets avec conviction et cornes pointées en avant. Quelques percussions aux planches mais lui aussi ne dépasse pas les sept minutes face à des crocheteurs adroits. Il rentre néanmoins bouche fermée avec de la réserve sous les sabots. 5 Carmen et retour.

 

Eric AUPHAN

 

GERICAULT.jpg
GERICAULT - Auzolle
GARLAN 1.jpg
GARLAN - A.Benafitou
ESTRELLOUN.jpg
ESTRELLOUN - Villard

Les commentaires sont fermés.