Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/03/2010

LUNEL : 1re JOURNÉ DU PESCALUNE

Dimanche 28 mars 2010

DES CUILLÉ EN ROYALE DE LUXE

OUTARKA.jpg
Avec Guépard, Outarka se distingue

Entrée : 3/4 arène. Organisateur : Lunel Toro. Présidence : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Jourdan, Outarka, Jockin, Allouani (se retire au 5e), Garcia (se retire au 5e). Gauchers : Four, Ouffe, A. Benafitou, Poujol (sort au 5e). Tourneurs : Benzegh, Beker, Galibert, T. Garrido.


Un Carmen final est joué pour la présentation et les prestations des cocardiers de cette course Royale de Cuillé. Récompense méritée ! Certes, tout ne fut pas parfait car les hommes n’ont souvent pas pu ou voulu imprimer une cadence plus soutenue. Seuls Victor Jourdan et Lahcène Outarka chefs de file incontestables ont assuré le maximum.
Titouan.- Quel entame de course pour ce premier ! Il se donne avec vigueur sur tous les cites et ne laisse rien sans réponse. Une bonne douzaine de finitions hautement spectaculaires, dont les plus prononcées sur Poujol, Jourdan, Ouffe, Allouani, Garcia, Four, ainsi que du sérieux dans sa tenue lui permettent d’entendre 7 fois la musique. Ficelles au toril.
Ruy Blas.- Un temps d’adaptation pour les hommes qui le jaugent. Raseté, le biòu se montre vaillant et se chauffe sous l’impulsion d’Allouani qui lui fait réaliser bon nombre d’actions. Garcia s’en mêle et frôle l’accrochage à la planche. Avec Four, Jourdan, Poujol, les arrivées sont spectaculaires et 8 fois Carmen résonne. Une ficelle rentre.
Mollières.- Jeune et plein de sang, il cherche son terrain sans refuser le combat. Craint par ses sauts, il n’est pas submergé par les attaques. Des coups de barrière, un saut derrière Jourdan son partenaire du jour. Retour avec ses ficelles et quatre fois la musique pour ce sérieux espoir.
Guépard.- Il navigue beaucoup, mais surveille tout, mettant souvent les hommes en défaut. Outarka et Jourdan trouvent les failles mais le biòu réagit avec brio à leurs attaques. Aux ficelles, le travail manque, Allouani s’engage, l’enfermée et l’arrivée sont chaudes. Guépard termine dominateur et rentre ses ficelles. 6 Carmen.
Racanel.- Rapidement délesté de ses principaux attributs, aux ficelles, moins bousculé, le taureau se reprend. Signe un gros coup de barrière sur Jockin et refrappe sur Four, Poujol, Jourdan. Il réitère spectaculairement à plusieurs reprises pour 15 minutes sept fois honorées.
Tassou.- Le bouillonnant cocardier fait le vide dès son entrée en piste. Jourdan fait l’attaque et Four reprend pour deux belles enfermées. Puis aucune proposition ne lui étant faite en piste, il visite les coulisses ! Dans l’ovale, il domine outrageusement et les hommes essuie la bronca. Il réintègre le toril en musique avec son second gland.

Texte et photos
Luc PERO

GARCIA.jpg
Cyril Garcia en danger devant Ruy Blas

Les commentaires sont fermés.