Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/03/2010

SOUVENIRS AUX SAINTES - EXPO

La gare des Saintes-Maries-de-la-Mer autrefois.jpg    
Il était une fois le petit train de Camargue...

Lire la suite

29/03/2010

ALLEINS : TRIDENT D'OR 1res séries

Dimanche 28 mars 2010


UN MAGNOLIA AUX SENTEURS GRISANTES…

Alleins 28 03 100.jpg

 

 

Coté taureaux le trio de Ribaud homogène et combatif obtient 197 points. Celui de Guillerme en obtient 186 à cause de la prestation fuyarde de Criquet car Desgresaïre et Capoulié tirent leur épingle. L’équipe de raseteurs travailleuse imprime du rythme et si Bovéro est le moins actif, les autres se mettent au diapason de Sofiane Rassir plein de fraîcheur et d’insouciance.
Pour la manade
Guillerme, CRIQUET (1er) court trop, saute seul et adopte un comportement fuyard. Sur la fin, il enclenche quelques percussions sur Maurel mais l’ensemble reste négatif. Assailli, DESGRESAIRE (3e) est victime de sa franchise. Malgré une avalanche de rasets le petit taureau relève la tête et s’en sort honorablement avec douze minutes trente énergiques. 4 Carmen dont rentrée. CAPOULIE (5e) est généreux dans l’effort. Chaque sollicitation est honorée. Aux ficelles, cul aux planches il ne lâche rien, accélérant même sur les reprises. Treize minutes trente très agréables. 2 Carmen et rentrée.

Pour la manade Ribaud. Plein de vaillance, MAGNOLIA (2nd) met les hommes au parfum. Il ne se laisse pas manœuvrer facilement et pousse sur les séries. Toujours dans les planches, il desserre l’étreinte blanche jusqu’à conserver aisément ses ficelles. 3 Carmen dont rentrée. Concentré, TRIMARD (4e) est cocardier. Il pousse aux planches sur Allam et effectue quelques belles accélérations au ras des bois. Soumis à un travail soutenu, il donne du volume à sa course même s’il accuse un peu le coup sur la fin. Il garde une ficelle en musique jouée trois fois. Méchant, MOURET (6e) est le spectaculaire. Il percute sur Maurel (3), Allam et Rassir. Sur un raset anodin, Allam glisse à l’arrivée et bascule dans le pourtour les cornes entre les jambes. Ouf… Il saute après Allam et Rassir l’emmène dans un dernier raset grandiose où le taureau et l’homme ne font plus qu’un en contre piste dans un final prometteur. 5 Carmen et retour.

Texte et photos
Eric AUPHAN

 

Entrée : 1/3. Organisateur : CT Le Bastidon. Présidence : R. Noël. Droitiers : Bovero, D. Martinez, Maurel, Santelli.
Gauchers : Allam, G. Perez, Rassir, Thierry. Tourneurs : Lieballe, D. Martinez, Ménargues.

 

 

Alleins 28 03 101.jpg
C'est chaud !!!
Alleins 28 03 084.jpg
Spectaculaire !

28/03/2010

LUNEL : 1re JOURNÉ DU PESCALUNE

Dimanche 28 mars 2010

DES CUILLÉ EN ROYALE DE LUXE

OUTARKA.jpg
Avec Guépard, Outarka se distingue

Entrée : 3/4 arène. Organisateur : Lunel Toro. Présidence : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Jourdan, Outarka, Jockin, Allouani (se retire au 5e), Garcia (se retire au 5e). Gauchers : Four, Ouffe, A. Benafitou, Poujol (sort au 5e). Tourneurs : Benzegh, Beker, Galibert, T. Garrido.


Un Carmen final est joué pour la présentation et les prestations des cocardiers de cette course Royale de Cuillé. Récompense méritée ! Certes, tout ne fut pas parfait car les hommes n’ont souvent pas pu ou voulu imprimer une cadence plus soutenue. Seuls Victor Jourdan et Lahcène Outarka chefs de file incontestables ont assuré le maximum.
Titouan.- Quel entame de course pour ce premier ! Il se donne avec vigueur sur tous les cites et ne laisse rien sans réponse. Une bonne douzaine de finitions hautement spectaculaires, dont les plus prononcées sur Poujol, Jourdan, Ouffe, Allouani, Garcia, Four, ainsi que du sérieux dans sa tenue lui permettent d’entendre 7 fois la musique. Ficelles au toril.
Ruy Blas.- Un temps d’adaptation pour les hommes qui le jaugent. Raseté, le biòu se montre vaillant et se chauffe sous l’impulsion d’Allouani qui lui fait réaliser bon nombre d’actions. Garcia s’en mêle et frôle l’accrochage à la planche. Avec Four, Jourdan, Poujol, les arrivées sont spectaculaires et 8 fois Carmen résonne. Une ficelle rentre.
Mollières.- Jeune et plein de sang, il cherche son terrain sans refuser le combat. Craint par ses sauts, il n’est pas submergé par les attaques. Des coups de barrière, un saut derrière Jourdan son partenaire du jour. Retour avec ses ficelles et quatre fois la musique pour ce sérieux espoir.
Guépard.- Il navigue beaucoup, mais surveille tout, mettant souvent les hommes en défaut. Outarka et Jourdan trouvent les failles mais le biòu réagit avec brio à leurs attaques. Aux ficelles, le travail manque, Allouani s’engage, l’enfermée et l’arrivée sont chaudes. Guépard termine dominateur et rentre ses ficelles. 6 Carmen.
Racanel.- Rapidement délesté de ses principaux attributs, aux ficelles, moins bousculé, le taureau se reprend. Signe un gros coup de barrière sur Jockin et refrappe sur Four, Poujol, Jourdan. Il réitère spectaculairement à plusieurs reprises pour 15 minutes sept fois honorées.
Tassou.- Le bouillonnant cocardier fait le vide dès son entrée en piste. Jourdan fait l’attaque et Four reprend pour deux belles enfermées. Puis aucune proposition ne lui étant faite en piste, il visite les coulisses ! Dans l’ovale, il domine outrageusement et les hommes essuie la bronca. Il réintègre le toril en musique avec son second gland.

Texte et photos
Luc PERO

GARCIA.jpg
Cyril Garcia en danger devant Ruy Blas

VENDARGUES : CONCOURS DE MANADES

Samedi 27 mars 2010

DES COCARDIERS DE POIDS

Caysergues.jpg
Lou Seden (Lapeyre) agressif
envers le Vendarguois Kévin Caizergues

Entrée: 1/4 d’arène. Organisateur: CT La Muleta. Présidence: Marc Moucadel.
Raseteurs droitiers:Caizergues, Charnelet, Outarka, Pinot. Raseteurs gauchers: N. Benafitou, Ouffe, Martin (sort au premier taureau). Tourneurs:Bensalah, Benzegh, Kerfouche, Joseph.

On notera les bonnes entrées sur le circuit des jeunes Charnelet et Caizergues pour les tenues blanches. Pour les quadrupèdes noirs,Ivanhoe jusqu’à sa blessure, Mephisto assurent en première partie. Et Lillet, Lou Seden, Campbell pour la seconde.
Victor (Ricard).- Il saute seul souvent et revient seul aussi souvent en piste. Pour le reste, une bascule sur Charnelet. Ficelles au toril, un Carmen en course.
Ivanhoe (Blatière-Bessac).- Avec un bon comportement général, il effectue un saut sur Charnelet, un gros coup de barrière sur Outarka, mais il rentre prématurément (8e) sur blessure à l’œil. 2 Carmen.
Mephisto (Lapeyre).- Il se prête volontiers au jeu de la piste en se livrant dans des enchaînements qu’il pousse parfois au terme en frappant bas aux bois. 15 minutes et 3 fois les honneurs.
Lillet (Ricard).- Le grand et corni-corte banu n’est pas étouffé et se retrouve très vite le patron du jeu et des lieux qu’il visite à son gré. Raseté, ce sont des arrivées percutantes sur Charnelet (3 fois), Pinot (2 fois), Caizergues. Ses glands au toril et 6 fois les honneurs.
Lou Seden (Lapeyre).- Puissante carcasse et ventre blanc, il a du tempérament qu’il met en pratique sur des séries rondement menées et plusieurs fois conclues. Une terrible enfermée avec une grosse action aux planches sur Caizergues et les honneurs moult fois retentissent dans 10 belles minutes.
Campbell (Ricard).- Encore un costaud et dans tous les domaines. Maître absolu de l’ovale, il déjoue toutes les ruses et rentre finalement ses glands au terme de 15 minutes de domination. Musique.
Ulysse (Blatière-Bessac).- Pour 10 minutes, ce jeune élément pétri des qualités de sa race, est à suivre. Un magnifique saut sur Pinot et 3 fois la musique.

Texte et photos
Luc PERO

REDESSAN : 1re JOURNEE DE LA DEVISE D'OR

 

Dimanche 28 mars  

 

ON A FINI EN QUEUE DE POISSON

 

testa.jpgPour la 1re journée de la Devise d’Or, les blancs ne tiennent pas la distance et malgré le travail d’Aliaga, Bruschet, Sanchis et parfois de Cartalade, les deux derniers taureaux ne se sont pas vu proposer grand-chose. Bragado de Lautier est le plus intéressant.
Jol (Guillierme).- Sans se poser, prend tout dans le désordre. Appuie quelques poursuites (Sanchis) mais lâche souvent. Sous la pression à la 2e ficelle, il s’emporte après Cartalade (Carmen). 7 minutes.
Bragado (Lautier).- Une fois trouvé son placement, il oblige les blancs à plus de réflexion. De bonnes séquences de rasets appliqués, taureau cité arrêté. Rentre une ficelle après un quart d’heure très cocardier. 1 Carmen et retour.
Banaru (Fabre-Mailhan).- Vaillant, il plonge allégrement dans les longs rasets pour finir aux planches. Mais, parfois brouillon, son placement flottant gêne les blancs et leur coupe la sortie du raset. Du coup ça devient compliqué. Les ficelles au toril. 1 Carmen et retour.
CARTALA.jpgSaint-Omer (Guillierme).- Toujours en mouvement, passe le mourre après Cartalade, tape sur Aliaga dans les cornes, tamponne après Marquis et se livre dans des séries très rythmées. Mais après ces huit premières très bonnes minutes, il s’évade et ne veut plus participer. 4 Carmen et retour.
Amadeus (Lautier).- Un petit gabarit jeune et vif qui, placé, participe avec envie. D’où ces belles séries menées rondement avec quelques enfermées. Mais trop peu de rasets lui sont proposés par la suite. Rentre un gland. 4 Carmen et retour.
Vinum (Fabre-Mailhan).- C’est vrai qu’il n’a pas la tête au travail et saute trop souvent, mais à 5ans…
Et une fois placé, pas assez de sollicitations pour juger de ses qualités. Les ficelles rentrent et comme soupire un spectateur : " On a fini en queue de poisson".


Martine ALIAGA

Photos archives
Luc PERO

Fiche technique : entrée : 1/2 arène. Organisateur : CT Le Toril. Président : Aurélien Laget. Raseteurs droitiers : Bruschet, Dumont, Gautier, Sanchis. auchers : Alarcon, Aliaga, Cartalade, Marquis (se retire au 5e). Tourneurs : Grando, P. Rado, Zerti.

27/03/2010

MARSILLARGUES : LES DIX ANS DE LA MANADE VINUESA

Samedi 27 mars 2010

UNE CURE DE JOUVENCE

MARS1.jpg Entrée : ¾ arène. Organisateur : CT Lou Bajan. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Garcia, Jourdan, Fougère, G. Cano, Paparone. Gauchers : Poujol, Errik, Alarcon. Tourneurs : C. Galibert, F. Garrido, Beker.

Les jeunes du CT Lou Bajan ont pris un soin particulier à l’organisation de cet anniversaire de l’élevage de l’enfant du pays, Renaud Vinuesa.
Et le manadier n’est pas en reste avec un spectacle d’avant course réglé au millimètre.  Ana conduit son Camargue d'une main sûre et son troupeau de juments suitées collabore au doigt et à l'oeil. Les cocardiers de la course et les simbeu entrent alors en piste pour un ballet mené de main de maître par Renaud et ses gardians suivi du tri .
Une capelado et remise des prix hautes en couleur avec les Cabidoulo du Cailar et les cavaliers de la manade... Joliment fait tout ça ! Et des cadeaux pour tous : Renaud, Jean Mathieu, le bayle Grégoire et le raseteur Errik.

 

MARS2.jpg
MARS4.jpg
sans oublier Jean Clopes et sa mule pour un ratissage de la piste à l'ancienne


Côté cocardiers (entre 5 et 8 ans) : du sang, de la fougue, et de l’énergie à canaliser pour certains, mais beaucoup de promesses peu exploitées par moment par une équipe de blancs menée par les gauchers Errik (prix du meilleur animateur), Poujol et Alarcon (en 1re partie), les droitiers, excepté Fougère, manquant cruellement de répartie.

Sangar : Un peu brouillon, il met du punch dans ses poursuites (Fougère, Poujol), mais parfois dépassé quand le rythme s’accélère. 4 Carmen.
Pavoun : Chasseur au début, il se livre bien une fois intéressé. Une grosse anticipation sur Alarcon, des séries conclues. Soumis à un régime soutenu sur la 1reficelle, il se bat bien et même s’il tire la langue, il défend la seconde et la rentre. Moult Carmen.

Magnum : De suite dans les bain, le long des planches, met de la volonté dans les poursuites enchaînées (Fougère, Poujol, Errik). Un classique volontaire. Maints Carmen.

Dilun est un promeneur et, aujourd’hui, il n’a pas la tête au travail. Montre des qualités sur des poursuites serrées (Alarcon), mais il les dilapide par des sauts incessants. Des Carmen en course.

Mesrine, 5 ans, c’est le roi de l’évasion qu’Errik essaie inlassablement de capturer. Et sur la fin, mieux placé, Mesrine canalise son énergie, alors les hommes ont du mal à poser la main. A revoir. Musique.

Orage.- Bien positionné, un peu décalé, il est vite rendu sur l’homme. De puissantes enfermées (Errik, Alarcon, Fougère), de la franchise dans les rasets sur lesquels il s’engage avec cœur. Le plus cocardier de l’après-midi. Des Carmen.

Texte et photos
Martine ALIAGA

24/03/2010

SAMEDI A MARSILLARGUES

LES DIX ANS DE LA MANADE VINUESA

RENAUD.jpgAvant d'être manadier, Renaud Vinuesa a appris le métier. Gardian auprès des manades Aubanel et Laurent, il a eu tout son temps pour pour cerner les qualités qu'il voulait pour ses futurs cocardiers. Et c'est donc le sang baroncellien qu'il choisit.
Samedi 27, l'élevage fêtera ses dix ans et Renaud présentera le fruit de ses premières sélections : sortira en premier Sangar puis Pavoun et Magnum ; à la reprise, Dilun puis Mesrine et Orage devrait terminer sur une note spectaculaire. Une course organisée par le jeune CT Lou Bajan.
Le programme de la journée : vers midi la roussataïo défilera dans les rues puis, en ouverture de la course (14h30, 8€), le CT Lou Bajan propose un spectacle avec juments et taureaux de l’élevage. Les gardians de la manade Vinuesa et Les Cabidoules du Cailar seront présents pour la capelado et la remise des prix en piste après la course. Le verre de l’amitié sera servi au siège du CT Le café du midi. Une journée pleine de spectacle, d’avenir et de promesses à ne pas manquer.mars, dans les arènes Marcel-Guillarmet de Marsillargues

DÉCÈS

Mercredi 24 mars 2010

L'ASSOCIATION DES GARDIANS PROFESSIONNELS
UNE FOIS DE PLUS EN DEUIL

Eprouvante loi des séries pour les gardians qui avaient un peu de temps. Trois grandes figures de la profession ont rejoint "la taulejado di gens de la gran saque". Après Jean Biesse, Jean Sol, voici que vient de s'éteindre le bayle grdian de la vieille devise "Rouge et vert" : le Cailaren Marcel Langlade.
Après avoir servi la manade E. Bilhaud pendant 5années, Marcel est embauché sur recommandation de Fernand Granon par Jean Lafont avec qui il accomplira un parcours de 28 années où, avec ses montures Cosaque, Vaccarès et Criquet, il assurera le quotidien de la manade et l'aboutissement des Cosaque, Mario, Cailaren, Joinville et Ventadour, sacrés Biou d'Or.
Avec discrétion, passionné de sa terre cailarenne, sans jamais prendre un jour de congé, il conduit la destinée du prestigieux élevage avec Louis Tourreau, Max Vigouroux, Julien Quiles et bien sûr le fidèle Jean-Pierre Durrieu.
Membre fondateur de l'association des gardians professionnels en 1972, 1999 le voit honoré du Mérite fédéral. Il quitte la profession en 1982 non sans avoir tout le long de sa carrière mis le "pied à l'étrier" aux jeunes qui maintenant se retrouvent en fer de lance de la manade Nicollin.
Après sa retirado, on le retrouve chez les manadiers Lagarde et Lafisca où il dispense de bons conseils.
A sa famille, l'Association des gardians professionnels à laquelle se joignent les chroniqueurs du blog, l'Amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise, présentent  leurs plus sincères condoléances.

EQUIPES TOURNEURS - RASETEURS

LABROUSSE.jpg- Le tourneur Olivier Abbal fait équipe avec Hicham Oufdil (D) et Kévin Caizergues.
- Ali Babacène avec Hicham Fadli (G),
- Grégory Baccou avec Freddy Sabde (G),
- Jean-Pierre Beker avec Victor Jourdan (D),
- Samir Benzeghdouche avec Sabri Allouani (D) et Lahcene Outarka,
- Pascal Bouchité avec Fabien Grammatico (D),
- Jean-Luc Cano avec Guillaume Cano (D),
- Eric Cuallado avec Maxime Favier (G),
- Frédéric Curtil avec Dimitri Fougère (D),
- Vincent Dengerma avec Damien Martin-Cocher (G),
DENGERMA.jpg- Thierry Dengerma avec Loïc Auzolle (D),
- Claude Dumas avec Charles Chanat (G),
- Didier Dunan avec Alexandre Gleize (D) et David Sabatier (D),
- André Duran avec Joffrey Ferriol (G),
- Mouloud El Berrak avec Adil Benafitou (G) et Nabil Benafitou (G),
- Frédéric Euzeby avec Marc Sanchez (G),
- Christophe Galibert avec Hadrien Poujol (G),
- Frédéric Garrido avec Léopold Galibert (G) et Radouane Errik,
- Thierry Garrido avec Bastien Four (G),
- Jean-René Grando avec Jérémy Aliaga (G) et Romain Guin (G),
- Benoît Joseph avec Jérôme Pinot (D) et Jean-Henri Oudjit,
KERFOUCHE.jpg- Houari Kerfouche avec Julien Ouffe (G),
- Denis Labrousse avec Christophe Clarion (G),
- Sylvain Lebrun avec Mathieu Marquier (D),
- Emile Lieballe avec David Maurel (D),
- Michel Lizon avec Rémi Guyon (D),
- Daniel Martinez avec David Moine (D),
- Gilbert Mata avec Benjamin Villard (D),
- Obi Menargues avec Saufiane Rassir (D) et Fayssal Allam (D),
- Wilfrid Patou avec Jérémy Lafare (G),
- Gérald Rado avec Mohamed Chig (D) et Anthony Gautier,
- Patrice Rado avec Boris Sanchis (D),
- Patrick Ranc avec Nicolas Violet (D),
- Stéphane Rouveyrolles avec Anthony Ayme (D),
- Stéphane Sanchez avec Mathieu Schuller (D),
- Riad Tourki avec Amine Chekade (D),
- Jean-Louis Ull avec Romain Gros (D),
- Max Zaffaroni avec Damien Moutet (D),
- Ludovic Zerti avec Kévin Cartalade (G).

WEEK-END CINEMA

 

11.jpg
12.jpg