Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/04/2010

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 24 avril 2010 - Trophée de la Vigne et des Etangs, 1re journée

 

BAROUDEUR LA BONNE SURPRISE DE LA MANADE MARTINI

 

JA.jpg

Baroudeur de Martini et Jérémy Aliaga

 

Entrée : 1/3 d’arène. Org. : Section taurine. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Gautier (sort au 3e, ennuis musculaires), Jourdan, Miralles. Gauchers : Aliaga, Clarion, G. Perez. Tourneurs : Beker, Cuallado, Grando, Zerti.


Bonne première course pour le Trophée de la Vigne et des Etangs avec une bonne surprise : la découverte à ce niveau de Baroudeur de la manade Martini, 6 ans, tout juste sorti des Ligues. Les cinq autres ont été agréables à suivre avec un travail correct des blancs parmi lesquels Aliaga qui "score" dans son pays natal.
Malibu (Ricard).- Un premier qui se livre et ponctue les séries en se soulevant à sept reprises dont un gros coup après Jourdan. 11’30 rythmées. 7 Carmen et retour.
Le magnifique Emir (Nicollin) ne refuse rien et s’engouffre après les hommes pour de beaux enchaînements. La pression sur la 2e ficelle lui sied, il se chauffe et la rentre. 4 Carmen et retour.
Baroudeur (Martini).- De l’énergie à revendre et un placement rigoureux. Une magnifique enfermée sur Jourdan (3e minute) et les hommes regardent d’un autre œil ce petit taureau qui tient pied à tout. Dangereux jusqu’au ras des planches, il défend âprement son terrain. Aliaga cueille le second gland à la 10e. Et Baroudeur rentre aisément ses ficelles qu’il défend avec des anticipations et des séries où il ne lâche rien. 3 Carmen et retour.
Calendrin (Nicollin).- Un brave partenaire qui livre de belles poursuites. Parfois un peu décollé, il fait balbutier les blancs qui partent à l’assaut dans le désordre. 2 Carmen et retour.
Djamgoa (Ricard).- Remuant et autoritaire, les hommes mettent un moment à cerner son comportement. De la puissance dans l’action, de l’attention, il inspire la méfiance. Beaucoup de rasets à blancs puis une grosse série et 12 minutes pour les glands. Rentre ses ficelles sans problème. 1 Carmen et retour.
Belvedim (Martini).- Un peu vert encore pour ignorer les "coquinades" des blancs. Placement impeccable... quel moral et quel cœur dans les enchaînements ! A la 13e, il a encore du jus pour des séries et même s’il tire la langue, à 6 ans, il s’est battu jusqu’au bout. Rentre une ficelle. 3 Carmen et retour.

 

Martine ALIAGA
(photos Luc PERO)


Trophée de l’Avenir : Aliaga, 24 points ; Gautier, 8.

 

BEL.jpg

Belvedim et Jourdan
Encore vert le deuxième espoir de Martini
mais quel coeur !

***************************************

Les commentaires sont fermés.