Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/05/2010

PALAVAS-LES-FLOTS *AS*

Dimanche 2 mai 2010 – Royale de Cuillé - 1re journée du Trophée Albert-Dubout

ENFIN !

TASBENAF.jpg
Tassou à l'attaque sur Adil Benafitou


Enfin une course avec des émotions… Enfin des taureaux qui veulent se battre… Enfin des raseteurs qui s’investissent… Dans le désert insipide de ce début de saison où seulement quelques quarts d’heure par ci par là ont accroché l’intérêt, hier à Palavas, la Royale de Cuillé et les raseteurs ont régalé. Et le public s’est levé pour le Carmen final. Ça fait un bien…
Titouan annonce d’entrée la couleur en s’envoyant sur le premier raset où il casse la planche. La couleur de la course est donnée, ça va fracasser… Et même si après, Titouan, cul aux planches, sélectionne à outrance, il tire quand même quelques pétards sur A. Benafitou, Ouffe et Allouani (2 Carmen). Les ficelles au toril.
Ruy Blas avec une bonne occupation de la piste, sélectionne mais reste disponible. Sabri ouvre le bal par des rasets pleine piste "classieux", Ruy Blas, bon partenaire, percute après Sabatier (3), Allouani (4). 5 Carmen et retour avec une ficelle.
Mollières a de l’envie et du punch. Remuant, parfois brouillon mais résolument hargneux et la corne à l’affût. Haletante longueur de Sabri, énormes coups aux planches après Jourdan, réitère sur Violet, A. Benafitou… Rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.

GUEJOURD.jpgTrès attendu, ◄ Guépard "bacèle" à tout va. Guette les départs, chasse… percute Jourdan et bascule après lui, tape après Allouani, se dresse sur Violet dans une entame de folie. Violet se fait rattraper au saut par la corne vengeresse. Plus de peur que de mal… Mais d’un coup, les blancs sont anesthésiés. Aux ficelles, quand il se cale, personne n’ose le citer. En revanche, il se laisse parfois "encoquiner" sur ses déplacements. Deux tentatives de Jourdan (photo) et l’arrivée se passe en catastrophe, Outarka fait frémir, Adil le cite pour une belle longueur… Mais Guépard de s’en laisse pas conter et rentre la 2e ficelle en musique et ovationné.
Racanel prend une rafale aux pompons mais ne néglige pas la finition. Une vaillance folle pour enchaîner les séries. Un cocardier plus classique qui fait équipe avec Adil Benafitou, accroche la jambe de Mebarek, Violet l’embarque à sa poursuite, il conclut sur Nabil…. 13 minutes sans temps mort. 8 Carmen et retour.
La cerise sur le gâteau, c’est Tassou. Ah quel pied ! Un caractère de guerrier, une "méchantise" caractérisée, une violence rare. Ouffe "s’embronche" et heureusement passe sous l’estribo, les cornes de Tassou plantées dans les planches…. Enormes coups après A. Benafitou, Sabri, Outarka, Jourdan, Nabil… Un peu de contre-piste… Faut bien respirer. Puis s’envole littéralement après Allouani qu’il rate de peu. Fracasse la planche derrière Ouffe puis sur Jourdan, conclut sur Allouani. Le public vibre et s’émotionne… Un quart d’heure de haut niveau, des Carmen bien sûr et une ficelle rentre.
Renoir (hp) n’est plus que le pâle reflet de lui-même malgré de bons sursauts et de grosses finitions (Outarka, les deux Benafitou, Ouffe… et même Bensalah qui sent la corne passer par loin, 2 Carmen et retour). Mais sa course manque d’intensité. Bon on va pas crier… on a reçu tellement d’émotions avant.
Ah si on avait terminé sur Tassou !

Martine ALIAGA
Photos C. ITIER
Voir d'autre superbes photos sur le Midiblogs de  Benjibiou

Entrée : 3/4 d'arène. Organisateur : Fiesta y toro. Présidence : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Outarka, Jourdan, Violet, Sabatier. Gauchers : Adil et Nabil Benafitou, Martin-Cocher, Ouffe, Mebarek. Tourneurs : Kerfouche, Benzegh, Bensalah, Dunan, Beker.

Les bons points :
A. Benafitou, 17 points ; Outarka, 14 ; Jourdan, 7 ; Mebarek, 7 ; Violet, 5 : Sabatier, 2 ; N. Benafitou, 2 ; Ouffe, 1.

Les commentaires sont fermés.