Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/07/2010

Ière JOURNÉE DU TROPHÉE DU MUSCAT

Dimanche 11 juillet 2010

 

MAITRE SABRI TIRE LE MUSCAT...!

PETIT LOU.jpg
Pour faire une bonne cuvée, il faut un Maître de Chai... Et pour cette édition 2010 du Trophée du Muscat heureusement que Sabri MARCELIN.jpgAllouani était présent pour apporter le "Plus" nécessaire pour que la vendange ne tourne en vinaigre. Omniprésent, le guerrier qu'il est, a motivé du mieux qu'il pouvait les troupes tout en régalant le public par son talent, son adresse et sa pugnacité. Avec lui Auzolle tire son épingle du jeu, A.Benafiou comme à son habitude "intermittent du spectacle" se distinguent. Jourdan, Sabatier, N.Benafitou, Rey, Sabde et Jockin (auteur de bien belles actions) complètent l'équipe aidée de cinq tourneurs. Les cocardiers ont réagi en fonction du travail avec toutefois deux bonnes prestations pour PETIT LOU et VALMONT.
PETIT LOU de Chaballier, est une fois de plus à créditer d'une excellente sortie. Jamais en défaut, il place des accélérations fulgurantes pour des arrivées dangereuses. Ficelles au toril et six fois la musique.
GREGAOU de Saumade, treize minutes de course où il alterne le bon et du moins bon pour trois Carmen.
MARCELIN de Rouquette, il lui faut de la pression, il ne l'a pas eue, mais il s'illustre par quelques enchainements toniques qui lui valent quatre fois les honneurs. 15mn.
AIGLON de l'Occitane, n'a pas déçu mais n'a toutefois pas encore complètement convaincu. Il s'est cherché dans cette grande piste tout d'abord, puis au fil des minutes il pu faire apprécier son sens du combat par des belles anticipations, et sa méchanceté sur des arrivées criminelles. Quatre fois l'air de Bizet et ses ficelles au toril.
FALLONE de A et Y Janin, n'était pas à sa place et n'a pas eu la bagarre qui lui convient. Alors il fait ce qu'on lui demande sans plus. Musique.
JOAS de l'Argentière, un peu léger pour le niveau il n'en démérite pas pour autant. A revoir avec plus de maturité.
VALMONT de Lautier, une prestation intéressante de bout en bout, du jus dans les réparties et les séries et un bon nombre de conclusions barricadières pour sept Carmen.
Texte et Photos Luc PERO
GREGAOU.jpg

Les commentaires sont fermés.