Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/07/2010

LUNEL - TROPHEE R.DAMOUR

Jeudi 15 Juillet 2010

LES " CUILLÉ " REGALENT...
AUZOLLE GAGNE LE DAMOUR
ET GARDE LA TÊTE DU MUSCAT

Auzolle - Guepard.jpg
De TITOUAN à RENOIR jamais le public n'a eu à se plaindrede la présentation et des prestations des cocardiers, tous différents, mais tous intéressants ce qui en fait la force et la qualité principale de cette Royale. A la capelado devant une bonne demi-arène neuf raseteurs et cinq tourneurs saluent J.Valentin le président de course. Si Auzolle, A. Benafitou prennent la course c'est souvent à l'invinctive de Sabri Allouani "Le Boss" qui s'est encore permis quelques rasets à couper le souffle. Pour le reste de la troupe le palmarés reflète trés bien leur assiduité. Le Trophée Roger Damour revient à Auzolle devant A. Benafitou et Amélie Cuillé reçoit un prix qui récompense l'ensemble des cocardiers de cette Royale. 
Classement Trophée des As:Auzolle 8 - A.Benafitou 7,5 - Jourdan 1 - Four 1 - Jourdan 1 - Ouffe 1 - Mebarek 1.
LA COURSE
TITOUAN.jpgTITOUAN, ses sept premières minutes sont tonitruantes, des séries, des explosions aux barrières (une dizaine).Emoussé par cette débauche il s'accorde quelques minutes de répit. Il termine fort en s'envoyant violemment sur Four en particulier et garde ses ficelles. Six Carmen.
RUY BLAS, poser la main entre ses cornes est un exercice pour virtuose. Cocardier il se fait respecter en usant d'un coup de tête sur le raset et d'un autre à l'arrivée. Jourdan se retrouve pendu par le basket à la planche, Four déséquibré au saut des barrières des enfermées, des coups de butoirs pour conserver un gland et entendre six fois les honneurs.
MOLLIERES,passé l'acquisition des pompons agrémenté d'une belle action sur Allouani, le travail se raréfie. Deux belles séries bien conclues dans une course sérieuse et brillante où il conserve une ficelle et Carmen peut retentir quatre fois.
GUEPARD,chasseur d'hommes il anticipe bon nombre de départs et met les hommes au pas. Dés qu'il sent le raseteur à sa portée le biouse dédouble et frappe méchamment comme sur Auzolle. Maître des opérations il termine par une grosse action sur Allouani. Il rentre sa première ficelle (600E)et entend cinq Carmen.
MIGNON, pas tant que ça, du moins pour son caractère. Cul à la planche, rapide comme une formule 1,on attend la quatrième minute pour voir le premier cite par A.Benafitou qui avec Auzolle seront ses rivaux du jour pour de longues poursuites. Un saut sur Adil, trés cocardier il rentre aisément ses ficelles. Quatre Carmen.
RENOIR, les jeux n'étant pas faits entre Auzolle et Benafitou personne ne gratte vraiment le taureau. En fin de course un peu de préssion et le biou frappe plusieurs fois pour quatre Carmen et une ficelle au toril.
Texte et Photos Luc PERO
.
                                                                                                                                                     

Les commentaires sont fermés.