Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/07/2010

BAILLARGUES *Avenir*

Dimanche 25 Juillet 2010

1ère JOURNÉE DU TROPHÉE J-F BROUILLET

GAL-GALIN.jpg 2.jpg
Une bonne petite entrée, une équipe de raseteurs bien sympathique mais un peu light... des taureaux volontaires, agréables mais qui auraient gagné en valeur devant une opposition plus lourde. André Turquay à la présidence invite les hommes à défiler et ceux-çi font une haie d'honneur à Julien Malige qui fait sa tournée d'adieux dans les pistes qui l'ont souvent invité durant sa carrière. Valette, Alarcon, Caizergues, Schuller dont c'était la reprise, Martin le plus actif applaudissent Julien qui reçoit des présents.
GUADALIX de A et Y Janin, un premier bien trop costaud pour les blancs qui le snobent en invoquant un encocardement trop chargé... Mauvaise excuse, mais il fallait bien trouver un travers pour se disculper ! Musique.
RAIMANA de Cavallini, a du jus et c'est avec tonus qu'il répond en frappant cornes dans les "planches" à l'arrivée. Cinq Carmen.
ROBINEU de Paulin-Niquet, c'est la surprise du jour, ce jeune cocarder est pétri de qualités et mérite d'être revu avec une opposition à sa hauteur. De la vista, du placement, des finitions dangereuses, bref un registre complet. Ficelles au toril et six Carmen.
CLOCHARD de Ribaud, il rentre ses ficelles au terme d'une course sérieuse et parfois brillante notamment avec les gauchers. Six fois la musique.
SUGAR de Saint Gabriel, pas commode le jeunot ! il ramène méchament les assaillants et passe une corne meurtrière à l'arrivée. Des belles poursuites et ses ficelles à la maison pour sept Carmen en récompense.
ZEUS du Brestalou, quelle beauté le noir et blanc ! mais il n'y a pas que ça chez lui ! une rage de combattre évidente et plus ça chauffe autour de lui, plus il donne en retour. Une course qui va à "mas", les séries sont parfaites et le disque joue six fois. Ficelles au pays.
GAL-GALIN de Guillierme, hors points le barricadier joue son rôle car il est raseté. Un final comme le public aime avec en prime de l'émotion quand il coinçe le pied de Valette à la planche. Celui-çi retombe lourdement en contre-piste, mais plus de peur que de mal. Neuf Carmen.
Texte et Photos Luc PERO
ROBINEU.jpg

Les commentaires sont fermés.