Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/08/2010

PEROLS *AS*

Dimanche 8 août 2010

ROMAIN GROS VAINQUEUR DE COEUR

GROS 2.jpg

Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : Régie taurine. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Gleize, Gros, Marquier, Mascarin, Moutet, Rey. Gauches : A. Benafitou, Clarion, Ferriol. Tourneurs : Dunan, Lebrun, Molins, Ull, Zerti.


De cette 36e finale de la Ficelle d’argent, je ne vous parlerai que du meilleur : les 50 ans des arènes fêtés d’un envol de colombes ;  le décorum soigné avec La Gardounenque, le Velout pescalune, les cavaliers de la manade Robert Michel ;  le public debout pour ovationner Didier Abellan ;  les dédicaces de Jacques Valentin à la mémoire de Bruno Bourrier, frère de Michel (Le Fri) décédé accidentellement... Et surtout  le panache d’un jeune raseteur de l’Avenir, Romain Gros (3e dans les prix) qui a enflammé le cœur des spectateurs ainsi que le quart d’heure magistral de Gavot du Pantaï, meilleur taureau des trois courses. Sans oublier, les rasets émotionnants de Mascarin.
Et si la Ficelle va à Adil Benafitou,  49 points ; 2e Marquier, 32, c’est sans efforts particuliers à signaler.

Générous (Nicollin).- Davantage disponible sur les droitiers, il gère tranquille les débats avec quelques accélérations (Carmen).13 minutes.
Catalan (Daumas).- 4 Carmen. Après huit minutes de la meilleur veine (placement, corne dangereusement passée et conclusions sévères, notamment sur Gros), il se fait réticent. Rentre ses ficelles.
Vazel (Chauvet).- 3 Carmen et retour. Lui a envie, mais inexpliquablement les blancs calent devant sa franche générosité. Gros trace les plus belles trajectoires et l’embarque aux planches. Les ficelles rentrent.
Gavot (Lou Pantaï). - 8 Carmen et retour.Avec son placement sans faille, et sa corne dangereuse, Gavot demande de l’engagement, de la technique, voire de la témérité. Et là Romain Gros s’investit, les enfermées se succèdent (6), l’émotion au bout, pour les plus belles actions. Mascarin pour quelques rasets courts, Benafitou sévèrement raccompagné pour un quart d’heure de domination et les ficelles à la maison.
Banaru (Fabre-Mailhan).- 2 carmen et retour.Volontaire, c’est dans le registre classique que Banaru mène ses 13 minutes. Avec une "poussette" sur Mascarin qui traîne et un cabrage sur Gros. Agréable.
Gastaboï (Guillierme).- Avec toute son énergie et son envie, il se fait surprendre aux pompons. Peu d’élégance chez les blancs, qui ne lui laisse le temps de briller qu’en très peu d’occasions. Mais Gastaboï se révolte sur Rey, s’engouffre après Mascarin, tape sur Gros, et Rey pour 8 minutes et 5 Carmen.
Notaire (Cuillé, hp).- Superbe taureau de 5 ans, au placement rigoureux  et que sa fougue emporte après les hommes jusqu’à ce qu’il se blesse et réintègre prématurément le toril. Carmen au retour.


Martine ALIAGA
Voir autres photos sur Benjibiou


Trophée des As : A. Benafitou, 17 points ; Gleize, 9 ; Mascarin, 8 ; Rey, 6 ; Moutet, 3 ; Marquier, 2.

 

REPORTAGE PHOTO DE BENJI

 

PEROLS5.jpg
▲ Romain Gros fait la pige aux As en prenant
des risques avec Gavot
▼ Adil Benafitou avec toute la classe et la facilité qui le caractérisent
tel qu'on aimerait le voir plus souvent.
Ici avec Gavot
PEROLS4.jpg
Romain Mascarin dans un raset court dont il a le secret
malgré un physique pour le moins alourdi
embarque Banaru (5e)
PEROLS2.jpg
Gros continue son festival
avec Gastaboï (6e)
PEROLS3.jpg

L'émotion au rendez-vous pour un hommage
à Didier Abellan

Les arènes debout pour ovationner

l''ancien raseteur

 

PEROLS1.jpg

Hubert Manau félicité pour le prix à Gavot (manade du Pantaï)
par Christian Valette, maire de Pérols.

Celui-ci n'a pas été oublié
avec une dédicace spéciale à la remise des prix

pour son implication dans la course camarguaise

 

PEROLS6.jpg

**************************

Les commentaires sont fermés.